Résumé

Contexte

La présente étude établit des valeurs centiles normatives, selon l’âge et le sexe, pour cinq tests de condition physique chez des Canadiens de tous les âges, à partir d’un échantillon représentatif de l’ensemble du pays.

Données et méthodes

Les données, provenant de 5 188 Canadiens (dont 50,1 % de femmes), ont été recueillies dans le cadre du cycle 5 de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2016 à 2017).

Résultats

Les hommes ont obtenu des scores légèrement supérieurs pour la capacité cardiorespiratoire et nettement supérieurs pour la force de préhension de même que la hauteur et la puissance des sauts par rapport aux femmes, tandis que ces dernières avaient des scores supérieurs quant à la flexion du tronc. Chez les femmes, des hausses prononcées apparaissaient dans la hauteur des sauts (P50 : 25 %) et leur puissance (P50 : 58 %) entre l’âge de 8 et 13 ans, et de la force de préhension (P50 : 193 %) entre l’âge de 6 et 19 ans. La performance diminuait progressivement avec l’âge, à partir de l’adolescence pour la capacité à sauter et à environ 35 ans pour la force de préhension. Chez les hommes, des hausses prononcées apparaissaient dans la hauteur des sauts (P50 : 69 %) et leur puissance (P50 : 233 %) entre l’âge de 8 et 20 ans, et de la force de préhension (P50 : 365 %) entre l’âge de 6 et 20 ans. La performance diminuait progressivement avec l’âge, dès la fin de l’adolescence pour la capacité à sauter et à environ 30 ans pour la force de préhension. La flexion du tronc demeurait relativement stable avec l’âge chez les deux sexes. Les scores de la capacité cardiorespiratoire des deux sexes diminuaient de façon constante avec l’âge à partir (habituellement) de 8 ans et une baisse plus marquée était observée chez les femmes jusqu’à l’âge de 18 ans.

Interprétation

Ces valeurs normatives pour la condition physique pourraient se révéler utiles pour le dépistage en santé publique et dans la pratique clinique.

Mots-clés

normes, capacité cardiorespiratoire, capacité musculaire, souplesse, mécanographie du saut, santé

DOI : https://www.doi.org/10.25318/82-003-x201901000002-fra

Résultats

La condition physique comporte de nombreuses composantes (c.-à-d. capacité cardiorespiratoire [CCR], la force musculosquelettique, l’endurance, la souplesse, l’agilité, l’équilibre) qui, ensemble, décrivent la capacité d’une personne à exécuter une activité physique. De récentes recherches ont décelé des associations significatives entre condition physique et santé tout au long du cycle de vie des Canadiens, de même que des facettes de la condition physique dans l’enfance qui sont révélatrices quant aux conséquences sur la santé plus tard dans la vie. [Article complet]

Auteurs

Matt D. Hoffmann et Justin J. Lang travaillent au Centre de la surveillance et de la recherche appliquée de l’Agence de la santé publique du Canada, à Ottawa, en Ontario. Justin J. Lang fait également partie du Groupe de recherche sur les saines habitudes de vie et l’obésité de l’Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario. Rachel C. Colley travaille au sein de la Division de l’analyse de la santé, et Caroline Y. Doyon, au Centre de données sur la santé de la population de Statistique Canada, à Ottawa, en Ontario. Suzy L. Wong travaille au Centre pour la promotion de la santé, qui fait partie de la Direction générale de la promotion de la santé et de la prévention des maladies chroniques de l’Agence de la santé publique du Canada. Grant R. Tomkinson travaille au Département d’études sur l’éducation, la santé et le comportement de la University of North Dakota située à Grand Forks, dans le Dakota du Nord, aux États-Unis, de même qu’à l’Alliance for Research in Exercise, Nutrition and Activity (ARENA) de la School of Health Sciences and Sansom Institute for Health Research de la University of South Australia, à Adélaïde, en Australie.

Début de l'encadré

 

Ce que l’on sait déjà sur le sujet

  • Les valeurs normatives peuvent servir à faciliter l’interprétation des résultats d’un test de condition physique en comparant leurs résultats à ceux de la population générale.
  • Plusieurs pays ont établi des valeurs normatives pour des mesures singulières de la condition physique, mais aucune étude récente n’a mené à l’établissement de normes pour un ensemble complet de tests de condition physique chez des Canadiens de tous les âges.

Ce qu’apporte l’étude

  • Des données obtenues auprès de 5 188 personnes de tous âges ont servi à calculer des valeurs centiles normatives, par groupe d’âge et par sexe, représentatives de tous les Canadiens, pour 5 tests de condition physique.
  • Les hommes ont obtenu des scores légèrement supérieurs pour la capacité cardiorespiratoire et nettement supérieurs pour la force de préhension de même que la hauteur et la puissance des sauts par rapport aux femmes, tandis que ces dernières avaient des scores supérieurs quant à la flexion du tronc.
  • La souplesse est demeurée relativement stable avec l’âge chez les deux sexes, tandis que toutes les autres mesures de la condition physique ont globalement diminué avec l’âge.
  • Les valeurs normatives produites dans le cadre de cette étude peuvent apporter les renseignements nécessaires dans les domaines de la santé publique et de la pratique clinique.

Fin de l'encadré

Date de modification :