Publications

    Aviation

    Mouvements mensuels des aéronefs : principaux aéroports - tours de contrôle et stations d'information de vol de NAV CANADA, août 2015

    Mouvements mensuels des aéronefs : principaux aéroports - tours de contrôle et stations d'information de vol de NAV CANADA, août 2015

    Warning Consulter la version la plus récente.

    Information archivée dans le Web

    L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

    Analyse

    En août 2015, le nombre de décollages et d’atterrissages dans les aéroports canadiens dotés d’une tour de contrôle ou d’une station d’information de vol de NAV CANADA a diminué de 3,3 % par rapport au même mois l’année précédente. Ces 91 aéroports ont déclaré 506 609 mouvements d’aéronefs durant le mois, comparativement à 523 652 mouvements déclarés par les aéroports en août 2014.

    Des baisses observées dans les mouvements itinérants (mouvements d’un aéroport vers un autre) et dans les mouvements locaux (mouvements des aéronefs qui restent dans les environs de l’aéroport) ont contribué à la diminution d’ensemble. Le nombre de mouvements itinérants a diminué de 1,2 % pour atteindre 385 785 et le nombre de mouvements locaux, de 9,2 % pour s’établir à 120 824.

    Dans l'ensemble, la majorité des aéroports ont fait état d’une diminution du nombre de mouvements en août 2015. Parmi les aéroports affichant un recul, trois ont enregistré une réduction de plus de 2 000 mouvements, soit l’aéroport international de Victoria, en Colombie-Britannique (-5 008 mouvements), Fort McMurray, en Alberta (-2 286), et London, en Ontario (-2 254). L’aéroport qui a connu l’augmentation la plus prononcée des mouvements était Pitt Meadows, en Colombie-Britannique (+2 869).

    Les mouvements itinérants étaient à la baisse (-1,2 %) par rapport au même mois un an plus tôt. La réduction du nombre de mouvements a été menée par Fort McMurray (-1 830 mouvements) et Prince George, en Colombie-Britannique (-808). En revanche, une activité accrue a été observée à Saint-Jean, au Québec (+1 387) et à l'aéroport international Toronto/Lester B. Pearson, en Ontario (+1 329). Un nombre plus élevé d’aéroports ont déclaré une baisse du nombre de mouvements itinérants plutôt qu’une hausse.  

    Le recul de 9,2 % du nombre de mouvements locaux, qui s’est établi à 120 824, est principalement attribuable à d’importantes baisses enregistrées à l’aéroport international de Victoria (-4 304 mouvements), à l’aéroport municipal Toronto/Buttonville, en Ontario (-1 546), et à Abbotsford, en Colombie-Britannique (-1 536). Ces baisses ont été en partie contrebalancées par une augmentation du nombre de mouvements à Pitt Meadows (+1 992) et à l’aéroport Billy-Bishop de Toronto, en Ontario (+1 220).

    Mouvements itinérants : intérieurs, transfrontaliers et internationaux

    Le nombre de mouvements itinérants intérieurs (au Canada) a atteint 327 774 en août 2015, ce qui représente une baisse (-1,4 %) par rapport au même mois l’an dernier. Au total, cinquante-cinq aéroports ont déclaré une diminution du nombre de mouvements intérieurs, la plus forte baisse ayant été observée  à l’aéroport de Fort McMurray (-1 820 mouvements). Ces diminutions ont été suffisantes pour contrebalancer les augmentations enregistrées aux aéroports ayant observé une activité accrue, notamment l’aéroport de St-Jean (+1 390) et l’aéroport de Montréal/St-Hubert, Québec (+994).

    Quatre-vingt-trois aéroports ont déclaré 44 312 mouvements itinérants transfrontaliers (entre le Canada et les États-Unis), ce qui représente une baisse de 2,4 % par rapport au même mois l’an dernier. Les baisses les plus prononcées du nombre de mouvements transfrontaliers ont été enregistrées à l’aéroport international Ottawa/Macdonald-Cartier, en Ontario (-291 mouvements), à l’aéroport international de Saskatoon/John G. Diefenbaker, en Saskatchewan (-202) et à l’aéroport international Robert L. Stanfield d’Halifax, en Nouvelle-Écosse (-186). La plus forte augmentation a été observée à l’aéroport international de Toronto/Lester B. Pearson (+218).

    Au total, 13 699 autres mouvements itinérants internationaux ont été déclarés à 49 aéroports, ce qui représente une hausse de 7,6 % par rapport à l’an dernier. L’activité à l’aéroport international de Toronto/Lester B. Pearson, soit l’aéroport le plus achalandé, a atteint 6 548 mouvements, ce qui représente une hausse de 7,8 %, suivi de l’aéroport international de Montréal/Pierre Elliott Trudeau, au Québec (2 870 mouvements) et de l’aéroport international de Vancouver, en Colombie-Britannique (2 147). Ensemble, ces trois aéroports ont représenté 84,4 % de tous les autres mouvements itinérants internationaux pendant le mois.

    Facteurs qui ont une influence sur les données

    Le Centre interservices des feux de forêt du Canada inc. a déclaré 6 654 incendies ravageant une superficie de 3 953 056 hectares en date du 31 août 2015. Cela représente plus d’incendies et une superficie légèrement plus grande que le mois précédent. En 2014, l’organisme avait enregistré 4 681 incendies ravageant une superficie de 4 549 459 hectares à la fin d’août.

    Le Centre interservices des feux de forêt du Canada inc. a déclaré 5 766 incendies ravageant une superficie de 3 889 663 hectares en date du 31 juillet 2015. Cela représente une augmentation par rapport à l’an dernier, où 3 331 incendies ayant ravagé une superficie de 1 606 278 hectares ont été enregistrés. Dans plusieurs cas, particulièrement dans l’Ouest canadien, il a fallu déployer un soutien aérien pour seconder les équipes au sol.

    Le 15 juillet 2015, WestJet Encore a commencé à effectuer de nouveaux vols directs quotidiens de l’aéroport international Stanfield d’Halifax à l’aéroport régional de Deer Lake et à l’aéroport international de Gander, à Terre-Neuve, ainsi qu’à l’aéroport Sydney/J.A. Douglas McCurdy, en Nouvelle-Écosse. La compagnie aérienne a aussi inauguré un nouveau service direct quotidien entre l’aéroport international du Grand Moncton, au Nouveau-Brunswick, et l’aéroport international Ottawa/Macdonald-Cartier, en Ontario.

    Au début de juillet 2015, un rare brouillard persistant et une glace épaisse ont retardé les livraisons d’aliments à Iqaluit, au Nunavut. Les avions-cargos et les avions mixtes (avions transportant à la fois des marchandises et des passagers) n’ont pas pu atterrir à l’aéroport d’Iqaluit ni en décoller.

    À l’aéroport international Toronto/Pearson, des douzaines de vols ont été annulés le 3 juillet 2015 à cause d’un conflit de travail opposant les compagnies aériennes à leurs sociétés de ravitaillement en carburant.

    Le Centre interservices des feux de forêt du Canada inc. a enregistré  4 076 feux couvrant 1 352 282 hectares au Canada en date du 30 juin 2015. Cela représente une augmentation de l’année précédente, durant laquelle  1 977 incendies et 414 722 hectares ont été enregistrés. Dans plusieurs cas, en particulier dans l’ouest du Canada, un appui aérien a été déployé pour aider les équipes au sol.

    Le 27 juin 2015, Air Canada rouge a lancé un nouveau service saisonnier de vols quotidiens sans escale entre l’aéroport international Toronto/Pearson et l’aéroport international d’Abbotsford.

    Le 5 juin 2015, Air Canada a étendu davantage son réseau mondial en offrant des vols de l’aéroport international Toronto/Pearson à Amsterdam et de l’aéroport international Montréal/Pierre-Elliot-Trudeau à Mexico.

    Le 1er juin 2015, Air Canada a lancé un nouveau service de vols quotidiens sans escale entre l’aéroport international de Calgary, Alberta, et l’aéroport régional Northwest/Terrace-Kitimat, Colombie-Britannique.

    Le 1er juin 2015, la piste principale de l’aéroport international de St. John’s a été fermée pour permettre d’apporter plusieurs améliorations aux infrastructures, notamment le remplacement du revêtement de la piste et l’ajout de nouveaux appareils d’éclairage, ainsi que l’installation parallèle par NAV CANADA de nouveaux systèmes d’atterrissage aux instruments de catégorie 3 (Cat 3 ILS). Des vols pourraient être retardés ou déroutés en raison de la fermeture de la piste. On prévoit que la piste sera en partie opérationnelle le 30 septembre 2015.

    First Air a annoncé l’accroissement du nombre de vols entre l’aéroport international d’Edmonton, Alberta, et Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest, qui passera de six à neuf par semaine, avec un vol additionnel les lundis, mardis et mercredis. Le service débutera le 1er juin 2015.

    Les 30 et 31 mai 2015, l’aéroport de Fort McMurray a connu un grand nombre d’annulations et de retards de vol en raison d’un incendie dans les environs de Saprae Creek qui a entraîné la restriction de l’espace aérien pour une partie de la piste de l’aéroport.

    Le 29 mai 2015, WestJet a lancé son service saisonnier en partance de l’aéroport international Stanfield d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, vers l’aéroport de Glasgow, en Écosse. Ce service sera offert jusqu’au 24 octobre 2015.

    Des équipes de pompiers ont combattu un vaste feu  de forêt au sud-ouest de Prince George, en Colombie-Britannique, à la mi-mai 2015. Plus de 200 pompiers, 13 hélicoptères, 30 pièces de machinerie lourde et huit avions-citernes ont été déployés pour lutter contre cet incendie.     

    Le 15 mai 2015, Air Canada rouge a inauguré un nouvel itinéraire à partir de l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal, au Québec, vers l’aéroport Marco Polo de Venise, en Italie. Ce service sera offert deux fois par semaine.

    Kenmore Air, une compagnie aérienne établie à Seattle, dans l’État de Washington, a suspendu son service vers l’aéroport de Nanaimo, en Colombie-Britannique, le 4 mai 2015.

    Le 1er mai 2015, WestJet a lancé son service saisonnier en partance de l’aéroport international de St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador, vers Dublin, en Irlande. Ce service sera offert jusqu’au 24 octobre 2015.

    Le 1er mai 2015, Air Canada a augmenté le nombre de ses itinéraires internationaux et intérieurs à quatre aéroports canadiens. La compagnie aérienne a lancé de nouveaux services en partance de l’aéroport international de Vancouver, en Colombie-Britannique, vers Osaka, au Japon, et vers l’aéroport de Comox, en Colombie-Britannique. En outre, elle a instauré de nouveaux itinéraires en partance de l’aéroport international de Calgary, en Alberta, vers l’aéroport de Nanaimo et de l’aéroport international de Calgary vers l’aéroport international Stanfield d’Halifax.

    Le 23 avril 2015, la piste principale de l’aéroport international Stanfield d’Halifax est redevenue pleinement opérationnelle à la suite de l’écrasement d’un aéronef d’Air Canada le 29 mars. La piste principale de l’aéroport avait été  entièrement fermée pendant environ dix jours.

    Le 29 mars 2015, Air France a procédé à son vol inaugural de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle à l’aéroport international de Vancouver.

    D’importantes tempêtes de neige ont frappé le Canada atlantique à la mi-mars 2015, provoquant des retards et des annulations de vols.

    Le 28 février 2015, United Airlines a mis fin à ses vols entre l’aéroport international de Denver et l’aéroport international de Regina (Saskatchewan) et l’aéroport international Saskatoon/John G. Diefenbaker (Saskatchewan). United avait deux vols quotidiens à destination des villes de la Saskatchewan.

    Le 16 février 2015, l’aéroport Kelowna International, en Colombie-Britannique,  a connu des retards et des annulations de vols en raison de la présence de brouillard.

    Le 2 février 2015, une impressionnante tempête hivernale s’est abattue sur la région du Grand Toronto provoquant des annulations de vols à l’aéroport international Toronto/Lester B. Pearson, en Ontario et à l’aéroport Billy-Bishop de Toronto, en Ontario.

    D’importantes tempêtes ont déferlé sur le Canada atlantique en février 2015, forçant ainsi l’annulation et le retard de vols. Au même moment, l’est de l’Ontario et le sud-ouest du Québec ont enregistré des températures plus basses que la normale de saison.

    Une chute de neige liée à l’effet du lac Ontario a frappé Halton et Hamilton en Ontario et a provoqué environ 40 annulations de vols à l’aéroport international Toronto/Lester B. Pearson le 26 janvier 2015.

    Le froid extrême qui a sévi en janvier 2015, de concert avec les importantes chutes de neige et de pluie verglaçante dans l’ensemble du pays ont causé des retards et des annulations de vols dans bon nombre d’aéroports.

    Air Canada a lancé son service saisonnier de vols entre l’aéroport international Toronto/Lester B. Pearson et l’aéroport de Mont-Tremblant au Québec. Air Canada Express effectuera quatre vols hebdomadaires entre le 18 décembre 2014 et le 30 mars 2015.

    Air Canada a inauguré son nouveau service direct entre l’aéroport international Toronto/Lester B. Pearson et Rio de Janeiro au Brésil. Ce nouveau service sera offert trois jours par semaine à compter du 12 décembre 2014.

    Tous les vols de l’aéroport Vancouver International ont été retenus au sol de façon temporaire le 30 novembre 2014 en raison d’une fuite d’eau au  poste de contrôle de la circulation aérienne.

    Le 26 novembre 2014, Air Canada rouge a lancé ses vols directs de l’aéroport international Toronto/Lester B. Pearson vers Honolulu à Hawaii. Le nouveau service est offert deux fois par semaine.

    Une légère chute de neige jumelée à de la poudrerie ont provoqué des retards et des annulations de vols depuis l’aéroport international Toronto/Lester B. Pearson le 19 novembre 2014.

    L’avion le plus long et le plus lourd au monde, Antonov An-225 Mriya, doté de six turboréacteurs, était à l’aéroport international Toronto/Lester B. Pearson pour la première fois le 17 novembre 2014. L’avion mesure près de 275 pieds de long et son poids maximum au décollage est de 640 tonnes.

    Une simulation d’écrasement d’avion a eu lieu en octobre 2014 sur l’une des pistes de l’aéroport Montréal/Saint-Hubert, au Québec. L’exercice visait à tester l’efficacité du plan de mesures d'urgence, conformément aux exigences de Transports Canada.

    Depuis le 30 septembre 2014, United Airlines a mis fin à ses vols entre l’aéroport international de Chicago et l’aéroport international de Regina (Saskatchewan) et l’aéroport international Saskatoon/John G. Diefenbaker (Saskatchewan).

    Signaler un problème sur cette page

    Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

    S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

    Avis de confidentialité

    Date de modification :