Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Les taux de faible revenu des immigrants : rôle du revenu du marché et des transferts gouvernementaux

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Par Garnett Picot, Yuqian Lu et Feng Hou

Article intégral : HTML | PDF

Entre 1980 et 2005, le taux de faible revenu après transferts et avant impôts a augmenté chez les immigrants, passant de 17 % à 22 %, alors qu'il a reculé chez les personnes nées au Canada.

La hausse du taux de faible revenu chez les immigrants est principalement attribuable à la baisse des gains familiaux. Le taux de faible revenu selon le revenu du marché est passé de 24 % en 1980 à 33 % en 2005.

Les taux de faible revenu dépendent également des transferts gouvernementaux. Chez l'ensemble des immigrants, le système de transferts a réduit le taux de faible revenu de 29 % en 1980 et de 34 % en 2005. Cependant, cet effet accru n'a pas suffi à empêcher l'augmentation des taux de faible revenu des immigrants.

Les taux de faible revenu sont plus élevés chez les enfants immigrants que chez les enfants de parents nés au Canada, et l'écart s'accentue. Ces différences sont, là encore, surtout liées aux différences entre les revenus du marché de leurs parents.

Contrairement à la situation constatée chez les autres groupes d'immigrants, les taux de faible revenu ont fléchi chez les immigrants âgés au cours du dernier quart de siècle. Cette diminution a été le fait à la fois de l'augmentation du revenu du marché des familles et de la tendance croissante du système de transferts à réduire le faible revenu au fil du temps.