Le travail autonome chez les personnes âgées

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Études réalisées par...

Pour en savoir plus à ce sujet

Par Sharanjit Uppal

Article intégral : HTML | PDF

Les travailleurs autonomes représentent une proportion considérable des personnes âgées occupées. Parmi celles qui avaient un emploi en 2006, 44,1 % des hommes et 28,6 % des femmes étaient des travailleurs autonomes.

La majorité des travailleurs autonomes âgés ne sont pas constitués en société. Environ deux tiers des travailleurs autonomes et trois quarts des travailleuses autonomes ne sont pas propriétaires d'une entité commerciale distincte.

Un tiers des travailleurs autonomes se retrouvent dans le secteur des biens primaires, et un tiers des travailleuses autonomes, dans les industries de services aux consommateurs. Les travailleurs âgés autonomes sont aussi concentrés dans quelques professions. La profession la plus fréquemment déclarée est celle d'exploitant agricole ou de gestionnaire d'exploitation agricole, dans laquelle on retrouve 24,2 % des travailleurs autonomes et 17,2 % des travailleuses autonomes.

Les hommes et les femmes âgés ayant un revenu familial plus élevé de sources autres que des gains d'emploi individuels sont plus susceptibles d'être des travailleurs autonomes que des employés rémunérés.

Les personnes âgées dont un autre membre de la famille est un travailleur autonome sont plus susceptibles d'être elles aussi des travailleurs autonomes que celles dont un autre membre de la famille travaille comme employé rémunéré.

Les immigrants qui sont arrivés au pays au cours des 10 dernières années sont moins susceptibles d'être des travailleurs autonomes que les immigrants établis depuis plus longtemps ou les personnes nées au Canada.

Les personnes ayant des limitations d'activité sont plus susceptibles d'être des travailleurs autonomes que les travailleurs âgés ne déclarant aucune limitation.