Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

62-001-XIB
Indice des prix à la consommation
Novembre 2001


Appendice 2

Note

C'est la première fois que la composante du logement est incluse dans l'Indice comparatif des prix de détail par ville. Il est maintenant possible de produire un indice d'ensemble qui permet d'effectuer des comparaisons globales de prix de détail intervilles pour onze villes.

Le logement, une catégorie de dépenses, ne figurait pas auparavant dans le programme de l'indice intervilles à cause des difficultés associées à sa mesure. Un indice de prix ayant pour but de comparer des prix intervilles exige que les produits échantillonnés soient identiques dans toutes les régions. Ceci permet de s'assurer que toute variation du niveau de l'indice est causée par les écarts de prix et non par les différences dans les caractéristiques des biens ou services. Pour beaucoup de biens et services, il est assez simple d'ajuster pour les variations de qualité. Cependant, dans le cas du logement, les comparaisons d'un endroit à l'autre posent un problème. L'emplacement étant un élément important dans l'établissement du prix d'un logement, il est souvent difficile, voire impossible, de trouver des logements comparables dans deux villes différentes.

Les récents progrès dans les études sur les indices de prix fournissent une solution au problème de la comparaison intervilles des logements. Des régressions hédoniques sont utilisées pour évaluer les écarts de qualité entre les villes et pour produire des comparaisons intervilles fiables. On a appliqué avec succès cette méthode à des indices de prix longitudinaux, comme l'IPC, où certains produits changent souvent et ne respectent pas la méthode classique d'échantillons appariés.

Pour les fins du programme de l'indice intervilles, nous avons retenu la méthode de l'équivalence locative. Cette méthode est basée sur l'hypothèse qu'à long terme les changements dans le marché de la location reflètent de façon précise les changements dans les coûts subis par les propriétaires. Elle a aussi l'avantage de mesurer les aspects consommation du logement et d'ignorer l'aspect placement. Ainsi, la composante du logement dans le programme de l'indice des prix intervilles estime, d'une ville à l'autre, la variation du coût de consommation des services de logement fournis pour les locataires et les propriétaires.

On trouvera une description plus détaillée du traitement du logement dans le programme de l'indice comparatif des prix de détail par ville dans un prochain document de recherche de la série analytique de la Division des prix.


Indices comparatifs des prix de détail par ville

Le tableau 12 présente les différences de prix à la consommation de 11 villes du Canada, situées dans les 10 provinces, pour un nombre choisi de biens et de services, pour la période de temps spécifiée.

Les données de cette étude comparative de prix de détail proviennent en grande partie des relevés de prix utilisés pour la production de l'indice mensuel des prix à la consommation.

Des efforts ont été entrepris pour développer des comparaisons valables en cherchant à obtenir des qualités identiques de biens et de services dans les différents endroits et en couplant, lorsque possible, des points de vente au détail comparables, pour déterminer les relations de prix spatiales. Afin d'optimiser la comparaison des prix entre les différents endroits, les mesures différentielles de prix ont d'abord été calculées séparément pour les paires de villes suivantes :

St. John's -    Halifax
Charlottetown   -    Halifax
Saint John -    Halifax
Ottawa -    Halifax
Toronto -    Montréal
Ottawa -    Toronto
Toronto -    Winnipeg
Regina -    Winnipeg
Edmonton -    Winnipeg
Edmonton -    Vancouver

À l'intérieur de chaque paire de villes, les prix ont été couplés au niveau de l'article en s'assurant que les spécifications étaient identiques, y compris les marques, lorsque c'était possible et aussi en tenant compte de la comparaison des points de vente au détail et des méthodes de vente. Grâce à la procédure de couplage, les indices couplés des villes ont d'abord été comparés au niveau de l'article et transformés sur la base d'une ville commune, ils ont ensuite été reliés à une moyenne pondérée (la combinaison des 11 villes étant égale à 100).

Les relations entre les prix d'articles entre les villes ainsi déduites ont été regroupées en applicant le schéma de pondération des 11 villes combinées, mis à jour par la variation de prix qui s'est effectuée jusqu'au moment de l'étude comparative des prix de détail entre les villes.

Il convient de noter, surtout dans une période de fluctuation des prix, que les relations entre les prix de détail d'une ville à l'autre peuvent varier de façon significative selon la période de relevé des prix et le taux relatif de variation des prix à chaque endroit. De plus, puisque les prix de détail utilisés pour cette étude sont ceux que les consommateurs doivent payer, les taxes de vente et d'accise y sont incluses. Donc, les taux comparatifs des taxes de vente provinciale effectives dans les diverses villes au temps de la comparaison, de même que le changement dans le taux ou l'incidence de ces taxes, peuvent être importants pour expliquer les différences de prix entre les villes, des articles ou groupes d'articles taxables.


Notes pour le tableau 12

(2) Les pondérations indiquées sont les pondérations arrondies pour le panier de 1996 aux prix de décembre 1997 pour le Canada. Elles ne sont fournies qu'à titre d'exemple; les pondérations utilisées en fait sont les pondérations combinés des villes rajustés en fonction des variations des prix observées depuis décembre 1997.

(3) Comprend les sous-groupes suivants: sucre et sirop, confiserie, margarine, autres huiles et matières grasses comestibles, café, thé, condiments, épices et vinaigres, soupe, aliments pour bébés et enfants, préparations alimentaires précuites et congelées, boissons non-alcoolisées et toutes autres préparations alimentaires.



[ Menu principal | Faits saillants | Tableaux et graphiques | Notes techniques | Informations aux utilisateurs | Produits et services | Communiquez avec nous | English]

Tous droits réservés Statistique Canada
>