Analyse – Novembre 2009

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les investissements au Canada ont continué à dominer les opérations transfrontalières en valeurs mobilières en novembre. Les investisseurs étrangers ont acquis pour 10,5 milliards de dollars de titres canadiens pendant le mois, ayant ajouté d'importantes quantités d'obligations du secteur privé et du gouvernement à leurs portefeuilles. Parallèlement, les résidents canadiens ont acquis pour 2,4 milliards de dollars de titres étrangers, l'investissement en instruments d'emprunt du gouvernement américain ayant repris.

Les avoirs étrangers en obligations canadiennes continuentd'augmenter

Les investisseurs non résidents ont continué d'accroître et de modifier leurs portefeuilles d'instruments d'emprunt canadiens en novembre, ayant ajouté 12,9 milliards de dollars d'obligations et ayant supprimé 1,9 milliard de dollars d'effets à court terme de leurs avoirs.

Les investissements étrangers appréciables de 7,2 milliards de dollars en obligations de sociétés privées canadiennes étaient principalement attribuables aux acquisitions de nouvelles obligations libellées en dollars américains. Les obligations de sociétés privées canadiennes ont fait l'objet d'investissements étrangers considérables jusqu'à présent en 2009, en particulier pendant la deuxième moitié de l'année, alors que les conditions d'emprunt se sont améliorées et que le dollar canadien s'est apprécié par rapport au dollar américain.

Note aux lecteurs

À moins d'avis contraire, toutes les valeurs figurant dans le présent communiqué correspondent à des opérations nettes.

Les séries sur les opérations internationales en valeurs mobilières ont trait aux opérations de portefeuille en actions, en obligations et en instruments (ou effets) du marché monétaire tant pour les émissions canadiennes qu'étrangères.

Les actions comprennent les actions ordinaires et privilégiées ainsi que les bons de souscription.

Les titres d'emprunt comprennent les obligations et les instruments du marché monétaire.

Les obligations ont une échéance initiale de plus d'une année.

Les instruments du marché monétaire ont une échéance initiale d'une année ou moins.

Les effets du gouvernement du Canada englobent les bons du Trésor et les billets du gouvernement du Canada, ces derniers étant libellés en dollars américains.

La demande des non-résidents en obligations d'administrations publiques canadiennes s'est également maintenue en novembre. Les acquisitions étrangères d'obligations fédérales ont ralenti, mais sont demeurées soutenues pour se chiffrer à 1,6 milliard de dollars, tandis que les acquisitions d'obligations de gouvernements provinciaux, qui visaient des nouvelles émissions, ont augmenté pour s'établir à 3,1 milliards de dollars.

La tendance à la baisse des avoirs étrangers en instruments de court terme canadiens amorcée en juillet s'est poursuivie en novembre, les non-résidents s'étant départis de 1,9 milliard de dollars de ces instruments. Cette baisse était attribuable à un désinvestissement de 2,4 milliards de dollars en bons du Trésor du gouvernement fédéral, épongé en partie par des acquisitions d'effets émis par les gouvernements provinciaux. Les non-résidents, qui avaient été des acquéreurs importants d'effets du gouvernement fédéral au plus fort de la crise financière à la fin de 2008, ont largement réduit leurs avoirs de ces instruments au cours des cinq derniers mois, les remboursements ayant dépassé les acquisitions sur les marchés secondaires.

Les investisseurs non résidents vendent des actionscanadiennes pour la première fois en 10 mois

Les investisseurs étrangers se sont départis de 464 millions de dollars en actions canadiennes en novembre, après neuf mois d'acquisitions. Comme en octobre, les ventes en novembre ont principalement visé les actions du secteur de l'énergie et de la technologie. Les cours des actions canadiennes ont augmenté de 4,9 % en novembre, ayant récupéré la totalité des pertes enregistrées en octobre.

Les investisseurs canadiens retournent vers les titres d'empruntdu gouvernement américain

Les investisseurs canadiens ont acquis pour 2,6 milliards de dollars de titres d'emprunt étrangers en novembre, soit la plus forte acquisition enregistrée depuis juin 2007. Cet investissement était attribuable à un retour des investisseurs canadiens vers les titres d'emprunt du gouvernement américain, ceux-ci ayant ajouté pour 1,3 milliard de dollars d'obligations du Trésor américain et pour 1,4 milliard de dollars de bons du Trésor américain à leurs portefeuilles. Les rendements à court et à long terme des titres d'emprunt du gouvernement américain ont diminué en novembre.

Les autres opérations en instruments d'emprunt étrangers étaient composées de remboursements considérables d'obligations feuille d'érable, neutralisés par des acquisitions d'obligations de sociétés étrangères sur les marchés secondaires, principalement des instruments adossés à des actifs.

Le désinvestissement des Canadiens en actions étrangèresralentit

Les Canadiens se sont départis de 178 millions de dollars de leurs avoirs en actions étrangères en novembre, après deux mois de désinvestissement plus prononcé. Cette activité comprenait des ventes de 330 millions de dollars en actions étrangères autres qu'américaines, épongées en partie par l'acquisition d'actions américaines. Les cours des actions américaines ont augmenté de 5,7 % en novembre, tandis que la plupart des autres principaux marchés boursiers étrangers ont également progressé.