Taux d'emploi selon l'identité autochtone

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Malgré certains progrès, des écarts entre les Autochtones et les non-Autochtones persistent

  • Le taux d'emploi des Autochtones a augmenté plus rapidement que celui de la population non autochtone. Mais bien que l'écart se soit resserré, le taux d'emploi des Autochtones reste nettement inférieur à celui des non-Autochtones. En 2006, le taux d'emploi des Autochtones âgés de 25 à 54 ans s'est établi à 65,8 %, comparativement à 61,2 % en 20011. Le taux d'emploi de la population non autochtone a quant à lui été de 81,6 % en 2006 et de 80,3 % en 2001.

  • Le taux d'emploi a progressé dans les trois groupes autochtones : il atteignait 74,6 % pour les Métis en 2006, en hausse de 4,2 points par rapport à 2001, et 61,1 % pour les Inuits, en hausse de 0,8 point par rapport à 2001. Les membres des Premières nations2 vivant hors des réserves ont enregistré une hausse plus marquée de leur taux d'emploi que ceux vivant dans les réserves. En 2006, 51,9 % des membres des Premières nations dans les réserves occupaient un emploi, en hausse de 2,0 points par rapport à 2001, comparativement à 66,3 % pour les membres des Premières nations hors réserve en 2006, en hausse de 5,5 points par rapport à 2001. Si l'écart entre la population non autochtone, d'une part, et les Métis et les membres des Premières nations, d'autre part, s'est refermé, celui qui sépare les non-Autochtones des Inuits est resté inchangé.

  • Les Autochtones s'étant identifiés comme membres des Premières nations ont affiché une hausse de leur taux d'emploi, qu'ils soient des Indiens inscrits ou non. Toutefois, les membres des Premières nations ayant un statut d'Indiens inscrits ou visés par un traité sont moins susceptibles d'occuper un emploi. Ainsi, dans la population vivant hors réserve, 64,0 % des membres des Premières nations ayant un statut d'Indiens inscrits occupaient un emploi, comparativement à 71,4 % de leurs homologues n'ayant pas le statut d'Indiens inscrits.

  • Le taux de chômage des Autochtones âgés de 25 à 54 ans a diminué, passant de 17,4 % en 2001 à 13,2 % en 2006; cette baisse de 4,2 points est supérieure à celle de 0,8 point observée au sein de la population non autochtone, dont le taux de chômage est passé de 6 % en 2001 à 5,2 % en 2006. En dépit de cette diminution, les Autochtones restent plus de deux fois plus susceptibles d'être au chômage que les non-Autochtones.

Graphique O.2
Taux d'emploi des personnes âgées de 25 à 54 ans selon le groupe d'identité autochtone, 2001 et 2006

Graphique O.2  Taux d'emploi des personnes âgées de 25 à 54 ans selon le groupe d'identité autochtone, 2001 et 2006

Source : Statistique Canada, Recensements de la population de 2001 et 2006.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :