Réponse

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

À la question : En 2008, les hommes ayant des enfants d'âge préscolaire et travaillant à temps plein ont-ils  perdu plus ou moins de temps de travail que leurs homologues de sexe féminin?

La bonne réponse est A : En 2008, les hommes ayant des enfants d'âge préscolaire et travaillant à temps plein ont perdu plus de temps de travail que leurs homologues de sexe féminin (6,5 jours contre 5,4 respectivement).

La prévalence croissante des congés pour obligations familiales en milieu de travail, la prolongation des prestations parentales de l'assurance-emploi et la participation accrue des pères aux soins à donner aux enfants semblent avoir supprimé l'écart qui existait entre les sexes concernant les absences liées aux obligations personnelles et familiales.

En 1997, les femmes ayant des enfants d'âge préscolaire et travaillant à temps plein ont perdu 4,1 jours en raison de telles obligations, contre 1,8 jour chez leurs homologues masculins. En 2006, l'écart s'est considérablement rétréci (6,2 jours chez les femmes, contre 5,4 chez les hommes) et en 2007, il s'est carrément renversé (6,3 jours chez les hommes, contre 4,8 chez les femmes).

Tableau 8-2 Taux d'absence chez les employés à temps plein selon le sexe et la présence d'enfants — d'âge préscolaire, moins de 5 ansTableau 8-2 Taux d'absence chez les employés à temps plein selon le sexe et la présence d'enfants — d'âge préscolaire, moins de 5 ans (tiré du rapport Taux d'absence du travail)

Source : Absences du travail

Testez vos connaissances : Archives

Date de modification :