Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires : tableau de bord interactif

Début du tableau de bord interactif
Intégrer ce produit
Fin du tableau de bord interactif

Information additionnelle

Les projections démographiques produites par la Division de la démographie de Statistique Canada ne devraient en aucun cas être interprétées comme des prédictions de ce que l’avenir réserve. Elles doivent plutôt être comprises comme un exercice visant à examiner ce que pourrait devenir la population canadienne au cours des prochaines années selon certains scénarios d’évolution plausibles.

Pour cette raison, Statistique Canada publie toujours plusieurs scénarios et formule plusieurs hypothèses explicites concernant les principales composantes de l’accroissement démographique. Les utilisateurs sont donc invités à considérer plusieurs scénarios lorsqu’ils analysent les résultats des projections.

Pour plus d’informations sur les plus récentes projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires, les utilisateurs sont invités à consulter Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires.

Pour plus d’informations sur les hypothèses et les arguments les supportant, les utilisateurs sont invités à consulter Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires: Rapport technique sur la méthodologie et les hypothèses.

Scénarios de projection

La population de départ de ces projections est établie à partir des estimations postcensitaires provisoires de la population du Canada, des provinces et des territoires au 1er juillet 2021. Dans tous les scénarios, la population est projetée jusqu’en 2043 pour les provinces et les territoires et jusqu’en 2068 pour le Canada dans son ensemble.

Le scénario de croissance moyenne (M1) contient les hypothèses suivantes au niveau du Canada : l'indice synthétique de fécondité atteint 1,59 enfant par femme en 2042-2043 puis demeure constant par la suite; l'espérance de vie à la naissance atteint 83,7 ans pour les hommes et 87,4 ans pour les femmes en 2042-2043; la migration interprovinciale est basée sur une interpolation linéaire des taux de migration observés récemment (moyenne des taux observés entre 2018-2019 et 2020-2021) vers les taux moyens sur une longue période (moyenne des périodes 1991-1992 à 2016-2017) atteints en 2030-2031, et des taux qui demeurent constants par la suite; le taux d'immigration atteint 0,83 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite; le nombre annuel de résidents non permanents atteint 1 795 800 en 2043 et demeure constant par la suite; le taux d'émigration net atteint 0,15 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite.

Le scénario de croissance moyenne (M2) contient les hypothèses suivantes au niveau du Canada : l'indice synthétique de fécondité atteint 1,59 enfant par femme en 2042-2043 puis demeure constant par la suite; l'espérance de vie à la naissance atteint 83,7 ans pour les hommes et 87,4 ans pour les femmes en 2042-2043; la migration interprovinciale est basée sur les tendances observées entre 1995-1996 et 2010-2011; le taux d'immigration atteint 0,83 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite; le nombre annuel de résidents non permanents atteint 1 795 800 en 2043 et demeure constant par la suite; le taux d'émigration net atteint 0,15 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite.

Le scénario de croissance moyenne (M3) contient les hypothèses suivantes au niveau du Canada : l'indice synthétique de fécondité atteint 1,59 enfant par femme en 2042-2043 puis demeure constant par la suite; l'espérance de vie à la naissance atteint 83,7 ans pour les hommes et 87,4 ans pour les femmes en 2042-2043; la migration interprovinciale est basée sur les tendances observées entre 2003-2004 et 2008-2009; le taux d'immigration atteint 0,83 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite; le nombre annuel de résidents non permanents atteint 1 795 800 en 2043 et demeure constant par la suite; le taux d'émigration net atteint 0,15 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite.

Le scénario de croissance moyenne (M4) contient les hypothèses suivantes au niveau du Canada : l'indice synthétique de fécondité atteint 1,59 enfant par femme en 2042-2043 puis demeure constant par la suite; l'espérance de vie à la naissance atteint 83,7 ans pour les hommes et 87,4 ans pour les femmes en 2042-2043; la migration interprovinciale est basée sur les tendances observées entre 2009-2010 et 2016-2017; le taux d'immigration atteint 0,83 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite; le nombre annuel de résidents non permanents atteint 1 795 800 en 2043 et demeure constant par la suite; le taux d'émigration net atteint 0,15 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite.

Le scénario de croissance moyenne (M5) contient les hypothèses suivantes au niveau du Canada : l'indice synthétique de fécondité atteint 1,59 enfant par femme en 2042-2043 puis demeure constant par la suite; l'espérance de vie à la naissance atteint 83,7 ans pour les hommes et 87,4 ans pour les femmes en 2042-2043; la migration interprovinciale est basée sur les tendances observées entre 2014-2015 et 2016-2017; le taux d'immigration atteint 0,83 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite; le nombre annuel de résidents non permanents atteint 1 795 800 en 2043 et demeure constant par la suite; le taux d'émigration net atteint 0,15 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite.

Le scénario de croissance moyenne (M6) contient les hypothèses suivantes au niveau du Canada : l'indice synthétique de fécondité atteint 1,59 enfant par femme en 2042-2043 puis demeure constant par la suite; l'espérance de vie à la naissance atteint 83,7 ans pour les hommes et 87,4 ans pour les femmes en 2042-2043; la migration interprovinciale est basée sur les tendances observées entre 2018-2019 et 2020-2021; le taux d'immigration atteint 0,83 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite; le nombre annuel de résidents non permanents atteint 1 795 800 en 2043 et demeure constant par la suite; le taux d'émigration net atteint 0,15 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite.

Le scénario de croissance faible (LG) contient les hypothèses suivantes au niveau du Canada : l'indice synthétique de fécondité atteint 1,40 enfant par femme en 2042-2043 puis demeure constant par la suite; l'espérance de vie à la naissance atteint 82,6 ans pour les hommes et 86,6 ans pour les femmes en 2042-2043; la migration interprovinciale est basée sur une interpolation linéaire des taux de migration observés récemment (moyenne des taux observés entre 2018-2019 et 2020-2021) vers les taux moyens sur une longue période (moyenne des périodes 1991-1992 à 2016-2017) atteints en 2030-2031, et des taux qui demeurent constants par la suite; le taux d'immigration atteint 0,65 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite; le nombre annuel de résidents non permanents atteint 1 259 300 en 2043 et demeure constant par la suite; le taux d'émigration net atteint 0,17 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite.

Le scénario de croissance forte (HG) contient les hypothèses suivantes au niveau du Canada : l'indice synthétique de fécondité atteint 1,79 enfant par femme en 2042-2043 puis demeure constant par la suite; l'espérance de vie à la naissance atteint 84,8 ans pour les hommes et 88,2 ans pour les femmes en 2042-2043; la migration interprovinciale est basée sur une interpolation linéaire des taux de migration observés récemment (moyenne des taux observés entre 2018-2019 et 2020-2021) vers les taux moyens sur une longue période (moyenne des périodes 1991-1992 à 2016-2017) atteints en 2030-2031, et des taux qui demeurent constants par la suite; le taux d'immigration atteint 1,20 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite; le nombre annuel de résidents non permanents atteint 2 186 000 en 2043 et demeure constant par la suite; le taux d'émigration net atteint 0,12 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite.

Le scénario de vieillissement lent (SA) contient les hypothèses suivantes au niveau du Canada : l'indice synthétique de fécondité atteint 1,79 enfant par femme en 2042-2043 puis demeure constant par la suite; l'espérance de vie à la naissance atteint 82,6 ans pour les hommes et 86,6 ans pour les femmes en 2042-2043; la migration interprovinciale est basée sur une interpolation linéaire des taux de migration observés récemment (moyenne des taux observés entre 2018-2019 et 2020-2021) vers les taux moyens sur une longue période (moyenne des périodes 1991-1992 à 2016-2017) atteints en 2030-2031, et des taux qui demeurent constants par la suite; le taux d'immigration atteint 1,20 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite; le nombre annuel de résidents non permanents atteint 2 186 000 en 2043 et demeure constant par la suite; le taux d'émigration net atteint 0,12 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite.

Le scénario de vieillissement rapide (FA) contient les hypothèses suivantes au niveau du Canada : l'indice synthétique de fécondité atteint 1,40 enfant par femme en 2042-2043 puis demeure constant par la suite; l'espérance de vie à la naissance atteint 84,8 ans pour les hommes et 88,2 ans pour les femmes en 2042-2043; la migration interprovinciale est basée sur une interpolation linéaire des taux de migration observés récemment (moyenne des taux observés entre 2018-2019 et 2020-2021) vers les taux moyens sur une longue période (moyenne des périodes 1991-1992 à 2016-2017) atteints en 2030-2031, et des taux qui demeurent constants par la suite; le taux d'immigration atteint 0,65 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite; le nombre annuel de résidents non permanents atteint 1 259 300 en 2043 et demeure constant par la suite; le taux d'émigration net atteint 0,17 % en 2042-2043 et demeure constant par la suite.

Date de modification :