Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Analyse

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les exportations reculent pour un deuxième mois consécutif

Après trois mois de croissance, les exportations de machines et d’équipement ont reculé de 1,9 % pour se fixer à 6,4 milliards de dollars en juillet, en raison d’une baisse des volumes. Les exportations d’aéronefs, de moteurs et de pièces d’aéronefs, en baisse de 9,6%, ont mené le déclin. Les exportations de machines industrielles, notamment de turbines à gaz, ont diminué de 7,0 %. L’augmentation des exportations d’autres matériels et outils ainsi que d’autres matériels de transport a atténué le recul.

Les exportations d’autres biens de consommation ont fléchi de 7,3 % pour s’établir à 1,3 milliard de dollars. Il s’agissait du niveau le plus bas observé depuis juin 2000. Cette diminution s’expliquait principalement par un recul des volumes. La diminution des exportations de médicaments et de produits pharmaceutiques a fortement contribué au recul.

Les exportations de produits forestiers ont diminué de 5,3 % pour s’établir à 1,8 milliard de dollars, après dix mois consécutifs de croissance. Les exportations de bois d’oeuvre ont reculé de 18,7 % en juillet, à la suite d’une croissance solide le mois précédent, alors que les tarifs sur le bois d’oeuvre avaient été suspendus temporairement en juin. Les volumes à l’exportation dans le secteur des produits forestiers ont connu une baisse de 4,0 % en juillet.

Les exportations de biens industriels ont augmenté de 2,3 % en juillet pour se chiffrer à 7,5 milliards de dollars, après trois mois de baisse. Cette augmentation reflétait une hausse de 4,9 % des volumes. Les gains observés dans le secteur étaient principalement attribuables aux exportations de métaux précieux (+37,2 %), suivies par les autres minéraux non métalliques bruts. Les exportations de minéraux métalliques, particulièrement ceux de cuivre et de fer, ont connu une baisse en juillet.

Le pétrole brut mène la croissance des importations

Les importations de produits énergétiques ont augmenté de 11,9 % pour s’établir à 3,3 milliards de dollars, alors que les volumes et les prix ont augmenté. Les importations de pétrole brut ont augmenté de 19,0 %, principalement en raison d’une hausse des volumes. Les importations de pétrole et de charbon ont aussi connu une hausse, entraînée par le carburant d’avion et le coke métallurgique. Les importations de charbon et autres produits connexes, notamment le gaz naturel, ont connu une baisse durant le mois.

Les importations de produits de l’automobile ont progressé de 2,9 % pour s’établir à 6,2 milliards de dollars, en raison d’une augmentation des volumes de 2,7 %. Les importations de voitures particulières ont augmenté de 9,1 %, un troisième gain mensuel consécutif.

Les importations de machines et équipement ont augmenté de 1,3 % pour s’établir à 9,8 milliards de dollars, les volumes ayant augmenté pour un sixième mois d’affilée. Les hausses généralisées observées dans ce secteur ont été dominées par les importations d’autre équipement et matériel de télécommunication (+7,3 %). La croissance du secteur a été atténuée par la baisse des importations de moteurs, turbines et moteurs électriques, qui ont chuté de 31,0 % après avoir atteint un niveau record en juin.

Après deux mois d’augmentation, les importations de biens industriels ont reculé de 3,1 % pour s’établir à 7,3 milliards de dollars en juillet. Le recul s’expliquait par la chute de 5,0 % des volumes, les prix ayant augmenté pour un troisième mois consécutif. Les métaux précieux suivis des produits chimiques organiques ont mené le recul du secteur.