Analyse – Septembre 2010

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les investissements étrangers en titres canadiens sont demeurés élevés en septembre, les non-résidents en ayant ajouté pour 12,3 milliards de dollars à leurs portefeuilles, ce qui porte le total à 87,2 milliards de dollars pour les trois premiers trimestres de 2010. Parallèlement, les acquisitions canadiennes de titres étrangers se sont raffermies pour atteindre 4,6 milliards de dollars en septembre, soit la plus importante sortie de capitaux enregistrée depuis mars.

Les obligations des provinces et des sociétésprivées dominent les acquisitions étrangères

La tendance aux achats étrangers considérables d'obligations canadiennes observée depuis janvier 2009 s'est poursuivie en septembre. Les non-résidents ont acquis pour 8,8 milliards de dollars de ces instruments en septembre, surtout des obligations des sociétés privées et des provinces libellées en dollars américains et en euros.

Les investisseurs non résidents ont acheté pour 3,6 milliards de dollars d'obligations de sociétés privées canadiennes en septembre, après des acquisitions de 5,3 milliards de dollars réalisées en août. Cette activité a été dominée par les nouvelles obligations émises par les entreprises du secteur des ressources et les sociétés financières. En outre, la demande étrangère d'obligations des provinces canadiennes a rebondi, au plan des nouvelles émissions ainsi que des opérations sur les marchés secondaires.

Les investissements étrangers en obligations du gouvernement fédéral se sont stabilisés en septembre, les entrées de fonds en provenance de l'étranger ayant atteint 1,9 milliard de dollars. Les obligations fédérales ont attiré des investissements étrangers importants depuis janvier 2009, les avoirs étrangers de ces instruments ayant plus que doublé depuis lors.

Note aux lecteurs

À moins d'avis contraire, toutes les valeurs figurant dans le présent communiqué correspondent à des opérations nettes.

Les séries sur les opérations internationales en valeurs mobilières ont trait aux opérations de portefeuille en actions, en obligations et en instruments (ou effets) du marché monétaire tant pour les émissions canadiennes qu'étrangères.

Les actions comprennent les actions ordinaires et privilégiées ainsi que les bons de souscription.

Les titres d'emprunt comprennent les obligations et les instruments du marché monétaire.

Les obligations ont une échéance initiale de plus d'une année.

Les instruments du marché monétaire ont une échéance initiale d'une année ou moins.

Les effets du gouvernement du Canada englobent les bons du Trésor et les billets du gouvernement du Canada, ces derniers étant libellés en dollars américains.

Les investisseurs étrangers ont rajusté leurs avoirs en instruments du marché monétaire canadien en septembre. Ils ont acquis pour 923 millions de dollars d'effets du gouvernement fédéral, au moment où les rendements atteignaient leur plus haut niveau depuis novembre 2008 et où le dollar canadien augmentait de 3,4 cents américains. Cependant, les avoirs étrangers en effets émis par les gouvernements provinciaux ont fléchi de nouveau, ceux-ci ayant maintenant perdu les deux tiers de leur valeur depuis décembre 2009.

Les investisseurs étrangers augmentent leurs avoirsd'actions canadiennes en raison de fusions et d'acquisitions

Les non-résidents ont ajouté pour 3,3 milliards de dollars à leurs avoirs d'actions canadiennes en septembre, soit la plus forte entrée de capitaux observée depuis mai. Les acquisitions d'entreprises étrangères sous forme d'investissement direct canadien qui ont donné lieu à de nouvelles actions canadiennes émises aux actionnaires étrangers des sociétés acquises ont expliqué ces entrées de capitaux. Les opérations du marché secondaire en actions canadiennes ont toutefois donné lieu à une légère réduction des avoirs étrangers, après des achats étrangers considérables réalisés en août. Les acquisitions étrangères d'actions de sociétés de produits chimiques et d'engrais ont été plus qu'effacées par le désinvestissement en actions des secteurs des banques, de l'or et du pétrole et du gaz. Les cours des actions canadiennes ont augmenté de 3,8 % en septembre, soit une troisième hausse mensuelle consécutive.

Les acquisitions canadiennes d'actions étrangèresatteignent un sommet inégalé en six mois

En septembre, les investisseurs canadiens ont ajouté pour 2,7 milliards de dollars de titres étrangers à leurs avoirs, soit le plus important investissement observé depuis mars. Les acquisitions d'actions américaines, qui se sont raffermies sur une période de quatre mois, ont été à l'origine de la majeure partie des sorties de capitaux. En septembre, les prix des actions américaines ont progressé de 8,8 %, soit la plus forte hausse mensuelle observée depuis avril 2009. Les investisseurs canadiens ont de nouveau effectué des achats modérés d'actions étrangères autres qu'américaines en septembre, les principaux marchés boursiers étrangers ayant enregistré des hausses au cours du mois.

Les investisseurs canadiens ajoutent des obligations du gouvernementdes États-Unis pour la première fois depuis mars

Les Canadiens ont acheté pour 1,0 milliard de dollars d'obligations étrangères en septembre. La majorité des sorties de capitaux touchaient les obligations du gouvernement américain, celles-ci s'étant accrues pour atteindre 845 millions de dollars, soit un premier investissement de ce genre observé en six mois. L'essentiel de cette activité a porté sur des achats sur les marchés secondaires d'obligations du gouvernement américain vendues par des investisseurs asiatiques. Les avoirs canadiens en obligations étrangères autres qu'américaines sont demeurés essentiellement inchangés en septembre, d'importants achats de titres adossés à des créances à long terme émis par des institutions financières européennes ayant été compensés par des remboursements d'obligations feuille d'érable.

En ce qui a trait aux instruments de court terme étrangers, les Canadiens en ont acquis pour un troisième mois d'affilée, ayant ajouté 809 millions de dollars à leurs avoirs en septembre. L'activité touchait les bons du Trésor des États-Unis et, dans une moindre mesure, les bons du Trésor de pays d'Europe.