Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Analyse — Avril 2009

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

L’emploi a progressé de 36 000 en avril, en raison d’une hausse du travail indépendant. Malgré cette augmentation, l’emploi a diminué de 321 000 depuis le sommet atteint en octobre 2008. Le taux de chômage est resté inchangé à 8,0 % en avril, demeurant à son niveau le plus élevé en sept ans, la hausse de l’emploi ayant coïncidé avec une croissance de la population active.

L’emploi a progressé en avril dans l’information, la culture et les loisirs, dans les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et les autres services de soutien, dans les « autres services », et dans l’agriculture. L’emploi n’a pas bougé dans la fabrication et la construction.

Depuis octobre dernier, le secteur des biens s’est fortement contracté (-6,3 %). Par contre, l’emploi dans les industries productrices de services, étant traditionnellement moins sensible aux ralentissements économiques, n’a connu qu’une faible baisse (-0,5 %) au cours de la même période.

Toute la hausse de l’emploi observée en avril s’est manifestée au Québec (+22 000) et en Colombie-Britannique (+17 000), tandis que l’emploi a diminué en Nouvelle-Écosse (-4 100) et à Terre-Neuve-et-Labrador (-2 800). L’emploi a peu bougé dans les autres provinces.

L’augmentation de l’emploi en avril s’est manifestée entièrement dans le travail à temps plein. L’augmentation globale de l’emploi pour le mois a été répartie entre les hommes adultes de 25 ans et plus et les femmes plus âgées, soit celles de 55 ans et plus. Depuis octobre, l’emploi a diminué parmi les hommes de 25 à 54 ans et les jeunes de 15 à 24 ans, alors qu’il a augmenté chez les travailleurs plus âgés.

En avril, le salaire horaire moyen était de 4,3 % plus élevé par rapport au même mois un an plus tôt.

Hausse de l'emploi dans les industries de services

En avril, les hausses de l'emploi ont été observées dans l’information, la culture et les loisirs (+17 000), dans les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et les autres services de soutien (+15 000), dans les « autres services » (+14 000), et dans l’agriculture (+9 000).

Depuis octobre dernier, l’emploi global s’est replié de 1,9 %, des baisses ayant été observées dans un certain nombre d’industries. La contraction au cours de cette période a été particulièrement marquée dans la construction (-8,5 %), la fabrication (-6,5 %) et les ressources naturelles (-5,9 %).

En avril, le nombre de travailleurs indépendants a augmenté de 37 000, alors que le nombre d’employés dans le secteur public et celui du privé a peu bougé. Depuis octobre, le nombre de travailleurs indépendants a augmenté de 1,3 %, alors que le nombre d’employés a diminué de 2,6 % dans le secteur privé et de 2,0 % dans le secteur public.

L’emploi à temps plein a augmenté de 39 000 en avril, tandis que le travail à temps partiel a peu bougé. Par contre, depuis octobre, l’emploi à temps plein a diminué de 2,5 % et l’emploi à temps partiel a crû légèrement (+0,8 %).

L’emploi progresse au Québec et en Colombie-Britannique en avril

L’augmentation de l’emploi au Québec (+ 22 000) s’est accompagnée d’une faible croissance du taux de chômage qui a atteint 8,4 %, en raison d’une hausse du nombre de personnes au sein de la population active. Depuis octobre dernier, l’emploi au Québec a connu une baisse de 0,8 %, plus faible que la baisse au niveau national de 1,9 %.

En Colombie-Britannique, l’emploi a augmenté de 17 000 en avril. Le taux de chômage s’est maintenu au niveau du mois précédent à 7,4 %, en raison de la croissance de la population active. Malgré les gains du mois d’avril, l’emploi a baissé de 52 000 (-2,2 %) depuis octobre 2008.

En Nouvelle-Écosse, l’emploi a baissé de 4 100 en avril, et le taux de chômage est passé à 9,2 %, en hausse de 0,3 point de pourcentage. Depuis octobre, l’emploi dans la province a fléchi de 8 200 (-1,8 %).

En avril, l’emploi a peu bougé en Ontario et le taux de chômage est resté inchangé à 8,7 %, son niveau le plus élevé depuis avril 1997. Depuis octobre dernier, l’emploi dans la province a diminué de 174 000 (-2,6 %), ce qui représente plus de la moitié du recul total de l’emploi au pays.

L’emploi en Alberta est aussi resté inchangé en avril, laissant le repli de l’emploi à 42 000 (-2,1 %) depuis octobre.

Le Manitoba et la Saskatchewan sont les seules provinces où l’emploi a connu peu de changement depuis octobre. En avril, ces deux provinces ont affiché les taux de chômage les plus bas au pays, soit 4,6 % au Manitoba et 5,0 % en Saskatchewan.

Plus d’hommes adultes et de femmes âgées de 55 ans et plus au travail en avril

En avril, l'augmentation de l’emploi a été répartie entre les hommes adultes de 25 ans et plus (+25 000) et les femmes âgées de 55 ans et plus (+12 000). Depuis octobre dernier, l’emploi a diminué parmi les hommes de 25 à 54 ans (-2,9 %) et les jeunes âgés de 15 à 24 ans (-4,7 %), alors qu’il a augmenté chez les travailleurs plus âgés (+0,9 %).

Le taux de chômage des jeunes a régressé de 0,6 point de pourcentage en avril par rapport au mois précédent, en raison d’une diminution de la participation des jeunes au marché du travail. Cependant, le taux de chômage des jeunes, qui s’établit à 14,2 %, continue d’être le plus élevé de tous les groupes d’âge.

Note aux lecteurs

Les estimations tirées de l’Enquête sur la population active sont fondées sur un échantillon et sont donc sujettes à la variabilité d’échantillonnage. Les estimations visant de petites régions géographiques ou de petites branches d’activité seront associées à une variabilité plus importante. Pour une explication de la variabilité d’échantillonnage des estimations et de la méthode d’évaluation de cette variabilité à l’aide de l’erreur-type, veuillez consulter la section traitant de la qualité des données dans cette publication.

Les variations dans les salaires horaires moyens sont affectées par des changements dans la composition de la population active canadienne. Par exemple, une baisse de l’emploi dans les professions ou branches d’activités à faible salaire contribuera à l’augmentation du salaire horaire moyen national.

Le CD-ROM de la Revue chronologique de la population active de 2008 (71F0004XCB, 209 $) est maintenant en vente.