Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Analyse — Janvier 2010

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

En janvier, l’emploi a progressé de 43 000, entièrement dans le travail à temps partiel, de sorte que le taux de chômage a fléchi de 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 8,3 %. Janvier marque une quatrième hausse de l’emploi au cours des six derniers mois.

Malgré les hausses récentes, le nombre de travailleurs demeure inférieur de 280 000 par rapport au niveau atteint en octobre 2008.

Ce sont surtout les femmes âgées de 25 à 54 ans et les jeunes qui ont profité de la croissance de l’emploi en janvier. Il s’agit là de la première montée appréciable de l’emploi observée chez les jeunes depuis le début du mouvement de repli à l’automne 2008.

Le travail à temps partiel a connu, en janvier, une forte poussée qui l’a porté au niveau enregistré six mois plus tôt. Le travail à temps plein a peu bougé en janvier, mais a suivi une tendance à la hausse au cours des six derniers mois.

La croissance relevée en janvier est survenue chez les employés du secteur privé, alors que le travail indépendant s’est replié. Au cours des six derniers mois, le nombre d’employés des secteurs privé et public a augmenté, alors que le nombre de travailleurs indépendants a peu varié.

En janvier, les hausses les plus marquées de l’emploi ont été observées dans le secteur des services aux entreprises, des services relatifs aux bâtiments et des autres services de soutien, ainsi que dans le commerce de détail et de gros. Ces progressions ont été partiellement contrebalancées par des reculs dans les services professionnels, scientifiques et techniques, ainsi que dans l’agriculture.

L’Ontario a été à l’origine de plus de la moitié de la croissance de l’emploi en janvier, suivi de la Colombie-Britannique et du Manitoba. L’emploi a fléchi en Nouvelle-Écosse, alors qu’il est resté inchangé dans toutes les autres provinces.

Croissance de l’emploi chez les femmes du principal groupe d’âge actif et chez les jeunes

La croissance de l’emploi en janvier s’est surtout manifestée chez les femmes âgées de 25 à 54 ans et chez les jeunes. L’emploi chez les jeunes a enregistré une hausse de 29 000, laquelle a fait passer le taux de chômage de ce groupe de 16,0 % à 15,1 %. Il s’agit là de la première montée appréciable de l’emploi observée chez les jeunes depuis le début du mouvement de repli à l’automne 2008.

Les femmes âgées de 25 à 54 ans ont, elles aussi, connu une croissance de l’emploi en janvier (+32 000), et leur taux de chômage s’est fixé à 6,3 %. Ces derniers mois, les niveaux d’emploi chez les femmes du principal groupe d’âge actif ont légèrement augmenté. Chez leurs homologues masculins, le taux de chômage était de 7,9 % en janvier et l’emploi est resté stable depuis juillet.

En janvier, l’emploi chez les travailleurs âgés de 55 ans et plus est demeuré inchangé. Depuis le début du déclin du marché du travail, l’emploi dans ce groupe a augmenté de 4,4 %.

Croissance de l’emploi dans les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et les autres services de soutien

L’emploi dans le secteur des services aux entreprises, des services relatifs aux bâtiments et des autres services de soutien a augmenté de 34 000 en janvier, ce qui a contrebalancé le repli du mois précédent. Malgré la hausse notée en janvier, ce secteur suit une tendance à la baisse depuis l’été 2009.

Toujours en janvier, l’emploi dans le commerce de gros et de détail a progressé de 23 000, soit une troisième hausse mensuelle consécutive.

Après deux mois de croissance, l’emploi dans les services professionnels, scientifiques et techniques a reculé en janvier (-22 000).

Le secteur de la fabrication a légèrement fléchi au cours du premier mois de l’année. Si l’emploi dans la fabrication a peu bougé depuis juillet 2009, ce secteur compte toujours 223 000 travailleurs de moins qu’en octobre 2008.

En dépit de la faible variation de l’emploi au cours des trois derniers mois, l’emploi dans la construction a augmenté de 56 000 depuis juillet dernier.

Progression de l’emploi en Ontario, en Colombie-Britannique et au Manitoba

En janvier, l’emploi a progressé de 30 000 en Ontario. Le taux de chômage s’est maintenu à 9,2 %, en raison de l’augmentation du nombre de personnes sur le marché du travail. Depuis juillet, l’emploi dans cette province suit une légère tendance à la hausse (+51 000).

En Colombie-Britannique, le nombre de travailleurs a augmenté de 12 000, et l’emploi a poursuivi la tendance à la hausse amorcée en juillet 2009 (+32 000). Le taux de chômage a connu une légère baisse de 0,2 point de pourcentage pour s’établir à 8,1 %.

Après le repli important observé en décembre, l’emploi au Manitoba a augmenté (+8 000). Le taux de chômage a diminué de 0,4 point de pourcentage pour se fixer à 5,4 %.

Si, en janvier, l’emploi n’a pas bougé au Québec, le taux de chômage a fléchi de 0,4 point de pourcentage pour se situer à 8,0 %, sous l’effet de la diminution du nombre de personnes sur le marché du travail. Depuis juillet 2009, l’emploi dans cette province suit une légère tendance à la hausse (+41 000).

Le nombre de travailleurs a diminué de 5 000 en Nouvelle-Écosse, la seule province ayant connu un recul appréciable de l’emploi en janvier. Ce repli a fait monter le taux de chômage de 0,2 point de pourcentage pour le porter à 9,8 %.

Note aux lecteurs

Les estimations tirées de l’Enquête sur la population active (EPA) sont fondées sur un échantillon et sont donc sujettes à la variabilité d’échantillonnage. Les estimations visant de petites régions géographiques ou de petites branches d’activité seront associées à une variabilité plus importante. Pour une explication de la variabilité d’échantillonnage des estimations et de la méthode d’évaluation de cette variabilité à l’aide de l’erreur type, veuillez consulter la section de la publication Information sur la population active (71-001-X, gratuite) traitant de la qualité des données.

Le CD-ROM de la Revue chronologique de la population active de 2008 (71F0004XCB, 209 $) est maintenant en vente.

Révisions

Tous les ans en janvier, les estimations désaisonnalisées tirées de l’EPA sont révisées à l’aide des facteurs saisonniers les plus récents. Cette année, un nouveau modèle de désaisonnalisation (X-12-ARIMA) a aussi été adopté. Par conséquent, toutes les estimations désaisonnalisées ont fait l’objet d’une révision historique et ont été diffusées dans CANSIM (tableaux 282-0087 à 282-0094) le 29 janvier 2010, conformément au calendrier.

Deux autres révisions ont également été effectuées. Tout d’abord, la série désaisonnalisée sur les heures effectivement travaillées (tableau 282-0092 de CANSIM) a été révisée à l’aide d’une méthode compatible avec celle employée par le Système de comptabilité nationale. Ensuite, les tableaux de données désaisonnalisées et non désaisonnalisées de CANSIM comportant des estimations pour 1985 et 1986 ont été révisées, en raison des changements de traitement et de méthodologie.

Toutes ces révisions seront aussi reprises dans la Revue chronologique de la population active de 2009 sur DVD-ROM, qui sera publiée le 5 mars 2010.