Logo StatCan et la COVID-19: Des données aux connaissances, pour bâtir un Canada meilleur Le commerce de détail électronique et la COVID-19 : comment le magasinage en ligne a ouvert des portes pendant que beaucoup se fermaient

par Jason Aston, Owen Vipond, Kyle Virgin, Omar Youssouf

Text begins

En mars 2020, de nouvelles mesures destinées à ralentir la propagation de la COVID-19 ont eu une nette incidence sur la façon dont les consommateurs effectuaient leurs achats au détail. Tandis que les entreprises fermaient ou modifiaient leurs activités en magasin, et que les consommateurs étaient appelés à pratiquer la distanciation physique, l’option de faire des achats en ligne est devenue une importante solution de rechange à la fréquentation en personne d’un magasin de détail canadien. De février à mai 2020, les ventes au détail totales ont diminué de 17,9 %. Cependant, les ventes au détail du commerce électronique ont presque doublé (+99,3 %), certains détaillants s’en remettant davantage à cette méthode de vente.

La présente étude examine les différentes tendances du commerce électronique observées dans l’ensemble des industries du secteur du commerce de détail canadienNote. Les données contenues dans le présent article seront périodiquement mises à jour en fonction de l’évolution de la conjoncture du secteur du commerce de détail au Canada. Ces mises à jour permettront également d’analyser à plus long terme l’incidence de cette méthode de vente, et notamment d’évaluer si le commerce de détail électronique reviendra aux niveaux observés avant la pandémie de COVID-19.

Les ventes au détail du commerce électronique atteignent un sommet inégalé

Les ventes au détail du commerce électronique ont atteint un niveau sans précédent de 3,9 milliards de dollars en mai, une hausse de 2,3 % par rapport à avril et une hausse de 99,3 % par rapport à février (2,0 milliards de dollars). D’une année à l’autre, les ventes du commerce électronique ont plus que doublé, affichant une augmentation de 110,8 % comparativement à mai 2019.

Ces hausses record du commerce électronique ont coïncidé avec des baisses record des ventes au détail totales. Les données d’avril mettent en relief les répercussions de la COVID-19. Les ventes au détail ont chuté pour atteindre 33,9 milliards de dollars en avril, en baisse de 29,1 % par rapport à février et de 26,4 % par rapport à avril 2019. Alors que le commerce électronique a connu une progression mensuelle de 63,8 % en avril, les ventes en magasin ont chuté de 25,3 % (graphique 1). En mai, les ventes au détail totales ont commencé à se redresser, atteignant 39,3 milliards de dollars.

Graphique 1 Ventes au détail du commerce électronique par rapport aux  ventes en magasin, données mensuelles indexées (janvier 2016 = 100)

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1 201601, 201602, 201603, 201604, 201605, 201606, 201607, 201608, 201609, 201610, 201611, 201612, 201701, 201702, 201703, 201704, 201705, 201706, 201707, 201708, 201709, 201710, 201711, 201712, 201801, 201802, 201803, 201804, 201805, 201806, 201807, 201808, 201809, 201810, 201811, 201812, 201901, 201902, 201903, 201904, 201905, 201906, 201907, 201908, 201909, 201910, 201911, 201912, 202001, 202002, 202003, 202004 et 202005, calculées selon indice (janv. 2016 = 100) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
201601 201602 201603 201604 201605 201606 201607 201608 201609 201610 201611 201612 201701 201702 201703 201704 201705 201706 201707 201708 201709 201710 201711 201712 201801 201802 201803 201804 201805 201806 201807 201808 201809 201810 201811 201812 201901 201902 201903 201904 201905 201906 201907 201908 201909 201910 201911 201912 202001 202002 202003 202004 202005
indice (janv. 2016 = 100)
Commerce électronique 100,0 110,8 105,1 105,8 104,3 105,6 107,8 111,1 120,0 115,6 117,9 165,0 140,9 136,5 142,8 150,8 147,0 147,8 152,9 152,5 151,9 156,1 169,7 165,7 165,7 159,2 163,8 167,6 174,2 178,6 167,9 180,5 172,0 188,0 207,4 177,8 189,1 188,7 204,0 203,4 217,7 232,5 225,8 223,6 228,0 217,7 220,2 244,5 213,6 230,2 273,8 448,6 459,0
En magasin 100,0 99,5 96,0 100,1 93,6 96,9 97,6 96,4 99,3 99,4 98,9 103,0 103,0 103,1 103,1 105,1 103,2 105,0 104,9 105,0 105,0 106,9 105,7 106,5 105,2 105,5 107,3 104,5 107,9 108,1 105,9 107,8 108,4 108,4 107,5 108,1 107,9 107,5 108,9 107,7 108,4 107,7 108,8 109,9 107,6 108,4 108,9 108,3 110,2 111,4 97,8 73,0 85,9

Les ventes au détail du commerce électronique ont affiché une progression constante, la proportion des ventes en ligne étant passé de 2,4 % en 2016 à 4,0 % en 2019. Le mois d’avril marque le point culminant de l’impact de la COVID-19, la proportion des ventes du commerce électronique passant de 3,8 % en avril 2019 à un niveau record de 11,4 % en avril 2020. En mai, comme l’environnement de la vente au détail au Canada permettait un plus grand nombre d’achats en magasin, la proportion des ventes au détail du commerce électronique était de 10,0 %.

Les ventes du commerce électronique ont augmenté davantage chez les détaillants non essentiels

Les 11 sous-secteurs du commerce de détail enregistrant des ventes provenant du commerce électronique ont tous vu croître leurs ventes en ligne en raison de la COVID-19 (graphique 2). De février à avril 2020, seul le sous-secteur des aliments et des boissons a connu à la fois une hausse des ventes en magasin (+3,3 %) et une augmentation en flèche du commerce électronique (+107,0 %). Toutefois, les ventes en magasin ont diminué pour les magasins de marchandises diverses (-15,1 %), les marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage (-15,8 %) et les magasins de soins de santé et de soins personnels (-16,1 %). Ces sous-secteurs ont inscrit des baisses relativement modérées comparativement à d’autres exploitations de magasins traditionnels.

En revanche, d’autres sous-secteurs du commerce de détail, comme les magasins de meubles et d’accessoires de maison (-69,6 %), les magasins d’articles de sport, d’articles de passe-temps, d’articles de musique et de livres (-79,0 %) et les magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires (-84,2 %), ont connu des replis beaucoup plus prononcés de leurs ventes en magasin de février à avril 2020. Alors que les ventes en magasin diminuaient pour ces sous-secteurs, les ventes du commerce électronique augmentaient.

Graphique 2 Variations des ventes en magasin et du commerce  électronique pendant la COVID-19 pour certains sous-secteurs, février à  avril 2020

Tableau de données du graphique 2 
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2 En magasin et Commerce électronique, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
En magasin Commerce électronique
pourcentage
Commerce de détail total [44-45] -34,5 94,8
Magasins de meubles et d’accessoires de maison [442] -69,6 191,2
Magasins de marchandises diverses [452] -15,1 170,1
Magasins d’articles de sport, d’articles de passe-temps, d’articles de musique et de livres [451] -79,0 154,9
Magasins d’alimentation [445] 3,3 107,0
Magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires [448] -84,2 83,3
Magasins de produits de santé et de soins personnels [446] -16,1 55,6
Marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage [444] -15,8 40,5

Les fermetures d’entreprise obligatoires qui ont empêché les détaillants de réaliser des ventes traditionnelles en magasin ont entraîné un plus grand virage vers le commerce électronique. Parallèlement, les magasins d’alimentation — des services essentiels qui ont été autorisés à rester ouverts — ont connu une augmentation de 38 % des ventes de produits alimentaires au cours de la deuxième semaine de mars par rapport à 2019, et une montée en croissance des ventes de certains produits de soins personnelsNote. Pour ces sous-secteurs, l’importance des ventes en magasin est évidente puisque le commerce électronique n’était pas la seule méthode de vente possible contrairement à certains détaillants non essentiels. En général, les sous-secteurs qui comptaient plus d’établissements obligés de fermer (graphique 3) sont devenus plus dépendants du commerce électronique.

Graphique 3 Nombre  moyen de jours de fermeture des établissements de détail, certains  sous-secteurs, mars et avril 2020

Tableau de données du graphique 3 
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3 mars et avril, calculées selon nombre moyen de jours unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
mars avril
nombre moyen de jours
Commerce de détail total [44-45] 5 8
Magasins de meubles et d’accessoires de maison [442] 9 13
Marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage [444] 3 4
Magasins d’alimentation [445] 1 2
Magasins de produits de santé et de soins personnels [446] 1 2
Magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires [448] 13 20
Magasins d’articles de sport, d’articles de passe-temps, d’articles de musique et de livres [451] 10 17
Magasins de marchandises diverses [452] 1 2

Répercussions à long terme

La pandémie de COVID-19 aura-t-elle des répercussions durables sur le secteur du commerce de détail? Les petites entreprises se tournent de plus en plus vers les plateformes de commerce électronique et les utilisent de façons novatricesNote. La structure de l’industrie du commerce de détail au Canada pourrait changer, selon la mesure dans laquelle les Canadiens continuent de choisir les options d’achat par commerce électronique ou reviennent aux méthodes d’achat traditionnels. De toute évidence, le paysage du commerce de détail évoluera.

Note aux lecteurs

À moins d’avis contraire, toutes les données qui figurent dans la présente analyse sont désaisonnalisées et exprimées en dollars courants.

Selon une utilisation standard du Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN), tous les détaillants qui pratiquent uniquement la vente au détail par Internet sont regroupés sous le code 45411 du SCIAN, peu importe le sous-secteur du commerce de détail auquel ils appartiennent. Dans la présente étude, aux fins du calcul des ventes du commerce électronique selon le sous-secteur, les établissements classés sous le code 45411 du SCIAN ont été intégrés au code du SCIAN de leurs magasins physiques. De plus, les établissements pour lesquels il n’existe pas de magasins physiques se sont vu attribuer un nouveau code en fonction des produits qu’ils vendent. De ce fait, les chiffres diffèrent lorsque les données du présent article sont comparées aux données des communiqués de l’Enquête mensuelle sur le commerce de détail de Statistique Canada.

Les biens et les services vendus en ligne aux consommateurs canadiens par des entités juridiques exerçant leurs activités à l’étranger ne sont pas inclus dans les chiffres des ventes au détail au Canada.


Annexe A
Ventes au détail annuelles selon la méthode de vente (% du total)
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Ventes au détail annuelles selon la méthode de vente (% du total). Les données sont présentées selon SCIAN (titres de rangée) et Méthode, 2016 (%), 2017 (%), 2018 (%), 2019 (%) et 2020 (janv. à mai) (%)(figurant comme en-tête de colonne).
SCIAN Méthode 2016 2017 2018 2019 2020 (janv. à mai)
%
Commerce de détail [44-45] En magasin 97,6 97,1 96,7 96,0 93,4
Commerce électronique 2,4 2,9 3,3 4,0 6,6
Concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles [441] En magasin 99,6 99,4 99,1 98,5 98,2
Commerce électronique 0,4 0,6 0,9 1,5 1,8
Magasins de meubles et d’accessoires de maison [442] En magasin 97,8 96,9 95,3 93,4 83,6
Commerce électronique 2,2 3,1 4,7 6,6 16,4
Magasins d’appareils électroniques et ménagers [443] En magasin 83,0 81,7 79,2 71,0 56,5
Commerce électronique 17,0 18,3 20,8 29,0 43,5
Marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage [444] En magasin 99,3 99,0 99,0 98,8 98,4
Commerce électronique 0,7 1,0 1,0 1,2 1,6
Magasins d’alimentation [445] En magasin 99,7 99,5 99,4 99,3 98,8
Commerce électronique 0,3 0,5 0,6 0,7 1,2
Magasins de produits de santé et de soins personnels [446] En magasin 98,4 96,4 96,3 94,5 92,7
Commerce électronique 1,6 3,6 3,7 5,5 7,3
Magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires [448] En magasin 91,6 92,0 91,1 89,4 76,4
Commerce électronique 8,4 8,0 8,9 10,6 23,6
Magasins d’articles de sport, d’articles de passe-temps, d’articles de musique et de livres [451] En magasin 93,5 91,1 89,5 87,7 73,0
Commerce électronique 6,5 8,9 10,5 12,3 27,0
Magasins de marchandises diverses [452] En magasin 97,5 97,4 97,1 97,1 95,0
Commerce électronique 2,5 2,6 2,9 2,9 5,0
Magasins de détail divers [453] En magasin 87,5 82,6 83,6 85,4 80,4
Commerce électronique 12,5 17,4 16,4 14,6 19,6
Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :