Statistique Canada - Statistics Canada
Sauter la barre de navigation principaleSauter la barre de navigation secondaireAccueilEnglishContactez-nousAideRecherche site webSite du Canada
Le quotidienLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAccueil
RecensementLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAutres liens

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

36-251-XIF

 

Division de la fabrication, de la construction et de l'énergie

mcedlogo_plain.jpg (62150 bytes)

IMPRIMERIE, ÉDITION ET INDUSTRIES CONNEXES

Par Sharon Boyer

October 1999


Introduction

Le grand groupe 28, Imprimerie, édition et industries connexes, se divise en quatre groupes distincts : les industries de l’impression commerciale (CTI 281); l’industrie du clichage, de la composition et de la reliure (CTI 282) qui offre des services spécialisés, principalement aux autres industries du grand groupe 28; les industries de l’édition (CTI 283) et les industries de l’impression et de l’édition combinées (CTI 284).

Nous examinons ici la performance globale du grand groupe 28 en 1996, à la lumière des résultats de l’Enquête annuelle des manufactures de 1996. Les mises à jour tirées des enquêtes mensuelles sur les industries manufacturières réalisées en 1997, ainsi que d’autres indicateurs plus actuels comme les indices des prix des produits industriels, les taux d’utilisation de la capacité industrielle et les dépenses en immobilisations, sont également examinés.

Les résultats pour les industries de l’impression commerciale (CTI 281), de même que les résultats combinés pour les industries de l’édition (CTI 283) et les industries de l’impression et de l’édition combinées (CTI 284), seront comparés en regard de la performance du secteur manufacturier.


Résultats de l’Enquête annuelle des manufactures de 1996

En 1996, la valeur des livraisons du grand groupe de l’imprimerie, de l’édition et des industries connexes a augmenté de 4,6 %, pour atteindre 15,3 milliards de dollars, plaçant ainsi le grand groupe 28 au onzième rang parmi les 22 grands groupes du secteur manufacturier, pour la valeur de ses livraisons. Ces industries ont représenté 3,8 % de la valeur totale des livraisons de l’ensemble des industries manufacturières, une proportion pratiquement inchangée par rapport aux deux années précédentes. Toujours en 1996, la valeur ajoutée des produits manufacturés du grand groupe 28 a progressé de 3,5 %, pour atteindre 9,4 milliards de dollars, moins que la hausse de 4,2 % enregistrée l’année précédente. La valeur ajoutée du grand groupe 28 en 1996 a représenté 5,9 % de la valeur ajoutée de l’ensemble du secteur, ce qui est légèrement supérieur aux 5,6 % obtenus en 1995.

Le nombre d’établissements a augmenté de 13,7 % en 1996, pour se chiffrer à 5 026. Dans bon nombre de ces cas, il s’agissait de petits établissements qui, pour la plupart (58 %), ont été classés dans le groupe des industries de l’impression commerciale (CTI 281), lequel a ainsi enregistré 441 nouveaux établissements.


Stabilisation du coût des matières

Le coût des matières premières du grand groupe 28, qui avait grimpé de 23,3 % pour les grands établissements en 1995, n’a pas donné lieu à une augmentation en 1996. La forte progression en 1995 avait été provoquée par la hausse fulgurante du prix du papier (principal facteur de production des industries de l’imprimerie), et plus particulièrement du papier journal.

En 1996, par contre, le coût du papier journal et des autres papiers d’impression s’est accru de moins de 1 %. Le groupe des industries de l’impression commerciale (CTI 281), dont le coût des matières premières avait grimpé de 21 % en 1995, a enregistré un décroissance de ces coûts de 7,3 % pour les grands établissements en 1996.

Il convient ici de préciser que les établissements du grand groupe 28 ont maintenu la plupart des mesures qu’ils avaient mises en oeuvre en vue de réaliser des économies et ainsi faire face à la hausse fulgurante du prix du papier, en 1995. Comme ces économies ont été réalisées principalement en réduisant la taille des feuilles et/ou en changeant aux caractères plus petits dans un effort d’augmenter l’efficacité des journaux, visant à diminuer la consommation de papier, aucun n’a suggéré de revenir au grand format d’avant.

En 1997, le prix du papier journal et des autres papiers d’impression a diminué de près de 10 %. Les données provisoires pour les trois premiers trimestres de 1998 indiquent toutefois que le prix du papier pourrait de nouveau être à la hausse.


Bonne année pour les industries de l’impression commerciale et de l’édition

Les livraisons du groupe des industries de l’impression commerciale (CTI 281), qui représentent un peu plus de la moitié de la valeur totale des livraisons du grand groupe 28, ont augmenté de 5 % en 1996 pour se chiffrer à 7,8 milliards de dollars. Ce groupe est celui qui a le plus contribué à l’accroissement global de 4,6 % de la valeur des livraisons (15,3 milliards de dollars) de l’ensemble du grand groupe. (Figure 1 : Répartition des livraisons, Imprimerie, édition et industries connexes, 1996).

Le groupe des industries de l’édition (CTI 283) vient au deuxième rang pour ce qui est de la part (22 %) de ses livraisons par rapport à la valeur totale des livraisons de l’ensemble du grand groupe, après l’impression commerciale. Les industries de l’édition diffèrent toutefois des autres industries du grand groupe 28, en ce que les établissements de l’édition n’offrent aucun service d’imprimerie (toutes les activités d’imprimerie sont en effet confiées à des sous-traitants). Aussi, les valeurs déclarées par ces établissements sont en fait les recettes générées par l’édition, qui ne constitue pas véritablement une activité manufacturière. Ces valeurs ont augmenté de 6 % par rapport à l’an dernier, pour s’établir à 3,4 milliards de dollars.

Les industries de l’impression et de l’édition combinées (CTI 284) ont elles aussi contribué à la hausse des livraisons manufacturières, bien que dans une proportion plus modeste, la valeur de leurs livraisons augmentant de 3,2 % pour atteindre 3 milliards de dollars. Enfin, les livraisons du plus petit des quatre groupes, soit l’industrie du clichage, de la composition et de la reliure (CTI 282), ont progressé de 3,4 %, pour se chiffrer à 1,2 milliard de dollars.

Lorsqu’on tient compte des écarts de prix et que ceux-ci sont maintenus constants (en dollars de 1992), la valeur des livraisons manufacturières du grand groupe 28 en 1996 s’établit alors à 12,1 milliards de dollars, comparativement à 15,3 milliards, en dollars courants (Figure 2 : Livraisons du grand groupe 28 en dollars courants et constants, 1988 à 1997).


Utilisation de la capacité de production inférieure à celle de l’ensemble du secteur manufacturier

Depuis 1992, le grand groupe 28 tire de l’arrière par rapport à l’ensemble du secteur manufacturier pour ce qui est de l’utilisation de sa capacité de production. En 1996, le grand groupe 28 a réussi à réduire cet écart, avec un taux d’utilisation de 81,9 %, comparativement à 82,5 % pour l’ensemble du secteur manufacturier. L’année suivante, toutefois, l’écart a légèrement augmenté (avec des taux respectifs de 83,6 % et de 84,9 %) et, si l’on se fie aux données provisoires de 1998, il semble que l’écart pourrait s’élargir encore davantage (voir Figure 3 : Taux d’utilisation de la capacité industrielle, 1988 à 1998).


Augmentation des effectifs de fabrication

Le grand groupe 28, Imprimerie, édition et industries connexes, vient au septième rang des employeurs de l’ensemble du secteur manufacturier, pour ce qui est du nombre de travailleurs de fabrication ou de production et au quatrième rang, en termes d’effectifs de l’activité totale. En 1996, le nombre de travailleurs de la production dans le grand groupe 28 a augmenté par 6,2 % pour se chiffrer à 74 884 et 63 % de ces travailleurs se trouvaient dans les industries de l’impression commerciale. La rémunération annuelle moyenne des employés de ce grand groupe a été de 34 005 $, ce qui est très près de la moyenne pour l’ensemble du secteur manufacturier (34 139 $).


Hausse des effectifs non affectés à la fabrication

Le grand groupe 28 vient au premier rang de tous les grands groupes du secteur manufacturier, en ce qui a trait au nombre d’employés non affectés à la fabrication. Dans le grand groupe des industries de l’imprimerie, de l’édition et industries connexes, une majorité de ces employés est affectée à la révision, à la rédaction et autres activités d’édition.

Le groupe des industries de l’édition (CTI 283) ne compte aucun employé de production, l’édition étant essentiellement une activité intellectuelle et non une activité de fabrication. Ce groupe embauche ainsi 24 471 employés non affectés à la fabrication. Le groupe des industries de l’impression et de l’édition combinées (CTI 284) embauche lui aussi un grand nombre d’employés non affectés à la fabrication (11 392). En 1996, ces deux groupes (CTI 283 et 284) embauchaient 64,2 % des 55 883 travailleurs non affectés à la fabrication du grand groupe 28. Ces travailleurs représentaient par ailleurs 13,1 % de l’ensemble des employés non affectés à la fabrication dans tout le secteur manufacturier.

En 1996, la rémunération annuelle moyenne des employés non affectés à la fabrication, dans le grand groupe 28, a été de 40 752 $, soit une diminution de moins de 1 % par rapport à 1995. À titre de comparaison, la rémunération moyenne de ces mêmes employés dans l’ensemble des industries manufacturières a été de 49 875 $, en 1996. Cette rémunération moins élevée dans le grand groupe Imprimerie, édition et industries connexes est sans doute attribuable au nombre élevé de travailleurs à temps partiel, bien qu’aucune donnée ne soit recueillie dans le cadre de l’Enquête annuelle des manufactures qui permette de quantifier ce phénomène.


Le grand groupe 28 est très actif dans le domaine du commerce extérieur

Depuis le début des années 90, les importations et les exportations sont en hausse, et les exportations davantage que les importations. Cette situation s’explique principalement par le taux de change qui favorise le dollar canadien et par l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA). Les produits importés et exportés sont essentiellement les mêmes : livres, brochures, dépliants, journaux et périodiques, incluant les revues.

En 1996, les importations de produits similaires à ceux fabriqués par les industries de l’imprimerie, de l’édition et industries connexes ont diminué de 2,3 %, s’établissant à 3,1 milliards de dollars, alors qu’elles ont augmenté de 10 % en 1997. Les exportations, en revanche, ont augmenté de 9,4 % en 1996 pour s’établir à 1,2 milliard de dollars et elles ont à nouveau augmenté en 1997, cette fois-ci dans une proportion de 12,8 % (1,4 milliard de dollars).

Le marché intérieur apparent, qui avait fait des gains de 6 % en 1994 et de 7,9 % en 1995, a de nouveau progressé en 1996 et 1997, quoique dans des proportions moindres; la hausse a ainsi été de 3,1 % en 1996 et de seulement 3,5 % en 1997.


Intentions d’investissement supérieures aux dépenses réelles

Les dépenses en immobilisations sont considérées comme un bon indicateur de la confiance qu’a une industrie quant à ses perspectives de croissance future. Au début de l’année 1996, le grand groupe 28 a déclaré des intentions d’investissement de 573,4 millions de dollars, mais celles-ci ont par la suite été révisées à la baisse, en milieu d’exercice (518,2 millions). Les dépenses réelles en fin d’exercice ont toutefois été de 571,5 millions, ce qui est assez près des intentions d’investissement initiales.

Pour l’année 1997, les intentions initiales prévoyaient des dépenses de 608,2 millions de dollars, soit une hausse de 6 % par rapport à l’année précédente, mais ces prévisions ont été ramenées à 556,1 millions de dollars au milieu de l'exercice. Les données provisoires indiquent cependant que les dépenses réelles ont été encore plus faibles, celles-ci s’élevant à 553,8 millions de dollars.

En 1998, les intentions d’investissement ont été légèrement inférieures, s’établissant à 407,6 millions de dollars. Même si ces prévisions ont par la suite été révisées à la hausse (496 millions de dollars), ce niveau demeure nettement inférieur à ceux de 1997 et 1996. Ces intentions semblent en accord avec le rythme d’expansion plus faible du marché, en 1996 et 1997.


Recettes provenant de la publicité et du tirage

En 1996, le groupe des industries de l’édition (CTI 283) et celui des industries de l’impression et de l’édition combinées (CTI 284) ont réalisé des recettes publicitaires et des recettes provenant du tirage et des abonnements totalisant 4,3 milliards de dollars, ce qui représente une baisse de moins de 1 % par rapport à 1995. Plus de la moitié de ces recettes proviennent des quotidiens, qui ont déclaré des gains de 3,7 % en 1996 (Tableau 1 : Recettes publicitaires et recettes des ventes pour les journaux et périodiques, 1995 et 1996).


Conclusion

Les industries de l’imprimerie, de l’édition et industries connexes sont des industries stables arrivées à maturité, qui ont éprouvé des difficultés provoquées par la montée fulgurante du prix des matières premières au cours des deux dernières années. Elles ont su toutefois s’adapter à ces difficultés et la valeur de leurs livraisons ont continué de croître, quoiqu’à un rythme moins rapide que les années précédentes. Au cours des dernières années, le niveau des dépenses en immobilisations a diminué, sous l’effet de la stabilisation de la demande de produits.

Les effectifs des industries du grand groupe 28 sont demeurés relativement stables, le nombre de travailleurs a augmenté par 4,7 %; pour leur part, les salaires et traitements ont augmenté, dans une proportion similaire (de 4,8 %).

Les recettes provenant du tirage et de la publicité n’ont que très légèrement reculé et la dépendance à l’égard des importations, de même que les exportations sur les marchés mondiaux, a aidé à atténuer les effets du ralentissement de la croissance des marchés intérieurs.


Définitions

Les recettes publicitaires proviennent des annonces classées, de la publicité des entreprises locales et des campagnes de publicité nationales par les grandes chaînes nationales. Sont exclues les commissions payées aux agences de publicité reconnues qui placent les annonces, ainsi que les escomptes au comptant. Même si ces recettes sont incluses dans la valeur des livraisons manufacturières des industries de l’édition (CTI 2831 et 2839) et des industries de l’impression et de l’édition combinées (CTI 2841 et 2849), il ne s’agit pas, à proprement parler, de livraisons manufacturières.

Les recettes provenant du tirage ou des abonnements proviennent, soit indirectement de la vente des journaux ou des périodiques dans les kiosques, soit directement des abonnés. Sont exclues les commissions payées à des représentants indirects. Ces recettes, comme celles provenant de la publicité, sont incluses dans la valeur des livraisons manufacturières des industries de l’édition (CTI 2831 et 2839) et des industries de l’impression et de l’édition combinées (CTI 2841 et 2849), même si elles diffèrent quelque peu des livraisons manufacturières régulières des autres industries manufacturières.

Le grand groupe 28, Imprimerie, édition et industries connexes, est un des 22 grands groupes des industries manufacturières canadiennes définis dans la version de 1980 de la Classification type des industries (CTI). Il comprend sept classes réparties en quatre groupes distincts, tel qu’indiqué dans le tableau qui suit :

Titre CTI No matrice CANSIM
Industries de l’impression commerciale 281  

Industrie de l’impression de formulaires commerciaux

2811 5497
Autres industries d’impression commerciale 2819 5499

Industrie du clichage, de la composition et de la reliure

2821 5499
     
Industries de l’édition 283  
Industrie de l’édition du livre 2831 5500
Autres industries d’édition 2839 5501
     
Industries de l’impression et de l’édition combinées 284  

Industrie des journaux, revues et périodiques
(Impression et édition combinées)

2841 5502

Autres industries d’impression et d’édition combinées

2849 5503

Employés de fabrication / production sont des employés qui travaillent directement aux procédés de fabrication ou de production. Également désignés travailleurs de la production et travailleurs connexes.

Employés non affectés à la fabrication. S’entend des employés embauchés par les établissements classés dans le secteur manufacturier, qui ne participent pas directement au processus de fabrication. Ces employés peuvent travailler par exemple dans les domaines de la vente, de l’administration, du marketing, de la recherche, de la révision ou de la rédaction de publications. Également parfois désignés cadres, personnel administratif et personnel de vente.

Effectifs de l’activité totale. Fait référence au nombre total d’employés dans les établissements du secteur manufacturier, incluant les employés de la fabrication ou de la production et ceux non affectés à la fabrication.


Sources

Statistique Canada :

Enquête annuelle des manufactures.

Exportations des produits selon la Classification Type des Industries, 1997, Division du commerce international (données-non publiées).

Produit intérieur brut par industrie, 1997. N° 15-001-XPB au catalogue.

Importation des produits selon la Classification Type des Industries, 1997, Division du commerce international (données-non publiées).

Taux d’utilisation de la capacité industrielle, Imprimerie, édition et industries connexes, Industries manufacturières, CANSIM, série D883669 et D883647.

Indices des prix des produits industriels, Papier journal et autres papiers d’impression, matrice 1873 CANSIM, série P2551.

Enquête mensuelle sur les industries manufacturières, septembre 1998. N° 31-001-XPB au catalogue.

Système de classification des industries de l’Amérique de nord, Canada, 1997. N° 12-501-XPE au catalogue.

Investissements privés et publics au Canada, perspective révisée, 1997. N° 65-206-XPB au catalogue.

Classification type des industries 1980. N° 12-501-XPB au catalogue.


Cet article a été rédigé par Sharon Boyer.  Sharon est analyste à Statistique Canada et travaillait à la Division de la fabrication, de la construction et de l'énergie.

Pour de plus amples renseignements sur le secteur de la fabrication au Canada, veuillez consulter les publications Industries manufacturières du Canada : niveaux national et provincial (no 31-203-XPB au catalogue), édition annuelle disponible au coût de 68 $ le numéro au Canada et de 68 $ US à l’extérieur du Canada, et Produits livrés par les fabricants canadiens (no 31-211-XCB au catalogue), édition annuelle disponible au coût de 430 $ le numéro au Canada et de 430 $ US à l’extérieur du Canada. Vous pouvez commander ces produits et d’autres publications de Statistique Canada par téléphone au 1 800 267-6677, par télécopieur au 1 800 889-9734 ou par Internet.

Pour plus de renseignements sur les données ou les séries chronologiques du secteur de la fabrication, veuillez communiquer avec la Sous-section de la divulgation et de la diffusion, Division de la fabrication, de la construction et de l’énergie, au (613) 951-9497 ou par Internet à l’adresse suivante : manufact@statcan.gc.ca.  Pour les renseignements de la Division du commerce international téléphoner 1-800-294-5583 ou par Internet:  trade@statcan.gc.ca.



Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English Haut de la page
Date de modification : 2012-03-07 Avis importants