Analyse - Juillet 2007

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les investissements des Canadiens en titres étrangers ont diminué pour un troisième mois consécutif en juillet alors qu'ils en ont acquis pour 3,6 milliards de dollars, en forte baisse par rapport aux acquisitions quasi record de 13,1 milliards de dollars enregistrées en avril. Près des deux tiers des investissements en juillet ont porté sur des actions étrangères, tandis que l'investissement canadien dans les instruments d'emprunt à long terme a été négligeable en juillet, après avoir ralenti quelque peu en juin.

Graphique 1 Investissements canadiens de portefeuille en valeurs mobilières étrangères1
1.
Signes renversés de la balance des paiements.

Entre-temps, les non-résidents ont acheté pour 1,5 milliard de dollars de titres canadiens en juillet, après deux mois consécutifs de désinvestissement totalisant 6,7 milliards de dollars. L'investissement de juillet était concentré dans les actions canadiennes, les non-résidents ayant retiré une quantité appréciable d'instruments du marché monétaire canadien de leur portefeuille.

Les Canadiens vendent des obligations du gouvernement américainet achètent des obligations non américaines

Les investissements canadiens en obligations étrangères ont ralenti fortement en juillet pour s'établir à 259 millions de dollars, après 19 mois d'acquisitions soutenues et ininterrompues atteignant en moyenne 4,2 milliards de dollars par mois.

L'investissement de juillet s'est encore concentré sur les obligations non américaines, les résidents en ayant acheté pour 2,5 milliards de dollars de plus, soit un 24e mois d'achats consécutifs, tout en vendant 2,2 milliards de dollars d'obligations américaines. Le désinvestissement dans les obligations américaines visait surtout les obligations du gouvernement, principalement celles ayant une échéance restante de moins de 5 ans ou de plus de 20 ans. Entre-temps, les Canadiens ont acheté pour 556 millions de dollars d'obligations de sociétés américaines, soit un ralentissement par rapport à cinq mois consécutifs d'investissement soutenu atteignant en moyenne 2,3 milliards de dollars par mois.

Sur le plan des devises, les Canadiens ont acquis pour 2,1 milliards de dollars d'obligations étrangères libellées en dollars canadiens, ce qui a amplement compensé le désinvestissement en obligations étrangères libellées en d'autres devises. Les obligations feuille d'érable émises par des entités non américaines ont continué d'attirer les investisseurs canadiens en juillet.

Renseignements complémentaires concernant les marchés financiers

En juillet, l'écart des taux d'intérêt à court terme au Canada et aux États-Unis s'est élargi en faveur de l'investissement aux États-Unis. Les taux canadiens ont augmenté de 15 points de base pour s'établir à 4,57 %, alors que les taux américains ont augmenté de 21 points de base pour atteindre 4,82 %.

Entre-temps, les taux à long terme au Canada et aux États-Unis ont diminué. Les taux à long terme canadiens ont perdu 4 points de base pour se fixer à 4,58 %, ce qui les met presque à égalité avec les taux à court terme canadiens. Les taux américains ont fléchi de 17 points de base pour s'établir à 4,92 %. L'écart entre les taux d'intérêt à long terme canadiens et américains s'est rétréci pour se fixer à 0,34 % en juillet par rapport à 0,47 % le mois précédent.

Les cours des actions ont continué de fléchir en juillet au Canada et aux États-Unis. L'indice composite Standard and Poor's/Toronto Stock Exchange a légèrement reculé de 0,3 %, clôturant le mois à 13 868,6. Entre-temps, le prix des actions américaines, mesuré selon l'indice composite Standard and Poor's, a baissé de 3,2 % pour s'établir à 1 455,3.

Après cinq mois consécutifs d'augmentation, le dollar canadien a diminué de 0,12 cents américains en juillet, terminant le mois à 93,74 cents américains.

Définitions

Les séries de données sur les opérations internationales en valeurs mobilières ont trait aux opérations de portefeuille en actions, en obligations et en instruments (ou effets) du marché monétaire tant pour les émissions canadiennes qu'étrangères.

Les actions comprennent les actions ordinaires et privilégiées ainsi que les bons de souscription.

Les titres d'emprunt comprennent les obligations et les instruments du marché monétaire.

Les obligations ont une échéance de plus d'une année.

Les instruments du marché monétaire ont une échéance d'une année ou moins.

Les investisseurs résidents préfèrentles instruments du marché monétaire non américain

Les Canadiens ont continué d'investir dans des instruments du marché monétaire étranger en juillet, en ayant acheté pour 1,0 milliard de dollars après en avoir acquis pour 2,2 milliards de dollars en juin. L'investissement en instruments non américains s'est élevé à 1,3 milliard de dollars, ce qui est équivalent au niveau des acquisitions constaté en juin, et a presque entièrement visé les instruments émis par des sociétés non financières.

Entre-temps, les résidents ont investi 222 millions de dollars en bons du Trésor du gouvernement américain alors que les taux d'intérêt de trois mois sur les bons du Trésor continuaient de favoriser l'investissement aux États-Unis en juillet. Ils ont également cédé 521 millions de dollars en effets de sociétés américaines, principalement des instruments émis par des sociétés financières. Sur le plan des devises, quelque 40 % (417 millions de dollars) des acquisitions de juillet portaient sur des instruments libellés en dollars canadiens.

L'investissement soutenu dans les actions américainesse poursuit

Après deux mois plutôt ternes au cours desquels l'investissement a totalisé 723 millions de dollars, les acquisitions d'actions étrangères se sont accélérées en juillet, les Canadiens en ayant acheté pour 2,3 milliards de dollars. L'investissement dans les actions américaines est demeuré soutenu pour un deuxième mois consécutif, s'étant établi à 1,7 milliard de dollars, dans un contexte où les cours des actions aux États-Unis fléchissaient et où l'incertitude face à certains marchés de dettes croissait. Entre-temps, les Canadiens ont acheté pour 580 millions de dollars d'actions non américaines en juillet, après en avoir cédé pour 2,2 milliards de dollars en juin.

Légers investissements étrangers dans les obligationscanadiennes

En juillet, les non-résidents ont investi 345 millions de dollars en obligations canadiennes, ce qui constitue un renversement par rapport à la cession importante de 4,4 milliards de dollars enregistrée en juin.

Par secteur, les investissements étrangers de juillet se sont concentrés dans les obligations de sociétés canadiennes et d'entreprises publiques fédérales, qui ont totalisé 703 millions de dollars et 560 millions de dollars respectivement. Néanmoins, l'investissement dans ces deux secteurs a affiché une chute importante par rapport à juin.

En juillet, les non-résidents ont investi un faible montant de 213 millions de dollars en obligations du gouvernement fédéral, ce qui représente un revirement par rapport au désinvestissement quasi record de 5,5 milliards de dollars affiché en juin. L'investissement s'est concentré dans les obligations ayant une échéance restante de 5 à 10 ans, tandis que les non-résidents ont vendu une quantité considérable d'obligations arrivant à échéance dans 2 ans ou moins.

Par ailleurs, les non-résidents ont continué de réduire leurs avoirs en obligations des administrations publiques provinciales, en ayant vendu pour 1,3 milliard de dollars à la suite de cessions totalisant 2,4 milliards de dollars en juin.

En ce qui a trait aux devises, les non-résidents ont acheté pour 801 millions de dollars d'obligations libellées en dollars canadiens, en grande partie des émissions en circulation. Entre-temps, ils ont cédé pour 451 millions de dollars d'obligations canadiennes libellées en dollars américains, principalement en raison de remboursements.

Les non-résidents se réorientent vers la vented'instruments canadiens à court terme

En juillet, les non-résidents ont cédé pour 1,3 milliard de dollars de leurs avoirs en instruments du marché monétaire canadien, annulant largement les 1,5 milliard de dollars qu'ils ont investi en juin. Plus des trois quart du désinvestissement observé en juillet portait sur des bons du Trésor du gouvernement fédéral (1,0 milliard de dollars).

Importantes acquisitions étrangères d'actionscanadiennes en circulation

Les investisseurs étrangers ont regarni leur portefeuille avec des actions canadiennes en juillet, en ayant acquis pour 2,5 milliards de dollars. Les non-résidents avaient précédemment cédé des sommes de 2,9 milliards de dollars et de 1,4 milliard de dollars respectivement en mai et en juin, principalement à la suite d'importants remboursements d'actions.

Bien que les remboursements d'actions canadiennes soient demeurés importants (853 millions de dollars), l'investissement en juillet a été alimenté par des acquisitions de 3,3 milliards de dollars en actions en circulation. Il s'agissait essentiellement d'actions d'entreprises canadiennes ayant annoncé des prises de contrôle impliquant des investisseurs étrangers, mais qui n'avaient pas encore été conclues.

Graphique 2 Investissements étrangers de portefeuille en valeurs mobilières canadiennes