Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Placements dans les REER

  • par Wendy Pyper

Faits saillants

  • En 2005, 6 familles sur 10 détenaient un régime enregistré d'épargne-retraite, lequel avait une valeur médiane de 25 000 $. Chez les jeunes familles, 56 % détenaient un REER, comparativement à 68 % des familles dont le principal soutien économique était âgé de 45 à 54 ans. Fait peu étonnant, les familles ayant un revenu plus élevé étaient plus susceptibles d'avoir un REER et d'y investir des montants plus importants. Près de 90 % des familles ayant un revenu de 85 000 $ ou plus avaient un REER, comparativement à seulement 35 % des familles ayant un revenu de moins de 36 500 $.

  • Les REER, contrairement à la plupart des autres composantes de l'épargne-retraite, permettent aux investisseurs d'exercer un contrôle sur la composition du portefeuille de placements. Le type de placement le plus courant était celui des fonds communs de placement (38 %), tandis que les certificats de placement garanti occupaient le deuxième rang (20 %). Les familles plus âgées (55 à 64 ans) étaient plus susceptibles de détenir des types de placement stables et prévisibles dans leur REER (26 % avaient des certificats de placement garanti, et 6 %, des Obligations d'épargne du Canada) que les jeunes familles dont l'horizon de placement en vue de la retraite est nettement plus long (15 % et 3 %).

  • La majorité des familles (59 %) ayant un REER détenait un portefeuille composé entièrement de placements à valeur variable (fonds communs de placement, fiducies de revenu, actions ou obligations), alors que seulement un quart d'entre elles avaient un actif composé exclusivement de placements à valeur prévisible (certificats de placement garanti, Obligations d'épargne du Canada ou bons du Trésor). Les deux tiers des jeunes familles détenaient uniquement des placements à valeur variable, une proportion considérablement plus élevée que celle des familles plus âgées. Les familles à faible revenu après impôt étaient plus susceptibles d'avoir seulement des placements à valeur prévisible (35 % des familles à plus faible revenu, contre 13 % des familles ayant un revenu après impôt de 85 000 $ ou plus).


Pour visualiser les documents PDF, vous devez utiliser le lecteur Adobe gratuit. Pour visualiser (ouvrir) ces documents, cliquez simplement sur le lien. Pour les télécharger (sauvegarder), mettez le curseur sur le lien et cliquez le bouton droit de votre souris. Notez que si vous employez Internet Explorer ou AOL, les documents PDF ne s'ouvrent pas toujours correctement. Veuillez consulter Dépannage pour documents PDF. Il se peut que les documents PDF ne soient pas accessibles au moyen de certains appareils. Pour de plus amples renseignements, visitez le site Adobe ou contactez-nous pour obtenir de l'aide.