Rapport de dépendance

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Importance de l'indicateur
Contexte
Faits saillants et graphiques
Bibliographie
Autres études

Le rapport de dépendance démographique global est le rapport de la population combinée de jeunes (personnes âgées de 0 à 19 ans) et de personnes âgées (personnes âgées de 65 ans et plus) à la population en âge de travailler (personnes âgées de 20 à 64 ans). Il est exprimé sous forme de nombre de « personnes à charge » pour 100 « travailleurs » :

jeunes (de 0 à 19 ans) + personnes âgées (65 ans et plus) pour 100 travailleurs (de 20 à 64 ans).

Le rapport de dépendance démographique des jeunes est le rapport de la population de jeunes à la population en âge de travailler, tandis que le rapport de dépendance démographique des personnes âgées est le rapport de la population de personnes âgées à la population en âge de travailler.

Le rapport de dépendance démographique est fondé sur l'âge plutôt que sur la situation d'emploi. Il ne tient pas compte des jeunes ou des personnes âgées qui travaillent, ni des personnes en âge de travailler qui sont chômeuses ou inactives. Il reflète simplement la structure par âge de la population et n'est aucunement destiné à amoindrir la contribution des personnes classées comme étant « à charge ».

Importance de l'indicateur

Une part appréciable des personnes âgées de 65 ans et plus et d'enfants et de jeunes âgés de moins de 20 ans sont susceptibles d'être socialement ou économiquement dépendants des Canadiens en âge de travailler et peuvent avoir davantage besoin de services de santé. Le rapport de dépendance démographique mesure la taille de la population « à charge » par rapport à la population « en âge de travailler » qui, en théorie, fournit le soutien social et économique.

Les variations des rapports de dépendance démographique mettent en relief l'évolution de la structure par âge de la population.

Contexte

Le pourcentage décroissant de jeunes signifie qu'à l'avenir, le nombre de travailleurs pourrait ne pas suffire pour financer les pensions des personnes à la retraite1.

La croissance de la population de personnes âgées comparativement à la population en âge de travailler a des conséquences en ce qui a trait aux soins aux personnes âgées. En outre, un nombre important de femmes, qui étaient traditionnellement les principales dispensatrices de soins aux enfants et aux personnes âgées, sont entrées sur le marché du travail ces dernières décennies. De surcroît, le fait que bon nombre de couples ont des enfants à un âge plus avancé a donné naissance à une nouvelle génération responsable simultanément de jeunes enfants et de parents âgés, que l'on a baptisée « génération sandwich »2.

Faits saillants et graphique

Tendance temporelle

Description

Graphique 3.0 - Rapports de dépendance démographique global, des jeunes et des personnes âgées observés et rejetés, Canada, 1971 à 2056

  • De 1971 à 2006, le rapport global de dépendance démographique est passé de 89 à 60 personnes à charge pour 100 travailleurs.
  • La stabilité du rapport global de dépendance démographique au cours des années 1980 et des années 1990 est imputable à une diminution du rapport de dépendance démographique des jeunes qui a été neutralisée par un accroissement du rapport de dépendance démographique des personnes âgées.
  • Selon les projections, le rapport global de dépendance démographique du Canada atteindra 84 personnes à charge pour 100 personnes en âge de travailler d'ici à 2056, à mesure qu'augmente la proportion de personnes âgées.
  • En 1971, le rapport de dépendance démographique des jeunes était de 74 jeunes pour 100 personnes en âge de travailler. En 2006, le chiffre n'était plus que de 39 jeunes et il est prévu qu'il continuera de baisser pour s'établir à 34 jeunes pour 100 personnes en âge de travailler d'ici à 2056.
  • La tendance opposée s'observe pour les personnes âgées. Pour chaque tranche de 100 personnes en âge de travailler, on dénombrait 15 personnes âgées en 1971 et 21 en 2006. Le rapport projeté pour 2056 est de 50 personnes âgées pour 100 travailleurs.
  • La décroissance du rapport de dépendance démographique des jeunes et la croissance de celui des personnes âgées indiquent qu'un plus grand nombre de personnes sort du groupe des personnes en âge de travailler qu'il n'en y entre.

Bibliographie

1. Chawla R.K. 1990. « Rapports de dépendance : une comparaison entre divers pays », L'emploi et le revenu en perspective, produit no 75-001 au catalogue de Statistique Canada, vol. 2, no 2 (été), p. 54 à 61.

2. Williams C. 2005. « La génération sandwich », Tendances sociales canadiennes, produit no 11-008 au catalogue de Statistique Canada, no 77 (été), p. 18 à 24.

Autres études

Burke, M.A. 1991. « Une société vieillissante : un autre pointe de vue : rapports de dépendance », Tendances sociales canadiennes, produit no  11-008 au catalogue de Statistique Canada, no 20 (printemps), p. 3 à 5.

Signaler un proble sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :