Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Données et définitions

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Encadré 1  Données et définitions : géographie

Source des données

Cette analyse est fondée sur les données du Recensement de la population de 2001, totalisées selon les sous-bassins hydrographiques. Précisons que les caractéristiques socioéconomiques sont liées au lieu de résidence du répondant et non pas à l’endroit où il travaille.

« Rural au recensement »

Selon Statistique Canada, les régions rurales de recensement sont les régions à l’extérieur des régions urbaines de 1 000 habitants ou plus et qui ont une densité de 400 habitants ou plus au kilomètre carré (Statistique Canada, 2002).

Bassins hydrographiques

Statistique Canada délimite les bassins hydrographiques au Canada à diverses échelles. À l’échelle la moins détaillée, il y a dix bassins hydrographiques, soit ceux des principaux fleuves du Canada, comme le Saint-Laurent, le Mackenzie et le Fraser. À l’échelle la plus détaillée, il existe 1 104 sous-sous-bassins hydrographiques. Ce bulletin trace le tableau des caractéristiques de l’emploi des populations rurales et urbaines au recensement dans 164 bassins hydrographiques au niveau des sous-bassins. Les sous-bassins représentent les régions hydrographiques des rivières (second échelon) qui s’écoulent dans les grands fleuves du Canada. Dans le présent bulletin, les sous-bassins hydrographiques sont appelés bassins hydrographiques. Veuillez noter que, contrairement au précédent Bulletin d’analyse – Régions rurales et petites villes du Canada (Rothwell, 2006), les caractéristiques socioéconomiques n’ont pas été calculées séparément pour chaque côté de la frontière en ce qui a trait aux bassins hydrographiques qui chevauchent les frontières provinciales ou territoriales. Cela explique pourquoi le nombre total de bassins hydrographiques semble inférieur à celui du bulletin précédent, les données n’ayant pas été désagrégées, dans le présent bulletin, selon la province.

Consulter la carte 1 dans Rothwell (2006), où figurent les 164 bassins hydrographiques étudiés dans ce bulletin.

Dans le présent bulletin, les bassins hydrographiques sont répartis selon la part de la population rurale au recensement dans chaque bassin. Tout au long du bulletin, la terminologie suivante sera utilisée pour décrire les bassins hydrographiques :

Fortement urbain : Moins de 10 % de la population est dite rurale au recensement
Très urbain : De 10 % à 24,9 % de la population est dite rurale au recensement
Modérément urbain : De 25 % à 49,9 % de la population est dite rurale au recensement
Modérément rural : De 50 % à 74,9 % de la population est dite rurale au recensement
Très rural : 75 % ou plus de la population est dite rurale au recensement

Encadré 2  Données et définitions : emploi et population active

Population active

Se compose de personnes qui ont un emploi ou qui sont sans emploi. Sont exclus les étudiants, les personnes au foyer, les retraités, les travailleurs saisonniers en saison « morte » qui n’étaient pas à la recherche d’un emploi et les personnes qui ne pouvaient travailler en raison d’une maladie ou d’une invalidité prolongée.

Situation vis‑à-vis l’activité

Indique l’activité sur le marché du travail de la population de 15 ans ou plus dans la semaine (du dimanche au samedi) précédant le jour du Recensement de 2001. Les répondants ont été classés selon qu’ils avaient un emploi, étaient sans emploi ou étaient inactifs.

Au travail

Indiquent des personnes de 15 ans ou plus, à l’exclusion des pensionnaires d’un établissement institutionnel qui, dans la semaine (du dimanche au samedi) précédant le jour du recensement :

a) ont effectué une tâche quelconque contre rémunération ou pour leur propre compte ou un travail non rémunéré sur une ferme ou pour une entreprise familiale ou exercé une activité professionnelle;
b) étaient absentes de leur travail ou de leur entreprise, avec ou sans solde, pendant toute la semaine, parce qu’elles étaient en vacances ou malades, ou encore, en raison d’un conflit de travail ou pour toute autre raison.

Population active expérimentée

Les caractéristiques du secteur et le niveau de compétences sont indiqués pour la population active expérimentée de 25 à 64 ans. La population active expérimentée comprend les personnes qui avaient un emploi au moment du recensement ou qui étaient sans emploi mais qui avaient travaillé depuis le 1er janvier 2000. Ces données sont dérivées du Recensement de la population de 2001.

Secteur

Fondé sur la Classification type des industries (CTI) de 1980, le secteur indique la nature générale des opérations de l’établissement où le répondant travaillait. Si celui‑ci était sans travail dans la semaine (du dimanche au samedi) précédant le Recensement de 2001, les données indiquent l’emploi occupé le plus longtemps depuis le 1er janvier 2000. Les personnes ayant occupé deux emplois ou plus ont déclaré celui où elles ont travaillé le plus grand nombre d’heures. Pour des précisions quant à la classification, consulter Statistique Canada, 1980.

Les définitions présentées ici sont un résumé de celles de Statistique Canada (2002).

Encadré 3  Données et définitions : quotients de localisation

Le quotient de localisation (QL) est un indice de spécialisation ou d’intensité. Il compare la concentration d’une caractéristique socioéconomique à un endroit donné (dans le présent cas, un type de bassin hydrographique) avec la concentration observée dans un système spatial élargi (dans le présent cas, l’ensemble du Canada). On définit la concentration comme la part de la population cible possédant la caractéristique socioéconomique définie.

Un bassin hydrographique ayant une part égale au niveau national a un QL de 1.

Un bassin hydrographique ayant une part inférieure au niveau national a un QL inférieur à 1.

Un bassin hydrographique ayant une part supérieure au niveau national a un QL supérieur à 1.