Plan de leçon détaillé no 1 Peut-on mesurer la valeur des écosystèmes et des biens et services écosystémiques?

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Aperçu

Cette leçon porte sur les méthodes d’évaluation utilisées pour déterminer la valeur des écosystèmes et des biens et services écosystémiques (BSE). Elle présente les méthodes d’évaluation monétaire et non monétaire tirées de la publication de Statistique Canada intitulée L’activité humaine et l’environnement, 2013 : Mesure des biens et services écosystémiques au Canada (MBSE). En appliquant l’exemple d’un café aux écosystèmes, les apprenants reconnaissent ce qui constitue des actifs. Les apprenants cernent divers actifs, biens et services environnementaux. Ils explorent les concepts de valeur d’utilisation et de valeur non liée à l’utilisation par la mise en œuvre du cadre de la valeur économique totale présenté dans MBSE. Enfin, les apprenants cernent des mesures qui pourraient être utilisées pour estimer la valeur des BSE dans un écosystème particulier.

Public cible

  • élèves de premier cycle du secondaire
  • élèves de deuxième cycle du secondaire
  • élèves des cours d’introduction postsecondaires

Résultats d’apprentissage

  • comprendre les pratiques de comptabilité des écosystèmes
  • explorer diverses façons d’estimer la valeur des BSE
  • apprendre à réfléchir de manière critique à la notion de « valeur » relative aux écosystèmes

Programme éducatif

  • géographie (écosystèmes), études sociales (économie), biologie (écosystèmes), sciences, économie (comptabilité, méthodes d’évaluation) de la 7e à la 12e année
  • géographie (écosystèmes), science de l’environnement (comptabilité des écosystèmes, évolution des écosystèmes) postsecondaires

Matériel d’apprentissage

  • Leçons no 1 à 3
  • Publication de Statistique Canada intitulée L’activité humaine et l’environnement, 2013 : Mesure des biens et services écosystémiques au Canada
  • Feuille d’activités no 1 : Définir un actif (DOC) (HTML)
  • Feuille d’activités no 2 : Catégoriser la valeur des actifs (DOC) (HTML)
  • Collection d’images (PDF) (HTML)
  • Feuille d’activités no 3 : Explorer la valeur d’utilisation et la valeur non liée à l’utilisation des biens et services des écosystèmes (DOC) (HTML)
  • Feuille d’information no 1 : Déterminer la valeur des biens et services des écosystèmes (DOC) (HTML)
  • Feuille d’activités no 4 : Estimer la valeur des biens et services des écosystèmes (DOC) (HTML)
  • Soutien à l’évaluation no 1 : Évaluer les descriptions (DOC) (HTML)

Directives

Première séance

Pour approfondir la compréhension qu’ont les apprenants des écosystèmes, il pourrait être utile d’utiliser les activités qui se trouvent dans la leçon no 1 : Qu’est‑ce qu’un écosystème?

Connaître les actifs

Remettez à chaque apprenant un exemplaire de la feuille d’activités no 1 : Définir un actif, et demandez-leur d’imaginer qu’ils sont propriétaires d’un petit café. Après avoir passé en revue les mots en haut et en bas du diagramme, informez les apprenants que les éléments du haut sont des exemples d’actifs, tandis que les éléments du bas ne sont pas des actifs. Demandez-leur de comparer les exemples afin d’aider à créer une définition du concept d’actif. Invitez-les à rédiger leur définition au milieu de la page. Les définitions possibles comprennent « une source de richesse », « un élément de valeur » ou « quelque chose qui offre des bienfaits ».

Après avoir passé en revue les réponses des apprenants, explorez les bases de la comptabilité en informant les apprenants que toutes les entreprises et les personnes peuvent accumuler des actifs. Dites-leur que les actifs sont une source de richesse qui offrira des avantages continus à l’avenir. Les actifs financiers peuvent comprendre les encaisses, les immeubles, les matériaux, les fournitures, les terres, les brevets, les marques de commerce et autres éléments. Ils peuvent être utilisés par les entreprises pour créer d’autres biens et services de valeur.

Invitez les apprenants à réfléchir à ce qui pourrait accroître la valeur du café. Les réponses possibles comprennent l’accumulation d’actifs supplémentaires ou le fait de ne pas accumuler de passif. À l’inverse, demandez-leur de réfléchir à ce qui pourrait entraîner une diminution de la valeur du café. Les réponses possibles comprennent la dépréciation de la valeur de la machinerie, le bris de tasses ou l’épuisement des grains de café.

Catégoriser la valeur des actifs

Informez les apprenants que les actifs ont de la valeur en raison des avantages qu’on peut en tirer, peu importe que l’on profite directement ou indirectement de ces avantages (valeur d’utilisation) ou que ces actifs ne soient pas réellement utilisés (valeur non liée à l’utilisation).

Remettez à chaque apprenant un exemplaire de la feuille d’activités no 2 : Catégoriser la valeur des actifs. Demandez aux apprenants de déterminer quels actifs du café offrent des avantages quand ils sont utilisés ou consommés et lesquels offrent des avantages même s’ils ne sont pas consommés. Par exemple, le lait d’amandes est un exemple d’actif qui tire sa valeur de son utilisation, tandis que la décoration intérieure crée de la valeur même si elle n’est pas consommée.

Lorsque les apprenants auront regroupé les actifs, passez en revue leurs réponses en posant les questions suivantes :

  • Quels actifs offrent des avantages quand ils sont utilisés ou consommés (p. ex., grains de café, lait d’amandes)?
  • Quels actifs offrent des avantages même s’ils ne sont pas utilisés ou consommés (p. ex., art, fonds commercial)?
  • Certains actifs ont-ils à la fois une valeur d’utilisation et une valeur non liée à l’utilisation?

Connaître les actifs des écosystèmes

Invitez les apprenants à utiliser l’analogie du café pour trouver d’autres organisations ou secteurs qui ont également des actifs, notamment l’environnement et les écosystèmes. Affichez ou projetez une des huit photos d’écosystèmes de la collection d’images et demandez aux apprenants de l’observer attentivement. Donnez les directives suivantes :

  • Nommez les caractéristiques des écosystèmes (p. ex., forêts, sol, eau, milieux humides, végétation).
  • Trouvez les caractéristiques moins visibles ou moins évidentes des écosystèmes comme les micro-organismes, les insectes, l’air.
  • Déterminez dans quelle mesure ces caractéristiques peuvent constituer des actifs des écosystèmes et offrir des avantages aux personnes.

Demandez aux apprenants de réfléchir à ce qui pourrait réduire la valeur des actifs des écosystèmes. Les réponses possibles comprennent la pollution de l’eau et l’érosion des sols. Consignez les idées des apprenants sur un tableau blanc ou un tableau-papier.

Deuxième séance

Pour approfondir la compréhension qu’ont les apprenants des BSE, il pourrait être utile d’utiliser les activités qui se trouvent dans la leçon no 2 : Que sont les biens et services des écosystèmes?

Connaître les biens et services des écosystèmes

Affichez ou projetez une image d’un écosystème (voir la collection d’images). Informez les apprenants que les actifs des écosystèmes peuvent fournir des biens, des services ou les deux. Aidez les apprenants à analyser les types de biens et services qui peuvent être offerts par l’écosystème illustré sur la photo. Donnez les directives suivantes :

  • Déterminez les différents types de biens et services que peut générer l’écosystème (p. ex., approvisionnement, régulation, culturel).
  • Trouvez des exemples de biens et services que peut générer l’écosystème pour chacun des différents types (p. ex., bois, purification de l’air, loisirs).
  • Cernez les utilisations moins évidentes (p. ex., la forêt peut offrir des paysages) ainsi que les utilisations évidentes (p. ex., la forêt peut fournir du bois).

Consignez les idées des apprenants sur un tableau blanc ou un tableau-papier.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la classification des BSE, consultez la section 2.1.2 Classification des flux dans la publication MBSE (page 21).

Définir la valeur d’utilisation et la valeur non liée à l’utilisation

Demandez aux apprenants de créer des définitions de la valeur d’utilisation et de la valeur non liée à l’utilisation des BSE. Orientez les apprenants en posant des questions telles que :

  • Si couper des arbres, pêcher des poissons et purifier l’eau sont des exemples de valeur d’utilisation, et admirer le paysage n’est pas un exemple de valeur d’utilisation, quelle serait la définition de la valeur d’utilisation?
  • Si une forêt est coupée dans 30, 40 ou 50 ans, devons-nous considérer sa valeur comme une valeur d’utilisation ou une valeur non liée à l’utilisation?
  • Si un milieu humide est laissé à l’état naturel, les services de prévention des inondations doivent-ils être considérés ou non comme une utilisation?

Voici des définitions possibles :

  • Valeur d’utilisation : Un avantage ou une valeur est généré par l’utilisation réelle avec ou sans prélèvement (utilisation directe), l’utilisation future potentielle (option) ainsi que l’utilisation indirecte d’un bien ou d’un service.
  • Valeur non liée à l’utilisation : Un avantage ou une valeur est généré indépendamment d’une utilisation réelle ou potentielle. Par exemple, une valeur de legs peut être générée par la satisfaction associée à la préservation de quelque chose pour les générations futures, tandis que la valeur d’existence peut être générée par la satisfaction associée au fait de savoir que quelque chose existe, peu importe son utilisation.

Passez en revue et peaufinez les suggestions des apprenants. Il pourrait être utile de leur rappeler l’analogie du café et comment il est possible de tirer des avantages avec ou sans utilisation.

Explorer la valeur d’utilisation et la valeur non liée à l’utilisation des biens et services des écosystèmes

Ensuite, remettez à chaque apprenant une photo d’un écosystème (voir la collection d’images pour obtenir des exemples) et un exemplaire de la feuille d’activités no 3 : Explorer la valeur d’utilisation et la valeur non liée à l’utilisation des biens et services des écosystèmes. En utilisant la discussion précédente comme guide, incitez les apprenants à cerner les caractéristiques évidentes et moins évidentes de l’écosystème sur la photo qui leur a été assignée. Par exemple, la forêt est une caractéristique évidente d’un écosystème, tandis que les micro-organismes sont moins évidents. Ces caractéristiques doivent être inscrites dans l’encadré du haut.

Catégoriser la valeur des biens et services des écosystèmes

Demandez aux apprenants d’utiliser leurs définitions d’une valeur d’utilisation et d’une valeur non liée à l’utilisation pour catégoriser dans les cases appropriées de la feuille d’activités no 3 les divers BSE offerts par les caractéristiques des écosystèmes qui ont été repérées. Par exemple, si la « forêt » a été consignée comme une caractéristique d’un écosystème, le « bois » pourrait être consigné dans la catégorie de l’utilisation directe, la « purification de l’air » dans la catégorie de l’utilisation indirecte, la « préservation du paysage » dans la catégorie des générations futures et l’« agrément de la biodiversité » dans la catégorie de l’existence. Demandez aux apprenants de considérer attentivement chaque caractéristique des écosystèmes observés, les BSE potentiels et les types d’avantages possibles. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la valeur d’utilisation et la valeur non liée à l’utilisation, veuillez consulter le cadre de la valeur économique totale présenté dans la publication MBSE (figure 2.1, page 24).

Passez en revue les réponses des apprenants et demandez-leur si des BSE particuliers pourraient offrir à la fois des avantages d’utilisation et des avantages non liés à l’utilisation. Afin de préparer les apprenants à la prochaine activité, incitez-les à donner leurs idées sur les manières de calculer et de comparer la valeur de divers avantages.

Troisième séance

Pour approfondir la compréhension qu’ont les apprenants des méthodes d’évaluation, il pourrait être utile d’utiliser les activités qui se trouvent dans la leçon no 3 : Comment mesure‑t‑on la valeur des biens et services des écosystèmes?

Connaître les méthodes d’évaluation

Commencez l’exploration des méthodes utilisées pour déterminer la valeur des BSE en informant les apprenants que, comme pour l’estimation de la valeur des actifs d’un café, il existe des méthodes pour estimer la valeur des biens et services générés ou produits par les écosystèmes.

Remettez aux apprenants un exemplaire de la feuille d’information no 1 : Déterminer la valeur des biens et services des écosystèmes, et demandez-leur de lire les pages 19 à 25 de la publication MBSE (section 2, Comptabilité des écosystèmes). Posez les questions suivantes pour orienter leur lecture :

  • Dans quelle mesure l’estimation de la valeur des actifs d’un café est-elle similaire à l’estimation de la valeur des actifs d’un écosystème et des BSE? Les réponses suivantes sont possibles : les deux tiennent compte de la valeur ou de la contribution qu’un actif peut offrir aux personnes; les deux peuvent être calculés sur le plan monétaire.
  • Dans quelle mesure peut‑il être plus difficile d’estimer la valeur des actifs d’un écosystème et des BSE? Les réponses suivantes sont possibles : bon nombre de BSE ne sont pas achetés ou vendus; c’est pourquoi il peut être difficile de leur attribuer une valeur monétaire.

Invitez les apprenants à partager leurs idées sur les questions et le concept de comptabilité des écosystèmes, et incitez-les à se demander pourquoi il est important de comprendre la valeur des écosystèmes et des BSE.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les techniques d’évaluation monétaire, veuillez consulter la publication MBSE, aux pages 22 et 90 (appendice B).

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les techniques d’évaluation non monétaire, consultez la publication MBSE, à la page 9.

Appliquer les méthodes d’évaluation

Affichez ou projetez l’image 1 (photo de deux petits plans d'eau séparés par une bande terrestre tirée de la collection d’images), et remettez à chacun un exemplaire de la feuille d’activités no 4 : Estimer la valeur des biens et services des écosystèmes. Invitez la classe à examiner attentivement la photo et à relever tous les biens et services que l’écosystème illustré pourrait offrir. Ces observations doivent être consignées dans la colonne de gauche (« observation : biens ou services potentiels »). Les observations possibles comprennent le bois, l’eau douce, les poissons, l’air pur, le paysage, le contrôle de l’érosion, l’habitat et les loisirs.

Ensuite, invitez les apprenants à réfléchir aux types de mesures monétaires et non monétaires que l’on peut utiliser pour estimer la valeur des biens et services relevés dans la photo. Passez en revue les exemples de mesures fournis sur le tableau, puis travaillez avec les apprenants pour trouver un autre exemple dans chaque catégorie. Invitez les apprenants à poursuivre le processus avec chacun des biens et services relevés et consignés dans le tableau. Rappelez aux apprenants qu’ils doivent tenir compte des avantages d’utilisation et des avantages non liés à l’utilisation.

Passez en revue les réponses des apprenants en soulevant des questions telles que :

  • Est‑ce que l’une ou l’autre des méthodes d’évaluation peut être utilisée pour produire des estimations valides pour tous les BSE?
  • Quelle méthode d’évaluation pourrait être plus appropriée pour estimer la valeur des BSE dans cet écosystème?

Après avoir discuté de ces questions, invitez les apprenants à regarder au bas du tableau et à déterminer quels BSE pourraient offrir la plus grande valeur à la société, que cette valeur soit estimée sur le plan monétaire ou non monétaire. Passez en revue les réponses et discutez des distinctions apparentes dans leurs évaluations.

Quatrième séance

Explorer la valeur d’un écosystème

Remettez à chaque apprenant une image d’un écosystème (voir la collection d’images) et un exemplaire de la feuille d’activités no 4 : Estimer la valeur des biens et services des écosystèmes. Vous pouvez aussi demander aux apprenants de trouver leurs propres images ou d’utiliser un écosystème de la région. Demandez-leur d’utiliser le même processus qu’à la troisième séance et de déterminer les mesures qui pourraient être utilisées pour estimer la valeur des BSE dans leur écosystème.

Une fois les mesures possibles établies, informez les apprenants que leur défi consiste à créer une description plausible et raisonnée de la valeur des BSE relevés dans un écosystème. Travaillez avec les apprenants pour définir les exigences correspondant aux critères. Par exemple :

  • Raisonnée : la description comprend des mesures monétaires et non monétaires potentielles ainsi que des avantages d’utilisation et des avantages non liés à l’utilisation.
  • Plausible : la description est étayée par des éléments probants dans les images, les cartes ou les tableaux.
  • Détaillée : la description comprend des caractéristiques évidentes et non évidentes des écosystèmes ainsi que les BSE connexes.

Pour évaluer les descriptions des apprenants, considérez d’utiliser le soutien à l’évaluation no 1 : Évaluer la description.

Feuille d’activités no 1

Feuille d’activités no 1 :  Définir un actif

Description de la feuille d’activités no 1 (DOC)

Feuille d’activités no 2

Feuille d’activités no 2 :  Catégoriser la valeur des actifs

Description de la feuille d’activités no 2 (DOC)

Feuille d’activités no 3

Feuille d’activités no 3 : Explorer la valeur d’utilisation et la valeur de non-utilisation des biens et services des écosystèmes

Description de la feuille d’activités no 3 (DOC)

Feuille d’information no 1

(DOC)

Déterminer la valeur des biens et services des écosystèmes

Il existe deux manières de déterminer la valeur des biens et services des écosystèmes (BSE) :

  1. Évaluation monétaire : estimer et calculer la valeur en dollars des BSE. Il existe trois principales méthodes d’évaluation monétaire :
    1. Les méthodes des préférences révélées consistent à examiner les choix que font les personnes pour établir les préférences et les priorités. Par exemple, les coûts de déplacement pour se rendre aux endroits souhaités peuvent servir à estimer la volonté de payer pour des services récréatifs. De même, en comparant la valeur des propriétés situées à proximité ou loin des parcs, on peut mesurer la valeur attribuée par les personnes à une zone ou à un écosystème.
    2. Les méthodes axées sur les marchés utilisent les prix courants des produits de base pour estimer la valeur des BSE qui ne sont pas négociés sur un marché. Par exemple, on peut estimer la valeur des poissons dans un cours d’eau en la comparant à celle des poissons vendus au marché. Dans le même ordre d’idées, les coûts des substituts et des mesures d’atténuation ou de remise en état peuvent aussi servir d’indicateurs de la valeur des BSE.
    3. Les méthodes des préférences déclarées utilisent l’information sur les préférences en matière d’environnement des personnes recueillie au moyen d’enquêtes, de questionnaires ou d’interview. Par exemple, des entreprises peuvent être prêtes à payer pour des filtres à air ou des personnes peuvent accepter une indemnisation pour une réduction de la qualité de l’air.
  2. Évaluation non monétaire : des mesures sociales, culturelles ou physiques peuvent aussi être utilisées pour établir la valeur des écosystèmes et de leurs avantages. Il peut s’agir de valeurs non monétaires comme les vies sauvées, les nutriments fournis par les milieux humides ainsi que la simple existence du BSE.

Les méthodes d’évaluation monétaire et non monétaire peuvent être utilisées pour estimer la valeur des BSE, qu’il s’agisse d’avantages d’utilisation ou non liés à l’utilisation. Par exemple, on peut estimer la valeur monétaire de l’utilisation directe des arbres à l’aide des prix courants du bois ou d’autres produits forestiers. De même, on peut établir la valeur monétaire associée à l’agrément du paysage offert par une forêt en estimant la volonté d’une collectivité de payer pour sa conservation.

Les méthodes d’évaluation monétaire et non monétaire peuvent aussi être utilisées pour estimer la valeur d’un même élément. Par exemple, la valeur monétaire d’une forêt peut correspondre à la valeur estimée des coupes de bois futures. La valeur non monétaire peut comprendre le nombre de personnes qui utilisent la forêt à des fins récréatives ou la superficie de la forêt en kilomètres carrés.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les techniques d’évaluation, veuillez consulter les pages 22, 23 et 24 ainsi que l’appendice B (page 90) de la publication MBSE.

Feuille d’activités no 4

Feuille d’activités no 4 : Estimer la valeur des biens et services des écosystèmes

Description de la feuille d’activités no 4 (DOC)

Soutien à l’évaluation no 1

Soutien à l’évaluation no 1 : Évaluer les descriptions

Description du soutien à l’évaluation no 1 (DOC)

Date de modification :