Regards sur la société canadienne
Résultats du Recensement de 2016 : Les professions comptant des travailleurs âgés

par Bertrand Ouellet-Léveillé et Anne Milan

Passer au texte

Début de l’encadré

La publication Regards sur la société canadienne présente aujourd’hui une étude fondée sur les données du Recensement de 2016. Cette étude s’appuie sur les renseignements du recensement concernant l’emploi et les professions. Des données supplémentaires tirées de l’Enquête sur la population active sont également utilisées afin de dresser un portrait global du vieillissement de la main-d’œuvre au Canada.

Fin de l’encadré

Début de l'encadré

Aperçu de l’étude

Au cours des 20 dernières années, la part des travailleurs âgés de 55 ans et plus a augmenté de façon significative. La présente étude s’appuie sur les données du Recensement de la population et de l’Enquête sur la population active afin d’examiner l’évolution de la composition par âge des travailleurs parmi les professions les plus répandues (comptant au moins 10 000 travailleurs), de même que les professions qui connaissent les variations d’effectifs les plus élevées et les moins élevées.

  • Le ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés — défini dans la présente étude comme étant le nombre de travailleurs de 25 à 34 ans pour chaque travailleur âgé de 55 ans et plus — a diminué pour passer de 2,7 en 1996 à 1,0 en 2018.
  • La proportion de travailleurs de 55 ans et plus au sein de nombreuses professions était inférieure chez les femmes comparativement aux hommes, ce qui reflète l’arrivée plus récente des femmes au sein de certaines professions. Par exemple, la proportion d’omnipraticiens et de médecins de famille de 55 ans et plus était deux fois plus élevée chez les hommes (38 %) que chez les femmes (19 %) en 2016, ce qui représente une hausse par rapport aux proportions de 25 % chez les hommes et de 7 % chez les femmes enregistrées en 1996.
  • Les travailleurs qui prodiguent des soins à une population de plus en plus âgée vieillissent eux aussi. Chez les infirmières autorisées et les infirmières psychiatriques autorisées, 1 sur 5 était âgée de 55 ans et plus en 2016, comparativement à 1 sur 10 en 1996. Au sein de cette profession, le ratio entre les jeunes travailleuses et les travailleuses âgées a diminué pour passer de 4,5 en 1996 à 1,6 en 2016.
  • Au sein de certaines professions, le vieillissement peut être exacerbé par des difficultés à attirer de plus jeunes travailleurs, ou par des changements structurels, comme une plus grande automatisation des activités, qui réduisent le nombre de travailleurs dans son ensemble. À titre d’exemple, plus de la moitié (52 %) des gestionnaires en agriculture étaient âgés de 55 ans et plus en 2016, et le ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés était de 0,2.
  • Le vieillissement représente un enjeu de moindre importance pour les professions à croissance rapide, comme pour les professionnels du domaine de la publicité, du marketing et des relations publiques. Le nombre total de ces travailleurs a augmenté de 256 % de 1996 à 2016, et la proportion de travailleurs âgés a augmenté modérément pour passer de 8 % à 13 % au cours de cette période.

Fin de l'encadré

Introduction

Il est généralement reconnu que le Canada, à l’instar de plusieurs pays industrialisés, compte une population vieillissante. Cela entraîne de nombreuses conséquences sur la population active. La participation au marché du travail diminue habituellement avec l’âgeNote  , ce qui a pour effet de réduire la taille de la population active des groupes plus âgés. Cependant, un nombre croissant de Canadiens plus âgés sont demeurés actifs sur le marché du travail ou y sont retournés au cours des dernières décennies. Le fait de comprendre l’activité sur le marché du travail des personnes qui ont atteint l’âge de la retraite ainsi que les caractéristiques des travailleurs plus âgés revêt un intérêt croissant pour les politiques et la recherche. Par exemple, des études récentes ont révélé que les personnes âgées qui avaient un niveau de scolarité plus élevé, qui n’avaient aucune limitation d’activité, qui avaient des paiements hypothécairesNote  et qui vivaient dans des régions ruralesNote  étaient plus susceptibles de travailler. De plus, les raisons pour lesquelles les travailleurs plus âgés étaient encore actifs sur le marché du travail étaient réparties de façon à peu près égale entre un choix personnel et une nécessité financièreNote  .

Les travailleurs âgés sont de plus en plus représentés au sein d’un nombre croissant de professionsNote  . Bien que ces travailleurs puissent avoir acquis un bagage d’expérience et de connaissances, une profession ou un secteur qui compte des proportions plus importantes de travailleurs âgés peut poser certains défis aux employeurs qui devront se montrer concurrentiels lorsque viendra le temps de recruter de la main-d’œuvre pour remplacer les travailleurs âgés au cours des décennies à venir. Dans certains cas, une profession comptant des travailleurs plus âgés et relativement peu de jeunes travailleurs peut être un signe du déclin de certaines industries et de certains métiers au Canada. Cela pourrait être attribuable aux activités en déclin à la suite de l’automatisation ou de la délocalisation, comme on peut l’observer au sein des professions de certaines industries manufacturières, ou à la suite d’un remplacement plus fréquent des travailleursNote  , comme c’est le cas des travailleurs des postes.

Dans la présente étude, les données du Recensement de la population (1996 et 2016) et de l’Enquête sur la population active (1996 à 2018) sont utilisées afin d’examiner l’évolution de la composition par âge des professions (voir la section « Sources de données, méthodes et définitions » pour plus de renseignements). Aux fins de la présente analyse, les professions comprennent celles qui comptent au moins 10 000 travailleurs et dont la classification de 1996 est comparable à celle de 2016. Les principaux indicateurs utilisés dans la présente étude pour mesurer le vieillissement au sein des professions sont la proportion de la population active occupée de 55  ans et plus et le ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés, que l’on peut aussi définir comme une mesure du renouvellement des travailleursNote  . Ce ratio est défini comme étant le nombre de personnes occupées de 25 à 34 ans par rapport au nombre de personnes occupées de 55 ans et plus.

Tout d’abord, la présente étude porte sur la variation du nombre de jeunes travailleurs et de travailleurs âgés au sein des grandes catégories professionnelles au cours de la période allant de 1996 à 2018. Ensuite, on y présente une analyse des professions les plus répandues chez les hommes et les femmes dans trois catégories : les professions qui exigent habituellement un grade universitaire, les professions qui n’exigent habituellement pas de grade universitaire et les professions en gestion. Cette approche est utilisée, car l’effet et le rythme du vieillissement au sein des professions qui exigent un niveau de scolarité plus élevé, ou un bagage de connaissances et d’expérience particulier, pourraient être différents de ceux au sein des professions qui exigent un niveau de scolarité moins élevé. En outre, les résultats recueillis pour les femmes et les hommes sont analysés séparément, compte tenu de leurs différents profils professionnels. Enfin, les professions qui ont connu la croissance la plus rapide ainsi que celles qui ont connu le plus grand déclin au cours des 20 années antérieures à 2016 sont examinées.

Il est important d’être en mesure de cerner les professions — comme les infirmiers et les médecins — qui pourraient être plus en demande au fur et à mesure que la population vieillit, en plus de tenir compte du fait que les travailleurs qui exercent ces professions vieillissent eux-mêmes. Cela permettra aux responsables des politiques et aux planificateurs de mieux se préparer aux demandes et aux pénuries de main-d’œuvre potentielles, et d’élaborer des stratégies de rajeunissement des professions.

Le ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés est actuellement presque paritaire

L’évolution de la composition par âge des travailleurs peut être observée dans la proportion croissante des travailleurs plus âgés (55 ans et plus). Selon les résultats de l’Enquête sur la population active (EPA), en 2018, le nombre de travailleurs âgés (4,0 millions) a presque convergé avec le nombre de jeunes travailleurs de 25 à 34 ans (4,1 millions) Note  . La croissance du nombre de travailleurs âgés a commencé à s’accélérer en 2001, année où la première vague de l’importante cohorte des baby-boomers a atteint 55 ans (graphique 1) Note  . Tandis que le nombre de jeunes travailleurs a augmenté (+18 %) de 1996 à 2018, principalement depuis 2009, le nombre de travailleurs âgés a plus que triplé (+213 %) au cours de cette période de 22 ans. Par conséquent, la proportion de travailleurs de 55 ans et plus a connu une hausse pour passer de 10 % en 1996 à 21 % en 2018 (de 8 % à 21 % chez les femmes, et de 11 % à 22 % chez les hommes)Note  .

Graphique 1 XXXX

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Travailleurs de 25 à 34 ans et Travailleurs de 55 ans et plus, calculées selon nombre de travailleurs unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Travailleurs de 25 à 34 ans Travailleurs de 55 ans et plus
nombre de travailleurs
1996 3,494,000 1,282,000
1997 3,470,000 1,339,000
1998 3,450,000 1,398,000
1999 3,394,000 1,467,000
2000 3,385,000 1,540,000
2001 3,363,000 1,598,000
2002 3,352,000 1,761,000
2003 3,380,000 1,970,000
2004 3,405,000 2,089,000
2005 3,415,000 2,222,000
2006 3,440,000 2,335,000
2007 3,513,000 2,500,000
2008 3,557,000 2,646,000
2009 3,529,000 2,755,000
2010 3,596,000 2,923,000
2011 3,655,000 3,053,000
2012 3,732,000 3,209,000
2013 3,778,000 3,369,000
2014 3,820,000 3,491,000
2015 3,877,000 3,602,000
2016 3,947,000 3,749,000
2017 4,045,000 3,890,000
2018 4,139,000 4,011,000

Le ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés donne un aperçu de l’état du renouvellement de la population active. La majorité des jeunes travailleurs remplissent les exigences requises en matière d’éducation pour la plupart des professions, et l’on peut s’attendre à ce qu’ils demeurent sur le marché du travail pendant de nombreuses années de plus, tandis que les travailleurs âgés sont plus près de quitter le marché du travail. Un ratio supérieur à 1,0 signifie qu’il y a plus de jeunes travailleurs que de travailleurs âgés, ou qu’il y a plus de nouveaux travailleurs comparativement à ceux qui devraient quitter le marché du travail plus rapidement. En revanche, un ratio inférieur à 1,0 signifie qu’un plus grand nombre d’employés quittent le marché du travail que de nouveaux employés qui l’intègrent, ce qui pourrait laisser croire qu’il est difficile de remplacer les travailleurs qui partent à la retraite. Un ratio équivalant à 1,0 démontre qu’il y a autant de jeunes travailleurs que de travailleurs âgés. Il pourrait être difficile de garantir un nombre adéquat de remplacements pour certaines professions, car la population de moins de 35 ans n’affiche presque aucune croissanceNote  .

Le ratio de renouvellement des travailleurs a diminué au fil du temps, la croissance du nombre de jeunes travailleurs n’ayant pas suivi le rythme de l’augmentation des travailleurs âgés (graphique 2). En 1996, les résultats de l’EPA ont révélé un ratio de 2,7, ce qui signifie qu’il y avait 2,7 jeunes travailleurs pour chaque travailleur âgé au Canada. En 2018, on a observé un nombre équivalent de jeunes travailleurs et de travailleurs âgés, ce qui a donné lieu à un ratio de 1,0.

Graphique 2 XXXX

Tableau de données du graphique 2 
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2 Les deux sexes, Hommes et Femmes, calculées selon ratio de renouvellement des travailleurs unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Les deux sexes Hommes Femmes
ratio de renouvellement des travailleurs
1996 2,7 2,4 3,3
1997 2,6 2,3 3,2
1998 2,5 2,2 2,9
1999 2,3 2,0 2,8
2000 2,2 2,0 2,6
2001 2,1 1,9 2,4
2002 1,9 1,7 2,2
2003 1,7 1,6 1,9
2004 1,6 1,5 1,8
2005 1,5 1,4 1,7
2006 1,5 1,4 1,6
2007 1,4 1,3 1,5
2008 1,3 1,3 1,4
2009 1,3 1,2 1,4
2010 1,2 1,2 1,3
2011 1,2 1,1 1,3
2012 1,2 1,1 1,2
2013 1,1 1,1 1,2
2014 1,1 1,0 1,2
2015 1,1 1,0 1,2
2016 1,1 1,0 1,1
2017 1,0 1,0 1,1
2018 1,0 1,0 1,1

Au sein de la population active, le ratio enregistré en 1996 était plus élevé chez les femmes (3,3) que chez les hommes (2,4), ce qui concorde avec l’augmentation du nombre de femmes ayant intégré le marché du travail au cours des décennies précédentesNote  . Au cours des deux dernières décennies, le ratio de renouvellement a connu une baisse plus marquée chez les femmes en raison d’un ralentissement de leur intégration sur le marché du travail. En 2018, le ratio de renouvellement était d’environ 1,0 tant chez les femmes que chez les hommes.

Le ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés variait selon la profession (graphique 3). Dans le domaine des sciences naturelles et appliquées ainsi que dans les domaines connexes, le ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés était de 1,7 en 2018, soit le ratio le plus élevé parmi les grandes catégories professionnelles, mais représentait tout de même le tiers de ce qu’il était en 1996 (5,3). Chez les femmes, la baisse observée au cours de la période de 22 ans allant de 1996 à 2018 a été encore plus marquante, passant de 11,2 à 2,1. En 1996, peu de femmes âgées exerçaient ces professions, mais de 1996 à 2018, les femmes (+155 %) ont fait leur entrée à un rythme plus élevé que les hommes (+93 %) dans ces professions. Puisque les femmes plus jeunes exerçant ces professions n’ont pas remplacé les femmes âgées quittant le marché du travail au même rythme, le ratio de renouvellement a baissé. Malgré la hausse du nombre de femmes parmi les travailleurs du domaine des sciences naturelles et appliquées et les domaines connexes, elles représentaient tout de même moins du quart des travailleurs de ces domaines en 2018.

Graphique 3 XXXX

Tableau de données du graphique 3 
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3. Les données sont présentées selon Catégorie professionnelle (titres de rangée) et 1996 et 2018, calculées selon ratio de renouvellement des travailleurs unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Catégorie professionnelle 1996 2018
ratio de renouvellement des travailleurs
Toutes les professions 2,7 1,0
Sciences naturelles et appliquées et domaines connexes 5,3 1,7
Arts, culture, sports et loisirs 3,8 1,1
Secteur de la santé 3,6 1,5
Fabrication et services publics 3,4 0,8
Affaires, finance et administration 3,1 0,9
Enseignement, droit et services sociaux, communautaires et gouvernementaux 3,0 1,3
Métiers, transport, machinerie et domaines connexes 2,8 1,0
Vente et services 2,5 1,1
Ressources naturelles, agriculture et production connexe 2,4 1,0
Gestion 1,4 0,5

Dans le secteur de la santé, le ratio de renouvellement était de 3,6 jeunes travailleurs pour chaque travailleur âgé en 1996, un ratio qui avait diminué de plus de la moitié 22 ans plus tard (1,5 en 2016). Alors que le nombre de jeunes travailleurs dans cette catégorie professionnelle a augmenté de 77 % de 1996 à 2016, le nombre de travailleurs âgés a plus que quadruplé (+334 %). Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter la section intitulée « La croissance des professions du secteur de la santé ».

Dans le domaine de la fabrication et des services publics, le ratio de renouvellement des travailleurs était de 3,4 en 1996. Puisque le nombre de jeunes travailleurs a reculé et que le nombre de travailleurs âgés a plus que doublé au fil du temps, le ratio a diminué pour se situer à 0,8 en 2018, ce qui signifie que le nombre de nouveaux jeunes travailleurs dans ces professions était inférieur à celui des travailleurs qui s’apprêtaient à quitter le marché du travail. Plus précisément, le nombre de travailleurs de 55 ans et plus a augmenté d’environ 161 %, tandis que le nombre global de travailleurs dans le domaine de la fabrication a connu une baisse de 1996 à 2018, plus particulièrement de 2004 à 2009.

Dans le domaine des affaires, de la finance et de l’administration, le ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés était inférieur à 1,0 en 2018, ce qui représente une baisse par rapport à celui de 3,1 enregistré en 1996. Au cours de la période de 22 ans, le nombre de jeunes travailleurs dans cette grande catégorie professionnelle a légèrement augmenté (+2 %), tandis que le nombre de travailleurs âgés a triplé (+236 %).

Les femmes atténuent les répercussions du vieillissement dans de nombreuses professions exigeant un grade universitaire

L’étendue du vieillissement au sein des professions de 1996 à 2016 peut être examinée au moyen des données du Recensement de la population, puisqu’elles peuvent fournir les renseignements professionnels les plus détaillés, selon l’âge et le sexe. L’analyse répartit les professions les plus répandues selon trois catégories: les professions qui exigent habituellement un grade universitaire, les professions qui n’exigent habituellement pas de grade universitaire et les professions en gestion. Seules les professions qui sont demeurées comparables au fil du temps ont été analyséesNote  . Les employeurs pourraient éprouver plus de difficulté à remplacer les travailleurs âgés qui exercent des professions exigeant habituellement un grade universitaire, ainsi que les travailleurs âgés qui exercent des professions en gestion, car ces professions requièrent des études et des compétences précises ou un grand bagage d’expérience comparativement aux autres professions. Compte tenu des différents profils professionnels des hommes et des femmes — les femmes étant plus concentrées dans un plus petit nombre de professions —, les profils sont analysés séparément.

En 2016, la profession prédominante chez les femmes exigeant habituellement un grade universitaire (niveau de compétence A dans la Classification nationale des professionsNote ) était  celle des infirmières autorisées et des infirmières psychiatriques autorisées (tableau 1). Parmi les 263 000 femmes exerçant cette profession en 2016, 20 % étaient âgées de 55 ans et plus, soit la même proportion de femmes âgées occupées observée à l’échelle nationale, et le double de celle des femmes âgées qui exerçaient cette profession en 1996 (10 %)Note  . Parmi les infirmières autorisées et les infirmières psychiatriques autorisées, la proportion de celles qui étaient âgées de 25 à 34 ans a augmenté de 77 % de 1996 à 2016, une hausse moins rapide que pour les infirmières plus âgées (158 %), ce qui a fait chuter le ratio de renouvellement de 4,5 en 1996 à 1,6 en 2016. Le vieillissement des travailleurs du secteur de la santé pose un défi particulier, car la population vieillissante entraîne une hausse de la demande des services de soins de santé.


Tableau 1
Professions les plus répandues exigeant habituellement un diplôme universitaire, femmes, 1996 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Professions les plus répandues exigeant habituellement un diplôme universitaire 1996, 2016, Travailleuses, Proportion de travailleuses de 55 ans et plus, Âge médian, Ratio entre les jeunes travailleuses et les travailleuses âgées , Travailleurs et Ratio entre les jeunes travailleuses et les travailleuses âgées, calculées selon nombre, pourcentage, années et ratio unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
1996 2016
Travailleuses Proportion de travailleuses de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleuses et les travailleuses âgéesTableau 1 Note 2 Travailleuses Proportion de travailleuses de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleuses et les travailleuses âgéesTableau 1 Note 2
nombre pourcentage années ratio nombre pourcentage années ratio
Profession
Infirmières autorisées et infirmières psychiatriques autorisées 214 800 9,6 41,6 4,51 262 500 20,3 42,8 1,56
Enseignantes au primaire et au préscolaire 183 100 7,2 43,7 4,18 238 700 13,8 41,2 2,65
Vérificatrices financières et comptables 52 200 6,4 37,2 4,65 108 400 19,1 43,8 1,35
Enseignantes au secondaire 77 300 7,9 42,7 4,12 94 900 16,0 42,2 2,58
Professionnelles en publicité, en marketing et en relations publiques 16 200 5,6 36,7 5,45 60 100 10,9 35,7 4,03
Professionnelles en ressources humaines 14 200 3,7 40,2 10,40 53 200 15,1 40,8 1,82
Autres agentes financièresTableau 1 Note 1 12 200 6,9 38,8 3,61 51 600 19,5 44,3 1,21
Travailleuses sociales 28 400 6,1 39,2 3,97 49 200 16,7 41,4 2,22
Enseignantes au collège et autres instructrices en formation professionnelle 46 800 8,1 41,4 4,48 47 200 25,2 46,1 0,65
Avocates (partout au Canada) et notaires (au Québec) 17 600 2,3 35,8 6,06 39 500 15,1 39,9 2,56
Assistantes d’enseignement postsecondaire et de recherche 12 000 3,4 29,1 23,03 34 000 7,0 28,9 6,71
Professionnelles des services-conseils en gestion aux entreprises 12 600 5,2 38,6 3,33 33 800 18,7 43,7 0,99
Agentes de développement économique, recherchistes et expertes-conseils en marketing 12 200 4,4 34,9 8,46 31 900 11,8 38,1 4,28
Professeures et chargées de cours à l’université 15 500 14,0 43,2 2,23 28 800 30,3 47,6 0,40
Omnipraticiennes et médecins de famille 11 300 6,8 37,8 7,83 26 500 18,8 40,7 1,47

La proportion de travailleurs de 55 ans et plus au sein de nombreuses professions était inférieure chez les femmes, comparativement aux hommes, ce qui reflète l’arrivée plus récente des femmes sur le marché du travail (tableau 2). Cela a fait en sorte d’atténuer les répercussions du vieillissement au sein de certaines professions, comme celle des omnipraticiens et des médecins de famille. Malgré la proportion relativement plus importante de travailleurs âgés dans cette profession, la proportion d’hommes de 55 ans et plus (38 %) était le double de celle des femmes (19 %) en 2016Note  . De 1996 à 2016, le nombre d’omnipraticiennes et de femmes médecins de famille a augmenté plus rapidement (+135 %) que celui de leurs homologues de sexe masculin (+14 %). Cette tendance a aussi été observée dans d’autres professions, comme celle des avocats (partout au Canada) et des notaires (au Québec), ainsi que celle des vérificateurs financiers et des comptables.


Tableau 2
Professions les plus répandues exigeant habituellement un diplôme universitaire, hommes, 1996 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Professions les plus répandues exigeant habituellement un diplôme universitaire 1996, 2016, Travailleurs, Proportion de travailleurs de 55 ans et plus, Âge médian et Ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés, calculées selon nombre, pourcentage, années et ratio unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
1996 2016
Travailleurs Proportion de travailleurs de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgésTableau 2 Note 2 Travailleurs Proportion de travailleurs de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgésTableau 2 Note 2
nombre pourcentage années ratio nombre pourcentage années ratio
Profession
Vérificateurs financiers et comptables 64 100 13,8 41,9 2,06 85 200 30,7 46,3 0,88
Enseignants au secondaire 76 200 11,8 46,3 2,41 66 000 21,1 45,2 0,88
Autres agents financiersTableau 2 Note 1 20 400 16,6 42,7 2,52 62 300 25,4 44,4 1,15
Avocats (partout au Canada) et notaires (au Québec) 40 200 13,3 43,4 1,52 50 400 36,7 48,5 0,71
Ingénieurs mécaniciens 24 100 11,8 39,0 3,39 47 200 19,8 42,1 1,41
Ingénieurs civils 28 600 14,2 40,9 3,27 45 400 25,2 44,5 1,53
Enseignants au primaire et au préscolaire 42 500 6,5 44,2 7,68 44 800 14,6 41,8 3,45
Professionnels des services-conseils en gestion aux entreprises 22 600 20,4 44,4 0,79 44 500 29,3 46,3 0,45
Enseignants au collège et autres instructeurs en formation professionnelle 44 400 15,4 45,1 1,14 40 100 34,0 49,9 0,36
Ingénieurs électriciens et électroniciens 29 800 9,2 38,7 4,23 39 800 21,3 44,2 1,73
Professeurs et chargés de cours à l’université 31 500 29,2 49,1 0,38 37 600 36,8 50,1 0,32
Agents de développement économique, recherchistes et experts-conseils en marketing 13 700 11,8 40,2 3,78 31 000 19,4 40,9 1,67
Professionnels en publicité, en marketing et en relations publiques 9 100 12,0 40,3 2,16 29 900 16,3 38,3 1,77
Omnipraticiens et médecins de famille 26 100 25,4 45,8 1,87 29 800 37,9 49,7 0,71
Analystes financiers et analystes en placements 11 000 7,9 37,5 3,25 28 400 12,1 37,3 7,61

Chez les hommes, la profession la plus répandue exigeant habituellement un grade universitaire était celle des vérificateurs financiers et des comptables; 85 000 hommes exerçaient cette profession en 2016. La proportion d’hommes de 55 ans et plus au sein de cette profession a augmenté pour passer de 14 % en 1996 à 31 % en 2016, tandis que le ratio de renouvellement des travailleurs a diminué pour passer de 2,1 à 0,9. Chez les femmes, il s’agissait de la troisième profession la plus répandue en 2016. La composition des vérificateurs financiers et des comptables selon le sexe a changé au fil du temps, laquelle est toutefois passée d’une majorité d’hommes en 1996 à une majorité de femmes en 2016. Malgré le profil d’âge plus jeune des femmes comparativement aux hommes, la proportion de femmes âgées dans cette profession a triplé pour passer de 6 % en 1996 à 19 % en 2016. Le ratio de renouvellement des travailleurs a diminué pour passer de 4,7 à 1,3.

En ce qui concerne les femmes, 5 des 15 professions les plus répandues exigeant habituellement un diplôme universitaire relevaient du domaine de l’enseignement. Chez les hommes, c’était le cas de 4 des principales professions, bien que la composition par âge n’était pas la même au sein de ces professions. Les enseignants au primaire et au préscolaire avaient tendance à être plus jeunes. Environ 1 enseignant au primaire et au préscolaire sur 7 était âgé de 55 ans et plus en 2016, ce qui représente une hausse par rapport au taux de 1 sur 14 enregistré en 1996 (on observe peu de différences selon le sexe). Parmi les enseignants au secondaire, la proportion de travailleurs âgés a augmenté au cours de cette période de 20  ans, laquelle est passée de 8 % en 1996 à 16 % en 2016 chez les femmes, et de 12 % à 21 % chez les hommes. Cette croissance est exacerbée par un déclin chez les jeunes hommes dans cette profession. En revanche, les professeurs et les chargés de cours à l’université avaient tendance à être plus âgés en 1996 comme en 2016.

La proportion de professeurs et de chargés de cours à l’université de sexe masculin âgés de 55  ans et plus a augmenté, passant de 29 % en 1996 à 37 % en 2016, tandis que la proportion de leurs homologues de sexe féminin a augmenté pour passer de 14 % à 30 % au cours de cette période. La proportion croissante du personnel enseignant à temps plein qui occupe des postes supérieurs, en raison entre autres du vieillissement de l’importante cohorte des baby-boomers et de l’élimination de la retraite obligatoire, a contribué au vieillissement du personnel enseignant à l’universitéNote  .

Certaines professions prédominantes qui exigent habituellement un grade universitaire étaient caractérisées par une croissance rapide, un rythme de vieillissement plus lent que la moyenne nationale et des ratios de renouvellement des travailleurs bien au-dessus du seuil de remplacement. C’était le cas pour les femmes et les hommes exerçant des professions dans le domaine de la publicité, du marketing et des relations publiques, ainsi que des agents de développement économique, et des recherchistes et des experts-conseils en marketing. On a observé de plus faibles proportions de travailleurs âgés de 55 ans et plus au sein de certaines professions plus répandues chez les femmes (notamment les travailleurs sociaux et les professionnels en ressources humaines). Parmi les professions prédominantes chez les hommes, on a observé des proportions inférieures de travailleurs plus âgés au sein de nombreuses professions en génie (mécanique, civil, électrique et électronique).

De nombreuses professions n’exigeant pas de grade universitaire affichent une grande proportion de travailleurs âgés, y compris celles des conducteurs de camions de transport, des préposés à l’entretien ménager et des concierges

Alors que 12 des 15 professions les plus répandues exigeant habituellement un grade universitaire étaient communes chez les femmes et les hommes, cela était le cas de 2 des 15 professions qui n’exigeaient pas de grade universitaire (tableaux 3 et 4). Les professions les plus répandues chez les femmes comprenaient les employées de soutien administratif et de bureau, tandis que les métiers, comme ceux de soudeurs, d’électriciens, de manœuvres et de réparation de véhicules, étaient des professions prédominantes chez les hommes.


Tableau 3
Professions les plus répandues n’exigeant habituellement pas de diplôme universitaire, femmes, 1996 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Professions les plus répandues n’exigeant habituellement pas de diplôme universitaire 1996, 2016, Travailleuses, Proportion de travailleuses de 55 ans et plus, Âge médian et Ratio entre les jeunes travailleuses et les travailleuses âgées, calculées selon nombre, pourcentage, années et ratio unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
1996 2016
Travailleuses Proportion de travailleuses de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleuses et les travailleuses âgéesTableau 3 Note 3 Travailleuses Proportion de travailleuses de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleuses et les travailleuses âgéesTableau 3 Note 3
nombre pourcentage années ratio nombre pourcentage années ratio
Profession
Vendeuses — commerce de détail 311 400 9,7 32,6 2,21 355 600 20,0 33,0 1,09
Caissières 214 800 4,3 24,9 4,08 260 500 14,3 24,6 0,95
Adjointes administrativesTableau 3 Note 1 294 200 10,7 41,0 2,39 230 600 29,8 48,4 0,49
Agentes d’administration 76 300 8,9 40,7 5,07 218 000 26,3 47,3 0,84
Aides-infirmières, aides-soignantes et préposées aux bénéficiaires 98 500 12,0 41,6 2,23 213 000 23,4 45,1 0,75
Employées de soutien de bureau générales 160 700 10,1 39,2 2,95 190 500 27,4 46,8 0,67
Éducatrices et aides-éducatrices de la petite enfance 76 900 4,7 33,8 6,01 186 600 12,8 39,5 1,71
Serveuses d’aliments et de boissons 157 200 3,2 26,2 8,61 167 000 8,0 26,0 3,14
Préposées à l’entretien ménager et au nettoyage — travaux légers 97 800 14,8 41,4 1,25 164 900 31,6 49,2 0,49
Autres préposées aux services d’information et aux services à la clientèleTableau 3 Note 2 74 300 5,0 34,2 4,22 128 300 16,2 38,8 1,32
Commis à la comptabilité et personnel assimilé 209 100 9,2 38,9 5,81 117 700 27,0 47,5 0,97
Techniciennes en comptabilité et teneuses de livres 89 300 16,3 41,7 1,30 112 500 37,5 51,2 0,29
Travailleuses des services sociaux et communautaires 35 500 5,8 35,8 4,10 108 600 17,5 40,4 1,93
Aides-enseignantes au primaire et au secondaire 52 300 9,2 41,3 1,71 108 400 24,9 46,6 0,53
Cuisinières 82 800 12,7 39,4 1,71 86 200 24,0 44,0 0,71

Tableau 4
Professions les plus répandues n’exigeant habituellement pas de diplôme universitaire, hommes, 1996 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Professions les plus répandues n’exigeant habituellement pas de diplôme universitaire 1996, 2016, Travailleurs, Proportion de travailleurs de 55 ans et plus, Âge médian et Ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés, calculées selon nombre, pourcentage, années et ratio unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
1996 2016
Travailleurs Proportion de travailleurs de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgésTableau 4 Note 1 Travailleurs Proportion de travailleurs de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgésTableau 4 Note 1
nombre pourcentage années ratio nombre pourcentage années ratio
Profession
Conducteurs de camions de transport 198 000 12,2 40,0 2,49 278 500 31,4 48,9 0,57
Vendeurs — commerce de détail 201 300 10,5 32,8 3,44 271 200 21,1 33,3 1,00
Concierges et surintendants d’immeubles 168 800 19,6 41,1 0,99 160 800 36,9 50,9 0,35
Aides de corps de métier et manœuvres en construction 75 800 7,5 33,1 3,48 152 200 14,9 35,9 2,16
Techniciens à l’entretien et à la réparation d’automobiles, mécaniciens et réparateurs de camions et d’autobus 120 500 8,7 36,3 5,10 147 900 19,3 41,0 1,60
Manutentionnaires 105 400 7,0 34,1 4,41 146 600 19,3 40,2 1,38
Charpentiers-menuisiers 93 000 12,2 39,2 3,24 144 600 20,3 39,9 2,00
Cuisiniers 92 400 5,8 27,8 5,60 124 500 10,2 28,9 2,38
Garnisseurs de tablettes, commis et préposés aux commandes dans les magasins 78 300 2,8 21,7 5,82 108 600 12,0 24,3 1,34
Manœuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains 54 300 8,4 27,5 2,60 83 100 19,4 32,2 0,97
Soudeurs et opérateurs de machines à souder et à braser 78 600 9,3 38,8 4,69 83 000 19,0 40,3 1,70
Électriciens (sauf électriciens industriels et de réseaux électriques) 39 500 9,6 38,5 4,68 82 100 15,8 36,7 2,42
Chauffeurs-livreurs — services de livraison et de messagerie 82 100 10,3 35,4 3,29 80 400 30,5 47,0 0,55
Expéditeurs et réceptionnaires 85 600 6,8 33,9 6,57 80 100 21,7 42,7 0,94
Conducteurs d’équipement lourd (sauf les grues) 52 300 13,8 41,1 2,18 72 800 25,3 44,8 0,95

Étant donné que de plus en plus de jeunes fréquentent l’université ou le collège, il devient difficile d’attirer de jeunes travailleurs dans bon nombre de ces professions répandues. Chez les hommes, les conducteurs de camions de transport étaient la profession la plus répandue; plus de 278 000 hommes exerçaient cette profession en 2016. Parmi ces travailleurs, 31 % (près du tiers) étaient âgés de 55 ans et plus en 2016, en hausse par rapport à 12 % en 1996Note . La profession des conducteurs de camions de transport se situait parmi celles ayant affiché le plus grand nombre de postes vacants déclarés par les employeurs au cours des dernières années. En 1996, il y avait 2,5 conducteurs de camions de transport de 25 à 34 ans pour chaque conducteur de camions de transport de 55 ans et plus, un ratio qui a connu une baisse pour s’établir à 0,6 en 2016. D’autres professions n’exigeant habituellement pas de grade universitaire étaient surreprésentées parmi les travailleurs âgés. Parmi les hommes, 37 % des concierges et des surintendants d’immeubles étaient âgés de 55 ans et plus en 2016 (en hausse par rapport à 20 % en 1996). De même, parmi les femmes, 32 % (environ le tiers) des préposées à l’entretien ménager et au nettoyage — travaux légers étaient des travailleuses âgées en 2016 (en hausse par rapport à 15 % en 1996).

Bon nombre des professions les plus répandues ne nécessitant habituellement pas de grade universitaire, plus particulièrement celles que l’on retrouve dans les secteurs de l’hébergement, de la restauration et du commerce de détail, étaient surreprésentées chez les travailleurs plus jeunes (15 à 24 ans)Note  , qui se tournent souvent vers ces types d’emploi pour payer leurs études. En 2016, près de 600 000 des plus jeunes travailleurs exerçaient trois types de professions : vendeurs — commerce de détail; caissiers; préposés aux comptoirs alimentaires, aides-cuisiniers et professions de soutien connexes. Ces professions offrent aussi un salaire inférieur à la moyenneNote  , affichent un taux de roulement relativement élevé, ont systématiquement un grand nombre de postes vacants et comptent habituellement de plus petites proportions de travailleurs de 55 ans et plus. Chez les femmes, la profession la plus répandue n’exigeant habituellement pas d’études universitaires (et la deuxième plus répandue chez les hommes) parmi tous les groupes d’âge en 2016 était celle de vendeur — commerce de détail. Néanmoins, environ 1 vendeur — commerce de détail sur 5 était âgé de 55 ans et plus, proportion qui se situe légèrement sous la moyenne de l’ensemble des professions (22 %) et qui correspond au double de la proportion enregistrée pour cette profession en 1996.

La seule autre profession n’exigeant pas de grade universitaire qui s’est classée parmi les 15 professions les plus répandues chez les femmes et les hommes était celle de cuisinier. Des recherches antérieures ont révélé le déclin de la proportion des cuisinières âgées de 25 à 34 ans au cours des dernières décenniesNote  . Par conséquent, la proportion de femmes cuisinières de 55 ans et plus était de 24 % en 2016, et le ratio de renouvellement était inférieur au seuil de remplacement (0,7). En comparaison, la proportion des hommes cuisiniers âgés était inférieure à celle des femmes, soit 10 % en 2016, ce qui a donné lieu à un ratio de renouvellement de 2,4.

Plus de la moitié des gestionnaires en agriculture sont âgés de 55 ans et plus

Parmi les cinq professions en gestion les plus répandues, la proportion de travailleurs de 55  ans et plus variait. Les cadres supérieurs sont habituellement plus âgés, compte tenu de l’expérience généralement requise pour occuper de tels postes. Ces professions sont souvent moins exigeantes sur le plan physique et requièrent davantage de travail de bureau, ce qui permet aux personnes de conserver ou d’entreprendre ces emplois alors qu’elles sont plus âgées. Cependant, bien que le vieillissement touche toutes les professions en gestion les plus communes, l’ampleur n’était pas le même d’une profession à l’autre.

La profession en gestion la plus répandue relevait du secteur agricole, où le nombre global de gestionnaires a reculé tant chez les hommes (-35 %) que chez les femmes (-27 %) de 1996 à 2016 (tableaux 5 et 6). Cela reflète la baisse de l’emploi dans le secteur agricole à long terme au cours du dernier siècle, laquelle est attribuable à certains changements socioéconomiques, dont la concentration croissante de fermes et l’utilisation accrue de nouvelles technologies, comme l’automatisationNote Note  . En 1996, cette profession était déjà caractérisée par une proportion relativement élevée de travailleurs âgés, et ce phénomène s’est accentué au fil du temps, mais pas au même rythme que certaines autres professions. Plus précisément, plus de la moitié des femmes et des hommes (52 % dans les deux cas) étaient âgés de 55 ans et plus en 2016, en hausse par rapport à 37 % chez les femmes et à 41 % chez les hommes en 1996Note Note  . Les gestionnaires en agriculture comptaient aussi parmi les rares professions qui affichaient déjà un ratio de renouvellement bien inférieur à 1,0 tant pour les femmes que pour les hommes en 1996 (0,4 chacun), bien qu’il ait connu une baisse encore plus marquée en 2016, ce qui a donné lieu à un ratio de 0,1 pour les femmes et de 0,2 pour les hommes en 2016.


Tableau 5
Professions en gestion les plus répandues, femmes, 1996 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Professions en gestion les plus répandues 1996, 2016, Travailleuses, Proportion de travailleuses de 55 ans et plus, Âge médian et Ratio entre les jeunes travailleuses et les travailleuses âgées, calculées selon nombre, pourcentage, années et ratio unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
1996 2016
Travailleuses Proportion de travailleuses de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleuses et les travailleuses âgéesTableau 5 Note 1 Travailleuses Proportion de travailleuses de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleuses et les travailleuses âgéesTableau 5 Note 1
nombre pourcentage années ratio nombre pourcentage années ratio
Profession
Directrices — commerce de détail et de gros 108 300 9,9 38,9 2,41 161 400 20,6 44,3 0,69
Directrices de la restauration et des services alimentaires 42 400 7,4 37,0 3,65 62 500 15,4 40,8 0,84
Directrices financières 18 900 7,7 39,8 5,70 42 000 23,0 47,2 0,65
Gestionnaires en agriculture 52 000 36,5 49,3 0,42 38 200 52,1 55,7 0,14
Directrices de la publicité, du marketing et des relations publiques 25 100 4,6 37,2 13,43 37 500 10,0 38,9 1,50

Tableau 6
Professions en gestion les plus répandues, hommes, 1996 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Professions en gestion les plus répandues 1996, 2016, Travailleurs, Proportion de travailleurs de 55 ans et plus, Âge médian et Ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés, calculées selon nombre, pourcentage, années et ratio unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
1996 2016
Travailleurs Proportion de travailleurs de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgésTableau 6 Note 1 Travailleurs Proportion de travailleurs de 55 ans et plus Âge médian Ratio entre les jeunes travailleurs et les travailleurs âgésTableau 6 Note 1
nombre pourcentage années ratio nombre pourcentage années ratio
Profession
Directeurs — commerce de détail et de gros 175 100 13,0 40,9 1,89 225 900 26,7 46,8 0,48
Gestionnaires en agriculture 174 900 41,5 50,8 0,36 114 100 51,6 55,6 0,20
Directeurs de la construction 41 500 16,9 43,4 2,19 73 300 25,1 45,9 1,01
Directeurs de la restauration et des services alimentaires 58 200 11,3 37,8 3,60 64 000 20,3 42,6 0,79
Directeurs de la fabrication 50 200 15,6 43,9 1,00 55 900 29,2 49,2 0,32

Malgré la grande proportion de gestionnaires en agriculture plus âgés, la profession en gestion la plus répandue en 2016 chez les femmes et les hommes était celle de gestionnaire en commerce de détail, pour laquelle la proportion de travailleurs de 55 ans et plus a doublé depuis 1996 pour atteindre 21 % chez les femmes et 27 % chez les hommes.

Les tendances de vieillissement des autres professions en gestion reflètent celles des plus grandes catégories professionnelles. Par exemple, à l’instar des autres professions relevant du secteur de l’hébergement et des services de restauration, les proportions de directeurs de la restauration et des services alimentaires de 55 ans et plus (15 % pour les femmes et 20 % pour les hommes) en 2016 étaient inférieures aux proportions nationales enregistrées pour les femmes (20 %) et pour les hommes (23 %) âgés occupés.

Chez les femmes occupant un poste de directrice de la publicité, du marketing et des relations publiques, une plus petite proportion de travailleuses étaient âgées de 55 ans et plus, soit 10 % en 2016. Cela représente une hausse par rapport à la proportion de 5 % enregistrée en 1996. En 2016, les professions en gestion les plus répandues comprenaient aussi celles de directeur de la construction et de directeur de la fabrication. Chez les hommes, la proportion de directeurs de la fabrication de 55 ans et plus a presque doublé pour passer de 16 % en 1996 à 29 % en 2016, tandis que la proportion de directeurs de la construction a connu une hausse modérée, laquelle est passée de 17 % à 25 % au cours de la même période.

Le vieillissement est lié au rythme de croissance au sein des professions

Le nombre de travailleurs au sein de certaines professions a augmenté de manière substantielle au cours de la période de 20 ans allant de 1996 à 2016. Le rythme du vieillissement est influencé par la rapidité de la croissance au sein des professions. Autrement dit, les professions qui connaissent une croissance rapide ont pour effet de ralentir le rythme du vieillissement, tandis que les professions qui connaissent un déclin vieillissent plus rapidement (tableaux 7 et 8). Les professions où le nombre d’emplois a au moins triplé entre 1996 et 2016 comprennent notamment celles du domaine de la publicité, du marketing et des relations publiques (+256 %); du domaine de la gestion de systèmes informatiques (+209 %); et du domaine des inspections de la santé publique, de l’environnement et de l’hygiène et de la sécurité au travail (+207 %)Note  . Alors que le phénomène du vieillissement était encore présent au sein des professions à croissance rapide, il était habituellement moins préoccupant. Par exemple, la proportion de travailleurs âgés parmi les professions en publicité, en marketing et en relations publiques a augmenté modérément, passant de 8 % en 1996 à 13 % en 2016.


Tableau 7
Les 25 professionsTableau 7 Note 1 ayant connu les hausses les plus marquées du nombre de travailleurs au fil du temps, Canada, 1996 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Les 25 professions ayant connu les hausses les plus marquées du nombre de travailleurs au fil du temps Travailleurs, Variation en pourcentage du nombre de travailleurs, Proportion de travailleurs de 55 ans et plus, 1996, 2016 et 1996 à 2016, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Travailleurs Variation en pourcentage du nombre de travailleurs Proportion de travailleurs de 55 ans et plus
1996 2016 1996 à 2016 1996 2016
nombre pourcentage
Profession
Adjoints de directionTableau 7 Note 2 11 300 43 600 286 8,0 25,2
Esthéticiens, électrolystes et personnel assimilé 15 100 57 800 284 5,2 11,2
Professionnels en publicité, en marketing et en relations publiques 25 300 89 900 256 7,9 12,7
Gestionnaires des systèmes informatiques 20 100 62 200 209 5,0 15,6
Inspecteurs de la santé publique, de l’environnement et de l’hygiène et de la sécurité au travail 10 200 31 300 207 10,6 20,9
Travailleurs des services sociaux et communautaires 48 200 139 800 190 5,7 17,9
Chefs 20 500 59 000 188 8,8 14,5
Analystes financiers et analystes en placements 18 900 51 600 173 6,1 11,8
Professionnels en ressources humaines 26 800 72 300 170 8,5 18,3
Superviseurs des services alimentaires 15 300 40 400 164 5,6 7,8
Agents d’administrationTableau 7 Note 2 100 100 260 500 160 10,2 26,0
Représentants des ventes financières 24 200 60 500 151 4,4 15,8
Assistants d’enseignement postsecondaire et de recherche 24 900 62 300 150 4,1 6,8
Agents de développement économique, recherchistes et experts-conseils en marketing 25 900 62 900 143 8,3 15,5
Éducateurs et aides-éducateurs de la petite enfance 79 900 193 600 142 4,6 12,9
Agents aux achats 18 500 44 300 139 9,6 23,6
Agents des ressources humaines et de recrutement 12 900 30 600 137 8,0 13,3
Hygiénistes et thérapeutes dentaires 11 100 26 100 136 1,0 11,0
Personnel d’installation, d’entretien et de réparation d’équipement résidentiel et commercial 19 800 46 400 135 7,3 18,1
Professionnels des services-conseils en gestion aux entreprises 35 200 78 300 123 15,0 24,7
Animateurs et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique 47 000 104 700 123 3,4 8,7
Cadres supérieurs — services financiers, communications et autres services aux entreprises 28 700 61 400 114 20,2 32,4
Aides-infirmiers, aides-soignants et préposés aux bénéficiaires 117 500 245 500 109 11,3 23,1
Électriciens (sauf électriciens industriels et de réseaux électriques) 40 100 83 700 109 9,5 15,7
Aides-enseignants au primaire et au secondaire 57 600 119 900 108 9,1 24,5

Tableau 8
Les 25 professionsTableau 8 Note 1 ayant connu les baisses les plus marquées du nombre de travailleurs au fil du temps, Canada, 1996 à 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Les 25 professions ayant connu les baisses les plus marquées du nombre de travailleurs au fil du temps Travailleurs, Variation en pourcentage du nombre de travailleurs, Proportion de travailleurs de 55 ans et plus, 1996, 2016 et 1996 à 2016, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Travailleurs Variation en pourcentage du nombre de travailleurs Proportion de travailleurs de 55 ans et plus
1996 2016 1996 à 2016 1996 2016
nombre pourcentage
Profession
Opérateurs de machines à coudre industrielles 60 900 16 200 -73 11,7 41,6
Préposés de station-service 41 300 16 800 -59 3,2 14,0
Commis à la saisie de données 82 000 34 000 -59 6,2 20,9
Commis de banque, d’assurance et d’autres services financiers 54 200 23 600 -56 5,8 20,0
Superviseurs de personnel de soutien administratif et d’employés de soutien de bureau généraux 27 300 12 700 -54 9,4 21,9
Commis à la comptabilité et personnel assimilé 251 400 140 900 -44 9,9 26,7
Assembleurs, monteurs, contrôleurs et vérificateurs de matériel électronique 24 400 14 300 -42 6,5 29,0
Manœuvres dans le traitement des pâtes et papiers et la transformation du bois 35 300 21 200 -40 6,0 21,8
Monteurs et contrôleurs de matériel mécanique 17 300 10 500 -40 8,4 23,0
Messagers et distributeurs porte-à-porte 43 400 26 700 -38 7,9 30,1
Représentants des ventes et des comptes — commerce de gros (non technique) 173 400 108 800 -37 12,3 25,9
Ouvriers de pépinières et de serres 23 500 14 800 -37 11,1 26,1
Directeurs de la publicité, du marketing et des relations publiques 103 400 66 300 -36 10,8 12,4
Intervieweurs pour enquêtes et commis aux statistiques 25 700 17 100 -34 13,0 35,2
Gardiens d’enfants en milieu familial 129 200 85 800 -34 9,7 20,3
Gestionnaires en agriculture 226 900 152 300 -33 40,4 51,7
Commis aux achats et au contrôle de l’inventaire 41 700 28 100 -33 7,2 21,5
Pêcheurs indépendants 21 300 15 000 -30 13,2 31,5
Superviseurs de commis de finance et d’assurance 26 100 18 500 -29 6,6 22,6
Manœuvres en métallurgie 18 400 13 300 -28 7,7 21,2
Commis au courrier et aux services postaux et personnel assimilé 39 000 28 100 -28 11,7 32,9
Opérateurs de machines d’usinage 14 500 10 600 -27 9,1 24,3
Tailleurs, couturiers, fourreurs et modistes 21 600 16 200 -25 22,4 47,9
Représentants au service à la clientèle — institutions financières 95 100 73 200 -23 3,8 16,2
Bouchers, coupeurs de viande et poissonniers — commerce de gros et de détail 24 400 18 800 -23 10,4 26,4

La profession qui a connu le déclin le plus rapide relève du secteur de la fabrication de vêtements. Le nombre d’opérateurs de machines à coudre industrielles a diminué de façon significative (passant de 61 000 à 16 000, ou -73 %) de 1996 à 2016Note  . En fait, de 2004 à 2008, environ la moitié des emplois dans les usines de fabrication de vêtements et les usines de textiles et de produits textiles ont disparuNote  . En plus de la mondialisation et de la délocalisation de l’industrie de la fabrication de textiles, cette profession pourrait faire l’objet d’une automatisation et d’un roulement accrus, ce qui pourrait attirer moins de jeunes travailleurs prêts à apprendre le métier. Les opérateurs de machines à coudre industrielles ont aussi affiché la hausse la plus importante de travailleurs de 55 ans et plus parmi toutes les professions, la proportion étant passée de 12 % en 1996 à 42 % en 2016 (+30 points de pourcentage).

Les préposés de station-service (-59 %), les commis à la saisie de données (-59 %) et les commis de banque, d’assurance et d’autres services financiers (-56 %) représentent d’autres professions ayant affiché d’importantes baisses au cours de la période de 20 ans. Ces professions ont aussi été confrontées à un vieillissement rapide de 1996 à 2016, et les hausses qu’ont connues les proportions de travailleurs de 55 ans et plus ont triplé et même quadruplé.

Conclusion

Afin de mieux comprendre le fonctionnement de la population active, il est essentiel de connaître la tendance et le rythme du vieillissement au sein des professions, et de cerner les professions qui connaissent un déclin et celles qui font face à des problèmes de renouvellement du personnel. La présente étude s’appuie sur les données du Recensement de la population et de l’Enquête sur la population active sur des professions comparables comptant au moins 10 000 travailleurs afin d’examiner la composition changeante selon l’âge au cours des 20 années suivant 1996.

Le ratio entre les jeunes travailleurs (25 à 34 ans) et les travailleurs âgés (55 ans et plus) a baissé au cours des 20 dernières années. Dans l’ensemble, on compte actuellement environ le même nombre de jeunes travailleurs que de travailleurs âgés. Certaines professions, toutefois, affichent des ratios de renouvellement inférieurs à 1,0 (comme la plupart des professions de gestionnaire, de médecin et de professeur d’université). Cela est attribuable au fait que les travailleurs âgés pourraient mieux répondre aux critères relatifs aux compétences et à l’expérience requises pour occuper ces postes. Néanmoins, la proportion de travailleurs âgés a augmenté dans presque toutes les professions.

De plus, il pourrait être difficile d’attirer des travailleurs plus jeunes vers certaines professions en raison de changements structurels, comme l’automatisation et la mondialisation. Ces professions connaissent généralement un déclin du nombre absolu d’emplois, et elles sont caractérisées par une plus grande proportion de travailleurs de 55 ans et plus. On peut également observer cette tendance dans la nature des professions qui ont connu le plus grand déclin du nombre d’emplois depuis 1996, dont celles de commis à la saisie de données et du secteur de la fabrication de vêtements. Cependant, la proportion de travailleurs âgés au sein d’autres professions encore courantes a augmenté de manière significative, ce qui pourrait annoncer de futures possibilités d’emploi pour les personnes qui sont disposées à œuvrer dans ces professions.

En revanche, certaines professions ont affiché un seuil de remplacement plus élevé des travailleurs âgés par de jeunes travailleurs, même parmi les professions qui exigent habituellement un grade universitaire. Cela contribue à modérer le rythme du vieillissement. Parmi les professions à croissance plus rapide, on note celles qui sont caractérisées par une plus petite proportion de travailleurs de 55 ans et plus, comme les professions en publicité, en marketing et en relations publiques, et les gestionnaires des systèmes informatiques. Enfin, les femmes affichaient souvent un profil d’âge plus jeune que les hommes, ce qui atténue l’incidence du vieillissement au sein de nombreuses professions.

Bertrand Ouellet-Léveillé est analyste et Anne Milan est chef de l’analyse à la Division de la statistique du travail de Statistique Canada.

Début de l'encadré 1

Sources de données, méthodes et définitions

Sources de données

Le Recensement de la population, qui est réalisé tous les cinq ans, permet de recueillir des données démographiques, sociales, économiques et culturelles sur la population canadienne. Dans le cadre du recensement, on demande à la plupart des ménages de fournir des renseignements de base seulement, alors que les autres ménages fournissent des renseignements plus détaillés, y compris ceux au sujet de leurs activités sur le marché du travail pendant la semaine précédant le dénombrement et au cours de l’année précédente. Dans la présente étude, on utilise les données du Recensement de la population de 1996 et de 2016 pour examiner les professions comptant au moins 10 000 travailleurs de 15 ans et plus au cours des deux années de recensement. Selon les résultats du Recensement de 2016, les professions comptant au moins 10 000 travailleurs de 15 ans et plus en 2016 représentaient 14,6 millions de travailleurs répartis dans plus de 270 professions, sur un total de 17,2 millions de travailleurs (toutes professions confondues).

L’Enquête sur la population active (EPA) consiste en une enquête mensuelle qui est menée auprès d’environ 54 000 ménages. L’échantillon de l’EPA est représentatif de la population civile de 15  ans et plus ne vivant pas en établissement. Elle permet de recueillir des renseignements concernant les activités sur le marché du travail des personnes interviewées, ainsi que des renseignements détaillés sur la nature de la profession principale des personnes occupant un emploi. Dans la présente étude, les données de l’EPA de 1996 à 2018 sont utilisées pour calculer le ratio de renouvellement des travailleurs et effectuer des comparaisons au fil du temps.

La population active occupée désigne les personnes de 15 ans et plus qui étaient des travailleurs rémunérés, des travailleurs autonomes ou des travailleurs non rémunérés dans une entreprise familiale au cours de la semaine précédant la tenue du recensement. Les travailleurs rémunérés gagnaient un traitement, un salaire, des pourboires ou des commissions, ou étaient payés en nature. Les travailleurs autonomes travaillaient en vue d’un bénéfice dans leur propre entreprise ou leur ferme ou encore dans le cadre de leur pratique professionnelle, tandis que les travailleurs non rémunérés dans une entreprise familiale travaillaient sans rémunération dans une ferme ou une entreprise familiale. Cela comprend également les personnes qui étaient temporairement absentes du travail ou de l’entreprise, avec ou sans rémunération, pendant toute la semaine en raison de vacances, de maladie, d’un conflit de travail, d’un congé de maternité, de responsabilités familiales ou pour une autre raison. Les pensionnaires d’un établissement institutionnel vivant dans des logements collectifs, comme des établissements de soins infirmiers et des établissements carcéraux, sont exclus de la main-d’œuvre. Les activités à la maison non rémunérées, les soins prodigués aux enfants et aux personnes âgées non rémunérés et le bénévolat sont exclus de la définition de travail.

Le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN) de 2012 est un système de classification des industries. L’industrie, ou le secteur industriel, désigne un groupe généralement homogène d’unités de production économique qui s’adonnent principalement à un ensemble précis d’activités. Une activité est une méthode particulière qui consiste à combiner des intrants de biens et services, une main-d’œuvre et un capital pour produire un ou plusieurs biens ou services (produits). Dans la plupart des cas, les activités qui définissent une industrie sont homogènes en ce qui a trait aux processus de production utilisés.

La Classification nationale des professions (CNP) est la taxonomie et le cadre organisationnel acceptés à l’échelle nationale pour la classification des professions du marché du travail canadien. Dans la présente étude, on a recours à la CNP à quatre chiffres pour les professions comparables en 1996 et en 2016.

Les professions les plus répandues en 2016 qui n’avaient aucun équivalent direct en 1996

Certaines professions parmi les plus répandues en 2016 n’avaient aucun équivalent direct en 1996. Ces professions étaient parfois liées aux systèmes informatiques et aux systèmes d’information, et elles reflètent l’importance croissante des travailleurs dans une économie du savoir. Les analystes et les consultants en informatique, les programmeurs et les développeurs en médias interactifs, ainsi que les techniciens de réseaux informatiques étaient les trois professions les plus répandues dans ce groupe, lesquelles représentaient un total de près de 325 000 personnes. Ces professions avaient également tendance à être parmi celles qui employaient de jeunes travailleurs et avaient des proportions relativement faibles de travailleurs de 55 ans et plus (9 % à 16 %).

En revanche, certaines professions qui étaient répandues en 1996 n’avaient pas d’équivalent en 2016, ce qui était souvent le résultat de changements ou de fusions au sein des catégories professionnelles. Par exemple, les préposés aux comptoirs de services alimentaires ont été regroupés avec le personnel attitré à la préparation des aliments et les aides de cuisine et de services alimentaires pour créer une nouvelle catégorie professionnelle appelée « serveurs au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé». Au total, ces travailleurs représentaient 358 000 personnes en 2016, ce qui plaçait cette profession au troisième rang des professions les plus répandues. Elle comprenait des travailleurs relativement jeunes, puisque 11 % des travailleurs étaient âgés de 55 ans et plus.

De même, les réceptionnistes et les standardistes ont été regroupés avec les téléphonistes afin de créer une nouvelle classification de réceptionnistes en 2016, une profession pour laquelle 22 % des 145 000 travailleurs, principalement des femmes, étaient âgés de 55 ans et plus en 2016.

Les agents de sécurité et le personnel assimilé des services de sécurité constituaient une autre profession répandue en 2016, laquelle comptait environ 110 000 travailleurs, en raison d’une fusion. Cette profession figurait également parmi les professions affichant les proportions les plus élevées de travailleurs âgés — près de 30 % des travailleurs étaient âgés de 55 ans et plus.

Fin de l'encadré 1

Début de l'encadré 2

La croissance des professions du secteur de la santé

En 2016, les soins de santé et l’assistance sociale, qui comptaient 2,3 millions de travailleurs, constituaient l’industrie la plus importante au Canada, laquelle comptait 13 % des travailleurs. De 1996 à 2016, le nombre de travailleurs a augmenté de 68 %, cette industrie se classant parmi celles dont les taux de croissance sont les plus rapides selon l’industrie. Autrement dit, la population vieillissante est prise en charge par un nombre croissant de travailleurs qui vieillissent eux aussi.

Comptant plus de 286 000 travailleurs en 2016, la profession du secteur de la santé la plus commune — les infirmiers autorisés et les infirmiers psychiatriques autorisés — a crû de 26 % de 1996 à 2016 (tableau 9). Au cours de cette période, la profession du secteur de la santé occupant le second rang parmi les plus communes — les aides-infirmiers, les aides-soignants et les préposés aux bénéficiaires — a plus que doublé (+109 %) pour s’établir à 245 500 travailleurs. Parmi les autres professions qui ont connu une croissance rapide figurent les hygiénistes et les thérapeutes dentaires (+136 %), les médecins spécialistes (+108 %), les physiothérapeutes (+89 %) et les pharmaciens (+79 %).


Tableau 9
Nombre de travailleurs et proportion de travailleurs de 55 ans et plus dans certaines professions du secteur de la santéTableau 9 Note 1, classées selon la proportion de travailleurs de 55 ans et plus en 2016, Canada, 1996 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Nombre de travailleurs et proportion de travailleurs de 55 ans et plus dans certaines professions du secteur de la santé 1996, 2016, Travailleurs et Proportion de travailleurs de 55 ans et plus, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
1996 2016
Travailleurs Proportion de travailleurs de 55 ans et plus Travailleurs Proportion de travailleurs de 55 ans et plus
nombre pourcentage nombre pourcentage
Profession
Médecins spécialistes 21 400 22,8 44 500 30,8
Dentistes 15 700 15,1 21 400 29,6
Omnipraticiens et médecins de famille 37 400 19,8 56 300 28,9
Coordonnateurs et superviseurs des soins infirmiers 13 800 14,0 15 700 25,5
Aides-infirmiers, aides-soignants et préposés aux bénéficiaires 117 500 11,3 245 500 23,1
Technologues de laboratoires médicaux 17 600 4,9 19 800 21,4
Autre personnel de soutien des services de santéTableau 9 Note 2 19 000 6,4 33 500 20,8
Infirmiers autorisés et infirmiers psychiatriques autorisés 226 600 9,4 286 200 19,8
Pharmaciens 20 300 11,3 36 300 17,1
Techniciens de laboratoire médical et assistants en pathologie 20 500 6,7 22 000 17,0
Infirmiers auxiliaires 38 800 8,2 69 600 16,1
Technologues en radiation médicale 13 100 5,3 19 400 15,6
Physiothérapeutes 12 800 6,2 24 100 13,8
Autre personnel technique en thérapie et en diagnosticTableau 9 Note 3 10 700 6,0 10 900 13,3
Assistants dentaires 21 100 2,5 32 500 11,2
Hygiénistes et thérapeutes dentaires 11 100 1,0 26 100 11,0
Personnel ambulancier et paramédical 13 200 3,9 26 800 9,9

Les professions affichant les proportions les plus élevées de travailleurs de 55 ans et plus en 2016 étaient les médecins spécialistes (31 %), les dentistes (30 %), les omnipraticiens et les médecins de famille (29 %), ainsi que les coordonnateurs et les superviseurs de soins infirmiers (26 %). En revanche, les professions du secteur de la santé qui affichaient des proportions plus faibles de travailleurs âgés comprenaient le personnel ambulancier et paramédical (10 %), les assistants dentaires (11 %), ainsi que les hygiénistes et les thérapeutes dentaires (11 %).

Fin de l'encadré 2

Renseignements additionnels

Articles connexes

Sources de données

Références bibliographiques

Date de modification :