Faits saillants

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

  • Le revenu après impôt et chacune de ses composantes principales, soit le revenu du marché, les transferts gouvernementaux et l'impôt sur le revenu, sont demeurés stables en 2010 comparativement à 2009.
  • Le revenu médian après impôt des familles canadiennes comptant deux personnes ou plus se situait à 65 500 $ en 2010 et n'a à peu près pas changé comparativement à 2009. Le revenu après impôt n'a pas connu de changement significatif pour une troisième année consécutive, après une période de croissance qui a commencé en 2004.
  • Le revenu médian après impôt des personnes seules est demeuré stable de 2009 à 2010. Les personnes autres que les personnes âgées ont touché 27 500 $ et les personnes âgées, 23 400 $.
  • Le revenu médian après impôt des familles comptant deux personnes ou plus est demeuré inchangé de 2009 à 2010 dans toutes les provinces. L'Alberta a enregistré le revenu médian après impôt le plus élevé pour les familles économiques comptant deux personnes ou plus, soit 78 100 $ en 2010.
  • De 2009 à 2010, 52,8 % des personnes ont connu une hausse du revenu après impôt ajusté de leur ménage comparativement à 62,4 % entre 2006 et 2007,  juste avant la récession.
  • Le revenu du marché médian des familles comptant deux personnes ou plus est demeuré inchangé en 2010 par rapport à 2009, s'étant établi à 64 900 $. Dans le cas des personnes seules, le revenu du marché médian se situait à 20 800 $ en 2010, au même niveau qu'en 2009.
  • Le montant médian des transferts gouvernementaux reçus par les familles canadiennes et les personnes seules est demeuré inchangé en 2010 par rapport à 2009. Les familles ont reçu un montant médian de 6 500 $, et les personnes seules, de 1 800 $.
  • Parmi les familles comptant deux personnes ou plus, l'impôt sur le revenu médian versé en 2010 s'établissait à 8 200 $, au même niveau qu'en 2009. L'impôt sur le revenu médian versé par les familles autres que de personnes âgées a augmenté, passant de 9 700 $ en 2009 à 10 000 $ en 2010.
  • Selon le seuil de faible revenu après impôt (SFR-AI), 3 millions de Canadiens, ou 9,0 % de la population, étaient en situation de faible revenu en 2010, soit à peu près le même nombre qu'en 2009. Il s'agit de la troisième année consécutive sans changement, après la tendance générale à la baisse qui s'était amorcée au milieu des années 1990.
  • Environ 546 000 enfants de moins de 18 ans vivaient dans des familles à faible revenu en 2010, ce qui correspond à 8,1 % des enfants vivant dans des familles. Cette proportion est demeurée inchangée par rapport à 2009, mais était en baisse par rapport à celle de 13,8 % enregistrée en 2000.
  • Dans 9 des 10 provinces, l'incidence du faible revenu selon la mesure fondée sur un panier de consommation (MPC) est demeurée inchangée de 2009 à 2010. La seule exception est l'Alberta, où l'incidence du faible revenu a diminué, pour passer de 10,1 % en 2009 à 8,4 % en 2010. De plus, les personnes en situation de faible revenu dans cette province avaient, en moyenne, un revenu se situant plus près du seuil de la MPC comparativement à 2009.
  • Selon le SFR-AI, le taux d'entrée dans une situation de faible revenu se situait à environ 3 % à la fin des années 2000, comparativement à environ 5 % au milieu des années 1990. Dans le cas des personnes sortant d'une situation de faible revenu, le taux a augmenté pour passer de 28,1 % en 1993-1994 à 36,9 % en 2009-2010.
  • De façon générale, le faible revenu est transitoire : 82,7 % des personnes ont évité de se retrouver en situation de faible revenu pendant toute la période de 2005 à 2010, et 17,3 % se sont retrouvées en situation de faible revenu au moins une des six années. Un moins grand nombre a été en situation de faible revenu pendant au moins quatre des six années (4,1 %), et un nombre encore plus faible (1,5 %) a été constamment en situation de faible revenu de 2005 à 2010.
Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :