Étude de cas no 2 Explorer les méthodologies pour mesurer les biens et services des écosystèmes

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Aperçu du formateur

Cette étude de cas consiste en une exploration des indicateurs, des mesures et des méthodes servant à déterminer la quantité d’écosystèmes, leur qualité et la valeur des biens et services des écosystèmes (BSE) au Canada. Elle comporte trois volets :

  • D’abord, les apprenants examinent les indicateurs expérimentaux élaborés pour la publication de Statistique Canada intitulée L’activité humaine et l’environnement, 2013 : Mesure des biens et services écosystémiques au Canada (MBSE) et proposent d’autres mesures qui pourraient être utilisées.
  • Ensuite, les apprenants déterminent les limites et les enjeux associés aux données et aux méthodologies utilisées pour la publication MBSE.
  • Enfin, les apprenants rédigent une lettre à Statistique Canada dans laquelle ils recommandent des améliorations visant à s’attaquer à une limite ou à un enjeu particulier ayant trait à l’analyse présentée dans la publication MBSE.

Dans cette étude de cas, les apprenants sont invités à répondre à un certain nombre de questions; le formateur peut utiliser ces questions uniquement pour favoriser la compréhension des apprenants sans pour autant les évaluer, ou bien il peut les donner en devoir aux apprenants.

Public cible

  • élèves de deuxième cycle du secondaire
  • élèves des cours d’introduction postsecondaires

Résultats d’apprentissage

  • comprendre les indicateurs servant à déterminer la qualité des écosystèmes et des BSE et leur quantité
  • comprendre les diverses limites et les divers enjeux entourant les méthodes de recherche associées à la comptabilité des écosystèmes

Programme éducatif

  • géographie (écosystèmes, changements géographiques), études sociales (économie), biologie (écosystèmes et changement), sciences, économie (comptabilité, comptabilité des écosystèmes, méthodes d’évaluation) de la 10e à la 12e année
  • géographie (écosystèmes), science de l’environnement (comptabilité des écosystèmes, évolution des écosystèmes) postsecondaires

Matériel d’apprentissage

Directives aux apprenants

Imaginez que Statistique Canada retient vos services d’expert-conseil, en vous confiant le mandat de recommander des améliorations en ce qui a trait aux données et à l’analyse utilisées pour mesurer les écosystèmes et les BSE au Canada.

En préparant vos recommandations, vous entreprendrez trois tâches :

  1. Examiner les indicateurs expérimentaux élaborés pour la publication de Statistique Canada L’activité humaine et l’environnement, 2013 : Mesure des biens et services écosystémiques au Canada (MBSE) et réfléchir à d’autres mesures qui pourraient être utilisées.
  2. Déterminer les limites et les enjeux associés aux données et aux méthodologies utilisées pour la publication MBSE et la comptabilité des écosystèmes.
  3. Préparer une lettre à Statistique Canada dans laquelle vous recommandez des améliorations visant à s’attaquer à une limite ou à un enjeu particulier que vous avez constaté à propos des données et de l’analyse utilisées par Statistique Canada.

Matériel d’apprentissage

Explorer les indicateurs et les mesures

Votre première tâche consiste à explorer et à développer les indicateurs utilisés pour déterminer la quantité d’écosystèmes et de BSE et leur qualité.

D’abord, examinez les indicateurs ainsi que les données et l’information correspondantes qui figurent dans la publication MBSE (section 3, pages 26 à 64). Le document présente plusieurs indicateurs qui fournissent des renseignements sur la quantité d’écosystèmes et de BSE et leur qualité (p. ex., l’évolution de la couverture terrestre, la modification du paysage, le potentiel en matière de services écosystémiques, l’extraction de la biomasse, les écosystèmes marins et côtiers, les écosystèmes des milieux humides d’eau douce).

En utilisant la feuille d’activités no 4 de l’étude de cas : Mesurer les écosystèmes et les biens et services écosystémiques, indiquez les mesures utilisées pour estimer la quantité d’écosystèmes et de BSE et leur qualité pour chacun de ces indicateurs. On trouve des renseignements sur ces indicateurs aux sections indiquées ci‑après :

  1. évolution de la couverture terrestre (pages 26 à 32)
  2. modification du paysage (pages 32 à 36)
  3. potentiel en matière de services écosystémiques (pages 36 à 40)
  4. extraction de la biomasse (pages 41 à 43)
  5. écosystèmes marins et côtiers (pages 44 à 55)
  6. écosystèmes des milieux humides d’eau douce (pages 55 à 64)

Déterminez les mesures utilisées pour chaque indicateur et consignez-les à la section appropriée du tableau. Par exemple, les prises de poissons (en tonnes et en $) servent de mesure des BSE offerts par les écosystèmes marins et côtiers.

On trouve plus de renseignements sur ces indicateurs et l’évaluation s’y rattachant aux appendices A à F de la publication MBSE.

Ensuite, réfléchissez aux mesures recensées à la lumière des quatre critères suivants associés à des mesures et à des indicateurs efficaces :

  • Reposer sur des données accessibles : il doit y avoir des données facilement accessibles pour quantifier la mesure, ou les données doivent être faciles et peu coûteuses à obtenir.
  • Offrir une approximation raisonnable : bien qu’il y ait toujours une marge d’erreur, les données doivent fournir une estimation raisonnablement juste de la qualité ou de la valeur de la variable mesurée.
  • Constituer une mesure valable : il doit y avoir un lien démontrable entre l’indicateur et la mesure. Par exemple, les prises de saumons peuvent être liées à la santé des écosystèmes marins et côtiers de la côte ouest du Canada.
  • Reposer sur des données fiables : les données à l’appui de la mesure doivent être reproductibles à d’autres occasions et ne pas être en proie à des fluctuations aberrantes.

Enfin, utilisez ces critères pour produire d’autres mesures pouvant servir à déterminer la quantité d’écosystèmes et de BSE et leur qualité. Par exemple, les variations de la quantité de lumière artificielle émise la nuit (appelée la luminosité nocturne) sont une mesure pouvant servir à quantifier la conversion en paysages habités. Consignez ces suggestions à la section appropriée du tableau.

Analyser les limites et les enjeux

Votre deuxième tâche consiste à analyser les limites et les enjeux liés aux données et à l’analyse présentées dans la publication MBSE.

D’abord, passez en revue quelques-unes des limites et certains enjeux mentionnés dans la publication MBSE (pages 82 à 84) :

  1. Ensembles de données spatiales
  2. Élaboration d’indicateurs
  3. Caractérisation des BSE des écosystèmes marins et côtiers
  4. Études de cas
  5. Évaluation des flux des BSE
  6. Limites des éléments du capital naturel

D’autres limites et enjeux sont mentionnés dans d’autres sections de la publication MBSE (pages 26 à 64, dans les notes des tableaux et des cartes, les notes de bas de page et les appendices).

À l’aide de la feuille d’activités no 5 de l’étude de cas : Déterminer les limites et les enjeux, analysez chacun des six indicateurs (pages 26 à 64). Indiquez au moins une limite ou un enjeu mentionné dans le rapport qui a pu avoir un effet considérable sur la qualité des données, de l’analyse ou de la présentation de l’indicateur. Par exemple, les limites et les enjeux associés à la résolution spatiale (un aspect des ensembles de données spatiales) ont pu se répercuter sur l’exactitude de la mesure de la couverture terrestre et la capacité d’utiliser ces données pour les analyses au niveau local.

Consignez les limites et les enjeux applicables et leurs répercussions particulières aux endroits désignés du tableau.

Enfin, utilisez cette information pour répondre aux questions suivantes.

  • Lequel des six indicateurs a été le plus touché par une limite ou un enjeu? Quelles sont les données probantes à l’appui?
  • À la lumière des critères mentionnés précédemment, lequel des indicateurs représente l’utilisation la plus efficace des données? Quelles sont les données probantes à l’appui?
  • Pourquoi est‑il important de tenir compte des effets de ces limites et de ces enjeux?
  • Statistique Canada a indiqué que la liste des limites ou des enjeux est incomplète; lesquels pourraient être mentionnés? Quelles sont les données probantes à l’appui?

Élaborer des recommandations

Votre dernière tâche consiste à rédiger une lettre à Statistique Canada dans laquelle vous recommandez des améliorations accessibles, raisonnables, valables et fiables qui permettent de s’attaquer aux limites ou aux enjeux associés aux données ou à l’analyse présentées dans la publication MBSE.

Utilisez les étapes suivantes et la feuille d’activités no 6 de l’étude de cas : Élaborer des améliorations pour préparer votre lettre :

  1. Nommez jusqu’à trois préoccupations relatives aux indicateurs et aux méthodes utilisés pour quantifier les BSE au Canada et en déterminer la valeur.
  2. Dans chaque cas, expliquez pourquoi il s’agit d’une préoccupation. Assurez-vous d’inclure des détails et des données probantes à l’appui qui proviennent de la publication MBSE ou d’autres sources.
  3. Recommandez une solution à chacune des préoccupations.
  4. Expliquez en quoi chaque recommandation constitue une amélioration.

Assurez-vous de tenir compte des critères suivants au moment d’élaborer des améliorations :

  • Accessible : l’amélioration doit reposer sur des méthodes, des technologies ou des données facilement accessibles.
  • Raisonnable : l’amélioration doit fournir une estimation raisonnablement juste de la qualité ou de la valeur de la variable mesurée.
  • Valable : il doit y avoir un lien démontrable entre l’amélioration et la préoccupation.
  • Fiable : l’amélioration doit être reproductible à de multiples occasions et ne pas être en proie à des fluctuations aberrantes.

Enfin, composez une lettre à Statistique Canada qui décrit les améliorations recommandées. La lettre devrait comprendre les éléments suivants :

  • les limites ou les enjeux liés aux données ou à l’analyse auxquels l’amélioration permet de s’attaquer
  • les détails des effets ou des défis associés à la limite ou à l’enjeu
  • des recommandations particulières concernant les améliorations et une explication de la façon dont elles permettront de régler la préoccupation

Envisagez d’utiliser le soutien à l’évaluation no 2 de l’étude de cas : Évaluer les améliorations et les recommandations pour évaluer vous-même les recommandations et la lettre.

Feuille d’activités no 4 de l’étude de cas

Feuille d’activités no 4  de l’étude de cas : Mesurer les écosystèmes et les BSE

Description de la feuille d’activités no 4 de l’étude de cas (DOC)

Feuille d’activités no 5 de l’étude de cas

Feuille d’activités no 5  de l’étude de cas : Déterminer les limites et les enjeux

Description de la feuille d’activités no 5 de l’étude de cas (DOC)

Feuille d’activités no 6 de l’étude de cas

Feuille d’activités no 6  de l’étude de cas : Élaborer des améliorations

Description de la feuille d’activités no 6 de l’étude de cas (DOC)

Soutien à l’évaluation no 2 de l’étude de cas

Soutien à l’évaluation no 2 de l’étude de cas : Évaluer les améliorations et les recommandations

Description du soutien à l’évaluation no 2 de l’étude de cas (DOC)

Date de modification :