Statistique Canada - Statistics Canada
Sauter la barre de navigation principaleSauter la barre de navigation secondaireAccueilEnglishContactez-nousAideRecherche site webSite du Canada
Le quotidienLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAccueil
RecensementLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAutres liens

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

36-251-XIF

 

Division de la fabrication, de la construction et de l'énergie

mcedlogo.jpg (73735 bytes)

IMPRIMERIE, ÉDITION ET INDUSTRIES CONNEXES:
UN APERÇU

par Sharon Boyer

Novembre 1999


Introduction

Le grand groupe 28, Imprimerie, édition et industries connexes, comprend sept classes réparties en quatre groupes distincts, qui constitueront les principales sources examinées dans ce document.

Le plus grand des groupes, celui des industries de l'impression commerciale (CTI 281), se compose de deux branches d'activité : l’industrie de l'impression des formulaires commerciaux (CTI 2811), dont les principaux produits en 1997 étaient les formulaires en continu, chèques et carnets de chèques, ainsi que les livres et registres comptables et, les autres industries d'impression commerciale (CTI 2819), qui représentent la plus importante branche parmi l'ensemble des industries du grand groupe et dont les principaux produits étaient les dépliants publicitaires ainsi que les livres, journaux et périodiques. Les établissements des industries de l'impression commerciale ne publient pas, mais une grande partie de leurs travaux d'imprimerie sont exécutés en vertu de contrats pour le compte d'établissements des industries de l'édition (CTI 283).

Le deuxième groupe en importance parmi les quatre est celui des industries de l'édition (CTI 283), qui comprend l'industrie de l'édition du livre (CTI 2831), laquelle produit surtout des manuels destinés aux écoles élémentaires, secondaires et postsecondaires, et les autres industries d'édition (CTI 2839), dont les principaux produits sont les quotidiens et les journaux communautaires de même que les revues à grand tirage. Les établissements des industries de l'édition n'impriment pas leurs propres publications. Les travaux d'imprimerie sont toujours donnés à contrat à des imprimeurs appartenant à d'autres industries, notamment aux industries de l'impression commerciale (CTI 281) et aux « autres industries d'impression et d'édition combinées » (CTI 284).

La plus petite industrie, qui à elle seule constitue un groupe distinct, est celle du clichage, de la composition et de la reliure (CTI 282); en 1997, les principaux services fournis par cette industries étaient l’exposition et le développement de plaques et films photographiques et le tirage de photographies, ainsi que la sélection des couleurs pour le compte d'autres établissements.

Le quatrième et dernier groupe est celui des industries de l'impression et de l'édition combinées (CTI 284), qui se compose de deux branches, soit celle des journaux, revues et périodiques (impression et édition combinées) (CTI 2841), dont les principaux produits sont les quotidiens et journaux communautaires et les revues à grand tirage, et celle des « autres industries d'impression et d'édition combinées » (CTI 2849), qui produit principalement des livres, des brochures et des journaux (communautaires ou autres). Les établissements de ces deux branches exécutent eux-mêmes leurs travaux d'imprimerie et d'édition; il arrive qu’ils offrent des services d'imprimerie à des établissements d'autres industries.


Le grand groupe de l'imprimerie, de l'édition et des industries connexes tire de l'arrière en 1997

En 1997, le grand groupe de l’imprimerie, de l’édition et des industries connexes a vu la valeur de ses livraisons manufacturières croître de 2,9 %, pour atteindre 15,8 milliards de dollars, un fléchissement par rapport à l’augmentation de 4,6 % de 1996. En le comparant à l'ensemble du secteur manufacturier qui a enregistré une hausse relativement forte (6,8 %) en 1997, ce grand groupe tire de l’arrière.

Le grand groupe 28 s'est classé au dixième rang parmi les 22 grands groupes du secteur manufacturier en 1997 (comparativement à onzième en 1996) pour ce qui est de la valeur des livraisons manufacturières; cependant, il a représenté un pourcentage moindre de l'ensemble des livraisons manufacturières (3,6 % comparativement à 3,8 % en 1996). Certains des quatre sous-groupes du grand groupe 28 (Figure 1. Répartition des livraisons, Imprimerie, édition et industries connexes, 1997) ont mieux tiré leur épingle du jeu que d’autres en 1997, mais aucun d’eux n'a affiché une performance comparable à celle du secteur manufacturier dans son ensemble.

D'après les résultats préliminaires de l'Enquête mensuelle sur les industries manufacturières (EMIM), le grand groupe 28 a accru ses livraisons manufacturières de 4 % en 1998, performance légèrement supérieure à celle du secteur manufacturier au complet (hausse de 3,2 %). La tendance semble toutefois s'être inversée au premier semestre de 1999, alors que tout le secteur manufacturier a repris du poil de la bête et vu ses livraisons progresser de 7,6 % comparativement à un demi de un pour cent seulement dans le cas du grand groupe de l’imprimerie, de l’édition et des industries connexes.

Si l'on convertit les chiffres en dollars constants (1992 = 100) pour tenir compte de l’évolution des prix, on constate que les livraisons de ces industries ont augmenté de 2,4 % en 1997 et de moins de un pour cent en 1998 (Figure 2. Livraisons en dollars courants et en dollars constants (1992 = 100), Imprimerie, édition et industries connexes, 1988 à 1998).


Le prix du papier fluctue

Le coût des matières premières utilisées par le grand groupe 28, Imprimerie, édition et industries connexes s'était stabilisé en 1996 après avoir fait l’objet de hausses extrêmement considérables en 1995 par suite de la flambée à l’échelle mondiale du prix du papier, principal facteur de production de ces industries. En 1997, on a observé pour ce grand groupe une baisse générale de 2,3 % du coût des matières premières, laquelle était encore une fois attribuable au prix du papier journal et des autres papiers d'impression, qui a reculé de 9,6 %. La diminution du prix du papier a été particulièrement marquée dans le cas du papier journal, dont le prix a chuté de 13,4 %.

En 1998, le prix des papiers d'impression s'est raffermi (hausse de 8,2 %), puis a fléchi à nouveau (baisse de 8,7 %) au premier semestre de 1999. La papier journal s'est à nouveau démarqué par rapport aux autres produits, avec une hausse de prix de 11,3 % en 1998 et un repli de 12,5 % durant le premier semestre de 1999.


Le secteur traditionnel de l'imprimerie piétine en 1997

Les industries de l'impression commerciale (CTI 281), qui ont compté pour la plus grande part des livraisons manufacturières (50 %) et des établissements (58 %) du grand groupe, selon l'Enquête annuelle des manufactures (EAM) de 1997, ont vu leurs livraisons augmenter de moins de un pour cent en 1997, pour s'établir à 7,9 milliards de dollars. La plus petite branche, celle du clichage, de la composition et de la reliure (CTI 282) a affiché un modeste gain de 1,1 %, les livraisons atteignant 1,2 milliard de dollars. L'une et l'autre branche ont surtout recours aux procédés d'impression traditionnels qu'on assimile d’emblée à l'activité manufacturière.

En revanche, selon les résultats préliminaires de l'Enquête mensuelle sur les industries manufacturières (EMIM) concernant ces deux branches, celles-ci ont enregistré en 1998 des hausses plus marquées (4 % pour la CTI 281 et 2,6 % pour la CTI 282). Par ailleurs, elles ont affiché des résultats diamétralement opposés au premier semestre de 1999, les industries de l'impression commerciale signalant une avance de 5,5 % au chapitre des livraisons comparativement à un déclin de 6,7 % dans le cas de l'industrie du clichage, de la composition et de la reliure.


Les industries de l'édition connaissent une croissance modérée

Parmi les quatre sous-groupes qui composent le grand groupe 28, le groupe des industries de l'impression et de l'édition combinées (CTI 284) est celui qui a connu la meilleure performance en 1997, avec des livraisons manufacturières totalisant 3,1 milliards de dollars (hausse de 5,9 %). Les résultats signalés par les industries de l'édition (CTI 283) sont à peu près comparables : hausse de 5,5 % et volume de 3,5 milliards de dollars. Il n'est pas étonnant que ces industries aient amélioré leur performance quand on considère l'évolution que les éditeurs commerciaux ont connue sur le plan de la technologie des communications ces dernières années. Les méthodes d’édition traditionnelles font place de plus en plus aux procédés électroniques sous l'effet de la concurrence. Ainsi, la diffusion de nombreuses publications sur Internet rend superflue, voire désuète, l’impression de type traditionnel.

Selon les résultats préliminaires de l'Enquête mensuelle sur les industries manufacturières (EMIM), les deux branches du secteur de l'édition ont à nouveau enregistré des gains en 1998. Ceux-ci sont néanmoins un peu plus modestes : 3,8 % pour les industries de l'édition et 4,8 % pour celles de l'impression et de l'édition combinées. Par ailleurs, le fort mouvement de hausse qui a animé l'ensemble du secteur manufacturier (+7,8 %) au premier semestre de 1999 ne s'est pas étendu aux industries de l’édition. Durant ce semestre, les industries de l'édition ont accusé une baisse de 7,5 % tandis que les industries de l'impression et de l'édition combinées n'ont guère observé de progrès, enregistrant une hausse inférieure à un pour cent.


Le nombre d'employés affectés à la fabrication demeure stable

En 1997, le grand groupe de l’imprimerie, de l’édition et des industries connexes s'est classé au septième rang parmi les 22 grands groupes du secteur manufacturier pour ce qui est du nombre d’employés de production, avec 75 738, une hausse de 1,1 % par rapport à 1996. Ces employés comptaient pour 5,4 % de l'ensemble des travailleurs de la production œuvrant dans le secteur manufacturier. En 1997, leur rémunération a progressé de 2,7 %, atteignant 2,6 milliards de dollars. Cette hausse s'est traduite par un relèvement de 4,5 % (0,74 $) de la rémunération horaire par rapport à 1996 et par un salaire annuel moyen de 34 536 $, lequel n'est que légèrement inférieur à celui de l'ensemble du secteur manufacturier (34 647 $). La valeur de la production par travailleur s'est accrue de 2 % en 1997, pour atteindre 208 369 $.


Les effectifs non affectés à la fabrication augmentent

Le grand groupe de l’imprimerie, de l’édition et des industries connexes vient au premier rang des 22 grands groupes du secteur manufacturier en ce qui a trait au nombre d'employés non affectés à la production. La plupart de ces employés sont affectés à des activités de publication (p. ex., rédaction, révision, autres activités intellectuelles).

Les industries de l'édition (CTI 283) ne comptent aucun employé de production; leurs 26 511 employés représentent la majeure partie des travailleurs du grand groupe 28 qui ne sont pas affectés à la production. En 1997, les 58 510 travailleurs de ce grand groupe représentaient 13,6 % de tous les employés non affectés à la production au sein du secteur manufacturier, soit 4,7 % de plus que l'année précédente.

Le salaire annuel moyen des employés du grand groupe 28 non affectés à la production s'établissait à 40 628 $, une légère baisse (moins de 1 %) par rapport à 1996; ce salaire était nettement inférieur à celui de l'ensemble du secteur manufacturier (51 526 $). Il est probable que bon nombre des employés des industries de l'impression et de l'édition travaillent à temps partiel, ce qui expliquerait le salaire moindre qu’ils touchent.


Journaux et périodiques : forte hausse des recettes provenant de la publicité et des ventes

En 1997, les grands établissements des industries de l’édition (CTI 283) et des industries de l’impression et de l’édition combinées (CTI 284) ont signalé, pour les journaux et périodiques, une augmentation de 9,5 % de leurs recettes provenant de la publicité, des ventes et des abonnements, le total s’établissant à 4,6 milliards de dollars. La majeure partie de cette hausse est attribuable aux journaux, secteur où les recettes ont fait un bond encore plus considérable (12,7 %), atteignant 3,7 milliards de dollars.


Valeur ajoutée et PIB : le secteur manufacturier est en avance en 1997 et 1998

Les livraisons manufacturières de produits à valeur ajoutée du grand groupe de l’imprimerie, de l’édition et des industries connexes se sont accrues de 5,7 % en 1997, pour atteindre 9,97 milliards de dollars, dans la foulée de la hausse de 3,5 % enregistrée en 1996. À titre de comparaison, la hausse pour l'ensemble du secteur manufacturier s'est établie à 8,8 %.

Si l'on convertit les chiffres en fonction de 1992 pour tenir compte de l’évolution des prix, on remarque que le produit intérieur brut (PIB) (au coût des facteurs) du grand groupe 28 a augmenté de 2,9 % en 1997, ce qui est bien inférieur à l'avance de 6,5 % signalée par l'ensemble du secteur manufacturier. Cette tendance a persisté en 1998, alors que le secteur manufacturier a afffiché un gain de 3,9 % et que le PIB du grand groupe de l’imprimerie, de l’édition et des industries connexes est demeuré pratiquement le même, la hausse étant légèrement supérieure à un quart de un pour cent.

Depuis 1981, le PIB de tout le secteur manufacturier a progressé de 53,1 %. Dans le cas des industries du grand groupe 28, on a observé une tendance inverse, le PIB ayant fléchi de 4,3 % en termes réels depuis ce temps (Figure 3. Produit intérieur brut au coût des facteurs (1992 = 100), Imprimerie, édition et industries connexes, 1981-1998).

Parmi les quatre sous-groupes constituant le grand groupe 28, seules les industries de l'édition (CTI 283) ont connu une croissance réelle depuis 1981. Toutefois, le PIB des industries de l'édition s'est accru de 92,2 % depuis 1981; ces industries comptaient pour plus du quart (28,1 %) du PIB des industries du grand groupe 28 en 1997, comparativement à seulement 14 % en 1981.


Utilisation de la capacité moindre que dans le reste du secteur manufacturier

Entre 1975 et le début des années 90, l'utilisation de la capacité du grand groupe de l’imprimerie, de l’édition et des industries connexes a été égale ou supérieure à celle de tout le secteur manufacturier; toutefois, le grand groupe tire de l'arrière depuis la récession de 1991-1992 et il n'y a pas eu de revirement de situation en 1997, bien que l'écart se soit rétréci. En 1997, l'utilisation de la capacité du secteur manufacturier dans son ensemble s'est établie à 83,6 % comparativement à 82,5 % pour le grand groupe. Il s'agissait d'une très légère hausse par rapport au taux signalé pour 1996 (81,9 %). Le secteur manufacturier au complet n'a pas vraiment fait mieux, la hausse signalée se limitant à un pour cent.

En 1998, l'écart s'est à nouveau rétréci; toutefois, au premier semestre de 1999, il semble s'être élargi. À titre de comparaison, le taux d'utilisation de la capacité dans l'ensemble du secteur manufacturier était alors beaucoup plus élevé (85,8 %), tandis que les industries du grand groupe 28 affichaient un taux de 82 %, (Figure 4. Taux d'utilisation de la capacité industrielle, Imprimerie, édition et industries connexes et ensemble du secteur manufacturier, 1988 à 1998).


Révision des intentions au chapitre des dépenses en immobilisations

Au début de 1997, les intentions des industries du grand groupe sur les plan des dépenses en immobilisations s'établissaient à 608,2 millions de dollars. Elles avaient été révisées à la baisse (total de 556,1 millions de dollars) au milieu de l’exercice, et le total selon les données réelles préliminaires a même été inférieur (553,8 millions de dollars). Le chiffre final a été encore plus bas (536,1 millions de dollars).

Pour 1998, les intentions initiales prévoyaient un niveau beaucoup moins élevé (407,6 millions de dollars). Au milieu de l'exercice, ce chiffre avait été révisé à la hausse (total de 496,0 millions de dollars); les dépenses réelles de l’exercice (586,9 millions de dollars) équivalaient presque aux intentions initiales pour 1997.

Pour 1999, les intentions initiales s'établissaient à 539,4 millions de dollars, une énorme hausse par rapport à celles communiquées pour 1998. Comme les intentions peuvent changer radicalement, elles ne sont qu’une indication du haut niveau de rendement auquel s’attendaient les établissements du grand groupe de l’imprimerie, de l’édition et des industries connexes avant le début de 1999. Les livraisons manufacturières ayant été relativement stables au premier semestre de 1999, il était à prévoir que ces intentions allaient être révisées à la baisse avant la fin de l'exercice.


Niveau record des importations en 1998

Le marché canadien apparent des livres, brochures, dépliants, journaux et périodiques (y compris les revues) ne s'est accru que de 1,6 % en 1997, pour atteindre 13,2 milliards de dollars. Les importations ont représenté 25,7 % de ce marché.

Depuis 1989, la part du marché canadien des publications et imprimés que représentent les importations s'est accrue considérablement. En 1989, les importations ne comptaient que pour 14,6 % de ce marché. Au cours des dix dernières années, ce pourcentage a augmenté d'année en année, pour atteindre un sommet (26,8 %) en 1998. Le marché canadien apparent a atteint 13,8 milliards de dollars en 1998, soit une hausse de 3,2 % par rapport à 1997.

Au cours de la même période de dix ans, les éditeurs et imprimeurs canadiens ont accru leurs exportations. En 1989, 18,8 % de leurs livraisons étaient destinées à des marchés étrangers (commerce international). En 1991, les exportations ont fait un bond, représentant 29 % de la valeur des livraisons manufacturières du grand groupe 28 et augmentèrent à nouveau en 1996 pour atteindre un niveau record (40,5 %). Le niveau des exportations a fléchi en 1997, passant à 37,2 %; et reculé une seconde fois en 1998 représentant 35,8 % de la valeur des livraisons.

Fait intéressant, la valeur des importations a augmenté à peu près au même rythme que celle des exportations en 1997 et 1998, bien que les niveaux atteints aient été différents. Les importations et les exportations ont augmenté de 10,4 % et 10,3 %, respectivement, pour s’établir à 3,4 milliards de dollars et 5,9 milliards de dollars en 1997. En 1998, les importations et les exportations ont crû de 7,5 %, totalisant 3,7 milliards de dollars et 6,3 milliards de dollars, respectivement (Figure 5. Importations et exportations, Imprimerie, édition et industries connexes, 1980-1998).


Conclusion

Le grand groupe de l'imprimerie, de l'édition et des industries connexes a continué de progresser régulièrement, mais à un rythme plus lent que celui observé par les autres groupes du secteur manufacturier. En 1997, il y a eu peu de changements au sein des industries de ce grand groupe. Celles-ci ont notamment continué à employer un grand nombre de travailleurs (autant des travailleurs de la fabrication que des travailleurs non affectés à la fabrication).

La place de plus en plus grande qu’occupent les importations au sein du marché canadien demeure le principal problème auquel ces industries sont confrontées; bien qu'il ait beaucoup retenu l'attention des médias et du législateur, le problème demeure pour ainsi dire entier. Comme les produits que produisent ces industries peuvent être qualifiés de « culturels », c’est surtout pour le Canada que cette situation pose un problème.

La faiblesse du dollar canadien a stimulé les exportations. Pour maintenir le volume de leurs livraisons, les imprimeurs et éditeurs doivent de plus en plus se rabattre sur les marchés d'exportation.


Note aux utilisateurs des futures données au sujet des changements touchant le grand groupe

Les utilisateurs des données portant sur le grand groupe 28, Imprimerie, édition et industries connexes, sont priés de noter qu'à compter de l'Enquête annuelle des manufactures de 1998, la classification de ces industries sera fondée sur la version de 1997 du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) et non plus sur la version de 1980 de la Classification type des industries (CTI).

Le SCIAN a été élaboré conjointement avec les États-Unis et le Mexique. L'un des principaux changements qui caractérisent le SCIAN est le retrait des industries de l'édition du grand groupe 28 du secteur manufacturier et leur intégration au nouveau Secteur 51 du SCIAN — Industrie de l'information et industrie culturelle.


Définitions

Grand groupe 28 – Imprimerie, édition et industries connexes

Le grand groupe 28, Imprimerie, édition et industries connexes, est un des 22 grands groupes des industries manufacturières canadiennes définis dans la version de 1980 de le système de la classification type des industries (CTI). Il comprend sept classes réparties en quatre sous-groupes distincts, tel qu’indiqué dans le tableau qui suit :

Titre CTI Numéro Matrice CANSIM
Industries de l’impression commerciale 281  

Industrie de l’impression de formulaires commerciaux

2811 5497
Autres industries d’impression commerciale 2819 5499

Industrie du clichage, de la composition et de la reliure

2821 5499
Industries de l’édition 283  
Industrie de l’édition du livre 2831 5500
Autres industries d’édition 2839 5501
Industries de l’impression et de l’édition combinées 284  
Industrie des journaux, revues et périodiques
(Impression et édition combinées)
2841 5502
Autres industries d’impression et d’édition combinées 2849 5503

On trouvera plus de détails sur le système de la classification des industries dans la publication intitulée Classification type des industries, 1980, no 12-501-XPB au catalogue.


Sources

Statistique Canada

Industries manufacturières du Canada: niveaux national et provincial, 1997, n° 31-203-XPB au catalogue

Exportations des produits selon la Classification Type des Industries, 1997, Division du commerce international (données-non publiées)

Produit intérieur brut par industrie, 1997, CANSIM n° de matrice 4677, numéros de banque de données I53036 et I53124

Importation des produits selon la Classification Type des Industries, 1997, Division du commerce international (données-non publiées)

Taux d’utilisation de la capacité industrielle, Imprimerie, édition et industries connexes, Industries manufacturières, CANSIM, n° de matrice 3140, numéros de banque de données D883669 et D883647

Indices des prix des produits industriels, Papier journal et autres papiers d’impression, CANSIM n° de matrice 1873, numéro de banque de données P2551

Enquête mensuelle sur les industries manufacturières, CANSIM n° de matrice 9550, numéro de banque de données D315463

Système de classification des industries de l’Amérique de nord, Canada, 1997, n° 12-501-XPE au catalogue

Investissements privés et publics au Canada, perspective révisée, 1997, n° 65-206-XPB au catalogue

Classification type des industries, 1980, n° 12-501-XPB au catalogue


Cet article a été rédigé par Sharon Boyer.  Sharon est économiste à Statistique Canada et travaillait à la Division de la fabrication, de la construction et de l'énergie.

Pour de plus amples renseignements sur le secteur de la fabrication au Canada, veuillez consulter les publications Industries manufacturières du Canada : niveaux national et provincial (no 31-203-XPB au catalogue), édition annuelle disponible au coût de 68 $ le numéro au Canada et de 68 $ US à l’extérieur du Canada, et Produits livrés par les fabricants canadiens (no 31-211-XCB au catalogue), édition annuelle disponible au coût de 403 $ le numéro au Canada et de 403 $ US à l’extérieur du Canada. Vous pouvez commander ces produits et d’autres publications de Statistique Canada par téléphone au 1 800 267-6677, par télécopieur au 1 800 889-9734 ou par Internet.

Pour plus de renseignements sur les données ou les séries chronologiques du secteur de la fabrication, veuillez communiquer avec la Sous-section de la divulgation et de la diffusion, Division de la fabrication, de la construction et de l’énergie, au (613) 951-9497 ou par Internet à l’adresse suivante : manufact@statcan.gc.ca.  Pour les renseignements de la Division du commerce international téléphoner 1-800-294-5583 ou par Internet:  trade@statcan.gc.ca.



Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English Haut de la page
Date de modification : 2012-03-07 Avis importants