Analyse

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les prix à la consommation ont progressé de 2,3 % au cours de la période de 12 mois qui s'est terminée en janvier 2011, après avoir enregistré une hausse de 2,4 % en décembre 2010.

Les prix de l'énergie ont augmenté de 9,0 % au cours de la période de 12 mois terminée en janvier, après avoir connu une hausse de 10,5 % le mois précédent. En janvier, les prix de l'essence ont affiché une hausse de 13,0 %, soit une augmentation égale à celle observée en décembre. Les consommateurs ont également payé 6,4 % de plus pour l'électricité en janvier comparativement au même mois l'année dernière.

Sans l'énergie, l'Indice des prix à la consommation (IPC) a progressé de 1,7 % au cours de la période de 12 mois terminée en janvier, c'est-à-dire la même augmentation que celle enregistrée en décembre.

Variation sur 12 mois : sept des huit composantes principales affichent une hausse

Sur une base annuelle, les prix ont augmenté dans sept des huit composantes principales de l'IPC durant l'année qui s'est terminée en janvier. Seule la composante de l'habillement et des chaussures a fait exception.

La hausse la plus forte a été observée dans la composante du transport, dans laquelle les prix ont progressé de 4,8 % au cours de la période de 12 mois terminée en janvier, après s'être accrus de 4,9 % en décembre.

En plus de la hausse des prix de l'essence au cours de la période de 12 mois terminée en janvier, les consommateurs ont payé 4,8 % de plus pour les primes d'assurance de véhicules automobiles. Ils ont aussi payé plus pour l'achat de véhicules automobiles et le transport aérien.

Les prix du logement ont augmenté de 2,2 % en janvier, après avoir progressé de 2,7 % en décembre. Outre la hausse des prix de l'électricité, le coût de remplacement par le propriétaire a augmenté de 3,6 %. Toutefois, l'indice du coût de l'intérêt hypothécaire, qui mesure la variation de la partie intérêt des paiements sur la dette hypothécaire, a continué de baisser.

Les prix des aliments ont augmenté de 2,1 % au cours de la période de 12 mois terminée en janvier, après une hausse de 1,7 % en décembre. Les consommateurs ont payé 4,0 % de plus pour la viande et 10,7 % de plus pour le sucre et les confiseries. Les prix des aliments achetés au restaurant ont également progressé de 2,7 %.

L'indice des prix des loisirs, de la formation et de la lecture a progressé de 1,6 % en janvier, après avoir augmenté de 1,1 % le mois précédent. Les prix des services de câblodistribution et de satellite, ainsi que ceux de l'utilisation d'installations et de services de loisirs ont enregistré une hausse. Par contre, les prix du matériel et des fournitures informatiques, ainsi que de l'équipement vidéo ont baissé.

Les prix des dépenses courantes, de l'ameublement et de l'équipement du ménage se sont accrus de 1,6 % entre janvier 2010 et janvier 2011. Dans cette composante, des prix plus élevés ont été enregistrés pour plusieurs éléments, notamment la garde des enfants et les services domestiques.

Les prix des boissons alcoolisées et des produits du tabac ont augmenté de 3,1 % en janvier. Les consommateurs ont payé 5,4 % de plus pour les cigarettes.

En janvier, la baisse des prix de l'habillement et des chaussures s'est poursuivie sur une base annuelle. Les prix des vêtements et des chaussures ont diminué de 2,4 % en janvier, après avoir baissé de 2,0 % en décembre. Les consommateurs ont payé moins cher les vêtements pour femmes et les vêtements pour enfants.

Les provinces

Les prix à la consommation ont augmenté dans toutes les provinces entre janvier 2010 et janvier 2011. Les conducteurs ont continué de faire face à une hausse à deux chiffres des prix de l'essence dans la plupart des provinces.

Le 1er janvier 2011, la taxe de vente du Québec (TVQ) est passée de 7,5 % à 8,5 %. Au Québec, si les prix avant taxes n'avaient pas changé, cette variation de la taxe aurait fait augmenter l'IPC d'ensemble d'environ un demi point de pourcentage dans cette province. Au niveau national, sous les mêmes hypothèses, cette variation du taux de taxation aurait fait augmenter l'IPC d'ensemble d'environ 0,1 point de pourcentage.

En Ontario, les prix ont augmenté de 2,9 % au cours de la période de 12 mois qui s'est terminée en janvier, après avoir progressé de 3,3 % en décembre. Les prix de l'essence ont enregistré une hausse de 15,6 %. Les consommateurs ontariens ont également payé plus pour les primes d'assurance de véhicules automobiles et l'électricité.

La hausse de la TVQ en janvier 2011 a eu des effets sur les prix à la consommation. Au Québec, les prix à la consommation ont progressé de 2,1 % au cours de la période de 12 mois qui s'est terminée en janvier, après avoir enregistré une hausse de 1,6 % en décembre. Les prix de l'essence ont augmenté de 12,9 %, tandis que les prix de la viande ont progressé de 4,9 %.

En Colombie-Britannique, les prix ont augmenté de 2,3 % au cours de la période de 12 mois qui s'est terminée en janvier. Les consommateurs de cette province ont payé 10,9 % de plus pour l'essence et 7,9 % de plus pour les aliments achetés au restaurant. Les prix de l'électricité et le coût de remplacement par le propriétaire ont également augmenté.

En Alberta, les prix ont progressé de 1,0 % en janvier, après avoir connu une hausse de 0,8 % en décembre. Les conducteurs albertains ont payé 11,4 % de plus à la pompe. Les prix du gaz naturel, pour lesquels de plus grandes variations sont observées en Alberta, ont diminué de 24,2 % au cours de la période de 12 mois qui s'est terminée en janvier. Ceci tranche avec la diminution de 3,3 % pour l'ensemble du Canada.

Au Manitoba, les prix à la consommation ont augmenté de 2,0 %, après avoir enregistré une hausse de 1,2 % en décembre. Près de la moitié de l'augmentation de 0,8 point de pourcentage peut être attribuée aux prix plus élevés de l'essence.

L'IPC mensuel non désaisonnalisé continue d'augmenter

En janvier 2011, les prix à la consommation avant désaisonnalisation ont augmenté de 0,3 %, après être demeurés stables en décembre 2010.

Sur une base mensuelle, les prix ont augmenté en janvier dans quatre des huit composantes principales de l'IPC, à savoir le transport, les aliments, les dépenses courantes, l'ameublement et l'équipement du ménage, ainsi que les boissons alcoolisées et les produits du tabac. Des diminutions de prix ont été enregistrées pour la composante des loisirs, de la formation et de la lecture, celle de l'habillement et des chaussures et celle du logement.

Les prix du transport ont augmenté de 1,3 % en janvier, après une hausse de 0,4 % en décembre. Les consommateurs ont payé 3,5 % de plus pour l'essence en janvier. Ils ont aussi payé 2,6 % de plus pour le transport aérien et 0,7 % de plus pour les primes d'assurance de véhicules automobiles.

Les prix des aliments ont progressé de 0,8 % en janvier, après une hausse de 0,5 % en décembre. Les consommateurs ont payé plus cher pour les boissons non alcoolisées et pour les aliments achetés au restaurant.

Les prix de la composante des dépenses courantes, de l'ameublement et de l'équipement du ménage ont progressé de 0,3 % en janvier, après avoir reculé de 0,2 % en décembre.

Les prix des loisirs, de la formation et de la lecture ont diminué de 1,2 % en janvier.

Les prix de l'habillement et des chaussures ont diminué de 1,0 % après s'être repliés de 3,6 % en décembre. Les consommateurs ont payé 3,0 % de mois pour les vêtements pour femmes et 4,3 % de moins pour les chaussures pour femmes.

Les prix des logements ont fléchi de 0,1 % en janvier, après avoir augmenté de 0,2 % le mois précédent. Les prix du gaz naturel ont baissé de 5,0 %, tandis que ceux de l'assurance maison et hypothécaire du propriétaire ont augmenté de 1,4 %. Des hausses de prix ont également été enregistrées pour le mazout et les autres combustibles.

Au niveau provincial, les prix à la consommation se sont accrus dans toutes les provinces sauf une. Les prix ont notamment augmenté au Québec (+0,5 %), en Alberta (+0,5 %) et en Colombie-Britannique (+0,2 %). En Ontario, ils ont fléchi de 0,1 %.

Des augmentations importantes des prix à la consommation ont été enregistrées au Manitoba, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

IPC mensuel désaisonnalisé

Sur une base mensuelle désaisonnalisée, les prix à la consommation ont augmenté de 0,3 % de décembre 2010 à janvier 2011, soit la septième hausse mensuelle consécutive. De plus, l'indice des prix du transport, qui comprend l'essence, a également augmenté pour le septième mois de suite, affichant une hausse de 1,1 % de décembre à janvier. L'indice des prix des aliments a progressé de 0,5 %, hausse qui concorde avec celle de décembre.

Indice de référence de la Banque du Canada

L'indice de référence de la Banque du Canada a progressé de 1,4 % au cours de la période de 12 mois qui s'est terminée en janvier 2011, après avoir enregistré une hausse de 1,5 % en décembre.

D'un mois à l'autre, l'indice de référence avant désaisonnalisation n'a pas varié en janvier, après avoir fléchi de 0,3 % en décembre.

L'indice de référence mensuel désaisonnalisé a augmenté de 0,1 % de décembre 2010 à janvier 2011, après avoir enregistré une hausse de 0,2 % le mois précédent.