Objet et sources des données

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Objet

La publication Regard sur le marché du travail canadien présente des graphiques et des faits saillants sur les grandes tendances observées sur le marché du travail au Canada. Cette publication s'adresse à divers utilisateurs, notamment ceux qui travaillent dans les administrations publiques, les établissements d'enseignement, les institutions financières et les médias, ainsi que tous les autres organismes et particuliers s'intéressant aux différentes dimensions du marché du travail.

La publication comporte 101 graphiques présentant des données chronologiques et actuelles qui proviennent principalement d'enquêtes menées par Statistique Canada. Chacun des graphiques est accompagné de deux à six faits saillants expliquant les grandes tendances associées au thème abordé. Les graphiques sont fondés sur les données annuelles moyennes. La longueur de la série chronologique dépend des données disponibles. Les données les plus anciennes remontent à 1976, et les plus récentes se rapportent à 2007. Sauf indication contraire, les graphiques présentent des données nationales.

Sources de données

L'Enquête sur la population active (EPA) fournit des estimations mensuelles de l'emploi et du chômage. Ce sont là des mesures du rendement de l'économie canadienne des plus actuelles et des plus importantes. L'objectif principal de l'EPA est de répartir la population en âge de travailler en trois groupes mutuellement exclusifs — les personnes occupées, les personnes en chômage et les personnes inactives — et de présenter des données descriptives et explicatives sur chacun de ces groupes. Les responsables de plusieurs ordres de gouvernement utilisent ces données pour évaluer et planifier les programmes d'emploi au Canada. Ressources humaines et Développement des compétences Canada fait appel aux taux de chômage régionaux pour déterminer l'admissibilité, le montant et la durée des prestations d'assurance-emploi des personnes vivant dans une région d'assurance-emploi donnée. Les renseignements sont également utilisés par les analystes du marché du travail, les économistes, les consultants, les planificateurs, les spécialistes des prévisions et les universitaires, dans le secteur privé comme dans le secteur public, ainsi que par les médias.

L'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH) est la seule source canadienne de données permettant d'établir des estimations mensuelles du nombre total de salariés, de la rémunération et des heures de travail, selon des catégories détaillées de la branche d'activité, la province et le territoire. L'EERH s'appuie à la fois sur des données d'enquête et sur les données administratives relatives aux retenues sur la paie fournies par l'Agence du revenu du Canada (ARC). L'EERH est beaucoup utilisé par le Système de comptabilité nationale pour calculer des composantes importantes du produit intérieur brut. Dans les secteurs public et privé, on utilise également ces données aux fins des clauses d'indexation des contrats et de détermination des taux salariaux. Enfin, l'ARC y fait appel pour réviser les maximums des gains ouvrant droit à une pension et les cotisations maximales des régimes d'épargne-retraite pour les déclarants.

Le Programme de statistiques de l'assurance-emploi utilise les données administratives recueillies par Développement social Canada et Ressources humaines et Développement des compétences Canada pour fournir de l'information relative au fonctionnement du Programme d'assurance-emploi. Ce programme fournit également des statistiques complémentaires sur le marché du travail pour les régions qui ne sont pas couvertes par d'autres enquêtes de Statistique Canada (p. ex. de petites régions géographiques du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut).

Dans le cadre de l'Enquête sur le milieu de travail et les employés (EMTE), on examine comment les employeurs (excluant l'administration publique) et leurs employés réagissent à l'évolution constante du marché du travail. Les résultats de l'enquête aident à comprendre la relation entre les pratiques d'emploi et le rendement des entreprises, et fournissent des renseignements plus détaillés sur les effets de l'introduction de nouvelles technologies ainsi que sur les politiques en matière de formation et de ressources humaines. La particularité de l'enquête tient au fait que les employeurs et les employés sont liés au niveau des microdonnées, puisque les employés sont sélectionnés à partir de l'échantillon des milieux de travail. Il est donc possible d'analyser les renseignements touchant à la fois l'offre et la demande sur le marché du travail. L'EMTE est une enquête longitudinale dont les premières données remontent à 1999. La dimension longitudinale de l'enquête permet aux chercheurs d'étudier les résultats des employeurs et des employés au fil du temps dans un milieu de travail en évolution. Les résultats de l'EMTE sont largement exploités, entre autres, par les chercheurs en relations industrielles, les analystes des politiques publiques et les économistes du travail qui s'intéressent aux conventions collectives, à la formation et à l'utilisation de la technologie.

Le Recensement de la population fournit les chiffres de population et des logements, selon la province et le territoire de même que selon les régions géographiques plus petites, comme les villes et les districts municipaux. Le recensement fournit également des renseignements sur les caractéristiques démographiques, sociales et économiques de la population canadienne. Ces données sont employées par les administrations publiques, les entreprises, les syndicats et d'autres pour analyser la situation du marché du travail dans l'ensemble du pays. Le recensement permet aussi d'établir des comparaisons de la structure et du rendement du marché du travail dans les petites régions. Dans le même ordre d'idées, le recensement permet de comparer la structure professionnelle, la situation d'activité et l'intégration de petits groupes de population — comme les minorités visibles, les immigrants et les groupes linguistiques — à celles de l'ensemble de la population. Enfin, le recensement est l'unique source de données couvrant tout le marché du travail, y compris les réserves indiennes, les ménages d'outre-mer, toutes les provinces et tous les territoires. Compte tenu de la taille de l'échantillon du recensement, les données sur le secteur d'activité et la profession sont fiables à des échelons géographiques très détaillés.

L'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) complète les données traditionnelles d'enquêtes relatives à l'activité sur le marché du travail et au revenu en ajoutant une dimension nouvelle : les changements auxquels font face les personnes au fil des ans. La compréhension du bien-être économique des Canadiens se trouve au cœur de l'enquête. Par exemple, à quels mouvements économiques les particuliers et les familles sont-ils confrontés et comment ces mouvements varient-ils selon le travail rémunéré, la composition familiale, les transferts gouvernementaux et d'autres facteurs? La dimension longitudinale de l'enquête permet d'analyser des événements concomitants et connexes. Étant la première enquête-ménage canadienne à fournir des données nationales sur les variations du revenu d'une famille ou d'une personne type au fil des ans, l'EDTR accroît notre compréhension de plusieurs questions telles que la nature et l'ampleur de la pauvreté au Canada. En plus de fournir des données longitudinales, l'enquête offre des données transversales « traditionnelles » et enrichit le contenu des données recueillies dans le cadre de l'Enquête sur la population active.

L'Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada (ELIC) a été conçue afin d'étudier le processus d'adaptation et d'intégration à la société canadienne des nouveaux immigrants, y compris les divers stades de cette démarche d'intégration de même que les facteurs qui y sont favorables et défavorables. L'enquête permet également d'examiner la façon dont les caractéristiques socioéconomiques des immigrants influent sur le processus d'intégration à la société canadienne. Les répondants sont interviewés à trois moments distincts à la suite de leur arrivée au Canada : après six mois, deux ans et quatre ans. Les données recueillies permettront de brosser un tableau dynamique des expériences qu'ils auront vécues. Les sujets abordés dans l'enquête comprennent les compétences linguistiques, le logement, la scolarité, la reconnaissance des diplômes étrangers, l'emploi, la santé, les valeurs et attitudes, le développement et l'utilisation de réseaux sociaux, le revenu, la perception de leur établissement au Canada.

La Division des données régionales et administratives produit une abondance de données économiques et démographiques sur les Canadiens et leur famille. Ces données, tirées des déclarations de revenus remplies par les Canadiens, représentent un outil d'analyse idéal pour les secteurs public et privé.

Les données internationales proviennent de diverses sources, notamment de sites Web et de publications du USBureau of Labor Statistics et de l'Organisation de coopération et de développement économiques. Dans le cadre des comparaisons internationales, la plupart des pays industrialisés, incluant le Canada et les États-Unis, souscrivent aux lignes directrices établies par l'Organisation internationale du travail pour définir et mesurer l'activité sur le marché du travail, incluant le chômage. Cependant, ces lignes directrices sont, à dessein, plutôt imprécises, de façon à ce que chacun des pays puisse les interpréter dans le contexte de son propre marché du travail. Par conséquent, toutes les estimations (spécialement les taux de chômage) ne sont pas tout à fait comparables entre les pays. La plupart des données utilisées dans la section P de cette publication ont été modifiées pour les rendre plus comparables à celles recueillies aux États-Unis. Pour plus d'information, veuillez consulter la référence bibliographique (située dans la section Documents consultés) relative au document « Comparative Civilian Labor Force Statistics ».

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :