Résumé

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.











Passer au texte

Contexte
Mots-clés
Résultats
Auteurs

Début du texte

Résumé

L'article décrit les mesures de l'obésité abdominale – circonférence de la taille, rapport taille/hanches et rapport taille/grandeur – à l'intérieur des catégories d'indice de masse corporelle (IMC), à partir des données de deux enquêtes sur la santé représentatives de la population. Les pourcentages d'hommes de poids normal courant un risque accru ou élevé pour la santé d'après ces trois mesures en 2007-2009 n'étaient pas statistiquement différents de ceux observés en 1981. Au contraire, le pourcentage de femmes de poids normal présentant un risque accru ou élevé pour la santé avait augmenté selon chacune des trois mesures. La proportion d'hommes faisant de l'embonpoint qui présentaient un risque accru ou élevé pour la santé d'après la circonférence de la taille est passée de 49 % en 1981 à 62 % en 2007-2009, tandis que, chez les femmes de la même catégorie d'IMC, la proportion a augmenté selon chacune des trois mesures (de 64 % à 93 % selon la circonférence de la taille, de 22 % à 51 % selon le rapport taille/hanche et de 68 % à 87 % selon le rapport taille/grandeur). En 1981, un pourcentage important d'hommes et de femmes de la catégorie des obèses de classe 1 présentaient un risque accru ou élevé selon les mesures de l'obésité abdominale; en 2007-2009, le risque était accru ou élevé pour presque toutes les personnes faisant partie de cette catégorie d'IMC.   

Mots-clés

Composition corporelle, obésité centrale, circonférence de la taille, rapport taille/grandeur, rapport taille/hanches.

Résultats

L'indice de masse corporelle (IMC), qui constitue une mesure du poids par rapport à la taille, est l'indicateur de l'obésité le plus couramment utilisé. D'ailleurs, un système fondé sur l'IMC a longtemps été utilisé pour catégoriser les adultes en fonction du risque pour la santé. [Texte intégral]

Auteurs

Margot Shields (1-613-951-4177; margot.shields@statcan.gc.ca) travaille à la Division de l'analyse de la santé de Statistique Canada, Ottawa (Ontario), K1A 0T6. Mark S. Tremblay fait partie de l'Institut de recherche du Centre hospitalier de l'Est de l'Ontario ainsi que de l'Université d'Ottawa, Ottawa (Ontario). Sarah Connor Gorber travaille à l'Agence de la santé publique du Canada, Ottawa (Ontario). Ian Janssen est au service de l'Université Queen's, Kingston (Ontario).