Logo StatCan et la COVID-19: Des données aux connaissances, pour bâtir un Canada meilleur Utilisation des services de garde d’enfants pendant et après la pandémie de COVID-19

Text begins

La pandémie de COVID-19 a bouleversé le mode de vie des familles, des parents et des enfants au Canada. Par suite des mesures de distanciation physique et des répercussions sur l’emploi, les parents ont dû modifier leur routine et leurs modes de soutien habituels, et un grand nombre d’enfants et de familles ont été isolés chez eux pendant des mois. Les services de garde d’enfants sont un aspect de leur vie qui a été grandement touché. Avant la COVID-19, de nombreux parents avaient recours aux services de garde d’enfants pour pouvoir travailler ou étudier, ou pour d’autres raisons. Par exemple, en 2019, environ 60 % des enfants âgés de 0 à 5 ans fréquentaient un service de garde officiel ou informel (Findlay, 2019).

Le présent rapport donne un aperçu de l’expérience vécue par les parents et les familles ayant des enfants de moins de 15 ans en ce qui concerne les services de garde d’enfants pendant et après la fermeture de ces services en raison de la pandémie de COVID-19.

Un peu plus de 32 000 personnes ont participé à une initiative de collecte de données par approche participative sur le fait d’être parent durant la pandémie. Il convient de noter que contrairement aux données des autres enquêtes de Statistique Canada, celles recueillies selon une approche participative ne sont pas fondées sur un plan de sondage probabiliste. Par conséquent, les résultats ne sont représentatifs que des personnes ayant répondu au questionnaire, et ne peuvent être appliqués à l’ensemble de la population canadienne. En fait, par rapport à l’ensemble de la population, les participants à cette initiative de collecte étaient plus susceptibles d’être des femmes, des personnes nées au Canada et des titulaires d’un baccalauréat ou d’un grade supérieur.

Environ 1 parent sur 10 ayant des enfants de moins de 15 ans a déclaré que son ou ses enfants fréquentaient un service de garde pendant la pandémie de COVID-19.

Selon les résultats de l’initiative de collecte, 9 % des participants ont déclaré que son ou ses enfants fréquentaient un service de garde d’enfants pendant la pandémie de COVID-19Note . L’utilisation de services de garde d’enfants variait d’une région à l’autre du pays : alors que 30 % des participants dans les Territoires du Nord-Ouest avaient recours à ces services, c’était le cas pour seulement 5 % des participants au Québec et en Ontario. La réglementation relative aux services de garde d’enfants est de compétence provinciale et territoriale et variait en conséquence; bien que certaines régions aient presque entièrement fermé les services de garde sur leur territoire, d’autres les ont maintenus pour les travailleurs essentiels ou encore pour l’ensemble de la population (voir Friendly, Forer, Vickerson et Mohamed, 2020).

Carte 1
Utilisation des services de garde d’enfants durant la pandémie de COVID-19, selon la province et le territoire

Carte 1

Description de la carte 1

Le titre de la carte 1 est « Utilisation des services de garde d’enfants durant la pandémie de COVID-19, selon la province et le territoire ».

La carte 1 montre le Canada divisé en provinces et en territoires. Des étiquettes indiquent les provinces et territoires, mais aucune autre caractéristique géographique n’est montrée. Le Yukon est en orange; les Territoires du Nord-Ouest sont en vert foncé; le Nunavut est en vert pâle. La Colombie-Britannique est en marron; l’Alberta, en violet foncé; la Saskatchewan, en violet pâle; le Manitoba, en orange; l’Ontario, en bleu pâle; le Québec, en violet foncé; le Nouveau-Brunswick, en orange; la Nouvelle-Écosse, en vert; l’Île-du-Prince-Édouard, en marron; et Terre-Neuve-et-Labrador, en violet pâle.

Au centre de chaque province et de chaque territoire se trouve le pourcentage de tous les participants qui ont indiqué que leurs enfants fréquentaient un service de garde d’enfants. Yukon, 13 %; Territoires du Nord-Ouest, 30 %; Nunavut, X; Colombie-Britannique, 13 %; Alberta, 15 %; Saskatchewan, 20 %; Manitoba, 16 %; Ontario, 5 %; Québec, 5 %; Nouveau-Brunswick, 15 %; Nouvelle-Écosse, 5 %; Île-du-Prince-Édouard, 17 %; Terre-Neuve-et-Labrador, 11 %.

Cette carte ne comporte pas de légende ni d’échelle.

La note et la source de la carte sont les suivantes :

Note : X confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique

Source : Série de collecte de données : Répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens – Être parent durant la pandémie (5323).

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Statistique Canada à STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca.


Tableau de données
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données. . Les données sont présentées selon Terre-Neuve-et-Labrador (titres de rangée) et 11(figurant comme en-tête de colonne).
Terre-Neuve-et-Labrador 11
Nouvelle-Écosse 17
Île-du-Prince-Édouard 5
Nouveau-Brunswick 15
Québec 5
Ontario 5
Manitoba 16
Saskatchewan 20
Alberta 15
Colombie-Britannique 13
Yukon 13
Territoires du Nord-Ouest 30
Nunavut X

L’utilisation des services de garde d’enfants variait légèrement selon la situation d’emploi des membres de la famille vivant au sein du ménage. On a demandé aux participants si quelqu’un dans leur ménage travaillait à l’extérieur du domicile et si quelqu’un travaillait à domicile (les réponses à ces deux questions ne s’excluant pas mutuellement). Quand au moins une personne travaillait à l’extérieur du domicile, 14 % des participants ont dit avoir recours à des services de garde d’enfants, et quand au moins une personne travaillait à domicile, 8 % des participants y avaient recours.

Parmi les participants ayant déclaré avoir recours à des services de garde d’enfants, environ le tiers (35 %) utilisaient le même mode de garde et payaient les mêmes frais qu’avant la pandémie de COVID-19, alors que 1 participant sur 10 utilisait le même mode de garde, mais ne payait pas les mêmes frais (y compris le fait de ne rien payer, ce qui était le cas pour 9 % d’entre eux). Environ la moitié des participants utilisaient un mode de garde différent et payaient les mêmes frais (46 %), alors que 11 % utilisaient un mode de garde différent et ne payaient pas les mêmes frais. Parmi les participants qui n’utilisaient pas de services de garde d’enfants, 6 % payaient tout de même des frais.

L’utilisation des services de garde d’enfants variait aussi selon l’âge des enfants du ménage. Le tableau 1 montre le recours aux services de garde chez les familles ayant des enfants appartenant à quatre groupes d’âge : enfants de moins de 6 ans qui ne fréquentent pas l’école (enfants d’âge préscolaire); enfants de 4 à 11 ans qui fréquentent l’école; enfants de 12 à 14 ans; et enfants appartenant à de multiples groupes d’âge. Parmi les participants ayant uniquement des enfants d’âge préscolaire, 14 % ont utilisé des services de garde d’enfants pendant la pandémie, comparativement à 6 % des participants ayant des enfants d’âge scolaire (de 4 à 11 ans et fréquentant habituellement l’école). Près de la moitié des participants ayant des enfants d’âge préscolaire qui utilisaient des services de garde avaient encore recours au même mode de garde et payaient les mêmes frais (42 %). Cependant, les participants dont les enfants étaient plus vieux étaient plus susceptibles d’utiliser un mode de garde différent et de ne pas payer les mêmes frais qu’auparavant.



Tableau 1
Utilisation des services de garde d’enfants durant la pandémie de COVID-19, parents d'enfants de 0 à 14 ans
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Utilisation des services de garde d’enfants durant la pandémie de COVID-19 Participants ayant des enfants âgés de 0 à 14 ans, Participants ayant des enfants d’âge préscolaire seulement, Participants ayant de jeunes enfants d’âge scolaire seulement (4 à 11 ans), Participants ayant des enfants d’âge scolaire plus vieux (12 à 14 ans) et Participants ayant des enfants de multiples groupes d’âge, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Participants ayant des enfants âgés de 0 à 14 ans Participants ayant des enfants d’âge préscolaire seulement Participants ayant de jeunes enfants d’âge scolaire seulement (4 à 11 ans) Participants ayant des enfants d’âge scolaire plus vieux (12 à 14 ans) Participants ayant des enfants de multiples groupes d’âge
pourcentage
OUI 8,7 13,9 6,4 1,3 9,2
Parmi ceux utilisant des services de garde d’enfants
Même mode de garde, mêmes frais 34,9 42,2 24,9 X 34,7
Même mode de garde, différents frais 8,8 9,0 9,1 X 8,2
Différent mode de garde, différents frais 45,7 39,8 53,9 49,1 46,3
Différent mode de garde, mêmes frais 10,6 9,0 12,1 X 10,9
NON 91,3 86,1 93,6 98,7 90,8
Parmi ceux qui n’utilisant pas de services de garde d’enfants
N'ont pas utilisé de services de garde et n'ont pas payé de frais 52,7 68,5 52,8 14,4 51,7
N’ont pas utilisé de services de garde, mais ont payé des frais pour conserver leur place 5,6 8,3 4,3 0,9 6,3
N’utilisaient pas de services de garde avant la COVID-19 41,8 23,2 42,9 84,7 42,0

Près du quart des participants ont déclaré qu’une fois les services de garde rouverts, leurs enfants n’y retourneraient pas, mais environ le tiers a indiqué qu’ils y retourneraient

Environ le quart des participants ont indiqué qu’après la réouverture des services de garde, leurs enfants n’y retourneraient pas. Parmi ceux-ci, près de la moitié (49 %) ont déclaré qu’ils n’y auraient pas recours parce qu’ils sont préoccupés par la santé de leurs enfants ou d’un autre membre du ménage; 32 % ont déclaré qu’ils n’auraient plus besoin de ces services (de nombreux enfants auront passé l’âge d’avoir besoin de services de garde); 13 % ont indiqué que des membres de la famille ou des amis s’occuperaient de leurs enfants, et 6 % ont dit ne plus avoir les moyens de payer des services de garde d’enfants. Cependant, environ 1 participant sur 3 a indiqué qu’après la réouverture des services de garde d’enfants officiels, ses enfants y retourneraient. Parmi ceux-ci, 88 % ont déclaré qu’ils devaient utiliser des services de garde pour pouvoir travailler, et 12 % ont fait état d’autres raisons.

Chart 1

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1 Participants ayant des enfants âgés de 0 à 14 ans, Participants ayant des enfants d’âge préscolaire, Participants ayant de jeunes enfants d’âge scolaire seulement (4 à 11 ans), Participants ayant des enfants d’âge scolaire plus vieux (12 à 14 ans) et Participants ayant des enfants de multiples groupes d’âge, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Participants ayant des enfants âgés de 0 à 14 ans Participants ayant des enfants d’âge préscolaire Participants ayant de jeunes enfants d’âge scolaire seulement (4 à 11 ans) Participants ayant des enfants d’âge scolaire plus vieux (12 à 14 ans) Participants ayant des enfants de multiples groupes d’âge
pourcentage
Oui, y retourneront 34,3 55,9 27,4 1,2 33,7
Non, n’y retourneront pas 26,8 23,7 29,5 17,2 28,4
Mon enfant a toujours fréquenté des services de garde 1,8 3,3 1,1 0,5 1,7
Je n’utilisais pas de services de garde avant la pandémie de COVID-19  37,2 17,1 41,9 81,1 36,1

Les participants qui avaient au moins un enfant ayant une incapacité à domicile étaient moins susceptibles d’indiquer que leur enfant recommencerait à fréquenter des services de garde après la réouverture (23 % par rapport à 37 % des participants qui n’avaient pas d’enfant ayant une incapacité à domicile). Les participants ayant des enfants avec une incapacité étaient également plus susceptibles de déclarer qu’ils n’utilisaient pas de services de garde d’enfants avant la COVID-19 que ceux ayant des enfants sans incapacité (49 % par rapport à 34 %). D’autres études sur l’utilisation des services de garde d’enfants et les répercussions de la COVID-19 sur les enfants ayant une incapacité et leurs familles sont nécessaires.

Méthodologie

La présente étude se fonde sur les données obtenues dans le cadre de l’initiative de collecte Répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens – Être parent durant la pandémie. Le questionnaire d’approche participative en ligne a été conçu pour recueillir des renseignements au sujet des préoccupations et des activités des familles pendant la pandémie de COVID-19 auprès des parents d’enfants de 0 à 14 ans vivant au Canada. Du 9 au 22 juin, environ 32 000 personnes ont rempli le questionnaire en ligne à participation volontaire. Il convient de noter que les données recueillies selon une approche participative ne sont pas fondées sur un plan de sondage probabiliste. Par conséquent, les résultats ne peuvent être appliqués à l’ensemble de la population canadienne. Cependant, un facteur d’ajustement fondé sur les projections démographiques du nombre de familles qui, en date de janvier 2020 et selon la province, n’avaient que des enfants de 0 à 5 ans ou de 6 à 14 ans ou un mélange d’enfants des deux groupes d’âge a été utilisé pour chaque participant afin de compenser la surreprésentation ou la sous-représentation des participants.

Références

Findlay, L.C. Juillet 2019. Les services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants de 0 à 5 ans dans les provinces et les territoires. Aperçus économiques. Produit no 11-626-X2019013 au catalogue de Statistique Canada.

Friendly, M., B. Forer, R. Vickerson et S. Mohamed. Juin 2020. Canadian Child Care: Preliminary results from a national survey during the COVID-19 pandemic. Toronto : Childcare Resource and Research Unit; Ottawa : Child Care Now; Ottawa : Fédération canadienne des services de garde à l’enfance.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :