Statistique Canada - Gouvernement du Canada
Accessibilité : Renseignements générauxÉviter tous les menus et aller au contenu.Accueil - Logo de Statistique Canada Éviter le menu principal et aller au menu secondaire. English 1 de 5 Contactez-nous 2 de 5 Aide 3 de 5 Recherche site web 4 de 5 Site du Canada 5 de 5
Éviter le menu secondaire et aller au menu des rubriques. Le quotidien 1 de 7
Recensement 2 de 7
Le Canada en statistiques 3 de 7 Profils des communautés 4 de 7 Nos produits et services 5 de 7 Accueil 6 de 7
Autres liens 7 de 7

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Éviter le menu du rubriques et aller au contenu. Menu de gauche

Faits saillants

  • Même s’il est recommandé de consommer au moins cinq portions de légumes et fruits par jour, 7 enfants de 4 à 8 ans sur 10 et la moitié des adultes ne consomment pas la quantité minimale.


  • Plus du tiers (37 %) des enfants de 4 à 9 ans consomment moins de deux portions de produits laitiers par jour; il s’agit de la quantité minimale recommandée. Chez les 30 ans et plus, la consommation de produits laitiers se situe en deçà du nombre minimal de portions recommandées pour plus des deux tiers des Canadiens.


  • Les lipides représentent plus de 35 % de l’apport calorique total de plus du quart des Canadiens de 31 à 50 ans. Au-delà de ce pourcentage, les risques pour la santé augmentent, selon l’Institute of Medicine, organisme non gouvernemental indépendant aux États-Unis qui fournit des conseils sur la santé fondés sur les résultats de recherches scientifiques.


  • Les collations — c’est-à-dire les aliments et les boissons consommés entre les repas représentent plus de calories que les déjeuners et environ autant que les dîners.


  • Les adultes vivant dans des ménages à faible revenu et à revenu moyen inférieur sont moins susceptibles que ceux vivant dans des ménages à revenu élevé de tirer des lipides plus de 35 % de leurs calories quotidiennes.


  • Les membres des ménages ayant les revenus les plus élevés sont plus susceptibles que ceux des ménages ayant des revenus plus faibles de manger des aliments préparés dans un restaurant de service rapide.


  • Les habitudes de consommation alimentaire des enfants et des adolescents ne sont pas aussi étroitement associées au revenu du ménage que celles des adultes.

Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English
Haut de la page
Date de modification : 2007-11-22 Avis importants
Catalogue en ligne Page principale Communiqué dans le Quotidien Faits saillants Résultats Tableaux et graphiques Concepts, méthodes et qualités de données Références Renseignements supplémentaires Version PDF À propos de l'ESCC - Nutiriton Comment avoir accès aux données de l'ESCC Autres numéros