Une analyse de la mise à jour du panier de l'Indice des prix à la consommation de 2019, sur la base des dépenses de 2017

Par : Taylor Mitchell

Date de diffusion : le 27 février 2019

Introduction

L’Indice des prix à la consommation (IPC) est l’un des indicateurs économiques les plus connus, les plus cités et les plus utilisés au Canada et il revêt de l’intérêt pour un large éventail d’utilisateurs. Il peut servir à comparer, au fil du temps, le coût d’un panier fixe de biens et services achetés par les consommateurs. L’IPC est utilisé à des fins d’analyse économique et il donne un aperçu de la conjoncture économique globale.

Les régimes de retraite publics et privés, les déductions de l’impôt sur le revenu et certains paiements sociaux des gouvernements sont rajustés à l’aide de l’IPC. L’indice sert de déflateur à divers agrégats économiques pour obtenir des estimations à prix constants. L’IPC est également un outil servant à établir les politiques économiques et à en assurer le suivi. Par exemple, la Banque du Canada utilise l’IPC et des agrégats spéciaux de l’IPC à cette fin.

L’IPC étant un indice de prix de type Laspeyres,Note  les quantités contenues dans le panier sont celles de la période de référence des pondérations du panier, et servent à estimer les quantités consommées pour l’agrégation au niveau supérieur. Plus la pondération d’un agrégat donné dans le panier de l’IPC est élevée, plus la variation des prix de cet agrégat se répercutera sur l’IPC d’ensemble.

Les pondérations du panier sont calculées principalement à partir des dépenses des ménages déclarées dans le cadre de l’Enquête sur les dépenses des ménages (EDM)Note  de Statistique Canada et elles sont mises à jour tous les deux ans. L’IPC de janvier 2019 coïncide avec l’introduction de pondérations de panier mises à jour aux fins du calcul de l’indice. Les pondérations du panier utilisées dans l’agrégation de l’IPC diffusé le 27 février 2019 ont été mises à jour en fonction des habitudes de dépenses des consommateurs fondées sur l’EDM de 2017, et remplacent celles qui reposaient sur l’EDM de 2015. Non seulement ces changements permettent de mettre à jour la structure de classification du panier, mais ils améliorent aussi la qualité de l’IPC.

Composition du panier de l’IPC

L’Indice des prix à la consommation est une moyenne pondérée des variations des prix d’un panier fixe de biens et de services, lequel est fondé sur les dépenses d’une population cibleNote  au cours d’une certaine période de référence. Chaque bien ou service du panier est représentatif des habitudes de dépenses des consommateurs, et les fluctuations de prix de chacun se voient attribuer une part du panier qui est proportionnelle aux dépenses de consommation que chacun représente. Par exemple, 26,92 % des dépenses totales des consommateurs appartenant au champ d’observation de l’IPC représentaient des biens et services liés au logement. Cela correspond à la pondération de 26,92 % attribuée au logement dans le panier de l’IPC de 2017. Les pondérations des biens et des services sont fixes pendant la durée de vie d’un panier donné et jouent un rôle important dans la détermination des répercussions de la variation des prix d’un article donné sur l’IPC. Par exemple, les Canadiens consacrent en moyenne une part beaucoup plus importante de leurs dépenses totales à l’essence comparativement au lait. Par conséquent, une augmentation de 10 % du prix de l’essence aura une incidence plus forte sur l’IPC d’ensemble qu’une augmentation équivalente du prix du lait.Note 

La classification des biens et des services de l’Indice des prix à la consommation est organisée selon une structure hiérarchique descendante (voir le diagramme ci-après). Au sommet de la structure se trouve l’IPC d’ensemble, qui comprend huit composantes principales. Sous les huit composantes principales se trouvent des agrégats de niveau intermédiaire, dont logement en propriété et utilisation de véhicules automobiles, qui, conjointement avec les composantes principales, donnent un aperçu des sources de variation mensuelle et annuelle des prix. Il y a 177 agrégats de base.Note  Ces agrégats de base résultent généralement de l’agrégation d’un ou de plusieurs agrégats élémentaires, dont bon nombre ne sont pas publiés.

Figure 1 xxxxxx

Description de la figure 1

La classification de l’Indice des prix à la consommation est organisée selon une structure hiérarchique prenant la forme d’une pyramide comptant cinq niveaux.

Au premier niveau, soit au haut de la pyramide, on retrouve « l’Indice des prix à la consommation d’ensemble ».

En dessous, soit au deuxième niveau de la pyramide, on retrouve les huit composantes principales comme suit:

  • Aliments;
  • Logement;
  • Dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage;
  • Vêtements et chaussures;
  • Transports;
  • Soins de santé et soins personnels;
  • Loisirs, formation et lecture; et
  • Boissons alcoolisées, produits du tabac et cannabis récréatif.

Au troisième niveau de la pyramide, on retrouve les « agrégations du niveau intermédiaire ».

Au quatrième niveau de la pyramide, on retrouve « 177 agrégats de base ».

Au cinquième et plus bas niveau de la pyramide, on retrouve « 556 agrégats élémentaires ».

Des agrégats élémentaires sont ajoutés au panier ou en sont supprimés à mesure que les habitudes de consommation évoluent au fil du temps. Par exemple, l’agrégat des locations de DVDNote  a été supprimé du panier puisque celles-ci sont devenues moins populaires auprès des consommateurs et représentaient donc une part plus faible de l’ensemble des dépenses. Au niveau des agrégats élémentaires, la classification comprend un échantillon d‘articles choisis pour caractériser tous les produits de leur catégorie. On choisit les produits représentatifs en mettant l’accent sur des articles qui sont vendus partout et dont on sait qu’ils comptent parmi les plus populaires auprès des consommateurs. Ainsi, les articles choisis sont représentatifs des achats réellement effectués par les consommateurs. Le nombre de produits représentatifs attribués à un agrégat élémentaire peut varier selon la pondération de l’agrégat dans le panier et selon la variabilité des prix et l’hétérogénéité des produits de cette catégorie. Par exemple, lorsqu’il s’agit de relever les prix de certains produits d’épicerie secs, les produits représentatifs comprennent généralement des articles de marque que des articles de marque maison. Parallèlement, il n’y a qu’un seul produit représentatif dont le prix est relevé pour l’agrégat des bananes.

Importance de la mise à jour des pondérations du panier de l’Indice des prix à la consommation

Si le panier d’une quantité fixe de biens et de services demeurait inchangé pendant une longue période, il perdrait peu à peu de son exactitude et de sa pertinence en tant que reflet des dépenses des consommateurs. Ce phénomène s’explique en partie par la nature des habitudes de consommation, qui ont tendance à évoluer en fonction des variations des prix relatifs. Par exemple, si le prix du poulet augmentait entre les mises à jour du panier, les consommateurs pourraient choisir de ne plus consommer de poulet et d’y substituer d’autres viandes. Un indice de prix de type Laspeyres ne peut tenir compte de cette variation des dépenses tant que les pondérations du panier n’ont pas été mises à jour. Il peut en résulter une surestimation de l’importance des variations du prix du poulet dans l’indice et un biais vers le haut subséquent dans l’IPC. En général, plus un ensemble fixe de pondérations de panier est utilisé longtemps, plus ce biais vers le haut sera important.

Les habitudes de dépenses des consommateurs sont également influencées par des facteurs tels que les variations du niveau et de la répartition du revenu des ménages, les caractéristiques démographiques (comme le vieillissement de la population), l’évolution des habitudes et les progrès technologiques. De nouveaux produits et services sont lancés sur le marché, et les produits existants peuvent être modifiés ou devenir désuets. Par conséquent, le panier doit être révisé périodiquement afin qu’il tienne compte de l’évolution des habitudes de dépenses des consommateurs. Par exemple, l’augmentation marquée de la part du panier représentée par les services d’accès Internet, qui est passée de 0,53 % en 2005 à 1,06 % en 2017, reflète l’importance croissante d’Internet dans la vie quotidienne des Canadiens.Note  Au cours de la même période, la part du panier représentée par les cigarettes est tombée de 1,27 % à 0,82 %, les habitudes de dépenses des consommateurs ayant délaissé dans une certaine mesure les cigarettes.Note   

En plus des pondérations des dépenses, une mise à jour du panier est l’occasion d’examiner et de mettre à jour d’autres aspects des indices. Il peut notamment s’agir de modifier la classification de l’IPC pour la rendre plus représentative des dépenses des consommateurs ainsi que des produits et des services qu’il est possible d’acheter. C’est également l’occasion d’examiner et de mettre à jour l’échantillon des prix recueillis, d’examiner les méthodes d’estimation des indices de prix et de mettre à jour la documentation et les produits de diffusion, bien que ces activités ne soient pas limitées aux mises à jour du panier.

Aperçu de la mise à jour du panier de 2017

Le panier est mis à jour périodiquement afin de tenir compte de l’évolution des habitudes de dépenses des consommateurs. La continuité des séries de l’IPC est assurée par un enchaînementNote  des indices correspondants provenant de paniers consécutifs. L’enchaînement est effectué séparément pour chaque série agrégée, qui s’entend de l’intersection d’un produit et d’une région géographique.

L’introduction des pondérations du panier de 2017 a permis l’ajout de nouvelles catégories de produits qui tiennent compte de l’évolution des habitudes de consommation des Canadiens. L’accent a été mis sur l’intégration de services qui ont gagné en popularité dans le contexte de la numérisation croissante de l’économie. Ainsi, dans la foulée de la montée de l’économie du partage,Note  l‘agrégat élémentaire covoiturage a été introduit. L’agrégat autre hébergement des voyageurs a été élargi de manière à inclure les prix des locations de propriétés de vacances en ligne. Ces ajouts reflètent l’évolution des préférences des Canadiens en matière de transport et d’hébergement. Dans le panier précédent, l’agrégat de base des abonnements à des services vidéos et audios contenait deux agrégats élémentaires, soit abonnements à des services de diffusion et abonnements à des services en ligne. Par suite de l’introduction des pondérations du panier de 2017, ce dernier contient maintenant deux indices de niveau inférieur, à savoir les services de diffusion vidéo en continu et les services de diffusion audio en continu.

Étant donné l’augmentation constante de l’utilisation du transport collectif par les Canadiens dans leurs déplacements quotidiens,Note  l’agrégat élémentaire trains de banlieue a également été ajouté au panier de 2017.

Au niveau des agrégats de base, un certain nombre d’indices ont été ajoutés au panier de 2017. La composante principale des boissons alcoolisées et produits du tabac a été renommée boissons alcoolisées, produits du tabac et cannabis récréatif afin de tenir compte de la consommation de cannabis récréatif par les consommateurs canadiens.Note  De plus, l’agrégat de base cannabis thérapeutique a été ajouté sous l’agrégat intermédiaire médicaments et produits pharmaceutiques.

Tableau 1
Classifications de produits sélectionnés ajoutées ou éliminées du panier de l'IPC 2017
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Classifications de produits sélectionnés ajoutées ou éliminées du panier de l'IPC 2017. Les données sont présentées selon Classification de produit (titres de rangée) et Indice parent, Type d’agrégat, Ajoutée et Éliminée(figurant comme en-tête de colonne).
Classification de produit Indice parent Type d’agrégat Ajoutée Éliminée
Services d’accès Internet à large bande et autres services d’accès Internet Services d'accès Internet (200212=100) Élémentaire  
Tapis et carpettes Articles pour la maison en matière textile De base  
Trains de banlieue Transport urbain en autobus et en métro Élémentaire  
Covoiturage Taxi et autres transports locaux et de banlieue Élémentaire  
Cannabis thérapeutique Médicaments et produits pharmaceutiques De base  
CD et DVD vierges Achat de médias numériques Élémentaire  
Lecteurs portatifs Achat de médias numériques Élémentaire  
Autre hébergement des voyageurs Hébergement des voyageurs Élémentaire  
Services de diffusion audio en continu Abonnements à des services vidéos et audios Élémentaire  
Cannabis Cannabis récréatif Élémentaire  

Bien qu’un agrégat de base, tapis et carpettes, ait été supprimé du panier de 2017, la structure de classification des autres agrégats de base demeure intacte. Un certain nombre d’agrégats élémentaires, dont services d’accès Internet à large bande et autres services d’accès Internet, CD et DVD vierges et lecteurs portatifs, ont été supprimés des agrégats de base services d’accès Internet et achat de médias numériques, respectivement.

À mesure que d’autres sources de données sont devenues disponibles, des changements mineurs ont été apportés à la classification de la composante des aliments à des agrégats de niveau inférieur, afin de faciliter l’utilisation des données de lecteurs optiques.Note  Ces changements comprennent notamment la réaffectation de produits représentatifs et l’introduction de nouveaux agrégats élémentaires. La composante des vêtements et des chaussures a fait l’objet de changements semblables qui ont réduit des détails inutiles aux niveaux les plus bas de l’agrégat des vêtements.

La période de référence de l’indice ou période de base de l’indice est la période durant laquelle la valeur de l’indice est fixée à 100. Pour l’IPC, la période de base de l’indice est habituellement une année civile exprimée sous la forme « année de l’indice = 100 ». À l’heure actuelle, la période de base de l’IPC demeure 2002 = 100 dans le panier de 2017.

Mise à jour des pondérations du panier

Considérations

Entre les périodes, la proportion du panier que représente un bien ou un service donné peut augmenter, diminuer ou demeurer inchangée. Chaque résultat possible correspond à la variation de la proportion des dépenses globales (augmentation, diminution ou aucun changement) observée entre l’année de référence 2015 et l’année de référence 2017.

Il importe toutefois de souligner que la proportion des dépenses est une mesure relative. Les changements dans les pondérations du panier sont fonction de la croissance des dépenses dans une catégorie donnée, ainsi que du taux de croissance de toutes les autres dépenses appartenant au champ d’observation de l’IPC. Par exemple, une diminution de la part du panier indique que le taux de croissance dans cette catégorie était inférieur au taux de croissance des dépenses globales.

Pour l’analyse suivante des changements dans les pondérations du panier qui suit, il est important de tenir compte de l’effet de l’arrondissement sur les pondérations du panier. Étant donné que les pondérations du panier sont arrondies et publiées à la deuxième décimale près, les changements infimes qui touchent la proportion des dépenses peuvent ne pas être apparents. Les changements de moindre envergure dans les parts du panier sont toutefois pris en compte dans l’IPC, puisqu’on le calcule en utilisant les pondérations des dépenses à leur degré maximal de précision.

Analyse des pondérations du panier

Le graphique ci‑après illustre l’évolution de 1992Note  à 2017 des pondérations du panier de l’IPC pour le Canada par composante principale. Au cours des 25 dernières années, la part du panier que représente la composante des transports a augmenté le plus, tandis que les parts respectives de la composante des aliments et de celle des boissons alcoolisées, produits du tabac et cannabis récréatif ont affiché les baisses les plus marquées. Une tendance à la baisse constante a été observée pour cette dernière composante depuis que sa pondération a été publiée pour la première fois en 1986, la part des boissons alcoolisées et celle des produits du tabac ayant diminué de façon constante au fil du temps. Toutefois, dans le panier de 2017, la part de la composante des boissons alcoolisées, produits du tabac et cannabis récréatif a augmenté pour la première fois, sa pondération étant passée de 2,58 % à 3,16 %. Cette augmentation découle en partie de l’introduction du cannabis récréatif dans le panier de l’IPC.

Graphique 1 Proportion du panier selon la composante principale, Canada, 1992 à 2017

Tableau de données du graphique 1
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1 1992, 2015 et 2017, calculées selon % du panier de l'IPC unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
1992 2015 2017
% du panier de l'IPC
Aliments 18,12 16,45 16,31
Logement 27,61 26,79 26,92
Dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage 10,24 13,01 12,98
Vêtements et chaussures 6,84 5,68 5,39
Transports 17,21 19,48 19,72
Soins de santé et soins personnels 4,37 4,98 4,86
Loisirs, formation et lecture 10,10 11,02 10,66
Boissons alcoolisées, produits du tabac et cannabis récréatif 5,51 2,58 3,16

Les variations des parts du panier résultent souvent de changements de prix soutenus, qui obligent les consommateurs à réaffecter leurs dépenses. Par exemple, la part du panier que représente la composante du logement a augmenté le plus en Ontario et en Colombie-Britannique, en raison de la croissance du coût du logement dans les marchés du logement les plus chers au Canada.Note  À l’échelle nationale, la part représentée par le coût de l’intérêt hypothécaire a diminué avec chaque panier depuis 2009, sous l’effet des taux d’intérêt de plus en plus bas offerts par les banques commerciales entre 2009 et 2017.Note 

En 2017, les consommateurs ont consacré une plus petite part de leurs dépenses à l’achat de vêtements et chaussures, ainsi qu’à l’achat de plusieurs biens ménagers durables, dont les meubles, l’équipement audio et l’équipement vidéo. Ces diminutions de la part du panier sont en partie attribuables à la baisse des prix de ces produits en 2017 par rapport à 2015.Note 

Les variations des parts du panier peuvent aussi découler de l’évolution des facteurs sociaux et économiques. Par exemple, les consommateurs canadiens ont consacré une plus grande part de leurs dépenses aux produits de soins de santé en 2017 qu’ils ne l’ont fait en 2005,Note  une hausse coïncidant avec le vieillissement de la population canadienne.Note  De même, la part représentée par les cigarettes a continué de diminuer dans le panier de 2017, passant à 0,82 %, en raison de l’évolution des habitudes de tabagisme des Canadiens.Note 

Alors que la part du panier représentée par les aliments achetés en magasin a diminué entre 2015 et 2017, les aliments achetés au restaurant ont pris de l’importance, leur part étant passée de 4,92 % dans le panier de 2015 à 5,03 % en 2017. Cet accent accru sur les aliments consommés à l’extérieur de la maison traduit l’évolution des modes de vie et les préférences croissantes pour des solutions de repas rapides, tout comme la croissance de la part du panier représentée par l’indice des prix des autres produits alimentaires et boissons non alcoolisées, qui comprend les aliments préemballés.

La part du panier que représente l’indice des prix de l’utilisation de véhicules automobiles a diminué de 9,45 % en 2015 à 9,14 % en 2017. Les Canadiens ont consacré un plus faible pourcentage de leur budget à l’essence en 2017, leurs dépenses en essence ayant affiché une croissance plus lente que celle d’autres produits entre 2015 et 2017. La hausse des prix de l’essence au cours de la même période a été modérée par la croissance réduite de la consommation d’essence,Note  laquelle a contribué au recul de la part de l’essence dans le panier, qui est passée de 3,49 % en 2015 à 3,34 % en 2017. Les autres dépenses liées à la conduite automobile, dont les primes d’assurance de véhicules automobiles et les services d’entretien et de réparation de véhicules automobiles, ont également vu diminuer leur part du panier.

L’importance des services cellulaires et des services Internet a continué d’augmenter dans le panier de 2017, ce qui est conforme à la popularité croissante des deux technologies, particulièrement chez les Canadiens âgés.Note  La part des dépenses de consommation affectées aux dispositifs numériques multifonctionnels, dont les tablettes et les téléphones intelligents, était plus grande en 2017 qu’en 2015. Parallèlement, la part du panier que représentent les journaux a continué de diminuer, sous l’effet de l’accès généralisé aux médias numériques en ligne qui offrent une bonne partie du même contenu. De même, l’importance de l’indice des prix d’achat de médias numériques, qui comprend les CD et les DVD, a diminué dans le panier de 2017.

Conclusion

À l’occasion de la mise à jour du panier de 2019, d’importants changements destinés à améliorer la qualité de l’Indice des prix à la consommation (IPC) canadien ont été introduits. On a mis à jour le contenu du panier pour tenir compte de l’évolution des comportements des consommateurs et faire en sorte que l’IPC demeure un indicateur fiable de la variation des prix à la consommation.

Annexe

Tableau 2
Proportion du panier (%) selon la composante de l’Indice des prix à la consommation, 2005 – 2017
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Proportion du panier (%) selon la composante de l’Indice des prix à la consommation. Les données sont présentées selon Compsantes principales, certains groupes de produits (titres de rangée) et L'année de référence du panier, 2005, 2009, 2011, 2013, 2015 et 2017, calculées selon % unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Compsantes principales, certains groupes de produits L'année de référence du panier
2005 2009 2011 2013 2015 2017
%
Aliments 16,85 16,05 16,35 16,07 16,45 16,31
Aliments achetés en magasin 11,72 11,22 11,48 11,36 11,54 11,28
Autres produits alimentaires et boissons non alcoolisées 3,01 2,75 2,77 2,77 2,71 2,79
Aliments achetés au restaurant 5,13 4,83 4,88 4,71 4,92 5,03
Logement 25,71 27,52 25,86 26,19 26,79 26,92
Loyer 5,34 6,04 5,76 5,67 6,20 6,24
Coût de l'intérêt hypothécaire 5,16 5,81 4,13 4,03 3,50 3,30
Coût de remplacement par le propriétaire 3,04 4,05 4,25 4,52 4,80 5,18
Dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage 11,41 11,84 12,57 12,92 13,01 12,98
Services de téléphonie 2,35 2,20 2,37 2,42 2,37 2,39
Services d'accès Internet (200212=100) 0,53 0,70 0,78 0,89 0,97 1,06
Meubles 1,66 1,42 1,17 1,05 1,23 1,19
Vêtements et chaussures 5,58 5,61 6,20 6,25 5,68 5,39
Transports 19,6 19,25 20,05 20,01 19,48 19,72
Achat, location à bail et location de véhicules automobiles 7,94 7,75 7,64 7,38 7,97 8,55
Achat de véhicules automobiles 6,44 6,57 6,64 6,68 7,08 7,60
Utilisation de véhicules automobiles 9,84 9,61 10,42 10,47 9,45 9,14
Essence 4,49 4,42 4,85 4,77 3,49 3,34
Services d'entretien et de réparation de véhicules automobiles 1,19 1,12 1,08 1,17 1,60 1,54
Primes d'assurance de véhicules automobiles 2,94 2,74 2,92 2,88 2,80 2,68
Transport public 1,82 1,89 1,99 2,16 2,06 2,02
Transport aérien 0,96 1,04 1,14 1,25 1,19 1,14
Soins de santé et soins personnels 4,83 4,95 4,95 4,75 4,98 4,86
Produits de soins de santé 1,39 1,47 1,85 1,64 1,67 1,70
Loisirs, formation et lecture 12,95 11,79 11,26 11,07 11,02 10,66
Dispositifs numériques multifonctionnels (201104=100) Note ..: indisponible pour une période de référence précise 0,04 0,11 0,22 0,23 0,29
Équipement audio 0,21 0,20 0,18 0,10 0,08 0,05
Équipement vidéo 0,62 0,76 0,46 0,33 0,30 0,26
Achat de médias numériques 0,31 0,22 0,18 0,15 0,12 0,07
Hébergement des voyageurs 1,20 1,28 1,33 1,12 1,16 1,13
Voyages organisés 1,03 0,96 0,95 1,00 1,25 1,31
Journaux 0,20 0,15 0,06 0,04 0,03 0,02
Boissons alcoolisées, produits du tabac et cannabis récréatif 3,07 2,97 2,76 2,74 2,58 3,16
Boissons alcoolisées 1,74 1,79 1,60 1,63 1,66 1,74
Produits du tabac et articles pour fumeurs 1,33 1,18 1,16 1,11 0,92 0,87
Cigarettes 1,27 1,14 1,10 1,04 0,89 0,82
Cannabis récréatif Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise 0,55

Notes


Date de modification :