Analyse — Mars 2012

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Après quatre mois de faible variation, l'emploi a progressé de 82 000 en mars, essentiellement dans le travail à temps plein. Cette hausse a entraîné une baisse de 0,2 point de pourcentage du taux de chômage, celui-ci passant à 7,2 %.

Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi était en hausse de 1,1 % ou 197 000. Presque l'intégralité de cette croissance a eu lieu dans le travail à temps plein, qui a progressé de 181 000 (+1,3 %), tandis que le travail à temps partiel a connu une légère hausse. Le nombre total d'heures travaillées a augmenté de 1,6 % au cours de la même période.

En mars, la croissance de l'emploi s'est répartie dans plusieurs secteurs, notamment les soins de santé et l'assistance sociale, l'information, la culture et les loisirs ainsi que les administrations publiques. Parallèlement, les services d'enseignement ont affiché une baisse.

L'emploi a progressé en Ontario, au Québec et au Manitoba, alors qu'il a reculé au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

En mars, l'emploi a augmenté chez les 55 ans et plus et chez les jeunes, alors qu'il était inchangé chez les personnes de 25 à 54 ans.

Une augmentation notable de l'emploi a été enregistrée en mars chez les employés du secteur privé, et une légère hausse a été observée chez les employés du secteur public et chez les travailleurs autonomes. Au cours des 12 derniers mois, le nombre d'employés du secteur privé a augmenté de 1,7 %, alors qu'il y a eu peu de variation dans le secteur public et le travail autonome.

L'emploi progresse dans les services

Après trois mois de légère baisse, l'emploi dans le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale a progressé de 32 000 en mars. Cette hausse a porté la croissance de l'emploi dans ce secteur à 2,0 % (+42 000) par rapport à mars 2011.

Une hausse de 28 000 a été observée dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs en mars. Au cours des 12 derniers mois, le nombre de personnes travaillant dans ce secteur a augmenté de 6,7 % (+52 000), toute la croissance étant survenue durant les quatre derniers mois.

En mars, l'emploi a progressé de 15 000 dans les administrations publiques, après avoir enregistré une baisse du même ordre le mois précédent. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi dans ce secteur a peu varié.

L'emploi dans les ressources naturelles a connu une légère hausse en mars. La croissance totale au cours de 12 mois précédents a atteint 11,0 % (+37 000) dans ce secteur, soit le taux le plus élevé de tous les secteurs.

Après avoir augmenté au cours des deux mois précédents, le nombre de personnes travaillant dans les services d'enseignement a diminué de 25 000. L'emploi dans ce secteur est à peu près au même niveau que celui enregistré en mars 2011.

L'emploi dans le secteur de la fabrication a connu une légère hausse en mars, ce qui représente le quatrième mois consécutif de croissance modérée. Cependant, le nombre de personnes travaillant dans ce secteur a légèrement diminué par rapport à 12 mois plus tôt.

Hausses dans le centre du Canada

Après quatre mois de faible variation, l'Ontario a enregistré une hausse de 46 000 en matière d'emploi, celle-ci étant entièrement attribuable au travail à temps plein. Le taux de chômage dans la province a diminué de 0,2 point de pourcentage pour passer à 7,4 %, son plus bas niveau depuis trois ans. La hausse enregistrée en mars a porté la croissance de l'emploi en Ontario à 1,3 % (+89 000) depuis mars 2011.

Au Québec, l'emploi a augmenté de 36 000 en mars, entraînant une baisse de 0,5 point de pourcentage du taux de chômage, celui-ci passant à 7,9 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi dans cette province n'a pas varié.

L'emploi a progressé de 6 100 au Manitoba, ce qui a entraîné une baisse de 0,3 point de pourcentage du taux de chômage, celui-ci passant à 5,3 %. À la suite de cette hausse, l'emploi dans la province était légèrement en hausse par rapport à 12 mois plus tôt.

Le Nouveau-Brunswick a connu une baisse d'emploi de 5 700 en mars, d'où un recul de 6 600 (-1,9 %) par rapport à 12 mois plus tôt. Alors que la Nouvelle-Écosse a également enregistré une baisse durant le mois de mars (-2 900), l'emploi dans la province était en légère hausse (+0,7 %) par rapport à 12 mois plus tôt.

L'emploi en Alberta a peu varié en mars, mais cette province a continué d'afficher le taux de croissance le plus élevé de toutes les provinces pour les 12 derniers mois, soit 3,1 % (+65 000). À la suite d'une augmentation du nombre de personnes participant au marché du travail en mars, le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 5,3 %.

Progression de l'emploi chez les 55 ans et plus et chez les jeunes

En mars, l'emploi chez les 55 ans et plus a poursuivi son ascension, en hausse de 47 000. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi chez les hommes et les femmes de ce groupe d'âge a progressé de 5,8 % ou 176 000, en partie en raison du vieillissement de la population.

L'emploi chez les jeunes de 15 à 24 a augmenté de 39 000 en mars, entraînant une baisse de 0,8 point de pourcentage de leur taux de chômage, celui-ci passant à 13,9 %. Malgré la progression enregistrée en mars, le nombre de jeunes occupant un emploi a peu varié depuis juillet 2009, moment où le dernier ralentissement du marché du travail a atteint son plus bas point.

L'emploi en mars n'a pas varié chez les personnes de 25 à 54 ans. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi dans ce groupe était en légère hausse, et celle-ci a eu lieu aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

Bilan trimestriel dans les territoires

L'Enquête sur la population active recueille aussi des données sur le marché du travail dans les territoires. Ces données sont produites mensuellement sous forme de moyennes mobiles de trois mois. Les estimations qui suivent ne sont pas désaisonnalisées. Les comparaisons ne doivent donc être effectuées que d'une année à l'autre.

Les niveaux d'emploi dans les trois territoires ont peu varié entre le premier trimestre de 2011 et le premier trimestre de 2012.

Au cours de cette période, le taux de chômage a augmenté au Yukon, passant de 5,1 % à 9,0 %, et dans les Territoires du Nord-Ouest, passant de 6,3 % à 8,7 %, à la suite d'une hausse du nombre de personnes à la recherche de travail. Durant la même période, le taux de chômage a diminué au Nunavut, passant de 17,3 % à 15,3 %, à la suite d'une baisse du nombre de personnes actives sur le marché du travail.

Note aux lecteurs

Les estimations tirées de l'EPA sont fondées sur un échantillon et sont donc sujettes à la variabilité d'échantillonnage. Les estimations visant de petites régions géographiques ou de petites branches d'activité sont sujettes à une variabilité plus importante. Pour une explication de la variabilité d'échantillonnage touchant les estimations et de la façon d'évaluer cette variabilité à l'aide de l'erreur-type, veuillez consulter la section relative à la qualité des données, qui figure dans la publication Information sur la population active (71-001-X, gratuite).

À moins d'indication contraire, les données du présent communiqué sont désaisonnalisées, ce qui facilite la comparaison, car les effets des variations saisonnières sont supprimés. Pour des informations générales sur la désaisonnalisation, voir le document intitulé La désaisonnalisation et le repérage des tendances économiques.