Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Analyse

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Modeste hausse des exportations

Les exportations de biens industriels ont augmenté de 4,8 % pour s’établir à 7,3 milliards de dollars, mettant fin à deux mois consécutifs de baisses. L’augmentation des volumes à l’exportation de métaux et d’alliages, suivis des produits chimiques, plastiques et engrais, a été le principal facteur de cette hausse.

Les exportations de métaux et d’alliages ont augmenté de 8,4 %, grâce à la vigueur des métaux précieux, essentiellement l’or, ainsi que de l’aluminium et des alliages. Les produits chimiques, plastiques et engrais ont aussi contribué à la croissance, ayant enregistré une hausse de 8,9 % principalement attribuable à l’augmentation des exportations d’engrais, de caoutchouc synthétique et de matières plastiques. En revanche, les exportations de minerais métalliques, plus précisément de minerais de fer et de minerais de cuivre, ont connu une baisse de 17,9 %, les volumes ayant diminué de 25,6 %.

Les exportations d’autres biens de consommation ont augmenté de 9,0 % pour passer à 1,5 milliard de dollars, compensant ainsi partiellement la baisse affichée en décembre. Ce secteur comprend des produits tels que les vêtements, les chaussures, les jouets, les produits médicinaux et pharmaceutiques. L’augmentation du mois de janvier a représenté la plus forte progression en pourcentage enregistrée dans ce secteur depuis décembre 2008.

Les exportations des produits de l’automobile ont diminué de 4,1 % pour passer à 4,3 milliards de dollars, les volumes ayant baissé de 4,0 %. Les exportations de voitures particulières ont diminué de 8,9 %, certains fabricants automobiles ayant prolongé les fermetures d’usines pendant une bonne partie du mois de janvier. Les exportations de pièces de véhicules automobiles, en hausse de 6,9 %, ont modéré cette baisse.

Les exportations de machines et d’équipement ont diminué de 1,5 % pour se chiffrer à 6,1 milliards de dollars en raison de la baisse des exportations d’aéronefs et d’autres équipements de transport. Sans les aéronefs et autres équipements de transport, les exportations de machines et d’équipement auraient enregistré une croissance de 1,5 %. En revanche, les exportations d’équipement de télécommunication ont connu une augmentation après avoir diminué pendant deux mois consécutifs.

Baisse générale des importations

Les importations de machines et d’équipement ont diminué de 2,4 % pour s’établir à 8,4 milliards de dollars. Les machines de bureau, en baisse de 6,3 %, étaient principalement responsables de cette baisse, suivies par les aéronefs, excavateurs et autres machines industrielles. Durant la même période, les autres équipements et le matériel de communication ont augmenté de 4,1 %, atténuant ainsi le recul du secteur. Le secteur a connu cinq baisses mensuelles au cours des six derniers mois.

Les importations d’autres biens de consommation ont diminué de 4,0 % pour s’établir à 4,7 milliards de dollars, en raison principalement d’une baisse de 3,4 % des volumes. Les biens de consommation divers, tels que les produits médicinaux et pharmaceutiques, ont été les principaux facteurs de la baisse généralisée dans tout ce secteur.

Après trois mois de croissance, les importations de produits énergétiques ont reculé de 5,6 % pour se chiffrer à 3,3 milliards de dollars. La diminution de 4,9 % des volumes a été à l’origine de cette baisse. Les importations de pétrole brut ont chuté de 16,2 %, les volumes ayant diminué de 21,2 % après une forte progression en décembre. Le prix du pétrole brut, qui connaît une tendance à la hausse depuis janvier 2009, a augmenté de 6,2 %. Durant la même période, les importations d’autres produits énergétiques ont connu une hausse de 17,8 %, témoignant ainsi de la hausse des volumes de gaz naturel.