Statistique Canada - Statistics Canada
Sauter la barre de navigation principaleSauter la barre de navigation secondaireAccueilEnglishContactez-nousAideRecherche site webSite du Canada
Le quotidienLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAccueil
RecensementLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAutres liens

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Version PDF Qualité des données Graphiques Produits et services Cartes de référence Informations aux utilisateurs Tableaux Commentaire Contenu
71-001-XIF
Information population active
Janvier 2004

Commentaire

À la suite de fortes hausses observées au cours des quatre derniers mois de 2003, l’emploi a peu varié en janvier (+15 000). L’augmentation de 47 000 emplois à temps plein a été neutralisée par le repli du travail à temps partiel. Le taux de chômage est resté inchangé, se situant à 7,4 %.

La vigueur du travail à temps plein persiste

En janvier, la hausse de l’emploi à temps plein a été contrebalancée par les pertes d’emplois à temps partiel chez les jeunes et les adultes. Depuis août 2003, au moment où la croissance de l’emploi a repris de la vigueur, le nombre d’emplois à temps plein s’est accru de 208 000 (+1,6 %), comparativement à 12 000 (+0,4 %) seulement dans le cas des emplois à temps partiel.

Depuis août dernier, le nombre d’emplois chez les femmes adultes a augmenté de 112 000 (+1,8 %), cette progression étant entièrement attribuable au travail à temps plein. Chez les hommes adultes, l’emploi a crû à un rythme moins marqué, en hausse de 1,1 % (+82 000), la croissance s’étant répartie entre le travail à temps plein et celui à temps partiel. Au cours de cette période, les jeunes ont enregistré une hausse de 26 000 emplois (+1,1 %), tous à temps plein.

En raison d’une vigueur soutenue de l’emploi à temps plein, le nombre d’heures travaillées a progressé pour le troisième mois d’affilée, en hausse de 1,6 % depuis octobre.

Le nombre d’emplois augmente dans le secteur des soins de santé et de l’assistance sociale

Poursuivant sa montée, l’emploi dans le secteur des soins de santé et de l’assistance sociale s’est accru de 25 000 en janvier. L’emploi dans ce secteur est à la hausse depuis l’été 2001, mais le rythme de croissance s’est intensifié à partir d’août dernier (+5,1 %). La progression observée en janvier est survenue dans plusieurs provinces, la plus forte ayant été relevée en Ontario.

En janvier, le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques a enregistré une augmentation de 19 000 emplois, principalement en Ontario et en Alberta. Malgré cette hausse, l’emploi dans ce secteur a peu varié au cours de la dernière année après avoir connu une forte croissance en 2002.

L’emploi a également progressé dans le secteur de l’information, de la culture et des loisirs (+11,000). L’emploi dans ce secteur est en hausse de 32 000 par rapport au niveau observé un an plus tôt, l’augmentation la plus importante ayant été relevée dans l’industrie du divertissement, des loisirs, des jeux de hasard et des loteries.

L’emploi dans le secteur de la fabrication a peu varié pour le deuxième mois d’affilée, de sorte que les pertes depuis novembre 2002, lorsque s’est amorcée la tendance à la baisse, se sont établies à 71 000 emplois (-3,0 %).

Le temps extrêmement froid qui a sévi dans de nombreuses régions du pays en janvier a probablement pu être à l’origine du recul de l’emploi dans le secteur de l’hébergement et des services de restauration ainsi que dans la construction.

Le nombre d’emplois s’est replié de 17 000 dans le secteur de l’hébergement et des services de restauration, des pertes ayant été observées dans la plupart des provinces. Après le manque de vigueur observé à la fin du printemps et pendant l’été, l’emploi dans ce secteur avait montré des signes de reprise au dernier trimestre de 2003.

Le nombre d’emplois a également diminué dans la construction en janvier (-11 000), l’Ontario ayant accusé une forte baisse dans ce secteur. Malgré ce fléchissement, le secteur de la construction a affiché une croissance vigoureuse de l’emploi depuis 2002.

En janvier, le secteur agricole a enregistré des pertes de 7 000 emplois, lesquelles ont effacé la hausse relevée en décembre. Cela laisse l’emploi dans ce secteur à 2,4 % en deçà du niveau atteint il y a un an. Près de la moitié de la baisse de l’emploi en janvier est survenue en Alberta.

L’emploi progresse en Ontario

En janvier, l’Ontario a affiché une croissance de 18 000 emplois, soit la deuxième hausse mensuelle consécutive. Depuis août dernier, lorsque la croissance de l’emploi a repris de la vigueur, le nombre d’emplois s’est accru de 86 000 (+1,4 %). Les plus fortes augmentations en janvier en Ontario ont été observées dans les services professionnels, scientifiques et techniques, dans les soins de santé et l’assistance sociale de même que dans le secteur du commerce. Ces hausses ont été partiellement neutralisées par le recul de l’emploi dans la construction et dans le secteur de l’hébergement et des services de restauration. Le taux de chômage a légèrement fléchi (-0,1 point) pour s’établir à 6,6 %.

En janvier, l’emploi est resté inchangé au Québec, la hausse de 26 000 emplois à temps plein ayant été contrebalancée par le repli du travail à temps partiel. Depuis janvier 2003, le nombre d’emplois dans la province n’a augmenté que de 38 000 (+1,0 %). Une légère diminution de l’activité sur le marché du travail en janvier a fait baisser le taux de chômage de 0,3 point, celui-ci s’établissant à 9,1 %.

Le nombre d’emplois s’est accru de 5 000 à Terre-Neuve-et-Labrador, la plus forte hausse ayant été observée dans l’industrie de la transformation des aliments. Cette augmentation laisse l’emploi dans la province légèrement au-dessus du niveau relevé au début de 2003. En janvier, le taux de chômage a chuté de 1,5 point pour se fixer à 16,5 %.

Le Nouveau-Brunswick a affiché une progression de 4 000 emplois en janvier, celle-ci ayant été répartie dans diverses branches d’activité. En raison de l’accroissement du nombre de personnes à la recherche d’un emploi sur le marché du travail, le taux de chômage a augmenté de 0,5 point pour s’établir à 10,4 %. L’emploi dans la province a fluctué tout au long de 2003 et la hausse relevée en janvier porte la croissance du nombre d’emplois à 0,3 % seulement par rapport à janvier 2003.

Compte tenu du repli marqué dans le secteur du commerce de détail et de gros, l’Alberta a accusé une baisse de 8 000 emplois en janvier. Malgré ce recul, le nombre d’emplois dans la province est de 2,9 % plus élevé qu’il y a un an. En janvier, le taux de chômage a légèrement progressé (+0,2 point) pour se fixer à 5,0 %.

En janvier, l’Île-du-Prince-Édouard a enregistré une faible baisse d’emplois (-900). Cela laisse le nombre d’emplois dans la province à un niveau de 2,5 % supérieur à celui observé il y a un an. En janvier, le taux de chômage a augmenté de 0,7 point pour atteindre 10,8 %

L’emploi a peu varié dans les autres provinces en janvier.

Note aux lecteurs

1. Notez que L’Enquête sur la population active a modifié le nom du groupe du SCIAN portant les codes 55 et 56. Le titre « Gestion d’entreprises, des services administratifs et des autres services de soutien » est donc remplacé par Services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien.

2. Les séries désaisonnalisées ont été révisées sur trois ans (depuis janvier 2001) selon les derniers facteurs saisonniers. Pour plus de renseignements à ce sujet et concernant d’autres changements récents aux tableaux de l’EPA, consultez le communiqué de CANSIM du 28 janvier dans le site Web de Statistique Canada ().

3. Le CD-ROM de la Revue chronologique de la population active, 2003 (71F0004XCB, 209 $) sera disponible le 17 février 2004. Ce produit annuel constitue une base de données détaillée contenant les estimations de l’Enquête sur la population active offrant des milliers de séries croisées portant sur plus de deux décennies (1976 à 2003). Les séries mensuelles et annuelles portent sur un éventail de sujets, incluant l’activité sur le marché du travail selon les caractéristiques démograhiques, le niveau de scolarité et les caractéristiques familiales, les tendances sur le marché du travail de régions métropolitaines et des régions économiques, des estimations selon les industries et les professions et encore davantage.

Des prix de réseau et de gros sont disponibles sur demande. Pour plus de renseignements, communiquez avec les Services à la clientèle sans frais au 1-866-873-8788 ou consultez le site Web de Statistique Canada : /ads-annonces/71f0004x/index-fra.htm. Pour commander cette nouvelle édition, communiquez avec votre centre de consultation régional de Statistique Canada ou commandez simplement par courriel (infostats@statcan.gc.ca).

 



Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English Haut de la page
Date de modification : 2008-10-21 Avis importants