Statistique Canada - Statistics Canada
Sauter la barre de navigation principaleSauter la barre de navigation secondaireAccueilEnglishContactez-nousAideRecherche site webSite du Canada
Le quotidienLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAccueil
RecensementLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAutres liens

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Contenu Faits saillants Notes techniques Graphiques Informations aux utilisateurs Produits et services Tableaux détailles par branche Version PDF

62-001-XIB
Indice des prix à la consommation
Novembre
2006

Faits saillants


L’indice d’ensemble des prix à la consommation a augmenté de 1,4 % entre novembre 2005 et novembre 2006, en hausse par rapport à la croissance de 0,9 % enregistrée le mois précédent. Malgré cette hausse, la croissance de l’indice d’ensemble demeure bien en deçà de la moyenne de 2,3 % affichée au cours des cinq dernières années.

Les prix de l’essence ont légèrement augmenté en novembre 2006 comparativement à la baisse vertigineuse affichée l’année dernière à pareille date provoquant une hausse de la variation sur 12 mois de l’indice d’ensemble. À cet ajustement du prix de l’essence s’est rajoutée la progression du prix du logement en propriété qui a poursuivi sa poussée observée depuis quelques mois. La diminution du prix des véhicules neufs est toutefois venue atténuer ces pressions à la hausse.

Taux de variation de l'indice de l'essence par rapport au mois correspondant de l'année précédente

En excluant l’énergie, la variation sur 12 mois de l’indice d’ensemble était de 1,8 % en novembre 2006 par rapport à 2,0 % en octobre. Les propriétaires ont de nouveau dû débourser un peu plus ce mois-ci puisque certains frais, entre autres le coût de remplacement et le coût d’intérêt hypothécaire, ont en grande partie contribué à la hausse de l’indice sans les composantes énergétiques.

L’indice de référence, utilisé par la Banque aux fins de surveillance de la cible de maîtrise de l’inflation, a crû de 2,2 % entre novembre 2005 et novembre 2006, par rapport à 2,3 % le mois précédent.

Sur une base mensuelle, suite à une diminution de 0,2 % le mois précédent, l’indice d’ensemble a augmenté de 0,2 % en novembre. Le prix de l’achat et de la location à bail de véhicules automobiles, en raison de son importance dans le panier de l’IPC, a contribué principalement à la hausse de l’indice d’ensemble.

Pour un deuxième mois consécutif, l’indice d’ensemble excluant l’énergie a affiché un léger mouvement à la hausse de 0,2 % en novembre. Le prix de l’achat et de la location à bail de véhicules automobiles a aussi grandement influencé la majoration mensuelle de l’indice sans l’énergie.

L’indice de référence mensuel a affiché une croissance de 0,3 % en novembre, suite à une hausse de 0,1 % en octobre.

Variation sur 12 mois de l’IPC, en pourcentage : +1,4 %
Variation sur 12 mois de l’IPC sans l’énergie, en pourcentage : +1,8 %

L’indice d’ensemble des prix à la consommation a progressé de 1,4 % entre novembre 2005 et novembre 2006, une augmentation par rapport à la hausse de 0,9 % affichée en octobre. Les frais assumés par les propriétaires ont de nouveau poussé l’indice à la hausse ce mois-ci.

Au cours des 12 derniers mois, les hausses du coût de remplacement par le propriétaire et du coût d’intérêt hypothécaire ont été les facteurs principaux de l’augmentation de l’IPC d’ensemble. Les aliments achetés au restaurant ainsi que l’électricité ont aussi contribué à cet accroissement, quoique de moindre façon. Au cours de cette même période, l’achat et la location à bail de véhicules automobiles, le gaz naturel, l’essence, et le mazout et les autres combustibles ont eu un effet modérateur sur la hausse de l’IPC.

Taux de variation par rapport au mois correspondant de l'année précédente, Canada

Entre novembre 2005 et novembre 2006, le coût de remplacement par le propriétaire, qui représente la portion usée de la structure des logements et qui est estimé à partir du prix des maisons neuves (excluant le terrain), a augmenté de 8,2 %.

D’un océan à l’autre, la divergence provinciale entre les coûts de remplacement est toujours présente en novembre. L’Alberta a de nouveau affiché la plus forte hausse, avec une majoration de 45,2 %. La Saskatchewan (+9,1 %), le Manitoba (+6,8 %) et la Colombie-Britannique (+4,6 %) suivaient de loin avec des hausses un peu moins importantes. L’Ontario (+3,6 %), le Québec (+3,0 %) et le Nouveau-Brunswick (+2,3 %) ont enregistré des croissances relativement modestes tandis que la Nouvelle-Écosse a affiché une baisse de 0,1 % durant de la même période.

Au cours de la dernière année, le coût d’intérêt hypothécaire, qui mesure les variations des montants d’intérêt hypothécaire dû par les consommateurs, a grimpé de 4,7 %. Il s’agit de la plus forte augmentation depuis mars 2001 et depuis novembre 2005, le taux de croissance annuel a progressé de façon continue. Pour la première fois depuis mars 2003, les taux d’intérêts ont contribué de façon positive à la hausse du coût d’intérêt hypothécaire.

Le prix des aliments achetés au restaurant (+2,8 %) a également contribué à l’augmentation de la variation sur 12 mois de l’IPC d’ensemble en novembre.

Les tarifs de l’électricité ont progressé de 5,0 % entre novembre 2005 et novembre 2006, poussant à la hausse l’indice d’ensemble. Les hausses de tarifs cumulées au cours de la dernière année en Ontario (+4,7 %), en Alberta (+18,7 %), au Québec (+3,3 %) et en Colombie-Britannique (+4,0 %) expliquent cette augmentation.

La chute du prix de l’achat et de la location à bail de véhicules automobiles, les diminution du prix des combustibles fossiles ainsi que du prix du matériel et des fournitures informatiques ont exercé des pressions à la baisse sur l’IPC d’ensemble calculé sur 12 mois.

La variation annuelle du prix de l’achat et de la location à bail de véhicules automobiles a chuté de 2,0 % en novembre 2006. Bénéficiant des rabais offerts par les manufacturiers, les consommateurs ont payé moins pour se procurer leurs nouveaux modèles 2007 qui leur ont été livrés avec davantage d’équipements que les modèles de l’année précédente.

Le recul des prix du gaz naturel et de l’essence ont contribué à ralentir la croissance sur 12 mois de l’IPC d’ensemble. Dans une moindre mesure, le mazout et les autres combustibles ont aussi exercé des pressions à la baisse sur l’IPC d’ensemble.

L’indice du gaz naturel a chuté de 14,1 % au cours des 12 derniers mois. Toutes les provinces ont enregistré des baisses de tarifs en novembre, cependant, l’Alberta (-24,4 %) et l’Ontario (-10,7 %) ont affiché les baisses les plus notoires. Ce mouvement à la baisse du prix du gaz naturel, en cours depuis maintenant deux années, est le reflet d’une tendance internationale.

Les prix de l’essence ont diminué de seulement 3,1 % entre novembre 2005 et novembre 2006, faisant suite à des chutes de plus de 14,0 % enregistrées au cours des deux mois précédents. Le rétrécissement de l’écart sur 12 mois dans les prix de l’essence entre octobre et novembre explique en grande partie la progression de l’IPC d’ensemble ce mois-ci. L’année dernière, les prix de l’essence s’étaient fortement repliés entre octobre et novembre (-11,2 %) alors qu’ils n’ont que légèrement augmenté (+0,4 %) au cours de la même période cette année, contribuant ainsi à la poussée de l’indice d’ensemble.

Partout au Canada, les consommateurs ont bénéficié de la baisse des prix à la pompe au cours de la dernière année. La baisse la plus significative fut observée au Nouveau-Brunswick (-9,3 %), tandis que la Colombie-Britannique a affiché un léger recul de 0,6 %.

En novembre, la variation sur 12 mois du mazout et des autres combustibles était de 13,0 %. Ce recul était principalement attribuable aux baisses des prix observées au Québec (-12,3 %), en Ontario (-10,2 %) et en Nouvelle-Écosse (-14,2 %).

Entre novembre 2005 et novembre 2006, le prix du matériel et des fournitures informatiques a reculé de 19,3 %, contribuant ainsi à la réduction des pressions à la hausse sur les prix. Il s’agit d’une baisse habituelle observée depuis quelques années déjà, un reflet du progrès technique dont bénéficient les produits des technologies de l’information. Il s’agit d’un net contraste avec les prix de l’énergie dont le ralentissement récent est davantage le reflet de la dissipation des effets de chocs aléatoires (instabilité politique au Moyen Orient, effet de l’ouragan Katrina, etc.) ayant influencé cet indice au cours des dernières années.

Variation mensuelle non désaisonnalisée de l’IPC, en pourcentage : +0,2 %
Variation mensuelle non désaisonnalisée de l’IPC, sans l’énergie, en pourcentage : +0,2 %

Suite à la baisse de 0,2 % enregistrée en octobre 2006, l’indice d’ensemble des prix à la consommation a augmenté de 0,2 % entre octobre et novembre 2006, poussé à la hausse principalement par les prix de l’achat et de location à bail de véhicules automobiles.

Les prix des aliments achetés au restaurant, du gaz naturel et du coût d’intérêt hypothécaire ont aussi contribué à la hausse de l’IPC d’ensemble en novembre 2006. Toutefois, les prix de l’électricité, des vêtements pour femmes ainsi que le prix de l’entretien et les réparations par le propriétaire ont réduit l’ampleur de cette hausse.

Entre octobre et novembre 2006, le prix de l’achat et de la location à bail de véhicules automobiles, dont l’indice reflète les prix des nouveaux modèles de 2007, a augmenté de 1,8 %.

À chaque année, en novembre, les nouveaux modèles de véhicules (2007) remplacent les modèles de l’année courante (2006) dans l’échantillon de l’IPC. Les nouveaux modèles sont alors comparés aux modèles de l’année précédente, mais puisque seulement les changements de prix purs sont saisis par l’indice, les augmentations de prix découlant de l’amélioration de la qualité des produits ne sont pas reflétées sur l’indice.

Le prix des services de réparation et d’entretien pour véhicules automobiles a aussi augmenté de 2,6 %, une tendance habituelle en novembre, quoique cette hausse soit la plus prononcée depuis janvier 1991 (+5,3 %).

Les aliments achetés au restaurant ont contribué à la hausse de l’IPC d’ensemble en augmentant de 0,7 % entre octobre et novembre 2006.

En novembre, le prix du gaz naturel a grimpé de 4,0 %. Cette hausse était attribuable à une augmentation de 21,3 % du prix en Alberta, où les prix suivent les fluctuations du marché, suivi de loin par la Saskatchewan (+3,3 %). Les autres provinces ont affiché de légères baisses.

En progressant légèrement de 0,5 % en novembre, la hausse du coût d’intérêt hypothécaire demeure relativement similaire à celles enregistrées lors des mois précédents.

En novembre 2006, l’électricité, les vêtements pour femmes et l’entretien et les réparations par le propriétaire ont tous contribué à ralentir la hausse de l’indice d’ensemble mensuel.

Entre octobre et novembre 2006, la chute du prix de l’électricité de 2,1 % était attribuable au recul des prix en Ontario (-4,9 %), certaines baisses de tarifs étant entrées en vigueur dès le 1er novembre. Plusieurs grandes villes de l’Alberta (-2,9 %) ont aussi réduit leurs tarifs en novembre.

Les ventes dans le secteur des vêtements pour femmes ont poussé les prix à la baisse de 2,1 %, une tendance habituelle en novembre, les collections automnales affichant alors des rabais.

Les prix plus bas de l’entretien et les réparations par le propriétaire (-1,3 %) ont également joué un rôle modérateur sur l’indice d’ensemble.

L’IPC désaisonnalisé progresse de 0,3 % entre octobre et novembre

L’IPC désaisonnalisé a augmenté de 0,3 % entre octobre et novembre 2006. La majorité des composantes ont affiché des hausses ce mois-ci. La croissance des indices du transport (+1,0 %), de l’habillement et des chaussures (+0,9 %), des aliments (+0,2 %), du loisir, de la formation et de la lecture (+0,2 %), de la santé et des soins personnels (+0,2 %), ainsi que l’indice des boissons alcoolisées et des produits du tabac (+0,1 %) ont contribué à la croissance de l’indice désaisonnalisé. Le prix des dépenses et de l’équipement du ménage est demeuré stable en novembre (0,0 %). La diminution de 0,1 % de l’indice du logement a exercé de légères pressions à la baisse sur l’indice d’ensemble désaisonnalisé en novembre.

L’indice de référence désaisonnalisé tel que défini par la Banque du Canada est demeuré inchangé (0,0 %) entre octobre et novembre 2006, par rapport à une hausse de 0,2 % le mois précédent.

Agrégats spéciaux

L’indice de référence de la Banque du Canada

L’indice de référence est obtenu en retranchant l’effet des changements de taxes indirectes à l’IPC d’ensemble duquel sont exclues huit des composantes les plus volatiles identifiées par la Banque du Canada. Ces composantes volatiles sont les fruits, les préparations à base de fruits et les noix; les légumes et les préparations à base de légumes; le coût d’intérêt hypothécaire; le gaz naturel; le mazout et les autres combustibles; l’essence; le transport interurbain; les produits du tabac et les articles pour fumeurs.

La variation sur 12 mois de l’indice de référence tel que défini par la Banque du Canada a augmenté de 2,2 % entre novembre 2005 et novembre 2006 suite à une hausse de 2,3 % en octobre. Sur une base mensuelle, cet indice a crû de 0,3 % en novembre, par rapport à une variation plus modeste de 0,1 % le mois précédent.

Énergie

Suite à une diminution de 8,7 % enregistrée le mois précédent, l’indice de l’énergie a reculé de 2,8 % entre novembre 2005 et novembre 2006.

Les chutes des prix du gaz naturel (-14,1 %) et de l’essence (-3,1 %) ont principalement poussé l’indice de l’énergie à la baisse en novembre 2006. Dans une moindre mesure, le mazout et les autres combustibles (-13,0 %) ont aussi contribué à la baisse de cet indice. La variation sur 12 mois de l’électricité (+5,0 %) ainsi que du carburant, des pièces et des fournitures pour véhicules de loisirs (+0,3 %) ont exercé des pressions à la hausse sur l’indice de l’énergie.

L’indice de l’énergie mensuel est demeuré inchangé (0,0 %) entre octobre et novembre 2006. Les hausses des prix du gaz naturel (+4,0 %), de l’essence (+0,4 %) et du carburant, des pièces et des fournitures pour véhicules de loisirs (+1,8 %) furent annulées par les baisses des tarifs d’électricité (-2,1 %) ainsi que du prix du mazout (-0,7 %).

Biens et services

L’indice des biens a diminué de 0,3 % entre novembre 2005 et novembre 2006. Les prix des biens durables ainsi que des biens semi-durables ont diminué en novembre 2006, tandis que le prix des biens non durables a augmenté.

Plusieurs composantes ont contribué à la baisse de 2,6 % du prix des biens durables, soit l’achat de véhicules automobiles (-2,1 %), le matériel et les fournitures informatiques (-19,3 %), la catégorie des autres meubles (-8,5 %) qui comprend notamment les matelas, ainsi que le matériel vidéo (-9,5 %).

La baisse de 0,3 % du prix des biens semi-durables était principalement attribuable à la diminution du prix des vêtements pour hommes (-1,8 %) et des jouets, jeux et matériel pour passe-temps (-3,2 %).

L’électricité (+5,0 %) était le principal facteur de l’augmentation de 0,7 % de l’indice des biens non durables. Le prix des cigarettes (+2,7 %) a aussi contribué à modérer l’effet de la baisse des prix de l’énergie fossile sur l’indice des biens non durables. Les prix plus bas du gaz naturel (-14,1 %), de l’essence (-3,1 %) et du mazout (-13,0 %) ont atténué la hausse de l’indice des biens non durables entre novembre 2005 et novembre 2006.

L’indice des biens a progressé de 0,4 % entre octobre et novembre 2006. Les biens durables (+1,0 %) et les biens non durables (+0,4 %) ont contribué à cette hausse, tandis que les biens semi-durables (-0,8 %) ont exercé de légères pressions à la baisse sur l’indice des biens.

La variation sur 12 mois de l’indice des services a augmenté de 3,0 % en novembre. Les hausses du coût de remplacement par le propriétaire (+8,2 %) et du coût d’intérêt hypothécaire (+4,7 %) ont contribué en grande partie à la croissance de l’indice des services.

Sur une base mensuelle, la hausse de l’indice des services de 0,1 % était attribuable aux aliments achetés au restaurant (+0,7 %) et à l’augmentation du prix du coût d’intérêt hypothécaire (+0,5 %).



Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English Haut de la page
Date de modification : 2008-11-24 Avis importants