Les mesures de faible revenu

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Qu’est-ce que la mesure de faible revenu?

Aux fins des comparaisons internationales, la MFR est la mesure de faible revenu la plus couramment utilisée. L’utilisation de cette mesure a été proposée en 1989, dans un document de travail de Wolfson, Evans et l’OCDE1, dans lequel on traitait de préoccupations concernant les SFR. En termes simples, la mesure de faible revenu (MFR) est un pourcentage fixe (50 %) du revenu des ménages2 médian « ajusté », ce dernier terme traduisant la prise en compte des besoins du ménage. L’ajustement en fonction de la taille rend compte du fait que les besoins d’un ménage augmentent à mesure que le nombre de membres croît. Ainsi, on s’entendra pour dire que les besoins seront plus élevés pour un ménage de six personnes que pour un ménage de deux, quoique ces besoins ne sont pas nécessairement trois fois plus dispendieux.

Les MFR sont calculées trois fois; à partir du revenu du marché, du revenu avant impôt et du revenu après impôt. Elles sont calculées à partir de l’Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR). Les MFR n’ont pas à être mises à jour au moyen d’un indice de l’inflation, parce qu’elles sont calculées à partir d’une enquête annuelle sur le revenu des ménages. Contrairement aux seuils de faible revenu, qui sont calculés à partir d’une enquête sur les dépenses, puis comparés à une enquête sur le revenu, les MFR sont calculées et appliquées à partir d’une seule et unique enquête sur le revenu.

Comment calcule-t-on la mesure de faible revenu?

Pour calculer les MFR3, il faut d’abord calculer pour chaque ménage son « revenu  ajusté » en divisant le revenu du ménage par sa « taille ajustée », soit la racine carrée du nombre de personnes dans le ménage. Ensuite on assigne le revenu du ménage ajusté à chaque membre du ménage. Puis, on détermine la médiane du revenu du ménage ajusté sur l'ensemble des individus, c'est-à-dire le montant qui divise la population en deux groupes égaux (50 %), selon que le revenu ajusté est supérieur ou inférieur. La MFR pour un ménage d'une personne est 50 % de cette médiane et les MFR pour les autres tailles de ménage équivalent à cette valeur multipliée par la taille ajustée du ménage.

Notes

  1. ‘Statistics Canada’s Low Income Cut-offs: Methodological Concerns and Possibilities’ (Wolfson, Evans, et OCDE).
  2. Un ménage est constitué d'une personne ou d'un groupe de personnes vivant dans un même logement.
  3. La méthodologie employée pour calculer les MFR a changé considérablement à compter de la publication de «Les lignes de faible revenu, 2008-2009» et l’Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) de 2008. Ces changements ont rapport avec l'unité de référence, l'unité d'analyse et l'échelle d'équivalence. Pour une description complète des changements, voir «Les lignes de faible revenu, 2008-2009».
Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :