Chapitre 11 – Historique

11.1 L’Indice des prix à la consommation (IPC) a débuté par une étude réalisée par le ministère du Travail au début des années 1900. L’étude était fondée sur un budget familial hypothétique représentant les dépenses hebdomadaires d’une famille urbaine de classe ouvrière composée de cinq personnes. Les prix de détail de 29 produits alimentaires et de 5 produits combustibles et d’éclairage ont été relevés dans environ 60 villes. En outre, on a recueilli des renseignements sur le loyer d’un logement d’ouvrier de six pièces représentatif. En se servant de ces données, des indices pour une période de base de l’indice correspondant à 1900 ont été calculés pour le Canada et les provinces. Le calcul de ces indices s’est poursuivi jusqu’en août 1940.

11.2 Le ministère du Travail a également commencé à produire un « Indice du coût de la vie »Note 1 en prenant 1913 comme période de base de l’indice, dont les composantes étaient les aliments, les combustibles et l’éclairage, le loyer, l’habillement et les produits divers. Cet indice a été publié pour juin et décembre de 1914 à 1917, pour avril, juin, septembre et décembre de 1918 à 1926, et mensuellement à partir de 1927. Une tentative a été faite à l’époque en vue de pondérer les classes de produits en fonction de leur importance réelle dans les dépenses des salariés, même si aucune enquête à grande échelle sur les dépenses des ménages n’avait été entreprise.

11.3 Le premier indice des prix de détail produit par le Bureau fédéral de la statistique avait aussi 1913 pour période de base. Cet indice a été calculé en se servant des prix tirés des séries du ministère du Travail et de certains prix obtenus directement auprès des détaillants. Les pondérations du panier de cet indice étaient fondées sur des estimations de la consommation totale de chaque produit au Canada en 1913. Par la suite, l’indice a été mis à jour et calculé en prenant 1926 pour période de base. Bien que le système de pondération de l’indice mis à jour soit plus raffiné, il restait fondé sur l’estimation de la consommation totale au Canada. Le nombre de prix de produit relevés a augmenté considérablement à ce moment-là.

11.4 L’indice a de nouveau été mis à jour en 1940 et publié en prenant 1935 à 1939 comme période de base. Les pondérations du panier utilisées dans cet indice ont été calculées d’après les données de l’Enquête sur les dépenses des familles (EDF) de 1938 pour les familles urbaines de salariés dont le revenu annuel se situait entre 450 $ et 2 500 $. La mise à jour de 1940 a montré que le Bureau avait accepté l’option du ministère du Travail selon laquelle l’indice devrait mesurer les variations des prix auxquelles faisait face un groupe démographique bien défini.

11.5 Jusqu’à 1940, l’IPC était un indice direct de LaspeyresNote 2 pour la période d’estimation complète ou pour la période la plus récente. Cet indice peut être calculé sous forme d’un indice de Laspeyres au moment où il est créé, et jusqu’à la mise à jour du panier de 1947-1948 qui a eu lieu en 1949, il était considéré comme acceptable de réviser rétroactivement l’IPC sur plusieurs années au moment d’une mise à jour du panierNote 3.

11.6 Une édition subséquente de l’EDF portant sur la période de 1947-1948 a servi de base à la mise à jour du panier approfondie suivante de l’indice, en 1952. À ce moment-là, on a fixé à 1949 la période de base de l’indice et on a remplacé l’appellation « Indice du coût de la vie » par « Indice des prix à la consommation (IPC) »Note 4. L’IPC a été défini comme « une mesure de la variation en pourcentage dans le temps du coût d’achat d’un panier fixe de biens et de services qui représente la consommation d’un groupe particulier de la population durant une période donnée ». Cette définition demeure essentiellement inchangée aujourd’hui.

11.7 Peu après cette mise à jour, on a entrepris une série de petites enquêtes bisannuelles sur les dépenses des familles et l’on s’est fondé sur leurs résultats pour choisir les dates des mises à jour du panier subséquentes de l’IPC. Les changements dans les habitudes de dépenses des familles révélés par les enquêtes de 1957, 1967 et 1974 ont été jugés suffisamment importants pour justifier l’utilisation de nouveaux paniers en janvier 1961, mai 1973 et octobre 1978, respectivement.

11.8 Plusieurs changements importants ont été introduits avec l’adoption du panier de 1974. En particulier, les contraintes concernant la taille de la famille et le revenu ont été éliminées, ce qui a élargi la population cible. En outre, à compter de la mise à jour du panier de 1974, on a commencé à calculer les indices nationaux sous forme de moyennes pondérées des indices correspondants pour 59 centres urbains. De plus, l’Indice des prix des logements neufs a remplacé l’Indice des prix des entrées dans la construction résidentielle dans les séries de l’IPC mesurant le coût de remplacement par le propriétaire, le coût d’intérêt hypothécaire, ainsi que l’assurance habitation et assurance hypothécaire du propriétaire.

11.9 À la suite de l’adoption du panier de 1974 dans l’IPC, on a établi une politique de mise à jour régulière qui a été liée à un cycle de quatre ans de grandes enquêtes sur les dépenses des familles (EDF). Ainsi, le panier de 1978 a été introduit en avril 1982, celui de 1982, en janvier 1985 et celui de 1986, en janvier 1989. Le décalage entre la période de référence du panier et l’entrée en vigueur de ce dernier a été réduit progressivement.

11.10 L’intervalle de six ans entre les paniers de 1986 et de 1992 était plus long que l’intervalle de quatre ans ordinaire. L’introduction du panier de 1992 a été reportée de deux ans pour s’assurer qu’il reflète les ajustements à la consommation résultant de l’introduction de la taxe sur les produits et services (TPS) et de la suppression de la taxe de vente fédérale en janvier 1991. Cependant, le décalage entre l’année de référence du panier et l’entrée en vigueur du panier est demeuré de 24 mois pour le panier de 1992, qui est entré en vigueur au moment de la mise à jour de janvier 1995.

11.11 Le panier de 1996, introduit au moment de la mise à jour de janvier 1998, représentait la dernière mise à jour du panier fondée sur les données de l’EDF, car l’enquête a cessé d’être réalisée par la suite. Le décalage de trois ans entre l’introduction du panier de 1996 et celle du panier précédent était, à l’époque, un record pour l’IPC.

11.12 Un décalage de cinq ans a eu lieu entre les paniers de 1996 et de 2001, mais le nouveau panier a été introduit au moment de la mise à jour de janvier 2003, égalant ainsi le record du plus petit décalage entre la fin de l’année de référence du panier et le mois d’entrée en vigueur du nouveau panier qui avait été enregistré pour la mise à jour du panier de 1996. En 1997, l’EDF a été remplacée par l’Enquête sur les dépenses des ménages (EDM), qui est annuelle. À partir de 1999, on a calculé les estimations de l’EDM pour les provinces et les territoires les années paires, et pour les provinces seulement, les années impaires. Puisque l’IPC englobe les capitales territoriales de Yellowknife, Whitehorse et Iqaluit comme strates géographiques, l’année 2000 a été exclue en tant qu’année de référence du panier. Des problèmes budgétaires ainsi que des préoccupations au sujet du bogue de l’an 2000 dans les logiciels ont également contribué au choix de 2001 pour la mise à jour du panier.

11.13 Les mises à jour du panier de 2005 et de 2009 ont marqué un retour à un intervalle de quatre ans entre les paniers, mais aussi un allongement du décalage d’entrée en vigueur, les paniers ayant été mis en œuvre en mai 2007 et en mai 2011, respectivement.

11.14 Le panier de 2011 a marqué le tout premier intervalle de deux ans entre les mises à jour du panier de l’IPC. Il a également marqué une réduction du décalage d’entrée en vigueur qui est passé à 14 mois après la période de référence du panier, puisque le nouveau panier a été introduit en mars 2013.

11.15 Chaque fois qu’une mise à jour du panier a lieu, les concepts et les procédures utilisés pour calculer l’IPC sont examinés et révisés au besoin. La période de base de l’IPC a également été modifiée périodiquement. Bien qu’il ne soit pas requis de les mettre en œuvre au moment d’une mise à jour du panier, pour des raisons opérationnelles, bon nombre des changements de période de base de l’IPC ont eu lieu en même temps que la mise à jour du panier de biens et services. Les changements de période de base de l’indice étaient habituellement reliés à des changements de l’année de base du Système de comptabilité nationale du Canada.

11.16 Une chronologie détaillée de toutes les mises à jour du panier de l’IPC figure à l’annexe C. Elle comprend la période de référence du panier; le mois d’enchaînement du panier; le mois de fin du panier; le premier mois de publication en utilisant le nouveau panier; toutes révisions importantes effectuées au moment de la mise à jour du panier; les changements de la population cible et/ou de la couverture géographique; l’introduction de nouveaux produits dans le panier ou l’échantillon; ainsi que les changements notables apportés aux classifications, au champ d’observation ou aux méthodologies.

Notes

Date de modification :