Logo StatCan et la COVID-19: Des données aux connaissances, pour bâtir un Canada meilleur Santé mentale autoévaluée et comportements liés à la santé chez les Canadiens au cours de la pandémie de COVID-19

par Heather Gilmour

Text begins

En raison de la pandémie de COVID-19 et des perturbations sociales en découlant, de nombreuses personnes ont de la difficulté à composer avec le changement de leurs habitudes et le sentiment d’incertitude qu’elles éprouvent, alors que les répercussions du virus continuent de se faire sentir. Les éclosions de maladie à grande échelle, y compris la pandémie actuelle, sont associées à des réactions psychologiques comme des symptômes d’anxiété, de dépression et de stress (Rajkumar, 2020).

Pendant cette période difficile, il est important de s’occuper de son bien-être mental et physique. Parmi les façons recommandées de composer avec la situation, il y a le maintien d’un mode de vie sain et des contacts avec les autres (OMS, 2020).

Neuf Canadiens sur dix ont communiqué avec des amis et des proches

La grande majorité des Canadiens (92,4 %) se sont assurés de communiquer avec des amis et des proches pour maintenir leur santé (physique ou mentale). Environ 6 Canadiens sur 10 ont déclaré faire de l’exercice physique, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, pour maintenir leur santé physique ou mentale. Moins de Canadiens ont modifié leurs choix alimentaires (37,7 %) ou ont pratiqué la méditation (26,3 %) pour des raisons de santé.

Graphique 1

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1. Les données sont présentées selon Activité (titres de rangée) et Pourcentage(figurant comme en-tête de colonne).
Activité Pourcentage
Communication avec des amis et des proches 92,4
Exercice à l’extérieur 63,2
Exercice à l’intérieur 60,5
Changement des choix alimentaires 37,7
Méditation 26,3

Les personnes qui affichaient la meilleure santé mentale étaient plus susceptibles d’avoir fait de l’exercice à l’extérieur

Selon la vague 1 de la récente Série d’enquêtes sur les perspectives canadiennes (SEPC), 22,6 % des Canadiens âgés d’au moins 15 ans ont fait état d’une excellente santé mentale au cours de la période visée par l’enquête. En outre, 31,3 % ont déclaré une très bonne santé mentale, 28,3 %, une bonne santé mentale et 17,7 %, une santé mentale passable ou mauvaise.


Tableau 1
Pourcentage des hommes et des femmes ayant participé aux activités sélectionnées pour des raisons de santé au cours de la pandémie de COVID-19, selon la santé mentale autoévaluée, Canada, à l’exclusion des territoires, 2020
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Pourcentage des hommes et des femmes ayant participé aux activités sélectionnées pour des raisons de santé au cours de la pandémie de COVID-19. Les données sont présentées selon Activité (titres de rangée) et Santé mentale autoévaluée, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Activité Santé mentale autoévaluée
Excellente Très bonne Bonne Passable/mauvaise
pourcentage
Hommes
Communication avec des amis et des proches 87,6Note * 91,8 89,7 94,3
Exercice à l’extérieur 65,1Note * 66,2Note * 60,6 50,5
Exercice à l’intérieur 56,6 55,6Note * 62,0Note * 44,1
Changement des choix alimentaires 29,7Note * 36,6 42,9 44,7
Méditation 20,6Note * 21,0Note * 27,4 32,4Note E: à utiliser avec prudence
Femmes
Communication avec des amis et des proches 91,5 97,8Note * 96,0Note * 90,1
Exercice à l’extérieur 69,8Note * 70,7Note * 64,5Note * 50,8
Exercice à l’intérieur 65,6 68,5Note * 64,2 58,2
Changement des choix alimentaires 39,5 33,4 40,7 35,3
Méditation 30,8 30,0 27,2 26,7

Les hommes et les femmes affichant de meilleurs niveaux de santé mentale étaient plus susceptibles que les personnes ayant une santé mentale passable ou mauvaise d’avoir fait de l’exercice à l’extérieur. Dans le même ordre d’idées, les hommes ayant une très bonne ou une bonne santé mentale et les femmes ayant une bonne santé mentale étaient plus susceptibles que les personnes ayant une santé mentale passable ou mauvaise d’avoir fait de l’exercice à l’intérieur. Selon des données probantes, l’exercice peut avoir une incidence positive sur des aspects de la santé mentale (Mikkelsen, 2017).

En outre, les hommes ayant une santé mentale passable ou mauvaise étaient plus susceptibles que ceux ayant une excellente santé mentale d’avoir modifié leurs choix alimentaires pour des raisons de santé. Les hommes ayant une santé mentale passable ou mauvaise étaient également plus susceptibles que les hommes ayant une excellente ou très bonne santé mentale d’avoir fait de la méditation au cours de la période visée par l’enquête.

Comme ces données nous montrent un portrait instantané à un moment donné, nous ne savons pas si la participation à des activités liées à la santé est un changement de comportements ou d’habitudes, ou si l’état de santé mentale a évolué depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Méthodologie

Les données figurant dans le présent communiqué sont tirées de la nouvelle Série d’enquêtes sur les perspectives canadiennes (SEPC) de Statistique Canada, vague 1, dans le cadre de laquelle un panel de Canadiens ont accepté de répondre à un certain nombre de courtes enquêtes en ligne. La SEPC est une enquête par panel probabiliste. Elle est donc représentative de l’ensemble de la population. Plus de 4 600 personnes, dans les 10 provinces, ont répondu à cette enquête entre le 29 mars et le 3 avril 2020.

On a demandé aux Canadiens s’ils s’adonnaient aux activités suivantes pour rester en santé : communication avec des amis et des proches; méditation; exercice à l’extérieur; exercice à l’intérieur; changement des choix alimentaires. Parmi les catégories de réponse, il y avait « oui, pour ma santé mentale », « oui, pour ma santé physique », « oui, pour ma santé mentale et physique » et « non ».

Références

Rajkimar, RP. COVID-19 and mental health: A review of the existing literature. Asian Journal of Psychiatry. 2020; 52 : 102066.

Organisation mondiale de la Santé. Faire face au stress durant la flambée de maladie à coronavirus COVID-19. Accessible à l’adresse : https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/coping-with-stress-fr.pdf?sfvrsn=df557c4e_8. Consulté le 21 avril 2020.

Mikkelsen, K., Stojanovska, L., Polenakovic, M., et coll. Exercise and mental health. Maturitas. 2017; 106 : 48-56.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :