Coup d'œil sur la santé
Les décès associés à une sepsie au Canada

par Tanya Navaneelan, Sarah Alam, Paul A. Peters et Owen Phillips

Date de diffusion : le 21 janvier 2016

Début de l'encadré 1

Faits saillants

  • En 2011, un décès sur 18 au Canada était associé à une sepsie, un problème médical grave causé par une réponse immunitaire extrêmement puissante à une infection.
  • Les décès associés à une sepsie ont augmenté de manière significative entre 2000 et 2007, puis leur nombre est resté stable entre 2007 et 2011.
  • Les décès associés à une sepsie étaient plus nombreux chez les hommes que chez les femmes; cependant, entre 2007 et 2011, l'écart entre les sexes s'est rétréci.
  • La sepsie a contribué à plus de la moitié de tous les décès attribuables à des maladies infectieuses au Canada entre 2009 et 2011.

Fin de l'encadré 1

La sepsie est un problème de santé grave causé par une réponse immunitaire extrêmement puissante à une infection. Le système immunitaire déclenche une série de réactions dans l'organisme notamment une inflammation généralisée, des tuméfactions et la coagulation du sangNote 1,Note 2. Ces réactions entravent l'apport sanguin, ce qui en retour provoque des lésions dans les organes en les privant de nutriments et d'oxygène. Si elle n'est pas traitée rapidement, la sepsie peut mener à la défaillance d'organes multiples et à la mort. On estime que de 30 % à 50 % des personnes qui contractent une sepsie en meurentNote 3,Note 4. Enfin, la sepsie engendre un fardeau économique, car le séjour du patient à l'hôpital sera prolongéNote 4 et le coût de son traitement, beaucoup plus élevéNote 5.

La sepsie était la 12e cause de décès en importance au Canada en 2011, alors qu'elle occupait le 15e rang en 2000Note 6,Note 7. Selon des recherches antérieures, les personnes âgées, les personnes de sexe masculin et les personnes qui ne sont pas de race blanche ont un risque accru de contracter une sepsie. Les personnes qui contractent une sepsie ont souvent d'autres problèmes de santé préexistants, les plus communs étant le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), le cancer, le diabète, la cirrhose, la dépendance à l'alcool et l'escarre de décubitusNote 8,Note 9.

Le présent article fournit les premières estimations canadiennes des décès associés à une sepsie, c'est-à-dire les décès pour lesquels la sepsie était soit une cause initiale, soit une cause secondaire. Les estimations nationales antérieures des décès associés à la sepsie, qui étaient fondées sur des sources de données administratives, tenaient seulement compte des décès pour lesquels la sepsie était la cause initiale de décès.

Début de l'encadré 2

Causes initiales et secondaires de décès

Le Programme de la statistique de l'état civil de Statistique Canada recueille les données sur les décès à partir de Statistique de l'état civil – Base de données sur les décès. Les taux de mortalité sont le plus souvent estimés en fonction de la cause initiale de décès indiquée sur le certificat de décès. La cause initiale de décès est définie comme la maladie ou la blessure qui a déclenché la séquence d'événements menant directement au décèsNote 10.

Cependant, de nombreux décès ont des causes multiples, en ce sens qu'ils sont le résultat non seulement de la cause initiale, mais aussi d'autres problèmes de santé. Ces autres problèmes de santé sont des causes secondaires de décès : des maladies ou des blessures qui ont joué un rôle dans le décès, mais qui n'ont pas été déclarées comme cause initiale de décès. Par exemple, le VIH peut mener à un système immunodéprimé, qui en retour peut favoriser les infections et mener finalement à une sepsie. Dans une telle situation, le VIH peut être déclaré comme la cause initiale de décès sur le certificat de décès, alors que la sepsie, l'infection spécifique et le système immunodéprimé peuvent être déclarés comme des causes secondaires.

Entre 2000 et 2010, seulement 18 % de tous les décès au Canada comportaient uniquement une cause initiale sur le certificat de décès. Par contre, 25 % des décès comportaient une cause secondaire en plus de la cause initiale, 23 % comportaient deux causes secondaires, 16 % comportaient trois causes secondaires, 9 % comportaient quatre causes secondaires et 9 % comportaient cinq causes secondaires ou plusNote 11.

Le fait d'inclure uniquement les causes initiales de décès ne permet pas de brosser un tableau complet de tous les facteurs qui jouent un rôle dans le décès. C'est particulièrement le cas pour la sepsie, pour deux raisons. Tout d'abord, on sait que la sepsie pose un risque plus élevé pour les personnes âgées ainsi que pour les personnes ayant des maladies chroniques multiples qui peuvent les rendre plus susceptibles de contracter une infection. Pour ces personnes, la sepsie peut être un problème de santé qui a contribué à leur décès, mais qui n'a pas nécessairement été indiqué comme cause initiale de décès sur le certificat de décès. Ensuite, de nombreux cas de sepsie résultent d'une infection contractée dans un établissement de santé. Pour ces cas, c'est la raison originale de l'hospitalisation, plutôt que la sepsie, qui est souvent déclarée comme cause initiale de décès sur le certificat de décèsNote 8.

Jusqu'à tout récemment, les données nationales sur les causes multiples de décès étaient seulement disponibles pour utilisation restreinte, cependant la Base de données sur les décès de la Statistique de l'état civil contient maintenant les données sur les causes multiples de décès pour toutes les années à partir de 2000Note 12,Note 13.

Fin de l'encadré 2

Les données présentées dans cet article sont tirées de la Statistique de l'état civil – Base de données sur les décès et sont analysées au fil du temps selon le sexe, l'âge et la cause initiale de décès. Les discussions portant sur les variations au fil du temps sont fondées sur les données pour la période de 2000 à 2011, tandis que celles sur les différences selon l'âge et la cause initiale de décès sont fondées sur trois années de données combinées (de 2009 à 2011), afin de réduire la variation aléatoire associée au petit nombre de cas.

Un décès sur 18 au Canada est associé à une sepsie

En 2011, on a signalé 2 515 décès pour lesquels une sepsie a été indiquée comme cause initialeNote 14 et on a signalé 10 985 décès pour lesquels une sepsie a été indiquée comme cause secondaireNote 15. En d'autres mots, environ un décès au Canada sur 18 était associé à une sepsie en 2011 (un taux normalisé selon l'âge de 27,2 décès pour 100 000 personnes). Ces chiffres sont similaires à ceux déclarés en Angleterre et aux États-Unis pour ce qui est du nombre de décès associés à une sepsieNote 8,Note 16.

Le nombre de cas de sepsie comme cause secondaire du décès a augmenté entre 2000 et 2007

Au début des années 2000, le taux de mortalité associée à une sepsie (que ce soit comme cause initiale ou cause secondaire) a augmenté de manière significative (graphique 1), ayant crû de 4,1 % annuellement entre 2000 et 2004Note 17,Note 18. Le taux a augmenté encore plus entre 2004 et 2007, progressant de 10,6 % annuellement. Cependant, on n'a observé aucune variation significative entre 2007 et 2011.

Graphique 1 - Mortalité associée à une sepsie, selon le type de cause de décès

Description du graphique 1

Le titre du graphique est « Graphique 1 Mortalité associée à une sepsie, selon le type de cause de décès, taux normalisés selon l'âge, Canada, 2000 à 2011 ».
Ceci est un graphique linéaire simple.
Il y a au total 12 catégories sur l'axe horizontal. L'axe vertical débute à 0 et se termine à 30 avec des mesures à tous les 5 points.
Il y a 3 séries dans ce graphique.
L'axe vertical s'intitule « décès pour 100 000 habitants ».
Les unités de l'axe horizontal sont des années de 2000 à 2011.
Le titre de la série 1 est « Initiale et secondaire ».
La valeur minimale est 17,8 survenue en 2000.
La valeur maximale est 27,8 survenue en 2007.
Le titre de la série 2 est « Secondaire ».
La valeur minimale est 14,0 survenue en 2000.
La valeur maximale est 23,2 survenue en 2007.
Le titre de la série 3 est « Initiale ».
La valeur minimale est 3,7 survenue en 2001.
La valeur maximale est 4,9 survenue en 2011.

Tableau de données pour le graphique 1
Mortalité associée à une sepsie, selon le type de cause de décès, taux normalisés selon l'âge, Canada, 2000 à 2011
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Mortalité associée à une sepsie, selon le type de cause de décès, taux normalisés selon l'âge, Canada, 2000 à 2011. Taux, Intervalles de confiance à 95 % limite inférieure et Intervalles de confiance à 95 % limite supérieure(figurant comme en-tête de colonne).
  Taux Intervalles de confiance à 95 %
limite inférieure
Intervalles de confiance à 95 %
limite supérieure
Initiale et secondaire
2000 17,8 17,4 18,3
2001 18,5 18,0 18,9
2002 18,9 18,5 19,4
2003 20,2 19,7 20,6
2004 20,9 20,4 21,4
2005 22,2 21,7 22,6
2006 26,4 25,9 26,9
2007 27,8 27,3 28,3
2008 27,7 27,2 28,2
2009 27,5 27,0 28,0
2010 27,2 26,7 27,6
2011 27,2 26,7 27,7
Secondaire
2000 14,0 13,6 14,4
2001 14,8 14,4 15,2
2002 14,9 14,5 15,3
2003 16,0 15,6 16,4
2004 16,7 16,3 17,1
2005 17,9 17,5 18,3
2006 22,1 21,6 22,5
2007 23,2 22,8 23,7
2008 22,9 22,5 23,4
2009 22,7 22,3 23,2
2010 22,5 22,1 23,0
2011 22,2 21,8 22,6
Initiale
2000 3,8 3,6 4,0
2001 3,7 3,5 3,9
2002 4,0 3,8 4,2
2003 4,2 4,0 4,4
2004 4,1 3,9 4,3
2005 4,2 4,0 4,4
2006 4,4 4,2 4,6
2007 4,6 4,4 4,8
2008 4,8 4,6 5,0
2009 4,8 4,6 5,0
2010 4,7 4,5 4,9
2011 4,9 4,7 5,1

L'augmentation du nombre de décès associés à une sepsie entre 2000 et 2007 était principalement attribuable à l'augmentation du nombre d'enregistrements où une sepsie avait été déclarée comme cause secondaire de décès. Au cours de cette période, le taux de mortalité avec une sepsie comme cause secondaire de décès (8,5 %) a augmenté à un rythme près de trois fois plus élevé que le taux de mortalité avec une sepsie comme cause initiale (2,9 %). Il se peut que cette augmentation du taux de mortalité associée à une sepsie reflète une augmentation réelle du nombre de décès associés à une sepsie, mais d'autres facteurs peuvent entrer en jeu : l'évolution des méthodes et définitions de diagnostic, une sensibilisation accrue des professionnels de la santé à l'égard de la sepsie, ou encore la modification des méthodes de classification des décèsNote 19,Note 20.

Les hommes sont exposés à un risque plus élevé de décès associé à une sepsie que les femmes

En 2011, les hommes affichaient un taux normalisé selon l'âge de décès associés à une sepsie significativement plus élevé que les femmes (31,7 décès pour 100 000 contre 23,8 décès pour 100 000). Cette tendance pouvait être observée toutes les années entre 2000 et 2011 (graphique 2).

L'un des facteurs qui pourrait expliquer pourquoi les décès chez les hommes sont plus souvent associés à une sepsie est que ces derniers sont peut-être tout simplement plus susceptibles que les femmes de contracter une sepsieNote 16,Note 21. Cette différence pourrait être associée aux différences hormonales et génétiques entre les sexes, ou encore à des différences quant à la présence d'autres problèmes de santéNote 22,Note 23.

Entre 2000 et 2007, le nombre de décès associés à une sepsie a augmenté de manière significative chez les hommes ainsi que chez les femmes, mais le taux correspondant était plus élevé chez les hommes que chez les femmes pour toutes les années à l'étude (graphique 2). Depuis 2007 cependant, l'écart entre les sexes a commencé à se rétrécir. Entre 2007 et 2011, le taux de mortalité associée à une sepsie a diminué de manière significative chez les hommes, fléchissant de 1,7 % par année, mais on n'a observé aucun changement significatif chez les femmes pendant cette période. Par conséquent, l'écart entre les taux mesurés chez les hommes et chez les femmes est passé de 10,5 décès pour 100 000 en 2007 à 7,9 pour 100 000 en 2011.

Graphique 2

Description du graphique 2

Le titre du graphique est « Graphique 2 Mortalité associée à une sepsie, taux normalisés selon l'âge, selon le sexe, Canada, 2000 à 2011 ».
Ceci est un graphique linéaire simple.
Il y a au total 12 catégories sur l'axe horizontal. L'axe vertical débute à 0 et se termine à 40 avec des mesures à tous les 5 points.
Il y a 2 séries dans ce graphique.
L'axe vertical s'intitule « décès pour 100 000 habitants ».
Les unités de l'axe horizontal sont des années de 2000 à 2011.
Le titre de la série 1 est « Hommes ».
La valeur minimale est 21,8 survenue en 2000.
La valeur maximale est 33,9 survenue en 2007.
Le titre de la série 2 est « Femmes ».
La valeur minimale est 15,0 survenue en 2000.
La valeur maximale est 23,8 survenue en 2011.

Tableau de données pour le graphique 2
Mortalité associée à une sepsie, taux normalisés selon l'âge, selon le sexe, Canada, 2000 à 2011
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Mortalité associée à une sepsie, taux normalisés selon l'âge, selon le sexe, Canada, 2000 à 2011. Rate, Intervalles de confiance à 95 % limite inférieure et Intervalles de confiance à 95 % limite supérieure(figurant comme en-tête de colonne).
  Rate Intervalles de confiance à 95 %
limite inférieure
Intervalles de confiance à 95 %
limite supérieure
Hommes
2000 21,8 21,0 22,6
2001 22,5 21,7 23,2
2002 23,1 22,3 23,8
2003 24,4 23,6 25,2
2004 25,0 24,2 25,8
2005 26,8 26,0 27,5
2006 32,0 31,2 32,9
2007 33,9 33,0 34,7
2008 33,3 32,5 34,2
2009 32,6 31,8 33,4
2010 32,1 31,3 32,9
2011 31,7 30,9 32,5
Femmes
2000 15,0 14,5 15,6
2001 15,6 15,0 16,1
2002 15,9 15,4 16,5
2003 17,2 16,6 17,7
2004 17,7 17,2 18,3
2005 18,7 18,2 19,3
2006 22,3 21,7 22,9
2007 23,4 22,8 24,1
2008 23,7 23,1 24,3
2009 23,7 23,1 24,3
2010 23,4 22,8 24,0
2011 23,8 23,2 24,4

Le taux de mortalité associée à une sepsie augmente avec l'âge

Au cours de la période de 2009 à 2011, le taux de mortalité associée à une sepsie a augmenté en fonction de l'âge chez les personnes de 5 ans ou plus (tableau 1). Les décès associés à une sepsie étaient les plus nombreux parmi le groupe le plus âgé, c'est-à-dire de 85 ans et plus (587,8 décès pour 100 000 habitants), et les moins nombreux chez les jeunes de 5 à 19 ans (de 0,7 à 0,8 décès pour 100 000). Les nourrissons de moins de 1 an affichaient un taux de mortalité de 33,0 décès pour 100 000, ce qui était plus élevé que les taux mesurés chez les personnes âgées de 1 à 59 ans. La répartition des décès associés à une sepsie est semblable à celle des décès toutes causes confondues au Canada, où les taux de mortalité sont les plus élevés chez les personnes âgées et relativement élevés chez les nourrissons de moins de 1 anNote 24.

La sepsie a contribué à des décès dans tous les groupes d'âge, des nouveau-nés jusqu'aux aînés. Parmi les personnes décédées avant l'âge de 30 ans, la sepsie a contribué à un pourcentage relativement similaire de décès (de 4,0 % à 6,2 % de tous les décès) (tableau 1). Cependant, chez les enfants, c'est-à-dire les personnes décédées avant l'âge de 15 ans, la sepsie a contribué à un pourcentage plus élevé de décès (de 6,7 % à 8,2 % de tous les décès). Chez les adolescents et les jeunes adultes, c'est-à-dire les personnes décédées entre l'âge de 15 et 29 ans, le décès était moins susceptible d'être associé à une sepsie (de 2,0 % à 3,3 % de tous les décès). Alors que les décès chez les enfants étaient plus susceptibles que chez les adultes d'être associés à une sepsie, les personnes âgées présentaient un taux global de mortalité plus élevé que les jeunes, ce qui donne lieu à des taux plus élevés de mortalité associée à une sepsie.

Tableau 1
Taux de mortalité associée à une sepsie, selon le groupe d'âge, Canada, 2009 à 2011
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Taux de mortalité associée à une sepsie, selon le groupe d'âge, Canada, 2009 à 2011. Les données sont présentées selon Groupe d'âge (titres de rangée) et Mortalité associée à une sepsie, calculées selon Taux pour 100 000 habitants et % de l'ensemble des décès unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Groupe d'âge Mortalité associée à une sepsie
Taux pour 100 000 habitants % de l'ensemble des décès
Tous les groupes d'âge 38,4 5,5
Moins de 1 an 33,0 6,7
1 à 4 ans 1,2 6,9
5 à 9 ans 0,7 8,2
10 à 14 ans 0,8 6,7
15 à 19 ans 0,8 2,2
20 à 24 ans 1,1 2,0
25 à 29 ans 1,7 3,3
30 à 34 ans 2,5 4,0
35 à 39 ans 4,4 5,3
40 à 44 ans 6,0 4,8
45 à 49 ans 10,1 5,1
50 à 54 ans 17,0 5,3
55 à 59 ans 27,3 5,5
60 à 64 ans 45,4 5,9
65 à 69 ans 72,4 6,0
70 à 74 ans 117,7 6,1
75 à 79 ans 199,2 6,2
80 à 84 ans 323,0 5,9
85 ans et plus 587,8 4,7

La sepsie contribue à plus de la moitié de tous les décès attribuables à une maladie infectieuse

Environ 5,5 % de tous les décès survenus au Canada de 2009 à 2011 étaient associés à une sepsieNote 15. Les causes initiales des décès associé à une sepsie les plus communes étaient une maladie de la peau et du tissu cellulaire sous-cutané (61,8 %), suivies d'une maladie infectieuse (53,4 %) (voir l'annexe A)Note 25,Note 26. La sepsie contribuait également à plus de 10,0 % de tous les décès attribuables à une maladie de l'appareil digestif, de l'appareil musculosquelettique, et de l'appareil urinaire ou des organes génitauxNote 27.

Les décès attribuables à une maladie infectieuse illustrent très bien comment une sepsie peut constituer à la fois une cause initiale et une cause secondaire de décès. De 2009 à 2011, 53,4 % de tous les décès attribuables à une maladie infectieuse comportaient une sepsie (tableau 2). Parmi ceux-ci, la sepsie était la cause initiale de décès dans 82,2 % des cas, et elle était une cause secondaire dans 17,8 % des cas.

Parmi les 17,8 % de décès attribuables à une maladie infectieuse où une sepsie était une cause secondaire, plusieurs causes initiales de décès étaient présentes. Par exemple, une sepsie était associée à près du quart de tous les décès attribuables à une infection intestinale d'origine bactérienneNote 28 (p. ex. E. coli et C. difficile) et à plus de 10,0 % de tous les décès attribuables à une tuberculose, à une infection virale accompagnée de lésions cutanéesNote 29 (p. ex. varicelle, zona), au VIH et à une hépatite virale.

Tableau 2
Mortalité associée à une sepsie, selon le type de maladie infectieuse, Canada, 2009 à 2011
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Mortalité associée à une sepsie, selon le type de maladie infectieuse, Canada, 2009 à 2011. Les données sont présentées selon Cause secondaire du décès (titres de rangée) et Mortalité associée à une sepsie, calculées selon % de l'ensemble des décès unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Cause secondaire du décès Mortalité associée à une sepsie
% de l'ensemble des décès
Maladie infectieuse ou parasitaire 53,4
Sepsie 100,0
Infection intestinale d'origine bactérienne 23,3
Tuberculose 15,0
Infection virale accompagnée de lésions cutanées 12,2
VIH 11,3
Hépatite virale 10,8
Autre cause secondaire 7,7

Résumé

Parmi tous les Canadiens décédés en 2011, la sepsie a joué un rôle dans le décès d'une personne sur 18. Une sepsie était plus susceptible d'être déclarée en tant que cause secondaire qu'en tant que la cause initiale de décès lui-même. L'inclusion à la fois des causes initiales et des causes secondaires de décès dans les estimations des décès associés à une sepsie permet d'obtenir un aperçu plus complet du rôle joué par la sepsie dans le taux global de mortalité au Canada. Elle permet également d'examiner les décès associés à une sepsie en utilisant les données du Programme de la statistique de l'état civil, offrant ainsi des solutions de rechange aux études cliniques spéciales et aux analyses fondées sur les hospitalisations.

Alors que la population canadienne vieillit, on prévoit que la sepsie continuera à contribuer largement à la mortalité et demeurera un important problème de soins de santé.

Début de l'encadré 3

Sources des données, méthode et définitions

Sources des données

Les statistiques présentées dans cet article sont calculées à partir des données sur les causes multiples de décès, tirées de la Statistique de l'état civil – Base de données sur les décès de Statistique CanadaNote 23, qui recueille des renseignements sur les causes initiales et secondaires des décès survenus depuis 2000. On trouvera de l'information additionnelle sur l'enregistrement et le codage des renseignements sur les causes secondaire de décès extraits des certificats de décès dans le Guide de l'utilisateur du Programme de la statistique de l'état civil du CanadaNote 13. La Statistique de l'état civil – Base de données sur les décès fournit des renseignements démographiques et des renseignements sur les causes de décès pour tous les décès enregistrés dans les bureaux de l'état civil provinciaux et territoriaux au Canada. Avant 2010, certaines données étaient recueillies pour les résidents canadiens décédés dans certains états américains; ces décès ont été exclus de la présente analyse. À partir de l'année de référence 2010, les données sur les résidents canadiens décédés dans un état américain ne sont plus recueillies.

Méthode

Les tendances en matière de taux d'incidence et de mortalité normalisés selon l'âge ont été dégagées au moyen du Joinpoint Regression Program (v. 4.0.4) diffusé par le programme SEER (Surveillance Epidemiology and End Results) américainNote 30. Toutes les analyses de tendances ont été réalisées en utilisant des taux normalisés selon l'âge.

Afin de permettre des comparaisons plus valides au fil du temps et entre les populations, on utilise des taux normalisés selon l'âge pour tenir compte des effets des différences de structure par âge des populations. Le taux normalisé selon l'âge est le taux qui serait obtenu si la population d'intérêt comportait une structure par âge identique à celle de la population de référence. La population de référence utilisée dans le présent article est la population du Canada au 1er juillet 1991.

Les taux normalisés selon l'âge sont utilisés partout dans le présent article, sauf dans les situations où des taux sont indiqués pour un groupe d'âge spécifique. Les taux pour les groupes d'âge spécifiques sont appelés taux par âge et ne sont pas normalisés selon l'âge.

Définitions

Les données sur les décès ont été classées selon la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes, dixième révision (CIM-10)Note 10. Cette classification ne comporte aucun code décrivant directement une sepsie. À la suite des études antérieures sur les décès associés à une sepsie, qui utilisaient des bases de données administratives, la présente étude a utilisé les codes de la CIM pour la septicémie comme code substitut pour la sepsieNote 8,Note 16,Note 21. Comme il n'existe aucun système de codage normalisé pour la sepsie, il est possible que la définition utilisée dans le présent article ne corresponde pas à celles mentionnées par d'autres études.

La sepsie a été définie au moyen des codes suivants :
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de La sepsie a été définie au moyen des codes suivants :. Les données sont présentées selon Chapitre de la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes, dixième révision (titres de rangée) et Codes de la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes, dixième révision (figurant comme en-tête de colonne).
Chapitre de la CIM-10 Codes de la CIM-10
Maladies infectieuses et parasitaires A02.1, A20.2, A20.7, A31.7, A22.7, A26.7, A32.7, A39.2, A39.4, A40, A41, A42.7
Grossesse, accouchement et puerpéralité O85
Affections dont l'origine se situe dans la période périnatale P36, P37.2
Symptômes, signes et résultats anormaux d'examens cliniques et de laboratoire R57.8

La cause initiale de décès était définie comme la cause du décès indiquée sur la dernière ligne de la Partie I (Maladie ou affection morbide ayant directement provoqué le décès) du certificat de décès. Les causes secondaires étaient définies comme toute cause figurant sur les autres lignes de la Partie I et toute cause figurant dans la Partie II (Autres affections importantes ayant contribué au décès).

Limites

Les données sur les causes de décès multiples n'étaient pas disponibles pour certaines périodes au cours des années 2000 à 2002 pour la Saskatchewan et le Yukon. Bien que la proportion totale des données manquantes était faible (2,8 % de tous les décès entre 2000 et 2010)Note 13, une analyse des données a montré que la fréquence des données manquantes n'était pas répartie uniformément parmi les variables démographiques. Par conséquent, il existe un potentiel de biais.

La présente étude dépend de l'exactitude de l'information déclarée sur le certificat de décès. Contrairement aux principales causes de décès, les données sur les causes secondaires de décès sont documentées de façon subjective, et leur exactitude peut dépendre des connaissances et de l'expertise de la personne qui remplit le certificat de décès et du temps dont elle disposait à cette finNote 19.

Comme la CIM-10 ne comporte aucun code pour la sepsie, la présente étude a utilisé les codes de la septicémie comme code substitut pour la sepsie. Bien que cette approche ait été validée pour la CIM-9 et appliquée à la CIM-10 dans d'autres études, elle n'a pas encore été validée pour la CIM-10Note 8,Note 16,Note 21. Il pourrait en résulter des classifications erronées et une sous-estimation des taux de décès associés à une sepsieNote 8.

Fin de l'encadré 3

Début de l'encadré 4

Owen Phillips est analyste de la Division de la statistique de la santé. Tanya Navaneelan et Sarah Alam étaient à l'emploi de la Division de la statistique de la santé et Paul Peters était à l'emploi de la Division de l'analyse de la santé.

Fin de l'encadré 4
Annexe A
Mortalité associée à une sepsie, selon certaines causes secondaire du décès, Canada, 2009 à 2011
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Mortalité associée à une sepsie. Les données sont présentées selon Cause initiale du décès (titres de rangée) et Sepsie déclarée comme cause initiale du décès, Sepsie déclarée comme cause secondaire du décès et Mortalité associée à une sepsie, calculées selon nombre de décès et pourcentage de l'ensemble des décès unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Cause initiale du décès Sepsie déclarée comme cause initiale du décès Sepsie déclarée comme cause secondaire du décès Mortalité associée à une sepsie
nombre de décès % de l'ensemble des décès
Maladie de la peau et du tissu sous-cutané 0 735 61,8
Maladie infectieuse ou parasitaire 6 805 1 505 53,4
Maladie de l'appareil digestif 0 5 270 18,3
Maladie de l'appareil urinaire et des organes génitaux 0 2 695 16,9
Maladie des muscles, de l'appareil musculosquelettique et des tissus conjonctifs 0 730 15,9
Affection dont l'origine se situe dans la période précédant ou suivant immédiatement la naissance 125 125 7,6
Maladie de l'appareil respiratoire 0 3 840 5,9
Maladie d'origine endocrinienne, nutritionnelle et métabolique (p. ex. diabète, syndromes métaboliques) 0 1 715 5,9
Trouble du développement de l'embryon ou du fœtus (anomalies congénitales) 0 155 5,8
Trouble mental ou du comportement 0 1 500 4,0
Maladie du système nerveux 0 1 315 3,7
Cancer 0 7 140 3,2
Maladie de l'appareil circulatoire 0 4 655 2,3
Cause externe (p. ex. accident, homicide, suicide) 0 865 1,8
Toutes les causes de décès 7 035 32 310 5,5

Début de l'encadré 5

Documentation liée à cet article

Articles connexes

Mortalité attribuable au diabète sucré, 2004 à 2008 : une analyse selon les causes multiples de décès

Décès, selon la cause, Chapitre I : Certaines maladies infectieuses et parasitaires

Sources des données

Statistique de l'état civil – Base de données sur les décès

Références bibliographiques

Comment citer cet article
Navaneelan T, Alam S, Peters PA, Phillips O. 2015. « Les décès associés à une sepsie au Canada », Coup d'œil sur la santé, produit no 82-624-X au catalogue de Statistique Canada.

Fin de l'encadré 5


Date de modification :