Hypertension artérielle 2008

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

L'hypertension artérielle peut provoquer des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques, ainsi que des insuffisances cardiaques ou rénales. L'hypertension peut avoir pour effet de réduire le diamètre des artères et de provoquer un blocage; elle peut aussi exercer une pression sur les organes et les affaiblir.

En 2008, 16,4 % des Canadiens de 12 ans ou plus ont déclaré de l'hypertension artérielle. Cela ne constitue pas un changement significatif par rapport à 2007, mais il s'agit d'une augmentation significative par rapport à 2005.

Graphique 1

Description

Graphique 1 : Pourcentage de personnes ayant déclaré de l'hypertension artérielle, selon le sexe, population à domicile de 12 ans ou plus, Canada, 2001 à 2008

Dans l'ensemble, les femmes (16,9 %) étaient plus susceptibles que les hommes (15,9 %) de déclarer une hypertension artérielle diagnostiquée.

Chez les deux sexes, le pourcentage des cas d'hypertension augmente avec l'âge.

Graphique 2

Description

Graphique 2 : Pourcentage de personnes ayant déclaré de l'hypertension artérielle, selon le groupe d'âge et le sexe, population à domicile de 12 ans ou plus, Canada, 2008

Depuis 2001, les résidents des régions rurales sont plus susceptibles que les Canadiens des régions urbaines de déclarer de l'hypertension artérielle. En 2008, 19,1 % des résidents des régions rurales ont déclaré une hypertension artérielle diagnostiquée, comparativement à 15,8 % de ceux des régions urbaines.

L'Alberta (14,8 %), la Colombie-Britannique (14,7 %), le Yukon (11,3 %), les Territoires du Nord-Ouest (10,8 %) et le Nunavut (6,1 %) ont déclaré des taux d'hypertension artérielle inférieurs à la moyenne nationale. Les taux à l'Île du-Prince-Édouard, au Québec et en Ontario étaient semblables à la moyenne canadienne. Les résidents des autres provinces ont déclaré des taux d'hypertension supérieurs à celui observé pour l'ensemble du Canada.

Étant donné le lien étroit qui existe entre l'hypertension artérielle et l'âge, on pourrait s'attendre à ce que les provinces ou les territoires où l'on observe un nombre disproportionnellement élevé de jeunes gens déclarent des taux inférieurs à celui de la moyenne nationale. On pourrait observer le phénomène inverse dans les provinces ou les territoires où l'on observe un nombre disproportionnellement élevé de résidents âgés. Pour annuler l'effet de la répartition selon l'âge, on a recalculé les taux d'hypertension artérielle comme si les groupes d'âge étaient les mêmes dans chaque province et territoire qu'à l'échelle nationale. Une fois ces calculs effectués, seulement la Colombie-Britannique et le Yukon avaient déclaré des taux inférieurs à celui observé pour l'ensemble du Canada. À l'Île du-Prince-Édouard, au Québec, en Ontario, en Alberta, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut, les taux ne s'écartent pas de manière significative du taux observé à l'échelle nationale, et toutes les autres provinces ont déclaré des taux plus élevés.

Source

D'autres renseignements sur l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes sont disponibles dans le tableau CANSIM no. 105-0501.

Références

Courir le risque d'avoir une première maladie cardiaque ou une rechute. H. Johansen, M. Nargundkar, C. Nair et al., 9(4), 1997, p. 19-30.
Maladie du coeur et population en âge de travailler. H. Johansen, 10(4), 1999, p. 31-45.
Consommation de sodium à tous les âges. D. Garriguet, 18(2), 2007, p. 49-55.

Date de modification :