Sommaire des principaux résultats

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.








Niveaux suffisants de fer chez les Canadiens

Publication : Rapports sur la santé 2012:23(4) http://www.statcan.gc.ca/rapportssurlasante

Auteurs : Marcia Cooper, Linda Greene-Finestone, Hélène Lowell, Johanne Levesque et Stacey Robinson

Données : l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2009-2011

La carence en fer est la carence nutritionnelle la plus fréquente dans le monde, mais on en sait peu sur les niveaux de fer de la population canadienne, dont les dernières estimations remontent à la période de 1970 à 1972.

Les données proviennent du cycle 2 (2009 à 2011) de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé, dans le cadre de laquelle des échantillons de sang ont été recueillis auprès d'un échantillon de Canadiens de 3 à 79 ans représentatif de la population nationale.

Des statistiques descriptives (pourcentages, moyennes arithmétiques, moyennes géométriques) ont été utilisées pour estimer les concentrations d'hémoglobine et de ferritine sérique ainsi que d'autres marqueurs des niveaux de fer. Des analyses ont été effectuées selon le groupe d'âge et le sexe, le revenu du ménage, l'autoévaluation de la santé, le régime alimentaire et la consommation de suppléments de fer. Les valeurs de référence de l'Organisation mondiale de la Santé (2001) ont été utilisées pour estimer la prévalence de la teneur suffisante en fer et celle de l'anémie.

La prévalence globale de l'anémie était faible au cours de la période de 2009 à 2011, 97 % des Canadiens ayant un taux d'hémoglobine suffisant. En général, la concentration d'hémoglobine a augmenté par rapport à la période de 1970 à 1972. Dans le groupe des 65 à 79 ans, les taux d'anémie étaient plus élevés que ceux observés durant la période de 1970 à 1972. Une déplétion des réserves en fer a été constatée chez 13 % de femmes de 12 à 19 ans et chez 9 % des femmes de 20 à 49 ans. Un faible revenu du ménage était associé à une plus faible prévalence de la teneur suffisante en hémoglobine, mais n'était pas relié à une plus faible prévalence de l'adéquation du taux de ferritine sérique. L'autoévaluation de la santé et le régime alimentaire n'étaient pas associés significativement aux taux d'hémoglobine et de ferritine sérique.

Article intégral

Pour obtenir plus de renseignements sur cet article, veuillez communiquer avec le service de relations avec les médias de Santé Canada, au 1-613-957-2983.