Logo StatCan et la COVID-19: Des données aux connaissances, pour bâtir un Canada meilleur Étude : Indicateur avancé des arrivées internationales par avion, avril 2020

par Walter Omariba et Larry McKeown

Text begins

Les voyages internationaux ont été parmi les premiers secteurs de l’économie à subir les répercussions de la COVID-19 alors que les gouvernements du monde entier ont fermé leurs frontières pour limiter la propagation du virus. Les arrivées internationales au Canada par avion, qui ont commencé à enregistrer une forte baisse pendant la deuxième moitié du mois de mars 2020 en raison des restrictions relatives aux voyages internationaux, ont presque complètement cessé en avril. Cette étude examine les arrivées internationales au Canada au moyen des données des bornes d’inspection primaire (BIP) (voir la Méthodologie).

Des restrictions frontalières ont été imposées pour lutter contre la propagation du virus

Le 16 mars 2020, le gouvernement fédéral a fermé ses frontières internationales aux ressortissants étrangers, à quelques exceptions près, dont les citoyens des États-Unis, pour limiter la propagation de la COVID-19. Parallèlement, le premier ministre a recommandé à tous les Canadiens voyageant à l’extérieur du pays de revenir à la maison.

Le 18 mars, les vols internationaux à destination du Canada ont été redirigés vers quatre aéroports, soit l’aéroport international Lester B. Pearson de Toronto, l’aéroport international de Vancouver, l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal et l’aéroport international de Calgary. Une restriction de 30 jours concernant les voyages non essentiels à la frontière canado-américaine est entrée en vigueur le 21 mars et son application a été prolongée de 30 jours supplémentaires le 18 avril.

En réponse à ces mesures, les principaux transporteurs aériens canadiens ont d’abord suspendu bon nombre des vols transfrontaliers et internationaux pour se concentrer sur le rapatriement, puis ont commencé à réduire leurs services ou a cessé complètement leurs activités.

Les arrivées en provenance des pays d’outre-mer cessent presque complètement

Aux principaux aéroports canadiens munis de BIP, le nombre de résidents de pays d’outre-mer arrivant au Canada au cours du mois d’avril a diminué de 97,7 % pour passer de 257 000 arrivées en 2019 à 6 000 arrivées en 2020.

Graphique 1 Voyageurs des pays d’outre-mer arrivant au Canada par avion, mars et avril 2019 et 2020

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1. Les données sont présentées selon Date (titres de rangée) et 2019 et 2020, calculées selon personnes unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Date 2019 2020
personnes
Mars
1 8 565 6 089
2 8 403 5 517
3 7 113 4 893
4 6 253 5 297
5 5 962 5 445
6 5 937 5 526
7 5 772 5 250
8 7 165 3 957
9 6 086 4 264
10 5 898 4 479
11 5 514 4 760
12 5 675 4 768
13 6 294 5 084
14 6 135 4 537
15 7 498 2 805
16 6 365 2 744
17 5 581 2 335
18 5 860 1 107
19 5 577 789
20 6 667 697
21 6 074 784
22 7 187 616
23 6 962 469
24 6 547 284
25 5 882 356
26 5 431 309
27 6 298 261
28 5 940 181
29 6 584 208
30 6 081 128
31 5 645 126
Avril
1 5 508 47
2 6 171 85
3 7 182 171
4 7 475 54
5 8 173 80
6 8 448 51
7 7 604 82
8 7 099 89
9 7 475 98
10 8 004 66
11 8 282 361
12 10 460 38
13 11 133 161
14 9 006 207
15 8 331 599
16 9 051 425
17 10 291 476
18 9 817 327
19 10 183 167
20 9 127 164
21 7 980 199
22 6 533 310
23 7 939 357
24 8 939 436
25 8 915 242
26 11 429 62
27 10 723 186
28 9 064 74
29 7 868 160
30 8 776 215

Les arrivées par avion en provenance des États-Unis cessent presque complètement

Le nombre de résidents des États-Unis entrant au Canada par avion a commencé à diminuer de façon marquée avant même l’annonce du 16 mars, et il est demeuré presque nul jusqu’à la fin d’avril. En avril 2020, le nombre de résidents des États-Unis entrant au Canada par avion a diminué 99,5 % par rapport à 2019.

Graphique 2 Voyageurs des États-Unis arrivant au Canada par avion, mars et avril 2019 et 2020

Tableau de données du graphique 2 
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2. Les données sont présentées selon Date (titres de rangée) et 2019 et 2020, calculées selon personnes unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Date 2019 2020
personnes
Mars
1 6 987 4 748
2 5 394 6 382
3 5 434 5 045
4 6 770 5 477
5 5 713 6 094
6 6 099 6 319
7 7 007 4 694
8 7 677 4 029
9 5 707 5 218
10 5 620 3 637
11 7 292 3 881
12 5 985 4 793
13 5 916 4 390
14 6 707 3 581
15 8 337 1 994
16 6 821 1 546
17 6 383 1 076
18 7 895 753
19 6 534 440
20 7 043 432
21 8 257 345
22 8 715 246
23 7 924 159
24 6 833 138
25 8 081 103
26 6 638 108
27 7 252 90
28 7 671 50
29 7 297 88
30 5 201 68
31 5 016 63
Avril
1 6 154 68
2 6 485 39
3 6 817 64
4 9 203 32
5 9 651 42
6 7 280 48
7 6 760 31
8 7 852 54
9 7 487 27
10 7 727 34
11 7 784 36
12 8 665 50
13 7 043 51
14 7 033 66
15 8 964 34
16 7 737 33
17 7 808 30
18 9 539 23
19 10 338 38
20 8 280 45
21 5 376 40
22 7 477 33
23 7 278 26
24 7 573 37
25 9 325 45
26 9 450 51
27 8 720 37
28 7 938 33
29 8 667 37
30 6 984 26

Le nombre de résidents canadiens revenant de voyages à l’étranger est réduit à presque rien

Le nombre de résidents canadiens revenant de voyages à l’étranger, tant des États-Unis que de pays d’outre-mer, a commencé à diminuer de façon prononcée le 21 mars, date qui a coïncidé avec la fermeture de la frontière canado-américaine. En avril 2020, le nombre de Canadiens qui ont traversé la frontière a baissé de 98,1 % par rapport au même mois en 2019.

Graphique 3 Les résidents canadiens revenant de voyages à l’étranger par avion, mars et avril 2019 et 2020

Tableau de données du graphique 3 
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3. Les données sont présentées selon Date (titres de rangée) et 2019 et 2020, calculées selon personnes unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Date 2019 2020
personnes
Mars
1 42 416 51 096
2 46 834 45 054
3 53 213 39 697
4 43 657 38 355
5 39 916 38 509
6 39 477 43 730
7 40 927 51 238
8 45 792 52 858
9 50 659 46 981
10 55 380 40 017
11 47 699 36 370
12 41 421 34 986
13 40 617 38 580
14 40 228 48 233
15 46 440 49 319
16 50 830 46 579
17 56 752 40 613
18 46 753 37 525
19 42 786 35 674
20 39 381 35 706
21 39 069 33 608
22 42 832 25 529
23 47 421 14 162
24 54 707 7 355
25 44 921 7 184
26 40 207 5 056
27 40 752 5 137
28 42 103 4 235
29 46 757 3 161
30 49 345 2 236
31 54 077 2 011
Avril
1 37 411 1 369
2 41 258 1 276
3 38 272 1 204
4 36 822 1 005
5 38 829 910
6 40 968 764
7 50 637 523
8 39 194 999
9 36 796 378
10 34 119 796
11 35 110 481
12 38 134 480
13 42 101 243
14 47 023 1 062
15 41 417 890
16 37 197 372
17 32 514 1 013
18 33 494 597
19 34 288 732
20 41 246 610
21 51 451 361
22 43 957 622
23 37 372 657
24 34 586 759
25 34 353 411
26 35 272 901
27 40 843 505
28 46 218 493
29 38 990 759
30 32 384 848

Méthodologie

Le programme de dénombrement à la frontière de Statistique Canada est produit au moyen de données administratives reçues de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). Les bornes d’inspection primaire (BIP) représentent une source de renseignements sur les voyageurs qui entrent au pays par avion.  Le système de BIP remplace les cartes de déclaration E311 que les voyageurs internationaux remplissent et remettent aux agents des services frontaliers des aéroports à leur arrivée au Canada. Les utilisateurs sont priés de noter que les données utilisées dans l’analyse excluent l’aérogare 1 de l’aéroport de Toronto (où le système de BIP n’a pas été entièrement mis en place) et l’aéroport international de Calgary (où le système de BIP n’a pas été mis en place jusqu’au deuxième trimestre de 2019). L’indicateur exclut aussi les passagers aériens qui entrent au Canada avec une carte Nexus, car ils ne sont pas tenus d’utiliser une BIP ou de remplir une carte E311, et les voyageurs qui arrivent par aéronef privé.

Date de modification :