Chapitre 7 – Changements de qualité et ajustement

7.1 L'Indice des prix à la consommation (IPC) du Canada a pour but de mesurer la variation pure des prix, donc d'exclure les variations des prix qui sont dues à des différences de qualité des produits achetés par les consommateurs. Ce but est atteint principalement en adoptant la méthode de l'appariement de modèles qui consiste à faire le suivi de produits identiques dans les mêmes points de vente, donc à maintenir toutes les variables constantes sauf le mois où le prix est observé.

7.2 L'univers des produits achetés et vendus sur le marché évolue au cours du temps. La mise à jour de l'échantillon pour tout agrégat élémentaire donné est inévitable si l'on veut maintenir sa représentativité. À mesure que les produits mis en marché changent, les offres de produit observées peuvent changer. Cela signifie que le cadre de l'appariement de modèles n'est pas toujours vérifié et que les variations des prix pourraient refléter un mélange de changements de prix et de qualité. Afin de mesurer la variation pure des prix, il faut effectuer des ajustements de la qualité.

7.3 De multiples techniques, implicites (indirectes) et explicites (directes), existent pour tenir compte des différences de qualité entre les offres de produit sortantes et entrantes. Le présent chapitre présente les diverses méthodes utilisées dans l'IPCNote 1.

7.4 Il n'est pas toujours nécessaire ni possible d'effectuer un ajustement pour tenir compte du changement de qualité lorsqu'une offre de produit doit être remplacée dans l'échantillon de l'IPC. L'ajustement pour un changement de qualité peut ne pas être nécessaire pour diverses raisons, et une comparaison directe des prix des offres de produit entrante et sortante est la meilleure option. La comparaison directe des prix, une méthode implicite d'ajustement de la qualité, est l'approche la plus simple utilisée dans l'IPC.

7.5 La méthode de comparaison directe des prix est utilisée dans l'IPC lorsqu'il n'existe aucune différence perçue de qualité entre les offres de produit entrante et sortante. Cette méthode, qui repose sur l'hypothèse que les offres de produit sont équivalentes, est utilisée pour un peu plus de 30 %, selon la pondération du panier, des indices élémentairesNote 2.

7.6 L'utilisation de la méthode de comparaison directe des prix pour ces indices élémentaires risque peu d'entraîner un biais systématique dans l'IPC, parce que la majorité de ces indices rentrent dans l'une des catégories qui suivent.

  • 7.6.1 Pas de changement appréciable de la qualité : De nombreux articles, comme l'essence, l'électricité ou le gaz naturel, demeurent essentiellement de même qualité pendant de longues périodes.
  • 7.6.2 Services non marchands : La plupart des services réglementés par l'État, tels que l'enseignement universitaire, le transport local ou les passeports, ne font l'objet d'aucun traitement pour tenir compte du changement de qualité. On pourrait certes soutenir que la qualité de ces services peut évoluer au cours du temps, mais ce changement se produit vraisemblablement très lentement et est difficile à mesurer. En outre, ces services ne sont pas disponibles sur un marché concurrentiel, de sorte qu'il n'y a pas grand-chose à dire au sujet de la valeur marchande des caractéristiques implicites de la qualité.
  • 7.6.3 Méthode des meilleurs vendeurs: Dans le cas des médias populaires, tels que les livres, les films ou les DVD, la pratique courante à l'échelle internationale consiste à simplement agréger les prix des produits les plus vendus et de comparer le résultat à celui obtenu pourceux de la période précédente, même si les meilleurs vendeurs des deux périodespourraient être différents. Cela tient au fait que les consommateurs recherchent la nouveauté du contenu du produit, plutôt que toute caractéristique physique tangible, comme le nombre de pages ou la qualité de la reliure (en prenant le cas des livres comme exemple).
  • 7.6.4 L'utilisation de la méthode de l'indice de valeur unitaire élimine aussi le besoin de tout autre ajustement de la qualité. Cette méthode de calcul de l'indice est rarement utilisée dans l'IPC et ne peut être appliquée qu'aux cas pour lesquels il est supposé que la qualité moyenne representée demeure constante au cours du tempsNote 3.

7.7 L'application de la détermination des prix par chevauchement des observations peut également éliminer ou réduire considérablement la nécessité de faire des ajustements explicites de la qualité. Cette méthode implicite permet de réduire les disparitions imprévues d'offres de produit échantillonnées et de faire en sorte que de nouveaux produits représentatifs puissent être introduits dans l'échantillon avant que ceux qui sont remplacés disparaissent du marché ou deviennent non représentatifs. La méthode de chevauchement des observations est le plus souvent utilisée de concert avec la méthode des profils, afin de permettre un chevauchement des profils avant leur obsolescenceNote 4.

7.8 L'imputation par la moyenne globale est une autre méthode implicite utilisée dans l'IPC pour faire des ajustements de la qualité pour apparier les prix des offres de produit qui entrent dans l'échantillon et celles qui en sortent. Dans cette méthode, le mouvement de prix appliqué aux offres de produit entrantes est fondé sur la variation moyenne des prix observés pour toutes les autres offres de produit pour le même produit représentatif. L'imputation par la moyenne globale repose sur l'hypothèse que les offres de produit donneuses sont comparables à l'offre de produit imputée.

7.9 La méthode indirecte de chaînage indiquant l'absence de variation de prix ou chaînage automatique pour l'ajustement de la qualité consiste à forcer le ratio de prix à être égal à l'unité (ce qui équivaut à l'absence de variation des prix) quand les offres de produit de remplacement entrent dans l'échantillon. À l'heure actuelle, l'utilisation de cette pratique est en diminution dans l'IPC, car elle introduit une stabilité artificielle des prix dans l'indiceNote 5.

7.10 L'ajustement de la quantité requiert de tenir compte des changements de quantité (p. ex., format d'emballage, nombre de feuilles de papier-mouchoir, etc.) des offres de produit observées. Il s'agit d'une autre méthode implicite d'ajustement de la qualité, parce que l'on suppose que la qualité par unité normalisée ne change pas au cours du temps.

7.11 L'ajustement de la quantité est le traitement par défaut pour presque toutes les offres de produit dans l'agrégat principal des aliments, ainsi que de certains produits dans les agrégats des dépenses courantes du ménage et des articles et accessoires de soins personnelsNote 6.

7.12 Pour la majorité des indices élémentaires, non couverts par les méthodes implicites décrites plus haut, il est nécessaire de faire des ajustements explicites de la qualité quand les offres de produit entrent dans l'échantillon ou en sortent.

7.13 Afin de faire une comparaison de qualité appropriée, Statistique Canada prend habituellement pour guide les valeurs marchandes des deux offres de produit. Dans la mesure du possible, les deux offres de produit sont comparées en se basant sur les caractéristiques de qualité qu'elles offrent aux consommateurs. Une offre de produit est considérée comme offrant aux consommateurs une gamme de caractéristiques qui, ensemble, déterminent le prix du marchéNote 7. Ce cadre général est le fondement de nombreuses méthodes d'ajustement explicite de la qualité décrites plus bas.

7.14 Le programme de l'IPC fait appel à la technique d'ajustement hédonique de la qualité pour certains agrégats élémentaires, notamment dans le cas des biens ou services de haute technologie. À l'heure actuelle, le programme de l'IPC utilise l'ajustement hédonique de la qualité pour les indices des prix des ordinateurs, des logiciels et du matériel informatique ainsi que des services d'accès Internet. La méthode hédonique d'ajustement de la qualité convient surtout pour les produits vendus sur des marchés concurrentiels, à roulement rapide et où les caractéristiques de ces produits évoluent rapidement, mais sont facilement et systématiquement observables.

7.15 La méthode hédonique est appliquée en cas de remplacements forcés. Cette approche repose sur l'hypothèse qu'une relation existe entre le prix d'une offre de produit et ses caractéristiques. Les spécifications hédoniques doivent être définies en utilisant des techniques de régression classiquesNote 8. À la période t (quand une offre de produit observée antérieurement n'est plus disponible), on effectue une régression pour estimer le prix non observé de l'offre de produit entrante à la période t-1. L'estimation du prix à la période t-1est basée sur les différences de qualité entre les offres de produit entrante et sortante, ainsi que sur le prix de l'offre de produit sortante à la période t-1.

7.16 Une régression hédonique semi-logarithmique est utilisée pour l'indice des prix des ordinateurs, des logiciels et du matériel informatique. Elle prend la forme générale :

ln( p n t )= β 0 + i=1 k β i X i,n t + e n t MathType@MTEF@5@5@+= feaagKart1ev2aaatCvAUfeBSjuyZL2yd9gzLbvyNv2CaerbuLwBLn hiov2DGi1BTfMBaeXatLxBI9gBaerbd9wDYLwzYbItLDharqqtubsr 4rNCHbGeaGqiVu0Je9sqqrpepC0xbbL8F4rqqrFfpeea0xe9Lq=Jc9 vqaqpepm0xbba9pwe9Q8fs0=yqaqpepae9pg0FirpepeKkFr0xfr=x fr=xb9adbaqaaeGaciGaaiaabeqaamaabaabaaGcbaGaciiBaiaac6 gadaqadaqaaiaadchadaqhaaWcbaGaamOBaaqaaiaadshaaaaakiaa wIcacaGLPaaacqGH9aqpcqaHYoGydaWgaaWcbaGaaGimaaqabaGccq GHRaWkdaaeWbqaaiabek7aInaaBaaaleaacaWGPbaabeaaaeaacaWG PbGaeyypa0JaaGymaaqaaiaadUgaa0GaeyyeIuoakiaadIfadaqhaa WcbaGaamyAaiaacYcacaWGUbaabaGaamiDaaaakiabgUcaRiaadwga daqhaaWcbaGaamOBaaqaaiaadshaaaaaaa@5212@

(7.1)

où :

β i MathType@MTEF@5@5@+= feaagKart1ev2aaatCvAUfeBSjuyZL2yd9gzLbvyNv2CaerbuLwBLn hiov2DGi1BTfMBaeXatLxBI9gBaerbd9wDYLwzYbItLDharqqtubsr 4rNCHbGeaGqiVu0Je9sqqrpepC0xbbL8F4rqqrFfpeea0xe9Lq=Jc9 vqaqpepm0xbba9pwe9Q8fs0=yqaqpepae9pg0FirpepeKkFr0xfr=x fr=xb9adbaqaaeGaciGaaiaabeqaamaabaabaaGcbaGaeqOSdi2aaS baaSqaaiaadMgaaeqaaaaa@38B1@ est une gamme d'effets pour un ensemble de k caractéristiques X i,n t MathType@MTEF@5@5@+= feaagKart1ev2aaatCvAUfeBSjuyZL2yd9gzLbvyNv2CaerbuLwBLn hiov2DGi1BTfMBaeXatLxBI9gBaerbd9wDYLwzYbItLDharqqtubsr 4rNCHbGeaGqiVu0Je9sqqrpepC0xbbL8F4rqqrFfpeea0xe9Lq=Jc9 vqaqpepm0xbba9pwe9Q8fs0=yqaqpepae9pg0FirpepeKkFr0xfr=x fr=xb9adbaqaaeGaciGaaiaabeqaamaabaabaaGcbaGaaeiwamaaDa aaleaacaWGPbGaaiilaiaad6gaaeaacaWG0baaaaaa@3A88@ , i = 1, 2, …, k, qui sont utilisées pour expliquer les variations du logarithme naturel du prix.

7.17 Les coefficients de la régression hédonique semi-logarithmique sont estimés une fois par an en utilisant les données sur les caractéristiques des produits et les prix de détail obtenus sur Internet et de bases de sondage établies par des tierces parties. Ceteris paribus, un coefficient représente l'effet d'une caractéristique donnée du produit sur le mouvement des prix.

7.18 Pour l'agrégat élémentaire des services d'accès Internet, on utilise une forme fonctionnelle double-logarithmique. L'analyse statistique a montré que ce modèle explique mieux la variation des prix des divers produits de consommation groupés offerts par plusieurs fournisseurs de services Internet. Cela signifie que le logarithme naturel du prix est expliqué par le logarithme des variables explicatives. La formule est la suivante :

ln( p n t )= β 0 + β 1 ln( X i,n t )+ β 2 ln ( X i,n t ) 2 + e n t MathType@MTEF@5@5@+= feaagKart1ev2aqatCvAUfeBSjuyZL2yd9gzLbvyNv2CaerbuLwBLn hiov2DGi1BTfMBaeXatLxBI9gBaerbd9wDYLwzYbItLDharqqtubsr 4rNCHbGeaGqiVu0Je9sqqrpepC0xbbL8F4rqqrFfpeea0xe9Lq=Jc9 vqaqpepm0xbba9pwe9Q8fs0=yqaqpepae9pg0FirpepeKkFr0xfr=x fr=xb9adbaqaaeGaciGaaiaabeqaamaabaabaaGcbaGaciiBaiaac6 gadaqadaqaaiaadchadaqhaaWcbaGaamOBaaqaaiaadshaaaaakiaa wIcacaGLPaaacqGH9aqpcqaHYoGydaWgaaWcbaGaaGimaaqabaGccq GHRaWkcqaHYoGydaWgaaWcbaGaaGymaaqabaGcciGGSbGaaiOBamaa bmaabaGaamiwamaaDaaaleaacaWGPbGaaiilaiaad6gaaeaacaWG0b aaaaGccaGLOaGaayzkaaGaey4kaSIaeqOSdi2aaSbaaSqaaiaaikda aeqaaOGaciiBaiaac6gadaqadaqaaiaadIfadaqhaaWcbaGaamyAai aacYcacaWGUbaabaGaamiDaaaaaOGaayjkaiaawMcaamaaCaaaleqa baGaaGOmaaaakiabgUcaRiaadwgadaqhaaWcbaGaamOBaaqaaiaads haaaaaaa@5BEA@

(7.2)

où :

β i MathType@MTEF@5@5@+= feaagKart1ev2aaatCvAUfeBSjuyZL2yd9gzLbvyNv2CaerbuLwBLn hiov2DGi1BTfMBaeXatLxBI9gBaerbd9wDYLwzYbItLDharqqtubsr 4rNCHbGeaGqiVu0Je9sqqrpepC0xbbL8F4rqqrFfpeea0xe9Lq=Jc9 vqaqpepm0xbba9pwe9Q8fs0=yqaqpepae9pg0FirpepeKkFr0xfr=x fr=xb9adbaqaaeGaciGaaiaabeqaamaabaabaaGcbaGaeqOSdi2aaS baaSqaaiaadMgaaeqaaaaa@38B1@  est une gamme d'effets pour un ensemble de k caractéristiques X i MathType@MTEF@5@5@+= feaagKart1ev2aaatCvAUfeBSjuyZL2yd9gzLbvyNv2CaerbuLwBLn hiov2DGi1BTfMBaeXatLxBI9gBaerbd9wDYLwzYbItLDharqqtubsr 4rNCHbGeaGqiVu0Je9sqqrpepC0xbbL8F4rqqrFfpeea0xe9Lq=Jc9 vqaqpepm0xbba9pwe9Q8fs0=yqaqpepae9pg0FirpepeKkFr0xfr=x fr=xb9adbaqaaeGaciGaaiaabeqaamaabaabaaGcbaGaaeiwamaaBa aaleaacaWGPbaabeaaaaa@37EB@ , i = 1, 2, …, k, qui expliquent les variations du logarithme naturel du prix.

7.19 La méthode du coût des options est une autre approche explicite pour apporter des ajustements de la qualité aux offres de produit entrantes dans l'échantillon de l'IPC. Cette technique requiert de posséder des données sur les coûts particuliers de l'ajout d'options ou de caractéristiques de qualité à un produit. Dans cette méthode explicite, un ajustement est apporté au dernier prix observé de l'offre de produit sortante de manière à ce qu'il puisse être comparé au prix observé de l'offre de produit entrante. La méthode du coût des options est principalement utilisée pour les produits pour lesquels le fabricant ou le détaillant fournit des renseignements sur les prix pour les caractéristiques du produit disponibles. Le programme de l'IPC utilise la méthode du coût des options dans les agrégats élémentaires correspondant à l'indice des prix d'achat de véhicules automobiles.

7.20 Le jugement d'expert est une pratique dont l'usage avait auparavant prédominé pour l'ajustement explicite de la qualité dans l'IPC. Cette méthode fait appel à un employé qui possède une expertise particulière d'un marché de produits pour évaluer les différences de qualité entre les offres de produit sortante et entrante et leur attribuer une valeur. Cependant, la pratique de l'ajustement de la qualité par jugement d'expert n'est pas arbitraireNote 9 et doit suivre des lignes directrices de procédure pour choisir le rapport de qualité le plus plausible entre les offres de produit sortante et entrante. La méthode du jugement d'expert est principalement utilisée pour les indices élémentaires entrant dans l'agrégat principal des vêtements et chaussures.

7.21 Les approches explicites du coût des options et du jugement d'expert pour effectuer l'ajustement de la qualité sont utilisées dans l'IPC pour les cas où une décision complexe doit être prise et où il n'est pas approprié d'appliquer une méthode implicite, comme l'imputation par la moyenne globale.

Notes

Date de modification :