Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.










Sommaire des principaux résultats

Procédures de contrôle de la qualité et de réduction des données pour les mesures par accélérométrie de l’activité physique

Publication : Rapports sur la santé 2010:21(1) www.statcan.gc.ca/rapportssurlasante

Auteurs : Rachel Colley, Sarah Connor Gorber et Mark S. Tremblay

Données : 2007-2009 Enquête canadienne sur les mesures de la santé

Le présent article décrit quatre enjeux clés de contrôle de la qualité et de réduction des données que les chercheurs devraient prendre en compte lorsqu’ils utilisent l’accélérométrie pour mesurer l’activité physique : la fiabilité du moniteur, les données erronées, le temps de port du moniteur et le nombre de jours valides requis pour l’analyse.

Des analyses exploratoires ont été menées auprès d’un échantillon non pondéré (n=987) de données d’accélérométrie de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé. On a demandé aux participants de porter un accéléromètre pendant sept jours consécutifs. Les problèmes de calibrage, de fiabilité, de plausibilité biologique et de conformité ont été explorés au moyen de statistiques descriptives.

Le calibrage permanent est une méthode efficace pour déterminer les problèmes de fonctionnement des accéléromètres. Les pourcentages de dossiers considérés comme valables pour l’analyse dépendent de la conformité des participants, de la période d’interruption admissible choisie et du critère de temps de port minimum par jour. Une période d’interruption admissible de 60 minutes et un temps de port de 10 heures par jour ont fait en sorte que 95 % du sous‑échantillon comptaient au moins 1 journée valide, et que 84 % en comptaient au moins 4.

Avant le calcul des résultats au chapitre de l’activité physique, les données d’accélérométrie doivent faire l’objet de procédures uniformisées de contrôle de la qualité et de réduction des données, afin de prévenir la mauvaise représentation des résultats. Les données d’accélérométrie incomplètes devraient être traitées avec soin, et des stratégies pour améliorer la conformité dans ce domaine sont justifiées.

Article intégral

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec Rachel Colley au 1-613-737-7600, poste 4118 (Rachel.Colley@statcan.gc.ca), Division de l’analyse de la santé, Statistique Canada.