La situation récente du marché du travail au Canada et aux États-Unis

Par Vincent Ferrao

Article intégral : HTML | PDF

L'effondrement du marché de l'habitation aux États-Unis et les problèmes subséquents liés aux marchés des capitaux ont influé sur le marché du travail dans ce pays dès le début de 2008. Des pertes d'emploi sont survenues durant toute l'année 2008, et elles ont été particulièrement marquées au dernier trimestre de l'année. Elles se sont poursuivies au début de 2009.

Au Canada, l'emploi a crû au cours des neuf premiers mois de 2008, mais a diminué au dernier trimestre de l'année. Les pertes se sont d'ailleurs accentuées au début de 2009. Pour l'ensemble de l'année 2008, le Canada a tout de même réussi à afficher une légère hausse de l'emploi.

En 2008, tous les indicateurs importants du marché du travail (croissance de l'emploi, taux de chômage, taux d'activité, taux d'emploi) étaient plus prometteurs au Canada qu'aux États-Unis, malgré une détérioration observée vers la fin de l'année.

Le recul de l'emploi aux États-Unis a été particulièrement prononcé chez les jeunes âgés de 16 à 24 ans, puisqu'il a été de 5,0 %. L'emploi chez les travailleurs âgés de 25 à 54 ans, soit le principal groupe d'âge actif, a chuté de 2,9 %. Cette situation contraste avec celle prévalant au Canada, où le déclin de l'emploi chez les jeunes a été beaucoup moindre (-1,9 %) et le nombre de travailleurs du principal groupe d'âge actif a légèrement augmenté (0,2 %).

Les industries les plus touchées par les pertes d'emploi aux États-Unis (construction, activités liées à la finance, commerce de gros et de détail) ne l'ont pas été au Canada. En 2008, ces industries ont réussi à maintenir leur niveau d'emploi et ont même enregistré une hausse du nombre de travailleurs. Toutefois, le nombre de travailleurs d'usine a poursuivi sa tendance à la baisse dans les deux pays.

Date de modification :