Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

L'Indice des prix à la consommation Novembre 2008

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Analyse

La hausse des prix à la consommation s’est établie à 2,0 % au cours de la période de 12 mois terminée en novembre 2008, un ralentissement par rapport aux augmentations de 2,6 % et de 3,4 % enregistrées en octobre et en septembre respectivement. Le ralentissement de novembre est principalement attribuable aux prix de l’essence, qui ont été inférieurs de 14,4 % aux niveaux enregistrés en novembre 2007 et qui ont de loin compensé les hausses provenant des aliments et du logement.

L’indice des prix à la consommation (IPC) sans l’essence a progressé de 2,8 % au cours de la période de 12 mois terminée en novembre, une hausse par rapport à la croissance de 2,0 % enregistrée en octobre. Il s’agit du rythme de croissance le plus élevé depuis mai 2003. Ce bond est principalement attribuable aux baisses de prix plus faibles pour l’achat et la location à bail de véhicules automobiles et à la hausse des prix des aliments.

La croissance des prix à la consommation s'est atténuée en novembre dans le sillage du ralentissement de l'économie mondiale et de la dépréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain. Le dollar canadien a perdu 20,6 % de sa valeur par rapport au dollar américain en novembre 2008 comparativement à novembre 2007.

La baisse sur 12 mois des prix de l’essence correspond à la première diminution observée depuis août 2007 et à la plus importante baisse enregistrée depuis septembre 2006. Sur une base mensuelle, les prix de l’essence ont diminué de 21,4 % d’octobre à novembre 2008.

Les coûts de l’intérêt hypothécaire, les prix du gaz naturel et les prix de différents aliments, particulièrement les produits de boulangerie, les produits à base de céréales et les légumes frais, ont été les facteurs les plus importants ayant contribué à la hausse sur 12 mois des prix à la consommation enregistrée en novembre.

Outre la baisse des prix de l’essence, les facteurs qui ont atténué la hausse globale comprenaient la baisse continue des prix d’achat et de location à bail de véhicules automobiles, des vêtements pour femmes ainsi que du matériel et des fournitures informatiques.

Sur une base mensuelle, les prix à la consommation non désaisonnalisés ont reculé de 0,3 % d’octobre à novembre, après avoir connu une baisse marquée de 1,0 % de septembre à octobre. La baisse mensuelle des prix de l’essence a été le principal facteur qui a contribué au recul, tandis qu’une hausse des prix d’achat et de location à bail de véhicules automobiles a partiellement atténué le recul de l’IPC mensuel.

Sur une base mensuelle désaisonnalisée, les prix à la consommation ont diminué de 0,3 % d’octobre à novembre après avoir baissé de 0,6 % au cours de la période précédente.

Variation sur 12 mois : les coûts des aliments sont le principal facteur ayant contribué à la croissance de l’IPC

Parmi les huit principales composantes de l’IPC, cinq ont enregistré des augmentations au cours de la période de 12 mois terminée en novembre.

Graphique 1
Transport : ralentissement marqué

L’augmentation des coûts des aliments est le principal facteur qui a contribué à la hausse des prix à la consommation en novembre. Si l’on exclut les aliments, l’IPC n’a progressé que de 0,9 %.

La hausse des prix des aliments s’est accrue pour un neuvième mois consécutif. Après avoir enregistré une augmentation sur 12 mois de 6,1 % en octobre, les prix des aliments ont progressé de 7,4 % en novembre. Il s’agit de la plus forte hausse depuis novembre 1986. Les prix des produits de boulangerie et céréaliers ont augmenté de 12,9 %, et ceux des légumes frais, qui sont en grande partie importés, ont crû de 28,9 %.

Malgré cette croissance rapide et soutenue, les prix des aliments ont augmenté en moyenne de 3,2 % jusqu’à maintenant cette année, du fait des faibles hausses enregistrées au début de l’année.

Les coûts du logement, qui sont le deuxième facteur en importance ayant contribué à la hausse, ont progressé de 3,9 % en novembre, soit à un rythme légèrement plus rapide que celui de 3,8 % affiché en octobre. Les augmentations des coûts de l’intérêt hypothécaire et du prix du gaz naturel ont été les plus importants facteurs ayant contribué à la hausse de la composante du logement.

Même si les coûts de l’intérêt hypothécaire étaient en hausse de 6,8 %, le rythme de croissance a ralenti, par suite du recul des prix des logements neufs et de la baisse des taux d’intérêt.

Les prix du gaz naturel ont progressé de 16,8 % en novembre. Les hausses ont été particulièrement marquées en Nouvelle-Écosse (+28,5 %), en Ontario (+22,2 %) et en Saskatchewan (+21,2 %).

Du fait principalement d’une baisse marquée de 14,4 % des prix de l’essence, l’indice des prix du transport a diminué de 3,0 % en novembre. Il s’agit de la première baisse enregistrée par cet indice depuis août 2007 et de sa plus forte diminution depuis septembre 2006.

Les prix de l’essence ont continué de diminuer, dans la foulée du ralentissement économique mondial. Le prix moyen du baril de pétrole brut était de 57,44 $US (69,97 $CAN) en novembre 2008, comparativement à 94,62 $US (91,51 $CAN) en novembre 2007.

Graphique 2
L'indice des prix de l'essence continue de baisser

Une diminution de 2,7 % des prix d’achat et de location à bail de véhicules automobiles a aussi contribué au recul des coûts du transport comparativement à la baisse de 9,0% constatée en octobre.

En novembre de chaque année, les modèles de véhicules automobiles de l’année courante (2008) sont remplacés par de nouveaux modèles (2009) dans l’échantillon de l’IPC. Conséquemment, l’indice du prix de l’achat et de la location à bail des véhicules automobiles reflètent en novembre les prix pour les modèles de véhicules automobiles de 2009.

Les hausses des prix de l’assurance des véhicules automobiles (+4,2 %) et du transport aérien (+6,8 %) ont atténué la baisse globale des coûts du transport en novembre.

L’indice des prix de l’habillement et des chaussures a poursuivi sa tendance à la baisse, affichant un recul de 2,4 %, inférieur à celui de 2,8 % enregistré en octobre. L’augmentation des soldes d'articles d’habillement a été principalement responsable de cette baisse.

Provinces : ralentissement de la croissance des prix à la consommation dans toutes les provinces

La croissance des prix à la consommation a ralenti dans les dix provinces en novembre, les ralentissements les plus marqués ayant touché deux provinces de l’Atlantique.

En Nouvelle-Écosse, les prix ont augmenté en moyenne de 1,3 % au cours de la période de 12 mois terminée en novembre, comparativement à 3,4 % en octobre. À l’Île-du-Prince-Édouard, la croissance a connu un ralentissement, passant de 3,9 % à 2,3 %.

Graphique 3
Ralentissement de la croissance des prix à la consommation dans tout le pays

Dans presque chaque cas, le ralentissement a été attribuable à la baisse des prix de l’essence, le recul s’élevant jusqu’à 17,1 % en Nouvelle-Écosse et en Ontario par rapport à novembre 2007.

Les facteurs qui ont contribué à la hausse des prix à la consommation ont varié considérablement, mais une augmentation des prix des aliments a été notée dans toutes les provinces.

Variation mensuelle : les prix de l’essence font baisser les prix à la consommation

Les prix à la consommation ont connu une nouvelle baisse de 0,3 % en novembre. Il s’agit toutefois d’une baisse inférieure à la diminution marquée de 1,0 % enregistrée en octobre. Le recul de 21,4 % des prix de l’essence est le facteur qui a le plus contribué à la baisse en novembre.

Graphique 4
Les prix de l'essence continuent de baisser

La baisse des prix à la consommation en novembre a aussi été attribuable aux diminutions des prix de l’hébergement des voyageurs (-7,8 %), ainsi que du mazout et des autres combustibles (-13,1 %).

Les prix d’achat et de location à bail de véhicules automobiles ont été à la fois le facteur ayant exercé le plus de pressions à la hausse et la composante responsable du ralentissement de l’IPC mensuel entre octobre et novembre. Les prix d’achat et de location à bail de véhicules automobiles ont augmenté de 7,2 % d’octobre à novembre. L’indice des prix d’achat et de location à bail de véhicules automobiles rend compte maintenant des prix des modèles de 2009.

La hausse des prix des légumes frais, qui s’est établie à 20,0 %, a aussi exercé des pressions à la hausse sur les prix à la consommation en novembre. Cette hausse représente une augmentation supérieure à la variation moyenne de 9,7 % constatée en novembre pour la période allant de 2000 à 2007.

Les consommateurs de toutes les provinces, sauf l’Alberta, ont connu d’autres baisses des prix à la consommation en novembre. En Alberta, les augmentations des prix d’achat et de location à bail de véhicules automobiles (+8,8 %), du gaz naturel (+16,6 %) et de l’électricité (+4,9 %) ont atténué de façon substantielle les effets de la baisse des prix de l’essence.

Graphique 5
Sur une base mensuelle, les prix à la consommation ont continué de diminuer dans toutes les provinces, sauf l'Alberta

Sur une base mensuelle désaisonnalisée, les prix à la consommation au Canada ont diminué de 0,3 % d’octobre à novembre, après avoir reculé de 0,6 % au cours de la période précédente. Une baisse désaisonnalisée de 3,2 % des coûts du transport était le principal facteur ayant contribué à la baisse, tandis que les augmentations des prix des aliments (+1,0 %) ont continué de demeurer le principal facteur ayant contribué à la hausse.

L’indice de référence de la Banque du Canada augmente fortement

L’indice de référence de la Banque du Canada a progressé de 2,4 % au cours de la période de 12 mois terminée en novembre, dépassant de façon marquée le taux de croissance de 1,7 % affiché en octobre. L’accroissement est provenu en grande partie des baisses de prix plus faibles pour l’achat et la location à bail de véhicules automobiles. Au cours de la période de 12 mois terminée en novembre, les prix pour acheter et louer à bail des véhicules automobiles ont baissé de 2,7 % comparativement au recul sur douze mois plus marqué de 9,0 % en octobre.

Sur une base mensuelle non désaisonnalisée, l’indice de référence a augmenté de 0,7 % d’octobre à novembre, après avoir diminué de 0,2 % de septembre à octobre. La hausse est principalement attribuable à l’augmentation de 7,2 % des prix d’achat et de location à bail de véhicules automobiles d’octobre à novembre.

L’indice de référence mensuel désaisonnalisé a augmenté de 0,5 % d’octobre à novembre, après avoir affiché une croissance nulle de septembre à octobre.

En novembre, l’écart entre la baisse de 0.3 % d’un mois à l’autre affichée par l’IPC désaisonnalisé et la hausse de 0,5 % de l’indice de référence désaisonnalisé est attribuable à l’essence, qui a exercé une pression à la baisse sur l’IPC, mais qui n’est pas prise en compte dans l’indice de référence.