En bref

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le chômage des hommes

Le taux de chômage des hommes a grimpé de 0,9 point de pourcentage, atteignant 8,0 % en janvier 2009, alors que celui des femmes n'a augmenté que de 0,2 point pour atteindre 6,2 %. La forte hausse enregistrée chez les hommes a contribué à faire passer le taux de chômage global de 6,6 % en décembre 2008 à 7,2 % en janvier 2009.

Cette hausse du chômage global est le résultat de pertes d'emploi totalisant 129 000 chez les travailleurs âgés de 15 ans et plus. La part des hommes dans cette chute de l'emploi s'élève à près des trois quarts (72 %), alors que leur part dans la main-d'œuvre se chiffre à 52 %.

Le taux de chômage chez les hommes et les femmes

Graphique: Le taux de chômage chez les hommes et les femmes

Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active, données ajustées en fonction des variations saisonnières.

Chez les travailleurs âgés de 25 à 54 ans (le principal groupe d'âge actif), l'emploi a chuté de 111 000 entre décembre 2008 et janvier 2009, les hommes représentant près des deux tiers de la baisse.

Durant les 12 mois allant de janvier 2008 à janvier 2009, la chute de l'emploi s'est produite dans bon nombre d'industries à forte concentration de travailleurs de sexe masculin (près des trois quarts de la main-d'œuvre), telles que les industries manufacturières, les services publics, le transport et l'entreposage, et l'agriculture.

Par contre, bon nombre d'industries à forte concentration de femmes ont enregistré une certaine croissance de l'emploi, à savoir, par exemple, les soins de santé et l'assistance sociale (5,1 %), l'hébergement et la restauration (2,9 %), la catégorie des « autres  services » (2,1 %), et le secteur de la finance, des assurances, de l'immobilier et de la location (1,6 %). La part des femmes dans ces industries varie entre 55 % dans les « autres services » et 82 % dans la santé. La seule exception était dans les services d'enseignement — où les femmes représentent 66 % de la main-d'œuvre —, qui ont enregistré une baisse de l'emploi de 1,5 %.

Tableau - Le taux de chômage chez les hommes et les femmesTableau - Le taux de chômage chez les hommes et les femmes

Archives de la rubrique En bref

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :