Carrefour de renseignements déclarés par la police
Certains indicateurs de la criminalité

Début du tableau de bord interactif
Signes conventionnels dans les tableaux
Intégrer ce produit
Fin du tableau de bord interactif

Information additionnelle

Ce tableau de bord interactif donne un aperçu des crimes déclarés par la police au Canada. Le tableau de bord présente plusieurs statistiques, notamment le taux de criminalité, le nombre d’affaires et l'indice de gravité de la criminalité, ainsi que des informations sur des infractions sélectionnées sur une base annuelle et au cours des 10 dernières années. Les renseignements sont accessibles selon différentes régions géographiques, notamment pour le Canada, les provinces et territoires et les régions métropolitaines de recensement.

Ce tableau de bord comporte deux pages, que l'on peut parcourir en haut à droite.

Les utilisateurs peuvent naviguer dans le tableau de bord pour obtenir une vue d'ensemble des tendances récentes de la criminalité dans différentes régions et au fil du temps. Les utilisateurs peuvent d'abord sélectionner une région géographique, puis une année qui les intéresse. Ces sélections peuvent être modifiées à tout moment pour changer les éléments visuels présents dans l'outil interactif.

La somme des chiffres pour la « contribution en pourcentage à l'Indice de gravité de la criminalité » peut ne pas correspondre aux 100 % en raison des valeurs arrondies.

Cliquez sur le bouton d’Accueil en haut à gauche pour revenir au carrefour de renseignements déclarés par la police.

Note

Pour obtenir des informations détaillées au niveau des services de police ou des données sur les tendances à long terme remontant à 1998, consultez nos tableaux de données en ligne. Ces tableaux de données, ainsi que ceux identifiés dans la section Données, contiennent également des notes de bas de page contextuelles pertinentes pour les points de données, les infractions ou les régions géographiques qui ne sont pas disponibles directement dans le tableau de bord.

Définitions

Pour obtenir des explications détaillées de la terminologie et des concepts communs utilisés dans l'analyse des renseignements sur les crimes déclarés par la police, consultez la page Définitions.

Affaire criminelle : Comprend toutes les infractions au Code criminel et aux autres lois fédérales déclarées par les services de police. Les affaires sont catégorisées en fonction de l’infraction la plus grave dans l’affaire.

Taux de criminalité : Pour calculer le taux de criminalité, on fait la somme des infractions au Code criminel déclarées par la police, et on divise par la population. Le taux de criminalité exclut les délits de la route prévus au Code criminel et les infractions aux autres lois fédérales, comme les infractions relatives aux drogues.

Indice de gravité de la criminalité (IGC) :L’IGC tient compte du volume et de la gravité relative des crimes. On calcule l’IGC déclarée par la police en attribuant un poids à chaque infraction. Les poids de l’IGC sont fondés sur le taux d’incarcération lié à l’infraction et sur la durée moyenne de la peine d’emprisonnement prononcée par les tribunaux de juridiction criminelle pour cette infraction. Plus la peine moyenne est sévère, plus le poids attribué à l’infraction est important, ce qui signifie que les infractions plus graves ont un effet plus marqué sur l’indice. Contrairement au taux de criminalité traditionnel, l’IGC englobe toutes les infractions, y compris les délits de la route prévus au Code criminel et les infractions aux autres lois fédérales, comme les infractions relatives aux drogues. Pour calculer l’IGC, on divise la somme des infractions pondérées par la population. Comme pour les autres indices (p. ex. l’Indice des prix à la consommation), on normalise ensuite l’IGC en fonction d’une année de base, dont l’indice est « 100 », et ce, afin de simplifier la comparaison (pour l’IGC, l’année de base est 2006). Toutes les valeurs de l’IGC sont relatives à l’IGC de 2006 à l’échelle du Canada. Les valeurs de l’IGC sont disponibles à compter de 1998. Pour obtenir plus de renseignements sur l’IGC, voir la vidéo La mesure de la criminalité au Canada : un aperçu détaillé de l’Indice de gravité de la criminalitép>

Région métropolitaine de recensement (RMR) et agglomération de recensement (AR) : Une RMR ou une AR est formée d’une ou de plusieurs municipalités adjacentes situées autour d’un centre de population (aussi appelé « noyau »). Une RMR doit compter au moins 100 000 habitants, dont au moins 50 000 vivent dans le noyau. Quant à l’AR, son noyau doit compter au moins 10 000 habitants. Pour faire partie d’une RMR ou d’une AR, les municipalités adjacentes doivent être fortement intégrées au noyau, le degré d’intégration étant mesuré par le débit de la migration quotidienne calculée à partir des données du recensement. Une RMR ou une AR peut être desservie par plus d’un service de police. Il est important de noter que, bien que les données officielles sur les crimes déclarés par la police provenant du Programme de déclaration uniforme de la criminalité (DUC) utilisent les noms normalisés des RMR de Statistique Canada, les frontières des RMR des services de police ne concordent pas toujours entièrement aux unités géographiques normalisées des RMR utilisées pour la diffusion des renseignements sur le Recensement de la population.

Renseignements supplémentaires
Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :