Coup d’œil sur la santé

Taux de vaccination contre la grippe au Canada

Statistique Canada, no 82-624-X
par Linda Gionet

[Article intégral en PDF]

Passer au texte

Début du texte

Début de l'encadré

Faits saillants

  • En 2013–2014, près du tiers des Canadiens de 12 ans et plus avaient été vaccinés contre la grippe.
  • C’est en Nouvelle-Écosse que l’on constate la plus grande augmentation du pourcentage de personnes ayant reçu un vaccin contre la grippe entre 2003 et 2013–2014, alors que l’Ontario est la seule province où ce pourcentage a diminué.
  • En 2013–2014, le taux de vaccination contre la grippe était plus élevé chez les jeunes Canadiens âgés de 12 à 44 ans (19 %), comparativement à 2003 (16 %).
  • Chez les personnes de 65 ans et plus, le pourcentage ayant reçu un vaccin contre la grippe a augmenté au Nouveau-Brunswick entre 2003 et 2013–2014, alors qu’il a diminué en Ontario, en Saskatchewan et la Colombie-Britannique.
  • Chez les personnes de moins de 65 ans souffrant de problèmes de santé chroniques, le taux de vaccination contre la grippe entre 2003 et 2013–2014 a augmenté dans les provinces de l’Atlantique et des Prairies, alors qu’il a diminué en Ontario.

Fin de l'encadré

Chaque année, des millions de Canadiens contractent la grippe saisonnière (la grippe)Note 1. Bien que la majorité des gens se remettent de ce type d’infection respiratoire en une dizaine de jours, certaines personnes présentent un risque de graves complications comme la pneumonie. En moyenne, on compte chaque année environ 12 200 hospitalisationsNote 2, Note 3, Note 4 et 3 500 décès liés à la grippeNote 5. La grippe et la pneumonie jumelées représentaient la huitième cause de décès au Canada en 2011Note 6.

Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) recommande que les Canadiens de six mois et plus soient vaccinés chaque année contre la grippeNote 7, Note 8. En plus de protéger la personne qui le reçoit, le vaccin contribue à prévenir la propagation du virus.

Le présent article expose les taux nationaux, provinciaux et territoriaux de vaccination contre la grippe pour les Canadiens de 12 ans et plus ayant reçu le vaccin dans les 12 mois précédant l’enquête. Les taux de vaccination contre la grippe pour deux groupes présentant un risque élevé de complications graves de la grippe sont indiqués : les personnes de 65 ans et plus et les personnes de moins de 65 ans souffrant de certains problèmes de santé chroniques.

Les données du présent article sont tirées des résultats de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes — Composante annuelle (ESCC — Composante annuelle) de 2003 à 2014.

Hausse du pourcentage de personnes vaccinées contre la grippe

En 2013–2014, près du tiers des Canadiens ont reçu un vaccin contre la grippe dans les 12 mois précédant l’enquête. Le taux normalisé selon l’âge s’établissait à 30 % en 2003, puis a augmenté pour se situer à 36 % en 2005 pour ensuite atteindre 31 % en 2013–2014 (graphique 1). Comme l’ont montré les résultats d’études antérieures, les répondants à l’ESCC de 2013–2014 qui avaient reçu un vaccin contre la grippe étaient plus susceptibles d’avoir un médecin de famille, d’être de sexe féminin, d’être plus âgés, d’être moins scolarisés et d’avoir une santé passable ou mauvaise Note 9, Note 10, Note 11.

La majorité des personnes qui n’avaient pas été vaccinées au cours des 12 mois précédant l’enquête estimaient que ce n’était pas nécessaire (56 %), et 26 % « n’a pas eu l’occasion de s’en occuper» en 2013–2014 (données non présentées).

Graphique 1 Taux de vaccination contre la grippe normalisés selon l'âge, population de 12 ans et plus, Canada, 2003 à 2013–2014

Description du graphique 1

Entre 2003 et 2013–2014, un certain nombre d’événements clés pourraient avoir influé sur les taux de vaccination contre la grippe. Par exemple, la pandémie de grippe H1N1 de 2009–2010 a donné lieu à une campagne de promotion nationale et à un programme de vaccination à grande échelle. Selon les résultats de l’ESCC de 2010, 41 % des Canadiens ont reçu le vaccin contre la grippe H1N1 (excluant les territoires)Note 12. La saison de la grippe de 2009–2010 était unique en ce sens que le vaccin contre la grippe H1N1 était donné séparément du vaccin ordinaire, ce qui pourrait avoir influé sur les taux de vaccination contre la grippe à cette période.

À la suite de la pandémie de grippe H1N1 de 2009–2010, cinq provinces et une territoire ont suivi l’exemple de l’Ontario, du Yukon et du Nunavut en offrant le vaccin contre la grippe sans frais à un plus grand nombre de personnes (couverture universelle)Note 13, Note 14, ce qui pourrait également avoir influé sur les taux de vaccination contre la grippe. La disponibilité accrue des vaccins contre la grippe dans les pharmacies de certaines provinces constitue un autre facteur cléNote 15, Note 16.

Les taux de vaccination contre la grippe sont en hausse dans toutes les provinces et les territoires, sauf en Ontario

Entre 2003 et 2013–2014, les taux de vaccination contre la grippe ont augmenté dans toutes les provinces et les territoires, sauf en Ontario. En 2013–2014, la Nouvelle-Écosse affichait le taux provincial de vaccination contre la grippe le plus élevé (45 %), alors que le Québec enregistrait le taux le plus faible (24 %) (graphique 2).

Graphique 2 Taux de vaccination contre la grippe normalisés selon l'âge, la province et le territoire, population de 12 ans et plus, Canada, 2003 et 2013–2014

Description du graphique 2

Au Québec, le taux de vaccination contre la grippe s’établissait à 24 % en 2013–2014, un chiffre comparable à celui de 2003. Durant cette période, on constate toutefois dans la province des augmentations notables dans deux régions sociosanitaires : celle de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, dans l’Est du Québec, et celle de la Montérégie, près de MontréalNote 17.

L’Ontario est la seule province où le taux de vaccination contre la grippe était inférieur en 2013–2014 (34 %), comparativement à 38 % en 2003. Dans cette province, les reculs les plus importants ont été constatés dans les régions sociosanitaires de Middlesex-London (dans le sud-ouest de l’Ontario) et de l’Est de l’Ontario.

Les augmentations les plus importantes des taux de vaccination contre la grippe entre 2003 et 2013–2014 se sont produites en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick. En Nouvelle-Écosse plus particulièrement, l’augmentation du taux de vaccination des femmes âgées de 12 à 44 ans a doublé (passant de 18 % à 37 %) comparativement à celle des hommes du même groupe d’âge (données non présentées).

Les taux de vaccination contre la grippe diminuent chez les personnes âgées, alors qu’ils augmentent chez les Canadiens plus jeunes

Selon le CCNI, les personnes âgées (65 ans ou plus) constituent un groupe susceptible de présenter des complications découlant d’une grippeNote 7. En conséquence, le CCNI a fixé une cible nationale selon laquelle 80 % des personnes âgées devraient être vaccinéesNote 18. Au cours des 12 dernières années, c’est en 2005 que l’on s’est le plus rapproché de cette cible, 71 % des personnes âgées ayant été vaccinées (données non présentées).

En 2013–2014, 64 % des personnes âgées ont reçu un vaccin contre la grippe, en baisse par rapport à 67 % en 2003, alors que le taux de vaccination avait augmenté chez les Canadiens plus jeunes (de 12 à 44 ans), passant de 16 % à 19 % durant la même période (tableau 1).

Tableau 1
Taux de vaccination contre la grippeNote 1 selon le groupe d'âge, Canada, 2003 et 2013–2014
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Taux de vaccination contre la grippe selon les groupes d'âge. Les données sont présentées selon Groupes d'âge (titres de rangée) et 2003 et 2013–2014, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Groupe d'âge 2003 2013–2014
pourcentage
12 à 44 16 19Note *
12 à 17 18 23Note *
18 à 34 13 17Note *
35 à 44 18 22Note *
45 à 64 32 32
45 à 54 26 25
55 à 64 39 39
65 et plus 67 64Note *

Les taux de vaccination contre la grippe des personnes âgées varient d’une province à l’autre

Entre 2003 et 2013–2014, les fluctuations des taux provinciaux de vaccination contre la grippe chez les personnes âgées ne correspondaient pas à celles de l’ensemble des Canadiens de 12 ans ou plus. Dans les quatre provinces de l’Atlantique, par exemple, les taux de vaccination contre la grippe ont augmenté au sein de la population générale (graphique 2), alors que les taux chez les personnes âgées ont augmenté seulement au Nouveau-Brunswick durant cette période (graphique 3).

En outre, les augmentations des taux de vaccination contre la grippe constatées dans la population générale dans les trois provinces des Prairies et en Colombie-Britannique ne se retrouvaient pas chez les personnes âgées. En fait, les taux de vaccination chez les personnes âgées ont diminué entre 2003 et 2013–2014 en Saskatchewan et la Colombie-Britannique et sont demeurés stables au Manitoba et en Alberta.

Graphique 3 Taux de vaccination contre la grippe, population de 65 ans et plus, Canada et les provinces, 2003 et 2013–2014

Description du graphique 3

Les taux de vaccination contre la grippe chez les moins de 65 ans souffrant d’un certain problème de santé chronique ou de plusieurs demeurent en deçà de la cible nationale

Un autre groupe susceptible de présenter des complications découlant d’une grippe sont des moins de 65 ans souffrant d’un certain problème de santé chronique ou de plusieurs, par exemple d’une maladie du cœur, de séquelles d’un accident vasculaire cérébral, d’asthme, de diabète, de cancer, d’emphysème, de bronchite, de bronchopneumopathie obstructive chronique ou d’obésité de niveau élevé (classe III)Note 7, Note 19.

Comme pour la population de personnes âgées, le CCNI a aussi fixé une cible de vaccination de 80 % de tous les Canadiens de moins de 65 ans souffrant de certains problèmes de santé chroniquesNote 18. Bien que, dans l’ensemble, les Canadiens souffrant de certains problèmes de santé chroniques en 2013–2014 affichaient un taux de vaccination (32 %) supérieur à celui des Canadiens n’ayant pas l’un de ces problèmes de santé chroniques (22 %), leur taux de vaccination était tout de même nettement en deçà de la cible fixée par le CCNI (tableau 2).

On a constaté des écarts régionaux considérables dans les taux de vaccination chez les personnes souffrant d’un ou de plusieurs de certains problèmes de santé chroniques (tableau 2). La diminution la plus importante a été enregistrée en Ontario, où la proportion des personnes vaccinées est passée de 43 % en 2003 à 34 % en 2013–2014.

En revanche, les taux de vaccination au sein de ce groupe à risque ont augmenté au fil du temps dans plusieurs régions, soit les provinces de l’Atlantique et les provinces des Prairies. L’augmentation la plus importante était une hausse de 12 points de pourcentage observée dans les provinces de l’Atlantique, où 43 % des personnes du groupe à risque avaient été vaccinées en 2013–2014, en hausse par rapport à 31 % en 2003.

Tableau 2
Taux de vaccination contre la grippeNote 1 normalisés selon l'âgeNote 2, selon certains problèmes de santé chroniquesNote 3, population de 12 à 64 ans, Canada et régions, 2003 et 2013–2014
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Taux de vaccination contre la grippenormalisés selon l'âge. Les données sont présentées selon Canada et régions (titres de rangée) et Certains problèmes de santé chroniques, Absence de certains problèmes de santé chroniques, 2003 et 2013–2014, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Canada et régions Certains problèmes de santé chroniques Absence de certains problèmes de santé chroniques
2003 2013–2014 2003 2013–2014
pourcentage
Canada 34 32 20 22Note *
Provinces de l'AtlantiqueNote 4 31 43Note * 16 28Note *
Québec 25 25 12 15Note *
Ontario 43 34Note * 28 25Note *
Provinces des PrairiesNote 4 27 31Note * 16 25Note *
Colombie-Britannique 31 35 19 24Note *

Conclusion

En 2013–2014, près du tiers des Canadiens de 12 ans ou plus avaient été vaccinés contre la grippe. Le pourcentage des personnes ayant reçu un vaccin contre la grippe était plus élevé en 2013–2014 qu’en 2003 dans l’ensemble des provinces et territoires, sauf en Ontario.

Bien que l’on constate pour les personnes âgées un taux de vaccination contre la grippe correspondant au double de celui de la population générale, la cible de 80 %  pour ce groupe à risque élevé n’a pas été atteinte. En fait, le taux de vaccination contre la grippe chez les personnes âgées a diminué au Canada entre 2003 et 2013–2014. Les personnes d’un autre groupe à risque élevé — celles de moins de 65 ans ayant certains problèmes de santé chroniques — avaient un taux de vaccination contre la grippe plus bas que la cible de 80 %.

D’autres recherches sont nécessaires afin de mieux comprendre les écarts entre les taux provinciaux et territoriaux, y compris l’incidence des campagnes de promotion, de la gratuité des vaccins contre la grippe et d’un accès accru aux vaccins dans les pharmacies.

Début de l'encadré

Source de données, méthode et définitions

Source de données

L’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes — Composante annuelle (ESCC — Composante annuelle) est une enquête transversale qui recueille des données concernant l’état de santé, l’utilisation des soins de santé et les déterminants de la santé de la population canadienne. Elle vise la population âgée de 12 ans ou plus vivant dans les 10 provinces et les 3 territoires.

Sont exclus du champ de l’enquête les personnes vivant dans les réserves et les autres peuplements autochtones des provinces, les membres à temps plein des Forces canadiennes, la population vivant en établissement et les habitants vivant dans les régions sociosanitaires de la Région du Nunavik et de la Région des Terres-Cries-de-la-Baie-James au Québec. Ensemble, ces exclusions représentent moins de 3 % de la population cible.

Les estimations de la présente étude sont fondées sur les données de l’ESCC — Composante annuelle de 2003, 2005, 2007–2008, 2009–2010, 2011–2012 et 2013–2014. Environ 130 000 répondants ont été interviewés lors de chacune des périodes de l’ESCC — Composante annuelle visées.

Méthode

Les fréquences pondérées et des tableaux croisés ont été utilisés pour estimer le pourcentage de personnes ayant reçu un vaccin contre la grippe ainsi que pour déterminer les raisons pour lesquelles le vaccin n’a pas été administré.

Dans le cadre de cette étude, les taux normalisés selon l’âge ont été utilisés pour tenir compte des différentes structures par âge de la population canadienne au fil du temps et selon la région géographique (p. ex., par province). Pour comparer les taux de vaccination contre la grippe au fil du temps par province et territoire, les taux ont été ajustés en fonction de la structure par âge de la population canadienne ayant répondu au questionnaire de l’ESCC — Composante annuelle de 2013–2014.

Définitions

Bronchopneumopathie obstructive chronique : Appellation désignant un groupe de maladies pulmonaires provoquant un blocage des voies respiratoires et rendant difficile la respiration.

Grippe : Mot désignant l’influenza, une infection respiratoire causée par les virus de l’influenza de types A et B.

Région sociosanitaire : Région définie par les ministres provinciaux aux fins de l’administration et de la surveillance des services de santéNote 20.

Obésité (classe III) : L’obésité est déterminée au moyen de l’indice de masse corporelle (IMC), qui correspond au rapport entre le poids d’une personne et sa tailleNote 21, Note 22. Les personnes obèses selon l’IMC (classe III) présentent un risque élevé de problèmes de santé.

Fin de l'encadré


Linda Gionet est une analyste à la Division de la statistique de la santé.


Références et notes

Documentation liées à cet article

Renseignements supplémentaires

  • Pour consulter des données et des supplémentaires au sujet de la santé des Canadiens et du système de soins de santé, visitez le module La santé au Canada. Ce module peut être consulté à partir de notre site Web, sous la rubrique En vedette.
Date de modification :