Publications

    Culture, tourisme et Centre de la statistique de l'éducation : documents de recherche

    L’obtention d’un diplôme au Canada : profil, situation sur le marché du travail et endettement des diplômés de la promotion de 2009/2010 - Révisé

    L’obtention d’un diplôme au Canada : profil, situation sur le marché du travail et endettement des diplômés de la promotion de 2009/2010 - Révisé

    Sarah Jane Ferguson, Statistique Canada
    Shunji Wang, Emploi et Développement social Canada

    Début de l'encadré

    Avis de correction

    Date de correction : 25 novembre 2014
    Des corrections ont été faites dans ce produit.

    Veuillez prendre note des changements suivants:

    • Les comptes dans les Figures 1.1.1, 1.1.2, et 4.2.
    • Les gains médians des femmes travaillant à des postes non postdoctoraux sont de 23 % plus élevés que ceux des diplômées de la maîtrise.
    • Les diplômés de programmes coopératifs dans des domaines tels que « commerce, gestion et administration publique  » et « sciences sociales et de comportements et droit » représentent 40 % de tous les diplômés de programmes coopératifs au niveau collégial.

    Nous regrettons les inconvénients que cette situation peut avoir causé.

    Fin de l'encadré

    Introduction

    Les connaissances et les compétences gagnent en importance pour l’innovation, la productivité, la croissance économique et la compétitivité. Pour le Canada, une population mieux scolarisée et une main-d’œuvre hautement qualifiée sont essentielles pour garantir des réussites malgré l’intensification de la concurrence mondiale. En faisant des études supérieures, des particuliers peuvent acquérir les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour concourir à l’évolution de l’économie et de la société. Comme les emplois sont de plus en plus axés sur la connaissance, l’obtention d’un titre scolaire du niveau postsecondaire est le meilleur moyen d’accéder à un emploi de qualité bien rémunéré au Canada.

    Le Canada figure parmi les pays les plus hautement scolarisés du monde, car un quart (25 %) des habitants âgés de 25 à 64 ans sont titulaires d’un diplôme collégial et 27 % supplémentaires détiennent un grade universitaireNote 1. Il y a de nombreux avantages à faire des études supérieures, notamment une rémunération plus élevée et des taux de chômage plus faibles. Au Canada, en 2011, les adultes détenant un diplôme d’études collégiales ou un grade universitaire ont gagné en moyenne 74 % de plus que ceux qui étaient titulaires d’un diplôme d’études secondaires ou d’un certificat d’une école de métiersNote 2. En outre, pendant la récente crise économique, les gens les plus durement touchés étaient ceux possédant moins qu’un diplôme d’études secondaires. De 2008 à 2011, le taux de chômage de ce groupe a augmenté de 2,6 points de pourcentage pour atteindre 11,7 %. Par comparaison, le taux de chômage des personnes détenant un diplôme d’études collégiales ou un grade universitaire était moins de la moitié de celui des personnes possédant moins qu’un diplôme d’études secondaires, et n’a augmenté que de 0,9 point de pourcentage pour atteindre 5 % en 2011Note 3. Par ailleurs, des niveaux de scolarité plus élevés sont également essentiels pour le développement social et culturel et la participation à la collectivité.

    Le présent rapport décrit les expériences scolaires, les résultats sur le marché du travail et le financement des études supérieures des nouveaux diplômés dans les établissements d’études postsecondaires au Canada à l’aide des données de l’Enquête nationale auprès des diplômés de 2013 (promotion de 2009/2010). À la première section, on trace un portrait et on décrit les parcours scolaires des diplômés des programmes collégiaux, du baccalauréat, de la maîtrise et du doctorat. La section deux s’intéresse aux activités sur le marché du travail trois ans après l’obtention du diplôme. La section trois présente des renseignements sur les sources de financement des études postsecondaires, ainsi que sur le remboursement de la dette et son rapport avec le niveau et le domaine d’études. La section quatre se penche plus particulièrement sur les programmes coopératifs. La dernière section présente un résumé et une conclusion.

    L’Enquête nationale auprès des diplômés (END)

    L’Enquête nationale auprès des diplômés (END) de 2013 a été menée au printemps et à l’été de 2013 et a recueilli de l’information sur les diplômés des établissements d’enseignement postsecondaire publics du Canada, en se penchant plus particulièrement sur l’emploi, les résultats sur le marché du travail et l’endettement des étudiants. L’END de 2013 a sondé la promotion de 2009/2010, la période de référence variant d’un établissement à l’autre. Par exemple, les universités suivent une année scolaire qui s’étend de septembre à août, alors que l’année scolaire des collèges tend à varier. Cette situation était différente de celle des études antérieures, au cours desquelles la période de référence était fondée sur l’année civile (c.‑à‑d. de janvier à décembre). À moins d’indication contraire, toutes les références du présent rapport ont trait à la promotion de 2009/2010. Veuillez noter que l’Enquête nationale auprès des diplômés (END) 2013, promotion de 2009/2010, a été menée trois ans après l’obtention du diplôme, alors que de précédentes enquêtes nationales auprès des diplômés ont été effectuées deux ans après l’obtention du diplôme. Bien que l’information sur les diplômés au moment de l’obtention du diplôme soit comparable d’un cycle à l’autre, les renseignements sur les activités des diplômés au moment de l’entrevue ne sont pas directement comparables. Par exemple, les résultats sur le marché du travail et le remboursement de la dette ont rapport à la situation trois ans après l’obtention du diplôme pour l’END de 2013, comparativement à deux ans après l’obtention du diplôme pour les autres cycles de l’END.

    Notes

    Date de modification :