Le document de référence de l’Indice des prix à la consommation canadien
Chapitre 4 – Classifications

4.1 Les classifications des produits et des domaines géographiques pour l’Indice des prix à la consommation (IPC) sont conçues de manière à répondre à trois critères importants : 1) la classification reflète la réalité économique à laquelle font face les consommateurs, 2) la classification répond aux besoins des utilisateurs de l’indice et 3) la classification comprend des catégories qui sont définies sans ambiguïté, mutuellement exclusives et exhaustives.Note 

4.2 La classification des produits est une hiérarchie de plus de 500 classes de produits élémentaires allant jusqu’à l’IPC d’ensemble. Il existe plusieurs étapes d’agrégation intermédiaires qui sont pertinentes pour différents niveaux d’analyse, y compris les huit agrégats principaux (Aliments; Logement; Dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage; Vêtements et chaussures; Transports; Soins de santé et soins personnels; Loisirs, formation et lecture; et Boissons alcoolisées, produits du tabac et cannabis récréatif).

4.3 La classification géographique est une hiérarchie de 19 strates géographiques qui, agrégées, correspondent au Canada. La plupart des provinces et les trois capitales du Nord sont représentées par une strate chacune. Cependant, les provinces du Québec, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique sont divisées en trois, quatre et deux strates, respectivement. La répartition des strates à l’intérieur de ces provinces est basée sur les régions économiques définies d’après le Recensement de la population du Canada.Note  Bien que des indices soient calculés pour chaque strate géographique, seuls ceux pour le Canada, les provinces, Yellowknife, Whitehorse et Iqaluit sont publiés.

4.4 Les intersections des classifications de produits et des domaines géographiques constituent les agrégats élémentaires de l’IPC. Les agrégats élémentaires représentent le niveau d’agrégation le plus bas du panier où un ensemble de pondérations à quantités fixes est attribué. Pour cette raison, les indices des agrégats élémentaires sont les éléments primaires utilisés pour construire tous les indices à des niveaux d’agrégation plus élevés. En outre, ils constituent les plus petits éléments à partir desquels il est possible d’analyser et d’expliquer les mouvements des prix aux niveaux agrégés. Enfin, les agrégats élémentaires servent aussi de strates pour l’échantillonnage des prix en vue d’améliorer la fiabilité et la pertinence des indices calculés d’après les échantillons de prix relevés.

4.5 Au-delà de ces règles fondamentales, la désignation des agrégats élémentaires est une question de compromis et d’équilibre entre différentes exigences, souvent contradictoires. Ainsi, la création d’un grand nombre d’agrégats élémentaires très détaillés pourrait guider avantageusement l’échantillonnage. Des groupes étroitement définis de biens et de services et de domaines géographiques sont plus susceptibles d’être homogènes du point de vue des variations des prix, ce qui, à son tour, améliorerait l’efficacité de l’échantillonnage. Par ailleurs, si l’on considère les agrégats élémentaires comme étant les éléments pour la construction de l’IPC, il devient essentiel que les indices présentent une fiabilité statistique raisonnable, ce qui serait difficile à réaliser pour de nombreux groupements détaillés de produits et de domaines géographiques sans devoir utiliser de très grands échantillons de prix.

4.6 En tenant compte de tout cela, en plus de la nécessité d’appuyer l’analyse des variations des prix à la consommation par différents utilisateurs, des efforts sont faits en vue de définir des agrégats élémentaires qui sont des groupements de produits et de domaines géographiques qui :

4.7 La caractéristique impérative voulant qu’une classification soit exhaustive (qu’elle englobe tous les biens et services et tous les domaines géographiques qui sont compris dans le champ d’observation de l’IPC) et que ses catégories soient mutuellement exclusives (aucun produit ni strate géographique ne peut appartenir à plus d’un agrégat élémentaire) rend possible la formation de plus de 10 000 agrégats élémentaires pour la classification de l’IPC. Cependant, le nombre d’agrégats est plus faible en pratique, parce que le niveau de détail des produits est moins fin dans certaines strates géographiques.

4.8 Les agrégats élémentaires constituent le fondement du concept de panier fixe de l’IPC. Les indices des agrégats élémentaires (niveau inférieur) sont les points de départ pour l’agrégation de l’IPC en utilisant la formule de l’indice à panier fixe de Lowe (niveau supérieur).Note   

4.9 L’IPC canadien comprend aussi l’utilisation de classes de base, un point choisi dans la classification où les pondérations en quantités ne changent pas pendant la durée du panier. Cela signifie que les quantités pour les agrégats élémentaires en dessous du niveau des classes de base peuvent être ajustées durant la durée de vie d’un panier de biens et services à condition que les quantités au niveau des classes de base ne changent pas.Note  Dans de nombreux cas, les classes de base sont égales aux agrégats élémentaires.

4.10 Afin d’appuyer encore davantage l’analyse des variations des prix à la consommation, de nombreux agrégats spéciaux sont également produits. Des agrégats spéciaux, tels que « biens », « services », ou « ensemble sans les aliments et l’énergie » sont construits en agrégeant différents groupes d’agrégats élémentaires. Ces agrégats spéciaux sont utiles pour l’analyse et pour comprendre la contribution de certains agrégats élémentaires à la variation globale des prix. 


Date de modification :